30px; }
Welcome Visitor:

Février 2012

conseil municipal 2010

Texte: 

Conseil municipal décembre 2010

Conseil municipal À l’unanimité : ● Approbation de l’avenant n°2 à la convention avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine ; ● Soutien aux jeunes en formation et étudiants Maxévillois ; ● Coopération décentralisée entre Maxeville et Imouzzer : prise en charge des frais de déplacement à Imouzzer du Kandar du 7 au 11 novembre 2009 ; ● Coopération décentralisée : projet d’assainissement intégré de la commune urbaine de Gao : versement de la participation de Maxéville à Nancy et convention de reversement de subventions perçues ou restant a percevoir pour le compte du Nancy ; ● Modification du tableau des effectifs (rectification de la délibération du 19/10/2009) ; ● Campagne de ravalement de façades & d’isolation acoustique

Conseil municipal octobre 2010

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 18 octobre 2010 A l’unanimité - Modification du règlement intérieur du Conseil municipal ; - Transmission des actes de la commune – Dématérialisation ; - Taxe d’habitation – Révision des abattements ; - Signature de la charte de la diversité ; - Projet de 6ème programme local de l’habitat durable 2011–2016 ; - Octroi d’une subvention au ciné-club d’Imouzzer du kandar dans le cadre de la 7ème rencontre du Cinéma des Peuples ; - Marché d’exploitation des installations thermiques des bâtiments communaux, lot n°2 : Equipements individuels ; - Campagne de ravalement de façades & d’isolation acoustique ; - Cession par la Ville de Maxéville des parcelles communales sises 13 rue Aristide Briand. A la majorité Affectation du résultat de fonctionnement 2009 – Budget annexe «Bâtiment rue Cuénot » (6 abstentions).

Consultez la délibération ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil1... -

Conseil municipal septembre 2010

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 27 septembre 2010 A l’unanimité - Prise en charge des frais de transport domicile - lieu de travail des agents. - Soutien financier à différents projets dans le cadre du dispositif « Envie d'agir». - Soutien financier pour la réalisation d'un court-métrage. - Expérimentation Jeunesse - Espace Dynamique d'Insertion du Plateau de Haye. - Participation financière aux frais de stage et de compétition en équipe de France jeunes sportifs Maxévillois. - Subvention « Solidarité ». - Remboursement des dépenses prises en charge par l'association les Lynx Maxévillois lors du séjour a Imouzzer du Kandar. - Engagement de Maxéville en faveur des objectifs du millénaire pour le développement. - Contrat urbain de cohésion sociale - Subventions 2eme session 2010. - Forum des métiers scientifiques - Réalisation d'un DVD. - Convention constitutive du Groupement d'Intérêt Public « pjj54 ». - Locaux Collectifs Résidentiels - Meurthe et Moselle Habitat. - Convention de superposition de gestion d'un bâtiment avec le Conseil général. - Demande de subvention départementale dans le cadre de la dotation communale d'investissement - Programme global 2011. - Aménagement du boulevard urbain Meurthe-canal - Cession de la parcelle communale AD 97 pour partie à Grand Nancy. - Plan de prévention du bruit dans l'environnement - Cartographie et prise de compétence communautaire. - Rapports annuels sur le prix et la qualité des services d'eau et d'assainissement et du service public d'élimination des déchets - Année 2009. - Salle des fêtes : vente pour partie du terrain AM 63 appartenant à l'indivision Solvay. - Campagne municipale de ravalement de façades et d'isolation acoustique : Modification du règlement d'attribution des primes municipales. - Agrément de ventes de logements. - Admissions en non valeur.

Consultez la délibération ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

Conseil municipal juin 2010

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 14 juin 2010 A l’unanimité - Affectation du résultat de fonctionnement 2009 – Budget annexe «Bâtiment rue Cuénot». - Délégation du Maire de certaines affaires prévues à l’article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales - Modification. - Convention de mutualisation d’exploitation de logiciels informatiques communautaires pour la Ville de Maxéville - Renouvellement. - Admission en non valeur. - Modification du tableau des effectifs – Besoins occasionnels. - Subventions aux associations. - Subvention 2010 à l’association Maxéville inter Générations. - Organisation par la Ville d’un séjour de jeunes Maxévillois à Imouzzer du Kandar du 4 au 14 juillet 2010. - Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique. A la majorité - Examen du Compte administratif – Budget principal – exercice 2009 (6 oppositions). - Approbation du Compte de gestion - Exercice 2009 (6 abstentions). - Affectation du résultat de fonctionnement 2009 – Budget principal (6 abstentions). - Examen du Compte administratif - Exercice 2009 – Budget annexe «Bâtiment rue Cuénot» (6 oppositions). - Approbation du Compte de gestion du budget annexe « Bâtiment rue Cuénot » - Exercice 2009 (6 abstentions). - Demande de subvention au titre de la Dotation de Développement Urbain (1 abstention). - Convention entre l’association Nancy Volley Maxéville Jarville et la Ville de Maxéville etversement de subvention (1 abstention et 6oppositions).

Consultez la délibération ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil1... -

Conseil municipal avril 2010

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 26 avril 2010 A l’unanimité - Organisation, animation des activités périscolaires (3-12 ans) - Crédits, subventions et partenariats dédiés aux écoles - Subvention 2010 à l'association " Les Canailloux " - Contrat urbain de cohésion sociale - Subvention 1ère session 2010 - Subvention aux doudous d'Afrique dans le cadre du projet de partenariat entre l'école jules romains et le jardin d'enfants de Koara Kano à Niamey (Niger) - Subventions aux associations intervenant dans les domaines social, emploi et / ou de la santé - Subventions 2010 aux associations sportives, culturelle et de loisirs - Subventions aux associations intervenant dans le domaine de l'aide à la personne - le maintien des personnes à domicile et le handicap - Modification du tableau des effectifs - Création d'un emploi fonctionnel de Directeur Général adjoint - Indemnité de responsabilité des régisseurs - Régime indemnitaire - Prime de service et de rendement - Convention d'échange de données sécurisées et modalités de partenariat - Bourse au permis de conduire - Campagne de ravalement de façades & d'isolation acoustique. A la majorité - Carte scolaire - Rentrée 2010 (6 abstentions)

Consultez la délibération ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/Conseil2... -

