30px; }
Welcome Visitor:

Mars 2015

Association Dujardin : Un jardin pédagogique fertile

Texte: 

Le jardinage comme outil d'éducation, c'est dans cet esprit qu'est née la toute jeune association "Dujardin" le 24 mai 2014. 

Soutenue par la municipalité qui lui mettait à disposition une parcelle de 1.500 m2 située entre la rue de la justice et la rue de Lorraine, la petite association s'est développée attirant de nouveaux adeptes du jardinage éducatif et de loisir; La parcelle qui dans un premier a été défrichée, clôturée et équipée d'un chalet est devenue un jardin pédagogique destiné en priorité à accueillir les scolaires dans le cadre des nouvelles activités périscolaires.

Initiation au jardinage, découverte de la biodiversité et sensibilisation à la protection de la nature sont au programme. Les séances sont animés par les membres de l'association, principalement par les fondateurs, Francis Babé (trésorier) et Pascal beaucourt (président).

Lors de l'assemblée générale qui s'est tenue dernièrement en présence de 25 personnes et de nombreux élus, le maire Christophe Choserot, Bernard Ricci, Jacqueline Ries et Aniie Delrieu, la secretaire Françoise Babé, a dressé un premier bilan satisfaisant des activités des Dujardin. Les membres de l'association ont remercié la municipalité pour la confiance qu'elle leur accorde et les services techniques pour leur aide.

Tout récemment le conseil d'administration s'est réuni au complexe Marie-Marvingt pour procéder à l'élection du bureau suivie d'un verre de l'amitié. Jean-Pierre Bruneau a été élu membre honoraire et il a été décidé que l'initiation au jardinage profiterait aussi aux écoliers de Saint-Exupéry au troisième trimestre.

Article de l'est républicain

Les nounous rivalisent d'imagination

Texte: 

pas de cavalcade dans les rues de la ville mais une folle et sympathique ambiance du parc. Sylvie Perroux, responsable du Relasi assistantes maternelles et Emmanuelle Collet, adjointe au maire déléguée à la petite enfance, à la jeunesse et aux seniors, ont accueilli dans la joie et la bonne humeur les assitantes maternelles qui avaient joué le jeu tout comme les petits bouts d'ailleurs pour fêter carnaval, une tradition sur la commune.

Des Indiennes, des sirènes, des fées, un parachutiste, un pirate, un rugbyman...les costumes étaient aussi variés que colorés cette année. Pour l'animation, le RAM avait fait appel à jean-Jacques Petiteville et ses jeux en bois, son costume de clown et son canon à bulles qui apportait un peu de magie à cet après midi récréatif.

Emmanuelle Collet a indiqué: "Le RAM de Maxéville fonctionne très bien. D'ailleurs, des animations communes pourraient avoir lieu avec le RAM de Nancy". En tout cas c'est une structure qui permet aux assitantes maternelles de partager de bons moments mais pas seulement car elles y trouvent de l'aide en ce qui concerne leurs démarches administratives ou éventuellement des formations. C'est aussi un lieu d'éveil et de socialisation pour l'épanouissement des enfants.

Article de l'est républicain

ASAE Francas

Texte: 

L'ASAE FRANCAS qui accueille tout au long de l'année des enfants, des ados et des adultes pour des activités les plus variées, propose durant ces vacances d'hiver un accueil pour les enfants de 6 à 11 ans et un autre pour les ados de 12 à 16 ans.

La semaine dernière, 20 enfants ont choisi la piscine et des grands jeux. les vingt ados, eux, se sont investis dans la peinture de la salle qui leur est destinée. Cette semaine, ils vont continuer cette ta^che dans la joie et la bonne humeur et iront avec les animateurs de l'association chercher des meubles pour l'équiper à leur goût. Une manière intelligente de les responsabiliser quand à leurs comportements dans les locaux.

Pour fêter la fin de la première semaine, une petite fête a été organisée. Un jeune fréquentant le centre, Mathieu, a présenté un numéro de magie. Il a été largement applaudi par les parents, les enfants et les ados. Un groupe de jeunes musiciens "Annie et ses saucisses", composé d'un accordéon, d'une basse, d'un violon, d'une percussion et d'une chanteuse, a interprété plusieurs chansons. Un moment musical de qualité qui a beaucoup plu à tous.

