30px; }
Welcome Visitor:

Festival hip hop à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Festival Hip Hop édition 2010 " le 27 février 2010 de 20h30 à 23h30 au C.I.L.M 23 rue de meuse au Champ Le Boeuf. Festival organisé par les associations " Têtes Brulées " et " Only Real Prod " !

3 euros l'entrée ! Artistes présent au festival : Dj Fonk Maz, Rachid Wallas, Impérial Adidam, Koffy, Deal M, Sir Surin, Mauvaise G'n, Tcheik yo, L'étoile, Clbitume, Djulah, Selekta Mao, Lim'c, Danse Hip Hop. Samedi 27 février, l’association Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle s’associent à la Mairie de Maxéville pour la seconde édition du festival «Hip-Hop en CLB».

Une seconde édition qui, elle aussi, regroupera au Centre Intercommunal de Laxou Maxéville quelques-uns des meilleurs artistes de la scène hip-hop nancéenne : Impérial Adidam, Clbitume, Mauvaise G’n, Koffy, Sir Surin Deal M,Djulah et Rachid Wallas qui fera figure de tête d’affiche de la soirée. Derrière les platines pour animer toute cette soirée : DJ Fonk Maz. Début des concerts 20h30 et fin de la soirée à 23h30. Entrée : 3 €.

Nouveauté cette année, Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle proposeront de 15h à 19h, toujours au CILM, des ateliers d’écriture et de deejing. Pour permettre aux plus jeunes, futurs artistes ou simples fans de hip-hop, de mettre sur papier les paroles de leur premier morceau ou de s’essayer aux platines. q Inscription sur place dès 14h30 au CILM. Participation : 2 €. -

Articles similaires

edition 27 mars 2009,haut marnais, Arche de Noël, forum de l'eau, jeunes et cités

Texte: 

C'est une vidéo d'archive que je remet aujourd'hui car il y a un interview de la président de l'association L'larche de Noël et l'arbre de Noël" qui organise une brocante aujourd'hui dans le parc de la mairie à Maxéville.

On y trouve également un interview de l'association "les hauts marnais", un reportage vidéo sur le forum de l'eau, et pour terminer une vidéo sur une soirée organisé par l'association "jeunes et cités".

Je n'ai malheureusement pas d'autres vidéos plus récents à vous proposer. C'est déjà bien d'en avoir.

Comme à l'époque, je voulais créer un émission hebdomadaire, je fais intervenir ma femme comme présentatrice parce qu'à l'époque je n'étais pas trop à l'aise. Je préfère être derrière la caméra.

 

Le haut débit à Maxéville

Texte: 

Compte‐rendu Réunion publique Haut Débit à Maxéville Mercredi 1er avril 2009 18h30 Salle du Parc Etaient présents :

‐ Mr Henri BEGORRE, Maire de Maxéville ‐ Mme Aline‐Sophie Maire, Vice‐présidente à l’agglomération numérique ‐ Mme Mireille GAZIN, 1ère adjointe Maxéville ‐ Mme Edwige FRANZETTI, adjointe au Maire Maxéville ‐ Mr Patrick DESCADILLES, directeur de l’OPH ‐ Mr Philippe Soulière, Grand Nancy ‐ Mr Adrien Roussel, directeur de TUTOR ‐ Mr Jean‐Paul GLATT, RMI Maxéville ‐ Mr Laurent DUHAUT, MMH ‐ Mr Marc MASSON, Numéricâble Nancy ‐ Mrs Loïc BECK et Hugo LECOMTE, étudiants ESSTIN ‐ Céline ROUSSEL, Mairie de Maxéville ‐ Hacen ALLEG, Mairie de Maxéville

Une centaine d’habitants environ ont assistés à cette réunion publique. Etaient absents : - Représentant France Telecom : Destinataire du compte‐rendu : M. Yves Robinot, responsable des Relations avec les Collectivités Locales Direction Régionale de Lorraine 6 avenue Paul Doumer 54500 Vandoeuvre‐les‐Nancy ‐ Représentant SFR ‐ Représentant Free