Conseil municipal mars 2010

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 15 mars 2010 Le Conseil Municipal prend acte de la présentation qui lui a été faite : - Des subventions accordées par la Ville en 2009 ; - Des marchés supérieurs à 4000 € passés par la Ville en 2009 ; - De la politique foncière des Collectivités Locales en 2009. A l’unanimité - Subvention au CCAS ; - Subvention au Comité des Oeuvres Sociales du personnel communal ; - Modification du tableau des effectifs au 1er avril 2010 ; - Développement de l’offre d’accueil 0-4 ans convention de partenariat avec la crèche «Baby and Co» - Saint-Jacques I ; - Participation aux classes transplantées : convention de financement Nancy – Maxéville ; - Voyage des seniors : Participation financière des bénéficiaires ; - Acquisition par la Ville de Maxéville de la parcelle AC 655 appartenant à Madame Bonnet ; - Campagne de ravalement de façades & d’isolation acoustique. A la majorité - Budget primitif 2010 – Budget principal(6 contre) ; - Vote des taux d’imposition 2010 (6 Abstentions) ; - Budget primitif 2010 du budget annexe «Bâtiment Cuenot» (6 contre).

Consultez la délibération ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil1... -

 

conseil muncipal 2011

Texte: 

conseil municipal décembre 2011

Délibérations adoptées lors du Conseil municipal du 19 décembre 2011 A l’unanimité : Installation de Madame Ghislaine SIMONIN - Conseillère Municipale. Actualisation de la composition des différentes commissions municipales. Convention d’étude EPF/VILLE de Maxéville - Grandes Brasseries étude de vocation. Avenant à la concession d’aménagement SOLOREM - Site des Grandes Brasseries de Maxéville. Note de conjoncture 2010-2011. Convention de mise à disposition du site Brasseries. SOLOREM/Ville de Maxéville. Avenants n°2 et 3 au lot N°5 dommages aux biens du marché d’assurances. Avenant n°1 au lot N°7 Risques Statutaires du Personnel affilié à la CNRACL du marché d’assurances. Convention d’adhésion-prévention et santé au Travail avec le centre de gestion de Meurthe et Moselle. Marché d’exploitation des installations thermiques des bâtiments communaux, lot N°1 chaufferies collectives : Avenant N°1. Modification des tarifs de la Ludothèque. Organisation des classes transplantées pour l’année scolaire 2011-2012. Convention de partenariat, Centre Social CAF La Clairière. Renouvellement de la mise à disposition de Vlada DJURKOVIC pour la CUGN. Accord de principe sur la cession de différents terrains appartenant à l’indivision SOLVAY. Campagne Municipale de ravalement de façades/ isolation acoustiques, signature du contrat IN-HOUSE avec Grand Nancy Habitat. Renouvellement du règlement Municipal d’attribution des primes. Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique de pose de système solaire combiné.

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/Conseil%... -

conseil municipal novembre 2011

Délibérations adoptées lors du Conseil du 7 novembre 2011. A l’unanimité : ● Subvention départementale dans le cadre de la dotation communale d’investissement. ● Fourniture de logiciels en mode hébergé et réseau d’accès – Marché RMI Avenant N°1. ● Rénovation du groupe scolaire J.Romains – avenants N° 1 aux marchés de travaux. ● Création d’un pôle services aux familles sur le Champ le Boeuf – avenants N°1 aux marchés de travaux. ● Convention entre l’IUFM de Nancy-Maxéville et la ville de Maxéville pour l’accueil d’enfants fréquentant les mercredis récréatifs du Champ le Boeuf/Ville de Maxéville au restaurant du site de l’IUFM. ● Rapport des actions 2010 menées en Zones Urbaines Sensibles. ● Avenant de prolongation des Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS). ● Programme d’aménagement d’ensemble sous l’ancienne église. ● Convention de partenariat plan Climat Energie Territorial valorisation des certificats d’économie d’énergie. ● Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique. ● Rapport d’activité 2010 de la Communauté Urbaine du Grand Nancy «Au coeur des territoires». A la majorité : ● Décision Budgétaire Modificative N°2 Budget Annexe « bâtiment Cuénot » – Exercice 2011(6 abstentions).

Consultez le conseil sous format pdf ici

En attente de publication de la mairie

conseil municipal 26 septembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 26 septembre 2011 ORDRE DU JOUR : ♦ Informations ♦ Communication diverses et des décisions prises en application de l’art. L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales ♦ Affaires délibératives : ♦ 74/11 – Décision Budgétaire Modificative N°1 Budget Principal – Exercice 2011. ♦ 75/11 – Demande de subvention au titre de la Dotation de Développement Urbain 2011. ♦ 76/11 – Admission en Non Valeur. ♦ 77/11 – Fixation des ratios Promus/Promouvables. ♦ 78/11 – Modification du tableau des Effectifs. ♦ 79/11 – Avenant à la Convention de prestation de service de restauration avec la Ville de LAXOU et la fédération des OEuvres Laïques. ♦ 80/11 – Opération « Bons de Chaleur ». ♦ 81/11 – Subvention exceptionnelle à Monsieur BOUKAIOR. ♦ 82/11 – Versement d’une subvention à CUBI Production (Cirque GONES) pour l’organisation du Festival Michto. ♦ 83/11 – Contrat Urbain de Cohésion Sociale – Subventions 2ème Session 2011. ♦ 84/11 – Cession de la parcelle AB 639 communale pour partie a consorts COLLARDO et consorts GAUTHIER/COMPAGNAT. ♦ 85/11 – Cession des parcelles communales AE 259/260/261 aux copropriétaires 2/4/6, rue René Schvartz. ♦ 86/11 – Opération de programme d’aménagement d’ensemble sur le secteur « Sous l’Ancienne Eglise » Modification. ♦ 87/11 – Programme d’aménagement d’ensemble Sous l’Ancienne Eglise – Agrément de cessionnaire. ♦ 88/11 – Marché d’exploitation des installations thermiques des bâtiments communaux, Lot N° Equipements individuels. ♦ 89/11 – Appui aux actions de solidarité : soutien aux populations de la Corne de l’Afrique, aux projets de développement en faveur de SAIDIA et d’IMOUZZER du KANDAR au MAROC et d’ANDERAMBOUKANE et projet de réplique de la Méthodologie développée à GAO dans la commune VI du district de BAMAKO au MALI. ♦ 90/11 – Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique. ♦ 91/11 – Voeu demandant au Parlement de réexaminer la réduction du Taux Plafond de cotisation versée au CNFPT. ♦ 92/11 – Subvention exceptionnelle à l’institution Jean-Baptiste THIERY dans le cadre d’un partenariat avec le Cirque Arlette GRUSS.