La fête s'est terminée par un goûter partagé par tous, enfants et "artistes", ainsi qu'avec les parents invités à cette fête bien sympathique.

Article de l'est républicain

Journalistes en herbe à Schweitzer

Texte: 

L'ATE (Aménagement du temps de l'enfant) est un moyen pour les écoliers de découvrir de nouvelles activités. En effet, sur le temps périscolaire, les enfant ont la possibilité de  participer à des activités sportives, culturelles et ludiques.

Aussi, une nouvelle activité a-t-elle vu le jour en septembre dernier à l'école élémentaire Schweitzer du Champ-le-Boeuf avec l'atelier journalisme. Un groupe de 16 élèves s'est constitué afin de créer un journal, une activité animée par Christophe Lanselle. "Ils sont plutôt réceptifs", a confié l'animateur avant d'ajouter : "Certains ne savainet pas faire une recherche sur internet".

En effet, les journalistes en herbe ont notamment pour mission de retrouver de nombreuses informations sur le web et doivent ensuite rédiger des textes, trouver des photos et faire la mise en page du journal. "On crée un journal avec des titres et des rubriques", a expliqué la jeune Alice, précisant par ailleurs que ce journal de 12 pages reprend de grandes thématiques comme la vie de l'école, le sport, le cinéma ou encore l'actualité.

Cette activité peut en outre faire naître des vocations comme pour Amélia qui aimerait être journaliste : "C'est bien de faire des recherches et de publier des articles". Au total, quatre numéros devraient paraître avant la fin de l'année. Les deux premiers numéros déjà parus sont visible sur www.laxou.fr

Articlde de L'est républicain

Sortie carnavalesque du comité de jumelage

Texte: 

L'emblématique carnaval de Ramstein-Miesenbach fait partie des incontournables de la saison, une des sorties du calendrier du comité de jumelage de la commune qu'il ne faut pas manquer.

Cette année encore la présidente Gisèle Vatry avait jugé bon d'affréter deux cars pour y rallier la ville de Rhénanie-Palatinat. Bingo le succès était au rendez-vous. Preuve que le jumelage avec Ramstein est très actif car les Maxévillois apprécient les échanges réguliers que les communes organisent. En ce jour de Mardi gras, le départ était donné à 8h30 pour les joyeux participants du Centre, des Aulnes et du Champ-le-Boeuf.

Deux heures plus tard, les Maxévillois étaient accueillis chaleureusement par un élu et une équipe de bénévoles pour un petit déjeuner très copieux. La délégation maxévilloise a pris le temps de soigner ses déguisements et de faire quelques emplettes au centre-ville. Vers 14h, ils ont rejoint le char de la ville de Maxéville qui était sur place depuis la veille grâce à Jean-Paul Garnaud et Dominique Fritsch qu'il convient de féliciter.

Annie Delrieu,maire adjointe, Jean-Luc Tritz l'ancien président du comité de jumelage, et Gisèle Vatry ont été reçus par la municipalité de Ramstein-Miesenbach qui leur a remis la médaille du carnaval.

c'est finalement dans un joyeux tintamarre que tout ce petit monde a défilé à travers la ville au milieu d'une centaine de chars et de la  foule. PLusieurs élus ont participé à cette mémorable journée qui s'est achevée à la salle des fêtes par un grand bal carnavalesque chaleureux et endiablé avant de reprendre la route pour retrouver la Lorraine en soirée.

Une chasse aux trésors pour les héros en vacances

Texte: 

De belles vacances au centre de loisirs Max'Anim au Centre comme au Champ-le-Boeuf. Sur le thème "les supers héros aux pouvoirs étranges" avec plusieurs temps forts dont le grand jeu commun organisé jeudi au quartier Champ-le-Boeuf.

