Welcome Visitor:

Mars 2015

Message d'erreur

Warning : call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'search_block_form' not found or invalid function name dans drupal_retrieve_form() (ligne 844 dans /var/www/vhosts/maxeville.tv/httpdocs/includes/form.inc).

Le chantier carrefour sur le tapis

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/11058421_886035818114579_4287771128568982618_n.jpg?oh=c3e64b17ab6c238dcaf9501aee17b105&oe=55B83697&__gda__=1437888331_be3cbee48663a88b6fb54f58ec68b54dAttention le chantier de réfection du carrefour devant la mairie va démarrer. La municipalité organisait lundi soir une réunion publique avec les techniciens du Grand Nancy pour présenter en détail la nature des travaux. 

La patience s'impose car ce chantier qui débutera le 23 mars doit s'étaler sur 5 mois. Une date butoir : la rentrée scolaire. Toujours est-il que les riverains sont sous pression, ils craignent des embouteillages monstres pendant les travaux d'autant que la densité de circulation est déjà un problème sur le centre-ville. Ils ont manifesté leur inquiétude à leurs élus. "Est-ce qu'une enveloppe est prévue pour dédommager les commerces de proximité qui souffriront certainement des travaux ?", demande une participante, "quelles sont les déviations ?". Non répond la mairie, "nous n'avons pas un centime mais ma porte reste ouverte en cas de difficultés sérieuses".

Les élus, Olivier Pivel en tête, ont tenté de rassurer les habitants montrant que ce projet avait pour but de sécuriser le carrefour et que son aménagement apportera une plus-value au Centre. "Un projet déjà ficelé à notre arrivée que nous avons amendé", ajoute Christophe Choserot qui tient à préciser que le côut total est de 716.000 € financés en totalité grâce à l'enveloppe du Grand-Nancy. Candélabres à leds, nouveau pavage, création d'un plateau surelevé au coloris rouge automne, élargissement des trottoirs, davantage de stationnements,création de trottoirs traversants (idéal pour les poussettes et les personnes à mobilité réduite) et des petits îlots de verdure et coins détente, mise aux normes des 3 arrêts de bus, aménagements cyclables.

"On souhaite ne pas détruire la fontaine pour la reposer ailleurs", indique un élu. Le chantier incitera sans doutes les automobiles en transit à choisir un autre parcours. Pour des raisons pratiques et de sécurité pendant toute la durée du chantier, seul le sens descendant sera conservé rue de la république (il faudra donc monter par l'avenue Pinchard). Même chose rue du 15 septembre dans sa portion allant de la rue Charcot à l'école, il n'y aura qu'une voie de circulation dans le sens rue du 15 septembre-rue Courbet.

Une déviation vers la rue du général Leclerc sera proposée. La municipalité prévoit des stationnements de secours au-dessus de Cheverny pendant les travaux. "On ne fait pas de travaux sans désagréments, nous avons essayé de trouver les meilleures solutions" conclut le maire qui pour transformer le paysage urbain de sa commune se dit prêt à rouvrir le dossier circulation avec la communauté urbaine et qui annonce une réunion publique pendant les travaux.

Article de l'est républicain

https://scontent-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/11034268_886035804781247_8848214914513977642_n.jpg?oh=7df75ba87bafca7311dc772e0eeb3493&oe=557194AE

https://scontent-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/10981195_886035808114580_4401600653618348222_n.jpg?oh=56dd3fddb3db8c981ad2d852ce9f3117&oe=55BA828F

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/10329194_886035831447911_6418090809810979601_n.jpg?oh=1048335c65b96f3c8052fa30e84c1351&oe=55741755&__gda__=1437247881_360e101428e0150ce831a1cae9bd98bd

La femme berbère à la douëra, conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin

Texte: 

Quelle demeure plus adaptée au statut de la femme dans les sociétés traditionnelles en l'ocurrence la Kabylie, que la douëra ? C'était dimanche, journée de la journée de la femme et l'association de la culture berbère (ACB54) avait invité Fatima Cherfa-Turpin, chercheuse en anthropologie du droit et auteure de l'ouvrage "La condition juridique de la femme rurale en Kabylie".