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

conseil municipal 8 juillet 2011

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

conseil municipal 17 juin 2011

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

conseil municipal 23 mai 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 23 MAI 2011 ORDRE DU JOUR : ♦ Informations ♦ Communication diverses et des décisions prises en application de l’art. L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales ♦ Affaires délibératives : ♦ 50/11 – Examen du compte Administratif – Budget Principal – Exercice 2010. ♦ 51/11 – Approbation du compte de gestion – Budget Principal – Exercice 2010. ♦ 52/11 – Affectation du résultat de fonctionnement 2010 – Budget Principal. ♦ 53/11 – Examen du compte Administratif – Budget Annexe « Bâtiment rue Cuénot ». ♦ 54/11 – Approbation du compte de gestion du budget annexe « Bâtiment rue Cuénot » - Exercice 2010. ♦ 55/11 – Affectation du résultat de fonctionnement 2010 – Budget Annexe « Bâtiment rue Cuénot ». ♦ 56/11 – Décision Budgétaire Modificative N° 1 – Budget Annexe « Bâtiment Cuénot » - Exercice 2011. ♦ 57/11 – Avis sur le Projet de plan de prévention des risques inondations (PPRI) de la Meurthe entre Jarville et Malzéville. ♦ 58/11 – Election du huitième Adjoint au Maire. ♦ 59/11 – Indemnité de fonction des adjoints et des conseillers délégués. ♦ 60/11 – Actualisation de la composition des différentes commissions municipales. ♦ 61/11 – Désignation des membres élus de la commune au sein de la commission « Accessibilité des espaces et équipements publics aux personnes handicapées.

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

conseil municipal mai 2011

Consultez le conseil sous format pdf ici

conseil municipal mars 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2011 ORDRE DU JOUR : ♦ Informations ♦ Communication diverses et des décisions prises en application de l’art. L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales ♦ Affaires délibératives : ♦ 10/11 – Subvention Exceptionnelle au JAPON ♦ 11/11 – Programme coeur de quartier et écoles du Champ le Boeuf ♦ 12/11 – Convention de mise à disposition des équipements d’accueil d’une brigade équestre Allée Darnys à Maxéville ♦ 13/11 – Prise de participation de SOLOREM dans la création d’une société par actions simplifiée (S.A.S.) immobilière ♦ 14/11 – Bilan annuel 2010 de la politique foncière des collectivités locales ♦ 15/11 – Budget primitif 2011 – Budget principal ♦ 16/11 – Budget primitif 2011 du budget annexe « bâtiment Cuénot » ♦ 17/11 – Vote des Taux d’imposition 2011 ♦ 18/11 – Admission en Non Valeur ♦ 19/11 – Bilan annuel 2010 des subventions et avantages en nature accordés par la Ville de Maxéville ♦ 20/11 – Bilan annuel 2010 des Marchés passés par la Ville de Maxéville ♦ 21/11 – Subvention association ARCADES ♦ 22/11 – Subvention association perspectives et compétences (APC) – Projet « diversité culturelle dans l’entreprise » ♦ 23/11 – Convention de partenariat entre la Ville de Maxéville et la MJC de Maxéville ♦ 24/11 – Modification du tableau des effectifs ♦ 25/11 – Subvention au comité des oeuvres ♦ 26/11 – Subvention au centre communal d’action sociale ♦ 27/11 – Dénominations de rues : prolongement de la rue Jean Jaurès et Allée Darnys ♦ 28/11 – Cession par la ville de Maxéville des parcelles communales sises 13, rue Aritide Briand ♦ 29/11 – Vente de la parcelle communale 12, allée du Parc aux Consorts FOURINIER ♦ 30/11 – Colis de Pâques et Colis de Noël ♦ 31/11 – Voyage des seniors : participation financière des bénéficiaires ♦ 32/11 – Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique Article de l'est républicain du 23 mars 2011 Comme prévu parents, enseignants et des représentants du SGEN CFDT ont manifesté en silence lundi soir déployant drapeaux et banderoles devant la mairie avant d'assister dans le calme (conformément au Règlement) à la séance du conseil municipal. De mémoire d'élus, on n'avait jamais vu autant de monde un soir de conseil. Objectif: contester la délibération portant sur le projet de réorganisation des groupes scolaires de Champ-le-Boeuf. Les parents et la puplart des enseignants et directeurs d'écoles, s'opposent à la fusion entre Saint-Exupéry et Jules-Romains et ils l'ont fait savoir pendant l'interruption de séance, à l'issue de premiers échanges entre élus. Le conseil a dans un premier temps observé une minute de silence à la mémoire de Pierrette Etienne et des victimes japonaises. En signe de solidarité, il a voté à l'unanimité une subvention exceptionnelle de 1.000 €. Ensuite les élus sont entrés dans le vif du sujet. Christophe CHoserot a contesté la légalité d'une délibération sur table modifié au dernier moment de la confusion appelant à plus de démocratie et demandant à M.Bégorre le retrait du projet de fusion. Finalement après moult rebondissements, ce dernier proposait une réécriture de la délibération acceptant d'abandonner le projet de fusion et de mettre en place un comité de concertation dès lundi mais il considérait qu'il fallalit voter les travaux de cantine et de la ludhotèque dès maintenant. Pas totalement convaincue malgré ce recul, l'opposition s'est retirée tout comme le public, laissant la majorité boucler cette séance dense et agitée. Le vote du budget était à l'ordre du jour. Christophe Choserot explique qu'il voulait être solidaire avec les parents jusqu'au bout en quittant la salle "pour ne donner le sentiment de faire un show". Il se disait déterminé à appeler le préfet.