1) Analyse et description des problèmes rencontrés En introduction, un bref rappel sur la situation actuelle de Maxéville est présenté par M. le Maire : • Les débits ADSL sont insuffisants pour la majorité des foyers de Maxéville Analyse de la cartographie :

‐ En jaune débits compris entre 512k et 1Mega (partie basse de Maxéville)

‐ En rouge débits supérieurs à 2Mega (partie haute = Champ le Boeuf et tour panoramique)

Le constat est le suivant : beaucoup d'abonnés ne peuvent accéder à des débits n’atteignant que 512k de débit sur l’ensemble de Maxéville, excepté la partie Champ le Boeuf qui est desservie par le réseau Numéricâble (indépendant à France Télécom). => Le problème du haut débit à Maxéville est donc bien réel. Ces faibles débits sont dus au fait que la distance entre le particulier et le NRA auquel il est connecté est trop importante. Pourquoi trouve t’on parfois des distances trop importantes ? => Le réseau par lequel passe l’ADSL appartient à une entreprise privée (France Télécom). Cette société a agrandi son réseau au fil de l'eau pour desservir toutes les nouvelles constructions Il n’est donc pas toujours optimisé et c’est la raison pour laquelle nous constatons des distances trop importantes entre des habitations et le répartiteur auxquelles elles sont raccordées. Ce qui peut également expliquer dans certains cas que des maisons voisines ne soient pas desservies par le même répartiteur et/ou le même sous répartiteur, et ont donc un débit différent. Seul un changement de technologie apportera une réelle amélioration. Le cuivre arrive à ses limites et l’évolution des services (l’arrivée de la télévision HD par exemple), nécessitera des débits plus importants à l’avenir. Remarques de M. le Maire : ‐ La mairie s’investit dans la recherche de solutions. Elle a notamment tenté de collaborer avec France Télécom (envoi de 3 courriers à France Télécom) dans ce but (avec notamment la volonté de la mairie de participer aux coûts des travaux).

Ces courriers sont restés sans réponses. 2) Solutions proposées pour l’augmentation des débits • Intervention d’Aline‐Sophie MAIRE, Vice‐présidente à l’agglomération numérique : Une analyse comparative sur les solutions étant susceptibles d’être mises en place pour répondre aux besoins en haut débit sur l’ensemble de l’agglomération a récemment été effectuée par le Grand Nancy. 6 communes ‐ dont Maxéville ‐ sont concernées par ce plan d’action. 12 000 logements ont été identifiés et les travaux se dérouleront sur une période de 2 à 3 ans.

Trois solutions sont proposées :

‐ Le dégroupage à la sous boucle ‐ Une couverture Wifi ‐ La fibre optique jusque chez le particulier (FTTH)

• Le dégroupage à la sous‐boucle : Cette solution n’a été que brièvement abordée du fait du délai de sa mise en oeuvre (France Télécom doit fournir des informations sur son réseau) et son temps d’amortissement est élevé avec des débits obtenus (de 4 à 8M) qui seront dépassés d’ici quelques années (développement de la TV HD, évolution des besoins…) .

• La couverture Wifi : La solution Wifi se présente comme une solution transitoire, non pérenne, qui permettrait de soulager temporairement les zones vraiment défavorisées. Elle pourrait être mise en place dès l’été prochain et permettrait d’obtenir des débits aux alentours de 3 à 4 M, et donc de disposer du double play (téléphonie illimitée + internet). Remarque : Cette solution ne résout pas le problème de la TNT. Pour la mise en place du Wifi, il est nécessaire de disposer de points hauts, 2 antennes émettrices wifi seraient alors implanter à Maxéville. De plus, chaque habitation voulant capter le réseau Wifi devra s’équiper d’une petite antenne réceptrice à installer sur son toit. Ces antennes possèdent de faibles émissions et un rayonnement proche des 3 kms. L’installation d’antennes Wifi ouvre le débat sur les risques liés à la Santé Publique. Un grenelle des antennes sera organisé très prochainement selon Mr Soulière afin d’établir une législation précise… Il existe déjà des normes européennes et les émissions des antennes Wifi envisagées sont 20 fois moins importantes que la norme tolérée. La valeur des champs électromagnétiques de ces ondes est d’environ 0 ,3 V/m, ce qui est négligeable comparé aux téléphone portables (2 V/m), au wifi émis par une box ADSL, au micro ondes (1,5 V/m), à une plaque à induction (5,5 V/m).