Plusieurs femmes kabyles d'ACB54 ont accepté de livrer leur témoignages, leur parcours dans un petit film réalisé par kts production qui a succédé à la conférence-débat animée par fatima Cherfa-Turpin. L'après-midi s'est conclu par la dégustation de spécialités salées ou sucrées préparées par les mamans kabyles.

Article de l'est

Des ambitions internationales au CFAI

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/t31.0-8/11098231_895249377193223_3193549233781355393_o.jpgSix jeunes mécatroniciens ambitieux profitent actuellement du savoir-faire des formateurs experts et des équipements du CFAI de Maxéville pour préparer les 43e olympiades des métiers.

Fraîchement médaillés à Strasbourg lors des épreuves nationales, ils souhaitent mesurer leur talent à l'international. Le binôme choisi pour représenter la France s'envolera pour Sao Paulo (Brésil) avec coaches et formateurs pour les world Skills du 5 au 6 août : près de 72 pays représentés, un millier de candidats. Laurent Stémart, formateur-expert au CFAI de Maxéville sait que le challenge sera autrement plus relevé là-bas.

"J'ai participé aux Olympiades de Calgary en 2009, Londres ensuite et Leipzig. Certains pays accordent de gros moyens à la préparation, ils s'entraînent plus d'un an. Certaines épreuves durent 6 heures. La compétition est relevée, au départ nous emmenions des Bac pro aujourd'hui ce sont plutôt des licenses ou des élèves ingénieurs". Laurent Stémart salue la performance du binôme de Midi-Pyrénées qui a remporté la médaille d'or à Strasbourg. "En janvier dernier, on a pu bénéficier grâce à notre région d'une préparation physique et mentale auprès d'instructeurs militaires et de l'encadrement du stade toulousain. Concentration, endurance, résistance au stress, rigueur technique sont autant de qualités qui nous ont permis de décrocher la victoire" confient Florent Aymard et Damien Le Grevellec, BTS ATI. 

Sont en lice également le binôme lorrain Fabien et Olivier Dannen mais aussi Thibault Boulier et Mathieu Pineau (Basse-Normandie). Eux préparent une licence, un master ou un dipl^^ome d'ingénieur. c'est la troisième fois que la Lorraine a des candidats. Le binôme sélectionné aura encore droit à un stage de préparation physique et mental à l'INSEP. pas de temps à perdre il faut préparer l'épreuve : assemblage d'une machine sur la base d'une documentation, résolution de problème de logique, rédaction d'un programme ou conception d'un circuit électrique..

"Pendant ces 4 jours de formation technique les jeunes ont bien travaillé. Il leur fallait tenir un programme de plus de 35 heures de travaux pratiques (programmation, montage, pratique professionnelle et optimisation des temps de cycles)", indiquent Laurent Stémmart et Didier Tourrel son assistant venu du CFAI de Toulouse.

"Pour mettre en oeuvre leurs compétences, les candidats ont dû monter et assembler un ensemble de stations compensant la série de stations MPS didactiques de la société Festo".Article de l'est

 

De l'école à la mairie

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/v/t1.0-9/11066519_886035478114613_5661962832982310678_n.jpg?oh=f02ca414edbfc1bc726ad8d5520dc5ea&oe=55B47E8D&__gda__=1438250044_2eb7d0fa5131cfa87bb14bf4302d74ddGrande première mardi après-midi, les délégués de classes des écoles André Vautrin et Saint-Exupéry ont découvert les services communaux.

Une visite de la mairie organisée à la demande des enseignantes de l'école Vautrin, Katia Riff et Patricia Baltenneck et de son directeur Jean-Louis Adam. L'idée a fait son chemin à l'école Saint-Exupéry qui était représentée par Mme Florentin et les délégués du cycle 3.