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/conseil2... -

conseil municipal janvier 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 31 JANVIER 2011 ORDRE DU JOUR : ♦ Informations ♦ Communication diverses et des décisions prises en application de l’art. L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales ♦ Affaires délibératives : ♦ 01/11) Portage des repas à domicile – convention d’objectifs et de moyens. ♦ 02/11) Convention cadre de Gestion Urbaine de Proximité ♦ 03/11) Subvention à l’association AYITI 9 dans le cadre de son partenariat avec la commune des ABRICOTS en HAITI ♦ 04/11) Subvention à l’action de solidarité pour les populations du MAROC : Soutien à deux étudiants de l’ENSG pour leur participation au 4L TROPHY. ♦ 05/11) Subvention à l’action de solidarité pour les populations du MAROC : Soutien à l’association ESAF 54 pour le chantier jeune solidaire à AIN SFA. ♦ 06/11) Action internationale : déplacement à venir au MALI – Cofinancé par le centre international de l’eau de NANCY. ♦ 07/11) Nouvelle dénomination de la route de Metz. ♦ 08/11) Débat d’Orientation Budgétaire. ♦ 09/11) Campagne de ravalement de façades et d’isolation acoustique.

Consultez le conseil sous format pdf ici

- http://www.mairie-maxeville.fr/telecharger/docpdf/deliberations/Conseil3... -

 

BLAKE ET MORTIMER IN MAXEVILLE

Blake et Mortimer 4 édition 2010

Pour la 4ème année, l'univers d'Edgar P. Jacobs est mis à l'honneur à Maxéville (Meurthe et Moselle) du 6 avril au 23 mai 2010. La ville présente deux expositions et organise un week end BD les 24 et 25 avril, ainsi que des ateliers jeunesse.

Le Piège diabolique : une exposition inédite Organisée dans le cadre du 50ème anniversaire de l’album Le Piège diabolique, cette exposition inédite regroupe une cinquantaine de facsimilés, de crayonnés, documents préparatoires et planches, issus de la collection de la fondation Edgar P. Jacobs.

Présentation de planches originales de l’album La Malédiction des trente deniers Exposition de crayonnés et planches à l’encre de Chine de René Sterne et Chantal de Spiegeleer issus du dernier album en date de la série Blake et Mortimer : La Malédiction des Trente Deniers. A noter la présence de Chantal de Spiegeleer lors du week-end BD. Week-end BD les 24 et 25 avril en présence des auteurs de Lefranc, Achille Talon et Les Pieds Nickelés Thème : la réappropriation des héros et des séries des grands maîtres de la bande dessinée franco-belge par les auteurs d'aujourd'hui. Autour d’un groupe d’auteurs, le premier jour sera consacré à la reprise de séries BD. Pourquoi continuer à faire vivre des héros de bande dessinée après la mort de leur créateur ? Comment un auteur d’aujourd’hui travaille-t-il sur une reprise ? Comment fait-il pour ne pas y perdre son propre style ? Différents points de vue seront abordés : celui du dessinateur, du scénariste, de l’éditeur et du public.

Une table ronde réunira notamment Olivier Weinberg, dessinateur de la série Lefranc, des membres du collectif Onapratut, qui sortira en mai 2010 un album hommage aux Pieds Nickelés ,et Moski, dessinateur d’Achille Talon. La deuxième journée accueillera des artistes de l’exposition « Archéologie des souvenirs d’enfance autour de Sylvain et Sylvette ». Rencontres et séances de dédicaces se dérouleront au cours de ces deux jours.

Des ateliers pour les plus jeunes Partir à la découverte de la question du temps, sous un angle à la fois ludique et scientifique, ou comprendre les différentes étapes de la réalisation d'une bande dessinée, tels sont les deux thèmes des ateliers proposés aux scolaires. Ouvert à tout public du mercredi au dimanche de 14h00 a 18h00 Pour les scolaires et les groupes, du lundi au vendredi, sur rendez-vous le matin ou l’après-midi

Espace Edgar p. Jacobs - 33 rue des Brasseries - 54320 Maxéville Renseignements : 03 83 46 77 93 - www.mairie-maxeville.fr - entrée gratuite

- www.blakeetmortimerinmaxeville.fr -

Blake et Mortimer in Maxéville 2009

masque toutankhamonLe Mystère de la Grande Pyramide

Halle de l'espace Edgar P.Jacobs de Maxéville & Préau des Arts de l'IUFM de Lorraine

du 12 Janvier au 28 février 2009

Documentées avec rigueur, les histoires de Edgar P.jacobs ont initié plusieurs générations de lecteurs à la connaissance du monde à travers la Science et l'Histoire Elles comptent parmi les oeuvres de fiction ayant le plus suscité de vocation de scientifiques, physiciens, archéologues, paléontologues, ingénieurs aéronautiques, écrivains et ... auteurs de bandes dessinées !

Il était donc évident que Edgard P.Jacobs trouve son univers mis à l'honneur par la mairie de Maxéville, qui a souhaité au travers de son projet de Médiathèque "Science et imaginaires", présenter une exposition célébrant le soixantième anniversaier du "Mystère de la Grande Pyramie", célèbre album de la série Blake&Mortimer.

Conçue en partenariat avec la fondation Jacobs, cette exposition propose notamment des fac-similés de l'album "Le Mystère de la Grande Pyramide", 20 panneaux pédagogiques (sur Jacobs, la chambre d'Horus, l'égyptologie), une pyramide en toile imprimée de 49m2 au sol et 5m de haut (reproduction de la pyramide de Kheops), un film 3D sur la pyramide telle qu'elle est imaginée par Jacobs dans l'album, deux bornes vidéo diffusant des documentaires sur Jacobs... cette exposition pédagogique et ludique jette un pont entre la fiction et la réalité, l'imagination et la science, le rêve et l'histoire.

Vous pourrez regarder d'ici quelques temps une conférence des égyptologues Jean-Pierre Corteggiani et Florence Quentin et participer à des ateliers de découverte des hiéroglyphes et sur la construction des pyramides. Ces activités scientifiques et d'expression, organisées par la MJC de Maxéville et les Petits Débrouillards de Lorraine, permettent aux plus jeunes de goûter à cet univers envoûtant.

Conférence pyramidale

Les aficinados d'Egypte et de BD se sont donné rendez-vous au forum de la Fnac lundi 2 février. Jean-Pierre Corteggiani et Florence Quentin, égyptologues, y tenaient conférence sur l'exposition ludique : "Blake et Mortimer 3 in Maxéville".