Adrien ROUSSEL rappelle qu’en matière d’ondes émises par le wifi, il faut prendre en compte 3 facteurs : ‐ Puissance d’émission ‐ Position ‐ Distance par rapport au signal La solution Wifi tient compte de ces 3 facteurs. : L’antenne sur le toit des abonnés est unidirectionnelle, la puissance d’émission est faible et la distance ne joue pas de rôle ici car on ne se retrouve pas entre les antennes (points hauts). ‐ La FTTH : Le Grand Nancy est avant‐gardiste en la matière : depuis 1996, a été réalisé près de 360 kms de fibre optique qui relient des immeubles de collectivités, les universités et les entreprises des Zones d’Aménagements Concertées. Le Grand Nancy compte agrandir son réseau pour l’amener directement jusque chez les particuliers. Cette solution est de loin la meilleure à long terme, elle permet d’obtenir des débits très importants. Cependant, elle nécessite d’importants investissements et des travaux conséquents (notamment de génie civil). De ce fait, la FTTH s'étalera sur quelques années. Aucune date précise n’a été avancée quant au début des travaux. Edwige FRANZETTI confirme que dans le cadre de chaque programme de travaux de génie civil (comme pour ceux de la rue de la République), des fourreaux en attente pourront accueillir cette fibre. Remarque : ‐ En 2010, il sera obligatoire d’équiper les nouvelles constructions, habitations pour qu’elles puissent recevoir la fibre optique. Sur le grand Nancy, cela se fait déjà. TUTOR (société délégataire du réseau RMT) a équipé en fibre optique les 300 premiers nouveaux logements de la ZAC Solvay.

Toutefois, le Grand Nancy et TUTOR ne peuvent proposer d’offre de services aux habitants. Des négociations avec les opérateurs sont actuellement en cours. 3) Numéricâble et Champ le Boeuf La SEM Câble puis Numéricable garantissent aux HLM un service minimum dune dizaine de chines pour 4 à 5 € par mois Toutefois, cette offre de services n’a pas intégré récemment l’offre du bouquet TNT. ‐ Que propose Numéricâble vis‐à‐vis de la TNT ? Les locataires des collectifs peuvent s’ils le souhaitent se rendre chez Numéricâble pour disposer d’un décodeur TNT. Ils peuvent en bénéficier contre une caution de 79euros ou l’acheter pour 49euros. Toutefois, après accord des opérateurs concurrents, l’ensemble des décodeurs seront compatibles d’ici quelques semaines. ‐ Numéricâble promets 2Mega pour tous les habitants des logements sociaux en plus de la télévision. ‐ Les habitants des logements sociaux sont éligibles à l’offre 30Mega de Numéricâble (Champ le Boeuf et tour panoramique) Cependant, la partie basse de Maxéville ne peut pas disposer des services proposés par Numéricâble. 4) Remarques indépendantes faites pendant la réunion : ‐ Le Conseil Général 54 a lancé le projet « Proximit‐e », visant à fournir à toute la Meurtheet‐ Moselle un débit de 2Mb/s d’ici 2 ans.