Bernard Ricci, adjoint au maire en charge de la vie scolaire a reçu les jeunes écoliers et leurs enseignants pour les guider à travers les dédales de l'hôtel de ville. Dans chaque service, le fonctionnement d'une mairie et ses objectifs : service social, état civil, accueil, pôle financier, communication et participation citoyenne...

Mieux qu'un cours magistral d'éducation civique, M.Ricci a expliqué, par des exemples simples, comment que chaque service s'efforcçait de défendre les valeurs de la République (liberté, égalité, fraternité).

Le temps fort de la visite restera la rencontre avec le maire dans son grand bureau et les échanges qui suivirent en salle du conseil municipal où les élus ont expliqué leur rôle. Une information citoyenne le but étant de sensibiliser les jeunes Maxévillois à la vie et à l'organisation de leur commune. Les enfant ont pris place autour de la table pour un petit goûter et un échange avec le maire que certains rencontreaient pour la première fois, M.PIerron, responsable des espaces verts et M.Pivel en charge de l'urbanisme, de la sécurité, du développement durable, de l'environnement et des transports et Maeva Mouri, la plus jeune élue âgée de 21 ans.

Le maire a annoncé aux écoliers qu'ils pourront se présenter au conseil municipal d'enfants qu'il compte  créer à la rentrée 2015. Il concernera les élèves de CM1 qui seront élus pour 2 ans.

Article de l'Est républicain

La douceur de vivre du Haut-des-Vignes

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/1948195_897791213605706_7413024265564634368_n.jpg?oh=993d8b19f382c361e264403c4724312b&oe=5574E49B&__gda__=1437672538_06733afb8b38fd22f084e1fcfcbd4c1fUne habitante du quartier explique que le Haut-des-Vignes a été crée en 1966 pourl loger provisoirement les employés de la DDE.

"On est bien dans cet ensemble de 28 logements gérés par MmH avec 4 entrées où une bonne partie des habitants a pu acquérir leur logement leur logement pour devenir propriétaire". Bienvenue à la périphérie de la commune en lisère de forêt où il fait visiblement bon vivre.

"La nouvelle municipalité a mis en place la participation cotoyenne pour échanger avec vous, connaître vos préoccupations quotidiennes et faire ensemble pour avancer" a expliqué Jacqueline Ries, maire adjointe, qui animait la réunion de quartier à la salle de la Justice, jeudi soir, avec Delphine Joncquart, conseillère municipale, Vincent Pierron, des espaces verts et du cadre de vie, Serge Pariset de la ppolice municipale, Frédéric Rynkievicz, chef de pôle en mairie et Céline Roussel, pour la participation.

Jacqueline Ries s'est félicitée de voir autant de participatants plein de bonnes volontés. La mairie a pris bonne note des demandes et des attentes : aire de jeux à entretenir, incivilités des quads et motos avec l'arrivée de beaux jours qui font un vacarme devant l'immeuble, problèmes de circulation et de stationnements...

La police municipale a indiqué qu'il fallait les prévenir ou faire le 17 en cas de nuisances, que l'anonymat était de toute façon de rigueur. "On ne peut pas intervenir si nous ne sommes pas au courant", explqiuait Serge. La municipalité a indiqué qu'elle faisait pression à la CUGN pour qu'une desserte de transports en commun passe au moins par Marvingt et le quartier Solvay.

On a appris qu'une réunion sur la fibre aurait lieu début mai. Autre bonne nouvelle : les habitants se disent prêts à relancer un repas de quartier ou une fête des voisinsArticle

Article de l'Est républicain

https://scontent-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xaf1/v/t1.0-9/19793_897791230272371_7241916684968014041_n.jpg?oh=15936e91d89c543ce6e65890d48c16ba&oe=55754B78

Pages