Fin connaisseur de l'oeuvre d'Edgar Jacobs (l'auteur de la série des Blake et Mortimer), il a reconnu la crédibilité des faits présentés dans ces BD, notamment pour Le mystère de la grande pyramide, à l'origine de l'exposition:"Avoir des éléments avérés facilite l'entrée dans l'intrigue". Impression partagée par Florence Quentin:"la manière dont il amène le fantastique à partir du réel est troublante". Bien documenté, Adams était aussi bien inspiré: certaines recherches actuelles semblent prouver la présence d'une chambre inconnue dans Khéops, idée déjà émise dans son oeuvre.

Jacobs une histoire qui dure

Croquis préparatoires, plans, fac-similés de l'album, correspondances avec les scientifiques, bornes vidéo, reconstitution des cases agrandies de la BD, photographies, panneaux explicatifs, le visiteur est également happé par une pyramide géante de 5 mètres de haut qui fait face d'entrée dans la grande halle d'exposition. bédéphile ou pas, on ne pouvait être, mardi soir, lors du vernissage de l'expo sur Jacobs, que sous le charme face à la richesse des documents à nouveau exposés. Une inauguration en grande pompe dans un cadre parfaitement adapté bien que "brut de décoffrage", selon l'expression employée par Henri Begorre. De quoi présager de belles réhabilitation sur l'ancien site des caves des vins de la Craffe, sans forcément tout chambouler à grands frais.

la température plombait un peu l'ambiance, seul petit bémol vite oublié peut-être

sous l'effet d'un cocktail de clôture des plus généreux. "L'exposition est superbe. Pour moi, Jacobs était un visionnaire. J'ai lu ses BD quand j'étais jeune", commentait une visiteuse lors du vernissage "Blake et Mortimer in Maxéville". Jacobs à Maxéville, c'est une histoire qui dure. déjà la troisième édition depuis que la commune a décidé de rendre hommage à l'artiste en l'associant à la destinée du futur pôle culturel.

 

"La fondation Jacobs partenaire nous accorde maintenant toute sa confiance ainsi nous avons le droit de donner son nom à notre espace", expliquait la mairie. Philippe Biermé, l'ami de Jacobs présent pour l'événement, devait se réjouir d'un tel regain d'intérêt. L'engouement pour cet événement dépassant le cadre strictement régional. Pour le 60e anniversaire du "Mystère de la grane pyramide", le choix de mettre à l'honneur cet album culte était évudent. Oeuvre majeure du célèbre dessinateur belge en effet que cette aventure tournée vers l'Egypte ! La portée scientifique, le souci du détail, la clairvoyance d'un Jacobs visionnaire et l'extrême documentation font que ses albums sont toujours d'actualité.

"C'est précisément cet album que j'ai découvert quand j'étais au lycée et qui fut pour moi un révélateur", confiait le maire, en dévoilant les premières pages de l'album qui mettent l'accent sur la culture scientifique et le mystère de Kheops. Le maire dont on connaît la carrière scientifique, ce qui n'est pas anodin, évoquait l'intérêt tant ludique que didactique d'une telle eposition dans la thématique sciences et imaginaire développée à Maxéville.

Dans son discours, Patrick Baranger, directeur de l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Lorraine (IUFM), partenaire privilégié, enchaînait tout de go sur l'intérêt pédagogique d'une telle exposition à la "dimension récréative mais aussi éducative". Une partie de l'exposition est d'ailleurs installée au Préau des Arts de L'IUFM. "Il convient de prendre en compte la désaffection préoccupante dont pâtissent les études et filières scientifiques actuellement en France. C'est important de sensibiliser les plus jeunes dès 6 ans" a-t-il ajouté. Evoquant ensuite la galerie de l'IUFM qui en s'intéressant depuis toujours à l'art et aux sciences fut un peu le précurseur en la matière. Le partenariat pédagigique de l'IUFM sur certains ateliers, celui des Petits débrouillards, de la MJC, montrent combien la municipalité souhaite associer ses partenaires et sensibiliser jeunes et scolaires.

Un spectacle de danse réalisé par la Compagnie Amnésia autour de la chambre d'Horus est même annoncé pour 2010. Incontestablement l'oeuvre de Jacobs trouve un épanouissement artistique dans bien des domaines. La fondation jacobs, M. Biermé, son président, la municipalité, Jérôme Wannepain, chargé de mission médiathèque qui a mis en scène l'exposition, et Béatrice de Martin, adjointe à la culture, proposent-là quelque chose d'extraordinaire. Nul doute, les visiteurs seront nombreux.

 

 

- www.blakeetmortimerinmaxeville.fr -

Article de l'est républicain

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

« J’ai appris qu’il ne fallait pas jeter les papiers dans la nature ou dans la rue, car cela crée de la pollution, explique Nordine lors de l’étape à Vandoeuvre. Maintenant, je vais tout jeter dans la poubelle. » Le gamin semble vraiment sincère. Anthony aussi : « Je n’étais pas toujours très respectueux et il m’arrivait d’insulter mes copains. J’ai compris que ce n’était pas bien. Je vais changer. » Toutes ces bonnes résolutions seront peut-être plus ou moins oubliées quelques jours plus tard, mais il n’est jamais inutile de faire une petite piqûre de rappel des règles de bonne conduite. C’est le but de la petite dizaine de stands du village citoyen. Le passage y est obligé pour chaque équipe. « Ils viennent avec le sourire et nous écoutent avec beaucoup de sérieux, insiste Catherine Collovald du service prévention de la caisse primaire d’assurance maladie. C’est beaucoup plus détendu que lors de nos interventions dans le milieu scolaire et le message passe plus facilement. Nous leur montrons les conséquences de la cigarette sur leur santé, mais aussi sur leur budget. C’est l’âge idéal pour faire de la prévention. C’est aussi vraiment positif de travailler dans les quartiers, car les petits vont servir de relais auprès des grands frères et des parents. À Jarville, les trophées du fair-play m’ont aussi permis de nouer des contacts pour programmer une nouvelle action auprès des mamans ».