Le haut débit sera distribué grâce à des antennes Wimax alimentées par un réseau de fibre optique Les zones de l’agglomération du Grand Nancy ne disposants pas de débits suffisants (comme c’est le cas pour Maxéville) n’ont pas été prises en considération pour ces travaux car le Grand Nancy dispose de son propre réseau fibre optique. ‐ M. le Maire envisage de confier à une association comme Imagine, le contrôle des installations chez les habitants. CONCLUSION : M. le Maire résume les échanges de cette soirée en rappelant que : ‐ l’ensemble des acteurs institutionnels sont mobilisés afin d’offrir aux maxévillois une offre de services de qualité dans les meilleurs délais. ‐ l’implantation, d’ici à l’été, de relais wifi sur les points hauts permettra d’améliorer dans un premier temps le débit internet (+ téléphone) des particuliers. M. le Maire propose à l’assemblée d’organiser une nouvelle réunion publique après l’été qui permettra de faire un nouveau point étape de la situation.

Forum des associations Maxéville

Texte: 

Forum des associations Maxéville

«Vos associations su r un plateau…» Sur la thématique «Maxéville, une ville active», la seconde édition de «Vos associations sur un plateau» est LE moment idéal pour choisir les activités sportives, de loisirs et culturelles que chaque membre de votre famille pratiquera tout au long de l’année.

En effet, plus de 40 associations seront présentes au complexe sportif Léo Lagrange durant tout l’après-midi du samedi 4 septembre pour vous faire découvrir leur programme d’activités, dialoguer avec les pratiquants, et faciliter vos démarches d’inscription. «Vos associations sur un plateau», c’est également un moment privilégié d’échanges et de rencontres avec les services municipaux autour des services rendus aux habitants, notamment les aides aux loisirs.

Rendez-vous vous est donc donné de 13h30 à 18h, pour un aprèsmidi riche en animations et découvertes : des démonstrations et activités sportives et culturelles, de la musique, des expositions, des interviews, des spectacles… Tout l’après-midi, l’équitram assura des navettes régulières pour amener les riverains au complexe sportif Léo Lagrange. Les points de ralliement : au terminus bus rue de la Chiers, face au 13 rue de la Seille, sur le parking face à l’école Jules Romains, à l’angle des rues de la Meuse et de l’Orne, au complexe Léo Lagrange. La durée de la boucle complète est de 40 minutes environ avec des départs du complexe à 14h, 15h, 16h et 17h. Pour aller à la rencontre des habitants, le collectif Paul & Slim animera les rues de Champ-le-Boeuf avec ses échassiers, ses jongleurs et ses magiciens.

 

des bulles aux brasseries 2012

Texte: 

Pour cette édition des bulles aux brasseries 2012, je me suis rendu à l'espace edgar P.Jacobs dès 15h30 pour un atelier d'initiation de dessin puis un atelier d'initiation à la musique.

Avec mon super appareil téléphonique, j'ai pu filmer cet évènement fort médiatiser dans les réseaux sociaux qui hélas n'a pas engendrer énormément de foule. Est-ce à cause de la pluie ou du fait que cela se passe durant les vacances scolaires ?
J'ai tout de même passé un agréable moment auprès des animateurs qui sont très professionnels dans leur domaine. Je n'ai pas pu tout filmé parce que j'étais venu en tant que visiteur et non reporter.

Dans ce reportage, vous retrouverez donc un groupe d'enfant à l'écoute d'étranges instruments de musiques.

Webtv 3.0 avantscene.tv

Texte: 

La semaine dernière, j'ai fait la connaissance de françois le responsable du site www.avantscenetv.tv dont j'ai visité le site. C'est un site qui permet de découvrir les artistes. Depuis peu de temps, il y a une grille de programmation, les viédos sont en streaming c'est-à-dire que la vidéo se joue en continue comme à la télévision. J'avoue que c'est du superbe travail tant au niveau conception du site que du contenu vidéo. J'ai repris l'intégralité de sa page " A propos" pour le présenter.

AvantSceneTv

Vous avez un talent, vous produisez des clips, des courts métrages, des web séries, des films, des festivals, des spectacles.......

Vous êtes un artisan original, un créateur, un sportif ou équipe de talent.