Malgré le froid, une chasse aux trésors géante à travers les rues du quartier et dans le parc avait été mise sur pied par Steve et son équipe. Les enfants ont fait preuve de patience pour débusquer les égnimes et découvrir le mystérieux trésor : la chouette d'or. Ils ont aimé aussi choisir un personnage en changeant d'identité : l'homme invisible, le super-gluant, la super-boulette, le dormeur...

Un programme d'activités qui a ravi les bambins : sortie à la patinoire d'Amnéville, cuisine, grand jeu sur le thème du handicap à Laxou, conte, paint-sponge dans le parc de la mairie et sortie au cinéma (Bob l'éponge)..

Article de l'Est républicain

 

L'idée d'un vélobus fait son chemin

Texte: 

Les amoureux de la petite reine se sont réunis salle de la Justice, dans le cadre des ateliers thématiques et de la participation citoyenne. Pami eu deux élus, Bruno Guillaume et Didier Bonhomme ont animé cette nouvelle rréunion destinée à favoriser la pratique du vélo en ville.

Les participants ont d'abord recensé les principaux pointn oirs de la commune : carrefour devant la mairie qui sera transformé et aménagé prochainement, carrefour du pont fixe et rond point du Super U.

Ils ont aussi souligné l'importance de respecter les règles élémentaires de sécurité avecdes équipements en bon état (catadioptres, phares, freins, port du gilet jaune...). Ils souhaitent également l'installation dans les années qui viennent d'une ou deux stations de location vélOstan'Lib car avec l'école du professorat et de l'éducation (Espé) pas d'étudiants fréquentent Maxéville. Une réunion avec la communauté urbaine est fixée prochainement. Le grand projet des adeptes de la bicyclette est la création d'un vélobus pour les enfants de l'école Vautrin avec problamement un départ depuis le secteur de la Balance. Il s'agit d'un ramassage scolaire à vélo encadré par des adultes. Un test sera fait lors de la Semaine du vélo début juin, des animations comme une expo de différents vélos pendant la Fête du vélo les 6 et 7 juinsont en préparation. Un atelier réparation devrait avoir lieu le 25 avril.

Didier Bonhomme invite les Maxévillois à participer aux balades urbaines de la Nancyclette chaque premier samedi du mois (départ 14h) et le vendre qui suit (départ 18h) depuis la place de l'Allience à Nancy. Prochaines réunions vélo à Maxéville le vendredi 20 mars à 18h30 et le lendemain en vélo, rendez-vous devant le lavoir à 10h.

Pour toute remarque ou question : participation@mairie-maxeville.fr

 

Article de l'est républicain

Dégradation du quartier Balance

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpt1/v/t1.0-9/11063427_886034751448019_3097286631953630018_n.jpg?oh=20b19793c73ecf444bd279fdbf8e0173&oe=55701741&__gda__=1433810245_d5ea7f5ae0759666f50ace1a7fe842e9"A l'époque de sa construction en 1969 nous avions de la moquette dans les ascenseurs" se souvient une habitante de l'immeuble; Les temps ont bien changé d'ailleurs pour des raisons d'hygiène la moquette n'est plus dans l'air du temps.

Mais le problème est ailleurs. Car l'immeuble la Balance qui est situé dans un quartier complètement excentré incarnait plutôt la modernité à l'époque. Aujourd'hui les habitants se plaignent du bruit, de l'insalubrité, des incivilités à répétition, de la vétusteté du bâtiment, du sentiment d'insécurité et d'une ambiance générale qui se dégrade. "Les gens ne respectent rien il n'est pas rare de voir des détritus voler par les fenêtres", déclare une participante. Une autre a failli recevoir une paire de roller sur la tête. "Les extérieurs sont sales il faudrait un city-stade pour les gamins, un abri poubelle..., les doléances se succèdent.

"Quid de la fibre optique ? On est venus pour avoir des réponses suite à notre précédente entrevue", dit une habitante à Jacqueline Ries, maire adjointe, qui animait la réunion ce mardi avec Romain Miron et Jean-Marc Muller de la police municipale.