Le fair play à Vandoeuvre

Apprendre en s’amusant L’information n’est jamais livrée brute, mais toujours sous forme ludique. Les enfants doivent ainsi répondre à un quizz sur les règles de vie en société sur le stand mmH, trier les déchets avec la maison de la propreté et reconnaître des traces d’animaux avec le centre permanent d’initiative pour l’environnement. « On leur apprend aussi à calculer l’âge d’un arbre, explique Vincent Mienville. Nous voulons leur faire comprendre que la nature est aussi présente tout près de chez eux. Il y ‘a d’ailleurs bien souvent plus de variétés d’arbres dans les parcs urbains que dans les forêts. » Les stadiers de l’ASNL et les sapeurs-pompiers sont également présents. La Police aussi. « Le message est axé sur le thème du football, souligne Philippe Kadem de Prévention police 54. Ils savent qu’il faut respecter l’arbitre et l’adversaire, mais oublient tout ce qu’il y a autour : les entraîneurs, les dirigeants et les spectateurs. » Et pour ceux qui continuent tout de même à discuter les décisions de l’arbitre, la Ligue Lorraine de football les invite à prendre le sifflet le temps d’un atelier très instructif sur les lois du jeu. « Nous leur montrons des phases de jeu et ils doivent se concerter pour prendre la bonne décision arbitrale, précise Mouss Malek. Cela leur permet de comprendre toutes les difficultés rencontrées par un arbitre qui doit siffler très rapidement. Ils deviennent alors moins catégoriques dans leurs réponses, prennent un peu plus de recul et acceptent plus facilement l’erreur. »

Le fair play à Champigneulles

La démonstration séduit également les plus grands. Jonathan Munch entraîne les jeunes de l’US Vandoeuvre et applaudit des deux mains l’aspect citoyenneté de l’opération. « Les enfants s’énervent parfois, car ils ne comprennent pas toujours toutes les décisions de l’arbitre sur le terrain. C’est important de leur apprendre le respect et le fair-play. C’est aussi notre travail lors des entraînements en club, mais ils sont plus attentifs lors de ce genre de manifestation. En plus, tout en apprenant des choses, ils se sont vraiment amusés. C’est aussi cela qui est important… »

Le fair play à Marcel Picot

Le fair play à Longwy

Le fair play à Jarville

 

Festival hip hop à Maxéville

Texte: 

Festival Hip Hop édition 2010 " le 27 février 2010 de 20h30 à 23h30 au C.I.L.M 23 rue de meuse au Champ Le Boeuf. Festival organisé par les associations " Têtes Brulées " et " Only Real Prod " !

3 euros l'entrée ! Artistes présent au festival : Dj Fonk Maz, Rachid Wallas, Impérial Adidam, Koffy, Deal M, Sir Surin, Mauvaise G'n, Tcheik yo, L'étoile, Clbitume, Djulah, Selekta Mao, Lim'c, Danse Hip Hop. Samedi 27 février, l’association Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle s’associent à la Mairie de Maxéville pour la seconde édition du festival «Hip-Hop en CLB».

Une seconde édition qui, elle aussi, regroupera au Centre Intercommunal de Laxou Maxéville quelques-uns des meilleurs artistes de la scène hip-hop nancéenne : Impérial Adidam, Clbitume, Mauvaise G’n, Koffy, Sir Surin Deal M,Djulah et Rachid Wallas qui fera figure de tête d’affiche de la soirée. Derrière les platines pour animer toute cette soirée : DJ Fonk Maz. Début des concerts 20h30 et fin de la soirée à 23h30. Entrée : 3 €.

Nouveauté cette année, Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle proposeront de 15h à 19h, toujours au CILM, des ateliers d’écriture et de deejing. Pour permettre aux plus jeunes, futurs artistes ou simples fans de hip-hop, de mettre sur papier les paroles de leur premier morceau ou de s’essayer aux platines. q Inscription sur place dès 14h30 au CILM. Participation : 2 €. -

Fleurissement

Texte: 

Il n’aura fallu que 4 années à Maxéville pour figurer au palmarès des villes classées « 2 fleurs » par la région. Lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours régional 2005 des villes et villages fleuris, Maxéville a une nouvelle fois été récompensée et s’est vu attribuer une 2e fleur. Cette distinction récompense à la fois le travail quotidien des techniciens de service, mais aussi celui des particuliers et des écoles qui contribuent à l’embellissement de la ville. L’attribution des « fleurs » s’effectue au regard du cadre végétal et du fleurissement, mais pas seulement. D’autres critères entrent en ligne de compte : la propreté et l’entretien, l’embellissement du cadre bâti, l’aménagement urbain et l’enfouissement des réseaux, le choix du mobilier urbain et des contenants, la publicité et les enseignes, l’animation, le développement et la participation des habitants au fleurissement. Merci à tous !

 

Maxéville la sportive

Texte: 

Le sport à Maxéville ? Ce sont 25 associations sportives proposant 40 disciplines, comptant près de 2 000 adhérents encadrés par plus de 300 bénévoles, pratiquant dans 8 structures sportives et de loisirs et 11 terrains de proximité. Pour en favoriser l’accès à tous les Maxévillois, la municipalité s’investit pleinement pour le développement et la promotion du sport dans la commune. Ainsi, ce sont 17 agents municipaux qui y travaillent au quotidien ; 10 020 h d’activités proposées dans les complexes et les stades et plus de 150 000 € de subvention de fonctionnement versées aux associations sportives maxévilloises. Pour renforcer les liens que la ville entretient avec les associations, favoriser le développement de leurs activités et valoriser l’engagement sportifs et bénévoles, la ville a mis en place en septembre 2009 l’école municipale des sports (EMS). Un label éponyme a également été crée, qui reconnaît, dans le cadre d’un partenariat noué entre la ville et les associations ainsi labellisées, la qualité du travail effectué, notamment dans le domaine de la formation des cadres et des jeunes Les diplômes ont été remis le 11 juin dernier à l’occasion du 1er Gala des Sports qui s’est déroulé au CILM en présence des associations sportives, mais aussi des élus et personnalités locales. Bref, les incontournables du monde du Sport.

Toutes les associations sportives ont été mises à l’honneur, du loisir au haut niveau ! Pour clore la manifestation, Monsieur le Maire et Serge El Founi, adjoint au sport ont récompensé Laura Cruaux et Alexandre Petitjean, respectivement championne de France cadette de karaté et international espoir de squash, qui se sont vu remettre le prix de sportive et sportif Maxévillois de l’année.