Contactez nous pour être diffusé sur AvantSceneTv, la tv nouvelle génération projecteur de talents

Fonctionnement

Le principe d'AvantSceneTv et de la DPTL (association de diffusion et promotion des talents lorrains) est participatif, mise en relation et maillage de tous les talents.

Nous avons tous des savoir-faire.

Pour que chacun puisse avoir une visibilité, un retour et surtout une collaboration participative, nous souhaitons que chacun mette ses qualités, ses potentiels, ses compétences et son savoir-faire au service des autres acteurs.

Nous souhaitons faire le lien entre chacun.

Pour cela nous mettons nos compétences de communication pour vous donner une réelle visibilité.

Nous vous mettrons en relation avec d'autres acteurs en fonction des compétences recherchées.

AvantSceneTv va plus loin. Les "Webstateurs" ont enfin la possilibilité de suivre les talents et leur carrière.

Principe

Nous considérons que les sites de VOD par leur principe même du zapping, n'offrent pas une réelle visibilité à tous les talents.

Nous avons délibérément choisi le flux continu car tous nos talents ont quelque chose à montrer.

Notre regard décalé vous offrira un éclairage totalement différent.

Programmation

Pour débuter votre journée, retrouvez,dès 7h, la route des hits: clips à gogo pour bien se réveiller!

Suivront des reportages et interviews.

Revient la route des clips pour se relaxer.

Web Séries, interviews ou reportages, entrecoupés de la route des clips, vous accompagnent à la mi-journée.

Courts Métrages et web séries animerons votre soirée.

Belle journée sur AvantSceneTv.tv

A Propos

Télévision web 3.0 portée par l'Association DPTL s'appuyant sur une logique participative afin de faciliter la mise en lumière de jeunes talents en assurant visibilité, communication et promotion par le web, les médias et les NTIC.
Sa Mission est la Promotion des jeunes talents
"Le premier principe fondamental d’Internet en est sa gratuité.
Le premier principe fondamental d’une Tv doit rester l'accès gratuit à la diffusion des talents"
AvantScèneTv est La TV 3.0 sur le web, en flux continu, visant à promouvoir les talents locaux, régionaux, nationaux......
Elle met en lumière un large panel de talents: artistiques, artisanaux, écrits, visuels, parlés, joués, peints, mangés, aimés, sportifs...
AvantScèneTv vous présente la culture autrement, en s'appuyant sur le Web, afin d'assurer un accès gratuit et illimité pour tous.
AvantSceneTv, dans sa programmation, privilégie les formes émergentes, l'art en lien avec les nouvelles technologies, la performance, le théâtre contemporain, la danse, les Arts de la Rue, la musique actuelle, la scène électronique et les scènes alternatives, la scène classique, l'artisanat d'exception…
Nous vous offrons un espace Média de diffusion et promotion qui ne se limite pas à une zone géographique réduite, à des téléspectateurs limités, mais à tous et partout.

La solidarité se vit au quotidien à Maxéville

Texte: 

Dans les domaines de l’emploi, du logement, de la santé ou encore de l’éducation, la Mairie de Maxéville se mobilise pour soutenir les habitants les plus fragiles. En lien avec les partenaires institutionnels et associatifs du territoire, l'équipe municipale accompagne les Maxévillois pas à pas pour les aider à surmonter leurs difficultés et retrouver leur autonomie. Michel Bonamour, Adjoint délégué Solidarité, Social, Santé et Habitat, nous explique les actions mises en place.

PiMax : Comment la Mairie de Maxéville exerce-t-elle ses missions de solidarité ?
Michel Bonamour : Nous devons répondre présent aux habitants qui en ont besoin tout au long de leur parcours de vie. Par exemple, en ce qui concerne les services péri et extrascolaires, nous proposons une tarification établie en fonction du quotient familial des usagers pour permettre à toutes les familles d’accéder à cette offre. Le service Réussite éducative aide les enfants à se construire et à se projeter dans l’avenir. Nous accordons également des bourses municipales pour soutenir les jeunes qui souhaitent suivre des études supérieures. Dans le domaine de l’emploi et de l’insertion, nous menons des actions aux côtés du Grand Nancy et d’associations partenaires, comme Arcades, Le Grand Sauvoy ou Jeunes et Cité. Les aides pour les transports et pour passer son permis de conduire complètent ce dispositif.