Mme Dagonnet de Batigère annonce que les détecteurs de fumée sont pris en charge par le bailleur mais que l'échéance est repoussée au 1er janvier 2016. La réunion a eu du succès grâce au Secours catholique qui anime un coin café tous les jeudis de 14h à 17h en bas de l'immeuble. "faut-il changer le nom de l'immeuble ?", proposent les élus en réponse à des habitants qui se plaignent de l'image de la Balance. "La mémoire des lieux vous en faites quoi ?", interroge Marie-Thérèse Kribs. Une réhabilitation de l'immeuble et des extérieurs mais surtout une prise de conscience collective aurait certainement plus d'effet. "J'habite ici depuis 15 ans, l'ambiance, les nuisances tout se dégrade", déplore Colette. La municipalité fera une nouvelle réunion dans quelques mois pour essayer de trouver des solutions.

Article de l'Est républicain.

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/11018920_886034754781352_7227407153184519544_n.jpg?oh=be5de9d095c73ce0f2a9b0a178f6aa69&oe=55BB42D4&__gda__=1435238846_066d9aa6d76b864560bdf6a3d19ec60b

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/10398662_886034724781355_8201904899053025400_n.jpg?oh=90387410115f7009c47ca68ebdb9cc49&oe=557D7970

Journal N°4 mars-avril 2015

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/10981536_887229587995202_1388141777869306426_n.jpg?oh=a81372f1cd1636d4b47cbc3d6330dda8&oe=557861F7&__gda__=1434855581_af1ddcdd77ea92feb8ebac82cb1df8a8Les évènements terroristes de janvier dernier ont été vécus comme une agression. Une agression de la France que l’on aime, une agression de la République et de la démocratie construites de mille combats. La République c’est la liberté, et le peuple français par sa mobilisation a encore prouvé sa force et sa solidarité. Notre meilleure arme, c’est notre unité. Ces événements ont aussi mis à nu une société française en quête de sens et lui révèlent les fractures qui la minent.

Dans ce contexte, la municipalité est en première ligne, en contact direct avec la société. Nous devons unifier, accompagner, mettre en mouvement, donner du sens à l’action politique, donner du sens à nos valeurs « liberté, égalité, fraternité ».
Je suis heureux d’être le Maire qui a fait inscrire notre devise républicaine sur le fronton de la mairie. Je veux remercier Didier Bonhomme, conseiller municipal et concepteur du projet et les services techniques de la ville qui ont permis sa réalisation. Cette devise a été dévoilée le 27 février dernier. Je vous invite à venir la découvrir.
 
En ce mois de février, nous venons d’avoir également le premier débat d’orientation budgétaire de cette nouvelle mandature. Le document soumis aux débats des élus est téléchargeable sur le site internet de la ville ou disponible en mairie. Ce débat a donné le cap, l’orientation de nos politiques sur l’ensemble de ce mandat. J’ai voulu montrer aux Maxévillois dans ce document le chemin que nous souhaitons parcourir avec eux, parce que pour nous, la politique se construit et se vit avec les habitants. Nos priorités sont conformes à nos engagements de campagne et validées par le suffrage universel le 23 mars 2014 lors des élections municipales.
 
Ces nouvelles politiques municipales se feront autour de 4 axes :
• Axe 1 : Participation citoyenne, environnement, et urbanisme ;
• Axe 2 : Education, petite enfance, jeunesse et seniors ;
• Axe 3 : Solidarité et développement économique ;
• Axe 4 : Sports, culture, loisirs et animations
Cette mise en oeuvre se fait, comme vous le savez, dans un contexte budgétaire extrêmement contraint avec une dette de la ville de 18 millions d’euros. C’est notre héritage.
Il est temps aujourd’hui d’y faire face en responsabilité. Nous mettons tout en oeuvre pour redresser les comptes, désendetter Maxéville et éviter la tutelle préfectorale. Les emprunts, parfois toxiques, souscrits inconsciemment les années passées et les dépenses irresponsables sont les causes principales de notre endettement.
La gestion aléatoire avec des subventions disproportionnées versées à quelques-uns ont amplifié le phénomène.
Cependant, cela ne nous empêche pas de répondre aux besoins des Maxévillois, de mettre en place de nouveaux dispositifs et de faire bouger les choses (éducation, rythmes scolaires, petite-enfance, jeunesse, seniors, sport, culture, associations, solidarité et urbanisme) mais toujours soucieux d’une bonne gestion de notre ville. Vous connaissez la doctrine maintenant « chaque euro engagé doit profiter aux Maxévillois ».
Pour finir, j’ai le plaisir de vous annoncer le retour au printemps prochain d’un marché à Maxéville, un marché de producteurs locaux, de produits fermiers. Dans cette 4e édition du journal de Maxéville, nous vous présentons un dossier spécial sur ce marché qui se tiendra sur les quais des anciennes Brasseries.
Bonne lecture.
 