 

Addiction à l'alcool

Texte: 

Addiction à l'alcool - journée de formation

JOURNEE DE FORMATION dans le cadre du projet Lorrain « Lutte contre les comportements à risques et les addictions » Jeudi 2 Décembre 2010 Campus de la Faculté des Sciences et Technologies / Amphi 8 (RDC 2d cycle) Programme ACCUEIL : 8h30-9h INTRODUCTION - Pratiques festives chez les jeunes adultes / Un regard sociologique : 9h-9h45 (15min pour débats/questions) =>Les différentes pratiques festives des jeunes / typologie de «fêtards» Intervenant: M. Yvon Schleret / ORSAS (1/2h) 1) TABLE RONDE N=1 : REGLEMENTATION : 9h45-10h45(15min pour débats/questions) (animateur : Mlle Laureline Errard / VP étudiant Nancy 2) =>Organiser une manifestation dans les locaux de l’université Intervenant : M. Didier Husson / Ingénieur Hygiène et Sécurité (IHS) UHP (1/4h) =>Réglementation fiscale des débits de boissons Intervenant : M. Jean-Marie Stoszek / Contrôleur Principal des Douanes Nancy (1/4h) =>Réglementation et police Intervenant : Major Point / Police de Nancy (1/4h)

table ronde 1

2) TABLE RONDE N=2 : LA CHARTE : UN OUTIL AU SERVICE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES :11h-12h (25min pour débats/questions) (animateur : M. Romain Pierronnet / VP étudiant UHP) =>-L’Etat : un partenaire dans l’accompagnement de vos évènements -La loi HPST 3 intervenants de la Préfecture de Meurthe et Moselle : -M. Frédéric Bernardo / directeur de cabinet -M. Alexandre Schul / chef de bureau prévention sécurité -Mme Jocelyne Doyotte / BPS (15 min) => 2009 : la mise en place d’une charte à l’Université Henri Poincaré 2 intervenants de l’université : -M. Dominique Petitjean / VP CEVU INPL -M. Didier Husson / IHS UHP (10 min) =>2010 : le Grand Nancy propose une charte commune « Manifestations Etudiantes Responsables » Intervenant : Mme Anne Colin / chargée de mission Vie Etudiante à la CUGN (10 min)

table ronde 2

3) TABLE RONDE N=3 : CONSOMMATIONS EXCESSIVES ET RISQUES : 14h-15h15 (20min pour débats/questions) (animateur : Mlle Margaud Antoine / VP étudiant Metz) =>Parcours de l’alcool dans le corps, risques et santé 3 intervenants : - Mme Lucie Meja / ANPAA 54 - Mme Françoise Cheveau / médecin addictologue du service de Santé U de Nancy - Mme Catherine Burgain / médecin du service de santé-social de Metz (20min) =>Présentations des produits Intervenant : M. Laurent Graillot / Police de Nancy -Formateur anti-drogue (20min) =>La réduction des risques en milieu festif Intervenant : M. Michel Monzel / CMSEA de Metz (1/4h)

4) TABLE RONDE N=4 : PREVENTION DES ACCIDENTS LIES AUX CONSOMMATIONS : 15h15-16h45 (15 min pour débats/questions) (animateur : Mlle Marine Sifi / VP étudiant INPL) =>Accidents routiers Intervenant : M. Claude Iung / Prévention Routière 54 (1/4h) => Stands de Prévention Intervenant : Mlle Emilie Brzakovic / MGEL (10min) => Prise en charge d’une personne à risque lors de festivité 2 Intervenants : - M. Jean-Michel Kleffert / SAMU et CESU - Dr Claude Varoqui / SAMU et CESU (20min) =>Violences Sexuelles et IST (Infections Sexuellement Transmissibles) Intervenant : Mme Frédérique Guillet-May / médecin au Pôle Régional d’Accueil des Victimes d’Agression Sexuelle de la Maternité du CHU de Nancy (1/4h) =>Regard du psychologue sur l’alcoolisation excessive des étudiants lors des soirées festives Intervenant : Mme Patricia Desprat / psychologue au BAPE (Bureau d'Aide Psychologique des Etudiants) de Metz (1/4h) 5) COCKTAIL DE CLÔTURE AVEC ANIMATIONS FESTIVES (Atrium de la Faculté des Sciences) : à partir de 17h =>Cocktails offerts à tous (préparés et offerts par le CROUS) =>Stand avec « outils » (éthylotests, documents…) (animateurs MGEL) =>Animations festives (par Mme Marie-Georges Hans / SIUAP)

Gala Isam dans le cadre de notre dossier

Le Laos

Texte: 

Le laos

L'histoire du Laos remonte aux temps lointains, avant l'ère chrétienne, comme le démontrent les énigmatiques vestiges de la plaine des Jarres. Vers le Ve siècle apr. J.-C., une influence des royaumes khmers primitifs se fait sentir et, à travers eux, la civilisation hindoue puis le bouddhisme de la civilisation Dvaravati. Le site de Vat Phou, dans le sud du pays, remonte à cette époque. L'histoire du pays commence réellement vers le XIIe siècle avec l'arrivée des populations Tai depuis le sud de la Chine. En 1353 est fondé le Lan Xang, pays du million d'éléphants par Fa Ngum. Le royaume se consolide progressivement, tandis que le bouddhisme s'y implante durablement ; après Luang Prabang, Vientiane devient capitale en 1560. Le royaume de Chiang Mai est même brièvement annexé sous Photisarath et Setthathirath, à l'apogée du Lan Xang. Aux XVIIe et XVIIIe siècles le royaume se morcelle, les provinces passant sous domination birmane, chinoise ou siamoise.

Après la prise de Vientiane par le général Phraya Chakri (futur Rama Ier) en 1798, le Laos passe sous le contrôle du Siam (Thaïlande) qui domine les trois royaumes (Luang-Prabang, Vientiane et Champassak) jusqu'à la fin du XIXe siècle. En 1893, l'action du vice-consul de France à Luang Pragang, Auguste Pavie, ainsi qu'un blocus des côtes obligent le Siam à céder à la France la rive gauche du Mékong (Laos oriental) puis à signer des traités (1902, 1904) reconnaissant le protectorat de la France sur la partie orientale de Lan-xang (Laos). Celui-ci est finalement intégré à l'Union indochinoise française en 1899. Quant à la partie occidentale de Lan-xang (dite "Isan"/nord-est), là où habite 80% de la population lao, elle reste occupée par le Siam. Si une monarchie siège à Luang Prabang, le Laos n'est alors pas un État centralisé, mais un ensemble de territoires dont le protectorat constitue l'unité.

