30px; }
Welcome Visitor:

Maxéville

ASAE Francas

Texte: 

L'ASAE FRANCAS qui accueille tout au long de l'année des enfants, des ados et des adultes pour des activités les plus variées, propose durant ces vacances d'hiver un accueil pour les enfants de 6 à 11 ans et un autre pour les ados de 12 à 16 ans.

La semaine dernière, 20 enfants ont choisi la piscine et des grands jeux. les vingt ados, eux, se sont investis dans la peinture de la salle qui leur est destinée. Cette semaine, ils vont continuer cette ta^che dans la joie et la bonne humeur et iront avec les animateurs de l'association chercher des meubles pour l'équiper à leur goût. Une manière intelligente de les responsabiliser quand à leurs comportements dans les locaux.

Pour fêter la fin de la première semaine, une petite fête a été organisée. Un jeune fréquentant le centre, Mathieu, a présenté un numéro de magie. Il a été largement applaudi par les parents, les enfants et les ados. Un groupe de jeunes musiciens "Annie et ses saucisses", composé d'un accordéon, d'une basse, d'un violon, d'une percussion et d'une chanteuse, a interprété plusieurs chansons. Un moment musical de qualité qui a beaucoup plu à tous.

La fête s'est terminée par un goûter partagé par tous, enfants et "artistes", ainsi qu'avec les parents invités à cette fête bien sympathique.

Article de l'est républicain

Les nounous rivalisent d'imagination

Texte: 

pas de cavalcade dans les rues de la ville mais une folle et sympathique ambiance du parc. Sylvie Perroux, responsable du Relasi assistantes maternelles et Emmanuelle Collet, adjointe au maire déléguée à la petite enfance, à la jeunesse et aux seniors, ont accueilli dans la joie et la bonne humeur les assitantes maternelles qui avaient joué le jeu tout comme les petits bouts d'ailleurs pour fêter carnaval, une tradition sur la commune.

Des Indiennes, des sirènes, des fées, un parachutiste, un pirate, un rugbyman...les costumes étaient aussi variés que colorés cette année. Pour l'animation, le RAM avait fait appel à jean-Jacques Petiteville et ses jeux en bois, son costume de clown et son canon à bulles qui apportait un peu de magie à cet après midi récréatif.

Emmanuelle Collet a indiqué: "Le RAM de Maxéville fonctionne très bien. D'ailleurs, des animations communes pourraient avoir lieu avec le RAM de Nancy". En tout cas c'est une structure qui permet aux assitantes maternelles de partager de bons moments mais pas seulement car elles y trouvent de l'aide en ce qui concerne leurs démarches administratives ou éventuellement des formations. C'est aussi un lieu d'éveil et de socialisation pour l'épanouissement des enfants.

Article de l'est républicain

Association Dujardin : Un jardin pédagogique fertile

Texte: 

Le jardinage comme outil d'éducation, c'est dans cet esprit qu'est née la toute jeune association "Dujardin" le 24 mai 2014. 

Soutenue par la municipalité qui lui mettait à disposition une parcelle de 1.500 m2 située entre la rue de la justice et la rue de Lorraine, la petite association s'est développée attirant de nouveaux adeptes du jardinage éducatif et de loisir; La parcelle qui dans un premier a été défrichée, clôturée et équipée d'un chalet est devenue un jardin pédagogique destiné en priorité à accueillir les scolaires dans le cadre des nouvelles activités périscolaires.

Initiation au jardinage, découverte de la biodiversité et sensibilisation à la protection de la nature sont au programme. Les séances sont animés par les membres de l'association, principalement par les fondateurs, Francis Babé (trésorier) et Pascal beaucourt (président).

Lors de l'assemblée générale qui s'est tenue dernièrement en présence de 25 personnes et de nombreux élus, le maire Christophe Choserot, Bernard Ricci, Jacqueline Ries et Aniie Delrieu, la secretaire Françoise Babé, a dressé un premier bilan satisfaisant des activités des Dujardin. Les membres de l'association ont remercié la municipalité pour la confiance qu'elle leur accorde et les services techniques pour leur aide.