Christophe Choserot

Portrait de Marie-Josée Davanzo

Texte: 

Marie Josée DavanzoSaint Jacques Activités

Association créée en 2003, Saint Jacques Activités regroupe aujourd’hui 70 des 300 employeurs des secteurs de l’industrie du bâtiment, de l’artisanat, des services, du social, du négoce et de la formation, présents sur les sites de Saint Jacques 1 et 2, de l’Ecoparc, du Zénith, du Plateau de Haye.

Porter la voix des entreprises auprès des diff érentes institutions économiques et locales, animer la vie des sites autour de réunions d’échanges et d’informations, valoriser les intérêts du territoire et défendre les intérêts de tous dans tous les domaines, tels sont les objectifs de l’association présidée par Marie-Josée Davanzo.

Dynamique, altruiste, investie et engagée, Marie-Josée Davanzo est aussi co-gérante de BSSI Conseils, société d’études et de conseils, Vice-Présidente de la CGPME (Confédération Générale du Patronat des Petites et Moyennes Entreprises) et de la commission Entreprenariat au féminin. Elle siège également au Conseil Economique Social et Environnemental de Lorraine, et à la CCI de Meurthe-et-Moselle en charge des Réseaux, Commission Infrastructures et Réseaux d’entreprises.

Même si ses activités sont nombreuses, elle ne fait pas d’amalgame et se concentre sur chacun de ses objectifs, toujours dans la gestion d’intérêts communs. Pour les sites de Saint Jacques, des actions ont déjà été menées comme la mutualisation des rondes de sécurité en collaboration avec les services de police et collectivités locales, des mises à jour de signalétique des sites, la création d’un journal Saint Jacques Activités, une newsletter, un annuaire en ligne des entreprises…
De même, des animations et rencontres à thèmes sont déjà programmées pour 2015 : le 19 mars, l’association a prévu de clôturer l’Assemblée Générale statutaire par une représentation du Théâtre en kit pour aborder sous forme ludique, le sujet intéressant que représentent les réseaux. Toujours au mois de mars, un tournoi de football inter-entreprises favorisera les relations des entreprises du site et au mois de juin, c’est carrément une semaine de sports inter-entreprises qui est organisée pour plus de 250 personnes, avec une remise de prix organisée autour d’un barbecue.

« Les projets ne manquent pas » se félicite la présidente, « si l’association favorise les échanges entre les entreprises, elle se préoccupe aussi du bien vivre de ses adhérents ». D’ailleurs, elle « invite les autres entreprises de la zone à rejoindre l’association pour avoir plus de poids et aller encore plus loin ensemble ».

Un partenariat avec l’association Jeunes et Cités de Maxéville

Un partenariat entre Saint Jacques Activités et Jeunes et Cités de Maxéville a été mis en place pour permettre aux jeunes de l’association, âgés de 16 à 25 ans, de financer leur permis de conduire, de favoriser leur insertion professionnelle et de prendre connaissance des activités des entreprises sur le Parc d’activités.

Cette collaboration se traduit par la collecte des déchets papiers des entreprises, et par la réalisation de mosaïques pour les entreprises intéressées. L’association Jeunes et Cités a proposé aux entreprises partenaires de reprendre, sous une forme imagée, leur activité et leur identité visuelle. Pour Saint Jacques Activités, ce partenariat s’inscrit dans les objectifs d’ouverture des entreprises sur leur territoire d’implantation et permet de mener des actions concrètes favorisant l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Pages