En 1904 commence le long règne de Sisavang Vong, qui dure jusqu'en 1959 et couvre les deux guerres mondiales, l'établissement du Royaume du Laos en tant qu'État unifié, la guerre d'Indochine, l'indépendance définitive du pays et la première partie de la guerre civile laotienne. Carte par The World Fact Book C.I.A. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Empire du Japon impose sa domination sur l'Indochine française, y compris le Laos. La France étant à l'époque gouvernée par le régime de Vichy, cette domination s'exerce de manière indirecte ; les administrateurs français restent en poste et le drapeau tricolore continue de flotter sur Vientiane. En 1941, la Thaïlande, alliée du Japon, impose à la France, après un conflit armé, de céder les territoires à l'ouest du Mékong. Jusqu'en 1945, l'Indochine française est peu touchée par les combats, mais, lorsque les Japonais prennent conscience qu'ils vont perdre la guerre, ils cherchent à empêcher le retour des puissances coloniales européennes et, après avoir maîtrisé les troupes françaises, favorisent l'indépendance des pays de l'Indochine française. Le roi Sisavang Vong, fidèle à la France, refuse tout d'abord de proclamer l'indépendance, avant de s'exécuter sous la pression le 8 avril 1945. Après la défaite japonaise, le premier ministre, le prince Phetsarath Rattanavongsa, renverse le roi pour tenter de maintenir l'indépendance et empêcher le retour des Français. Mais l'avancée progressive des troupes françaises sur le territoire laotien entraîne la chute du gouvernement Lao Issara (Laos libre) de Phetsarath. En 1946, les Français donnent au Laos l'autonomie au sein de l'Union Française, et font du pays un État centralisé, le Royaume du Laos (deux royaumes restant unis, Champassak et Luang-Prabang). Si une partie des indépendantistes, satisfaits de l'autonomie accrue accordée par la France en 1949, abandonnent alors la lutte, le prince Souphanouvong, étroitement lié au Việt Minh, le refuse. Son demi-frère Souvanna Phouma, devient, lui, premier ministre en 1951. Le mouvement de Souphanouvong, le Pathet Lao, étend peu à peu ses bases sur le territoire du royaume durant la guerre d'Indochine. En 1953, le pays est envahi par les troupes Việt Minh et en état de guerre civile : le Pathet Lao parvient en outre à se faire reconnaître à la table des négociations lors des accords de Genève.

Au mois de juin 1962, un gouvernement d'union nationale est mis en place au Laos. Le pays demeure cependant partagé : au sud, les forces anticommunistes et neutralistes, au nord, le Pathet Lao. À cette époque, la politique américaine dans la région consiste à garantir la neutralité du Laos et du Cambodge tout en défendant activement le Sud Viêt Nam et la Thaïlande. En 1962, le président Kennedy conclut un accord avec le Nord Viêt Nam, stipulant le retrait de l'armée populaire vietnamienne et de l'armée américaine du pays. Les États-Unis se retirent mais pas le Nord-Viêt Nam, et la piste Hô Chi Minh, qui traverse le Laos dans les zones contrôlées par le Pathet Lao1, est de plus en plus utilisée pour alimenter l'effort de guerre au Sud Viêt Nam. En 1963, le Pathet Lao lance une offensive qui lui donne le contrôle d'une grande partie de l'est et du nord-est du pays. Les États-Unis renoncent à engager des forces régulières mais ils intensifient leurs activités clandestines au Laos. Des équipes des Special Forces s'infiltrent dans le sud du pays ; et la CIA entreprend d'armer les tribus montagnardes laotiennes, notamment les Hmongs. Souvanna Phouma, à nouveau premier ministre à partir de 1963, tente difficilement de maintenir la neutralité du Royaume du Laos, qui n'en demeure pas moins pris dans sa propre guerre civile, elle-même conflit annexe de la guerre du Viêt Nam.

Pendant ce temps, les bombardements prennent une ampleur grandissante provoquant un désastre, notamment dans la plaine des Jarres (où la Piste Hô Chi Minh ne passe pas). De 1964 à 1969, les États-Unis déclenchent Rolling Thunder, une opération de bombardements intensifs. Le conseiller militaire et journaliste Fred Branfman a dénoncé avec virulence la violence inutile de ces attaques dans son livre Voices from the Plain of Jars : Life under an Air War, 1972. Il a avancé le nombre de plus de 500 000 raids, soit une attaque toutes les 8 minutes pendant 9 ans2. Selon les Pentagon Papers, le Laos aurait subi plus 500 attaques aériennes par mois3,4. La guerre civile laotienne continue jusqu'en 1973, opposant les troupes du gouvernement royal et les miliciens Hmongs soutenus par les États-Unis à la rébellion communiste soutenue par le Viet Cong et le Nord Viêt Nam. Un cessez-le-feu est déclaré le 22 février 1973. Le 5 avril 1974, un gouvernement d'union nationale toujours présidé par le neutraliste Souvanna Phouma, mais incluant les communistes du Pathet Lao, voit le jour. En 1975, après avoir étendu son contrôle en profitant notamment de la mauvaise santé de Souvanna Phouma, le Pathet Lao réalise un coup de force et prend le pouvoir. Le roi Savang Vatthana et la reine Khamphoui abdiquent le 2 décembre 1975. Le roi, la reine et l'héritier du trône meurent dans un camp d'internement.

Souphanouvong devient chef de l'État et Kaysone Phomvihane, secrétaire général du Parti révolutionnaire populaire lao, premier ministre. La République démocratique populaire lao (RDPL) est créée, avec un régime de parti unique, provoquant entre 1975 et 1987 l'exil d'environ 400 000 personnes, soit 10 % de la population. L'alliance, voire la dépendance, du nouveau pouvoir vis-à-vis du Viêt Nam voisin est étroite5. Une période de coopération avec l'URSS est suivie à partir de 1989 d'une volonté d'ouverture à l'économie moderne et d'intégration régionale6. Sans constitution depuis sa proclamation7, la République a fini par en adopter une en 19918. Le pays a normalisé ses relations avec les pays voisins comme la Thaïlande, s'est ouvert au tourisme et a lancé un grand nombre de projets à vocation régionale (ponts, routes, centrales hydro-électriques et réseaux électriques). Il est membre de l'ASEAN depuis 1997.

Pages