Tout récemment le conseil d'administration s'est réuni au complexe Marie-Marvingt pour procéder à l'élection du bureau suivie d'un verre de l'amitié. Jean-Pierre Bruneau a été élu membre honoraire et il a été décidé que l'initiation au jardinage profiterait aussi aux écoliers de Saint-Exupéry au troisième trimestre.

Article de l'est républicain

AMC : Amicale des Mutilés Combattants

Texte: 

ancien combattantSous la houlette du président Philippe Durand, la section locale de l'AMC s'est réunie dimanche à la salle du parc. Ils sont venus nombreux pour assister à la traditionnelle assemblée générale, suivie comme toujours de la dégustation de la galette moment très convivial.

Le bureau est resté inchangé, Philippe Durand a remercié les membres assidus et il a fait part du dynamism de la section et rendu hommage aux disparus, Jean-Pierre Péri son prédécesseur qui malheureusement n'a pas tenu les rênes de la section très longtemps et Daniel Bredin un de leurs camarades. Le maire Christophe Choserot, qui a participé à toute la séance, a quant à lui voulu rendre hommage aux militaires engagés dans la défense et la sécurité de la Nation et aux aviateurs de la base de Nancy-Hochey décédés tragiquement.

Claude Biche, le trésorier, a rappelé que la cotisation annuelle (21 %) était en grande partie déductible des impôts et que les comptes étaient sains. La secrétaire Josette Imhof a lu un rapport d'activités qui témoigne du dynamisme de l'amicale : 48  adhérents, de nombreuses manifestations patriotiques et rencontres amicales,  22 sortties pour le porte-drapeau Archangelo Moras et 46 sorties pour Pierre cabocel. Le maire a félicité la section pour les cérémonies du centenaire qui ont duré trois jours sur la commune avec la participation des délégations et des scolaires venus de Ramstein et il s'est dit très ému de voir 196 enfants défiler devant le momument aux morts, une manifestations exceptionnelle.

Le président Durand souhaite que les enfants participent régulièrement aux cérémonies et il souhaite que la section s'ouvre de plus en plus aux sympathisants. Tous ont signalé l'importance du devoir de mémoire et de reconnaissance. Ils ont regretté l'absence de Claude Sigriest qui a tenu les rênes de l'AMC pendant plus de trente ans et ils ont partagé la galette dans une ambiance sympathique.

 

 

Atelier circulation à Maxéville

Texte: 

Atelier circulation MaxévilleLa réunion de "l'atelier circulation" a débuté par une présentation par Alain Simon, conseiller municipal, du rapport commandé par la mmunicipalité concernant le comptage des véhicules et les relevés de vitesse au centre-ville. 

Plus de 4 000 véhicules empruntent la rue de la République chaque jour. Globalement les vitesses sont respectées sur l'ensemble de la zone 30 sauf dans la partie haute de la rue République. On a appris que Pièces Auto 54 avait engagé un nouveau recours contre la procédure d'expropriation ce qui freine les projets envisagés sur le secteur (voirie, parking d'interconnexion). Olivier Pivel, adjoint déléué à l'urbanisme, a présenté le projet de maison médical (Maison Dupuis) indiquant que l'ouverture était prévue pour le second semestre 2017 :" Un cabinet médical ouvrira au rez-de-chaussée, il comprendra des infirmiers, médecin, orthophoniste, kiné...Une salle commune est prévue.".

Des permanences en mairie seront proposées pour les personnes intéressées par ces logements adaptés aux personnes âgées. Les grandes lignes du projet d'aménagement et de sécurisation du carrefour devant la mairie sont connues : création d'une plateforme surélevée munie de codes couleurs, trottoirs élargis, suppression du tourne à gauche, création d'une bande cyclable...Jacqueline Ries, adjointe au maire déléguée à la participation et au cadre de vie et Céline Roussel, mission participation citoyenne, ont annoncé que le flagrant délit de non-ramassage des déjections canines serait verbalisé à partir du 9 mars (35€).