PiMax : L’habitat est également au coeur de l’action municipale. Quels sont les objectifs dans ce domaine ?
MB : Il s’agit tout d’abord de faciliter l’accès des ménages à un logement adapté, tout en recherchant la mixité sociale. D’autre part, dans ce contexte de crise économique, nous avons travaillé sur les charges locatives qui pèsent sur le budget des familles. Le Programme de Rénovation Urbaine du Plateau de Haye mené avec le mis de renforcer l’isolation des immeubles et de limiter les factures énergétiques des particuliers. Nous accompagnons également les propriétaires privés dans leurs projets de rénovation en les orientant vers la Maison de l'Habitat portée par la Communauté urbaine en lien avec l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

place dans le domaine de la santé ?
MB : En partenariat avec l’association ATD Quart Monde, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Maxéville a été le premier à contractualiser avec la FNARS Lorraine (Fédération Nationale d’Associations de Réinsertion Sociale) et des mutuelles pour proposer un Contrat Solidarité aux tarifs très avantageux. D’autre part, le Contrat Local de Santé, financé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) et qui sera signé très prochainement, réunira les communes du Grand Nancy, le Conseil Général, les professionnels de la santé et les associations autour de nombreuses problématiques, notamment celle de la souffrance des personnes. L'Atelier Santé Ville du Plateau de Haye, quant à lui, sensibilise les habitants à l’accès à leurs droits ou encore à la prévention du cancer du sein.

PiMax : Comment est organisé le Pôle Action Sociale de la Mairie de Maxéville ?
MB : Neuf personnes travaillent actuellement au sein du Pôle Action Sociale qui vient d’être renforcé par la Ville avec deux nouvelles affectations : un deuxième travailleur social et un référent gens du voyage sur l’aire Manitas de Plata. Ce renfort de personnel garantit un accompagnement au quotidien des personnes qui sont en situation de fragilité. Nous sommes également très attentifs à la proximité avec les habitants. C’est pour cette raison que nos permanences sont doublées à la fois au Centre et à Champ-le-Boeuf. Les réponses que nous apportons doivent être rapides, efficaces et inventives. Avec une commission par semaine, le CCAS de Maxéville est très réactif en cas de difficultés.

PiMax : Quelles sont les caractéristiques de la politique municipale en matière de médiation sociale ?
MB : La cohérence avant toute chose. La cohérence dans les actions que nous initions afin de prendre en considération le projet global des personnes, en leur simplifiant les procédures, en réduisant leurs dépenses dans le cadre de la Rénovation Urbaine ou du Contrat Solidarité. La cohérence également avec nos partenaires institutionnels, telles les assistantes sociales du Conseil Général, pour assurer un accompagnement optimal aux différentes échelles territoriales. Ce travail en réseau, nous le menons également avec nos partenaires associatifs qui sont des relais complémentaires à l’action publique. Ces synergies sont essentielles pour apporter des réponses véritablement adaptées aux besoins des Maxévillois et favoriser leur épanouissement personnel.

Les chiffres-clés de la solidarité à Maxéville

 

  1. 700 interventions du CCASdans l'année4
  2. 411 personnes accompagnéesdans leur recherche d’emploi (service Ville, Mission locale, Maison de l’emploi et associations partenaires)
  3. 200 ménages bénéficiaires de bons alimentaires
  4. 135 ménages bénéficiaires d’aides financières
  5. 157 demandesde logement social constituées auprès des bailleurs pour 72 logements attribués
  6. 200 000 € de subventions accordés aux associations dans le cadre de la cohésion sociale