On estime qu'il y a 800 chiens sur la commune. La commune prévoit de distribuer 40.000 sac par an. Outre les distributeurs, on peut s'n procurer en mairie, dans les commerces, pharmacies et dans les gymnases de la ville. Autre point noir, les conteners à poubelles qui encombrent les trottoirs. Les élus ont annoncé que le marché des producteurs locaux prendra ses quartiers aux Brasseries tous les jeudis de 16h à 19h, à compter du 2 avril 2015.

Article de l'est républicain

atelier circulation

atelier circulation maxéville

Quartier Darnys : les habitants attendent le bus

Texte: 

Réunion de quartierLes ateliers de quartier thématique ont repris dans le cadre de la démocratie participative mise en place par la nouvelle municipalité. "On est à l'écoute des habitants et ils apprécient", ont précisé Jacquelines Ries, Olivier Pivel et Alain Simon, les élus présents à l'école Moselly où se déroulait la réunion de travail.

Ils ont tout d'abord annoncé que la campagne de lutte contre les déjéctions canines entrait dans sa seconde phase, précisant que tout flagrant délit de non ramassage sera passible d'une amende de 35 € à partir du 9 mars. Christelle Munier, responsable de la police municipale, a indiqué que des sacs à crottes étaient disponibles en mairie, dans les commerces et les gymnases de la commune. Les élus ont assuré que des aménagements autour du stade Darnys (banc, aire de jeu..) étaient en refléxion.

Quant à l'écurie, elle est toujours mise à disposition de Chrysol Dupont l'ancien cocher de la calèche, lequel attend une réponse du Grand Nancy pour ses projets autour du cheval. Les habitants du quartier et de la rue Henry-BRun ont surtout pointé du doigt le réseau de transport en commun (lignes 10 et 9) mais la ville de Maxéville qui essaie de défendre leurs intérêts à la CUGN n'a pour l'heur pas de réponse positive à leur donner. Une pétition circule toujours, les habitants se sentent isolés. Ils aimeraient que le terminus de la ligne 10 soit prolongé juqu'au Tamaris pour avoir une correspondance avec laligne 9. Car c'est actullement une vraie galère pour les enfants scolarisés et pour les parents qui ont besoin de se rendre au centre de Maxéville ou à Auchan la Sapinière.

Article de l'est républicain (hervé)

réunion de quartier

Le défi de l'apprentissage industriel

Texte: 

Finie l'époque où l'apprentissage était le parent pauvre des politiques de formation. "Il ne faut plus considérer les centres de formation des apprentis comme des voies de garage.

Ces filières d'excellence offrent aujourd'hui des débouchés de qualité aux jeunes et des métiers avec de belles perspectives de carrière", a martelé Christophe Choserot, vice-président de la Région et maire de Maxéville, qui présidait samedi le lancement de la campagne de recrutement du CFA des métiers de l'industrie de Maxéville, en compagnie de Martial Munier et d'Etienne Mallher, respectivement vice-président et président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie.

Les portes ouvertes organisées en parallèle ont attiré beaucoup de jeunes et de parents. Avant de visiter ateliers et salles de cours du pôle  de formation, Christophe Choserot a pris comme exemple l'excellence reconversion du site des anciennes aciéries de Pompey rappelant que le conseil régional était mobilisé derrière cette industrie qui se reconstruit en Lorraine, "la question de l'apprentissage est un vrai défi à relever et la Région dépense 1.5 million d'€ par jour pour la formation",a-t-il expliqué ajoutant que la ville de Maxéville avait eu un rôle de falicitateur en modifiant le PLU afin d'accueillir dans un avenir proche des apprentis en internat sur le futur campus qui accueilera aussi le Centre des études supérieurs de l'industrie et ses ingénileurs.

Selon Fanny Feller-Noris, directrice générale du pôle de formation des industries technologiques, "90% des jeunes qui sortent du CFAI trouent un travail dans les 6 mois". Restent que certaines filières comme la chaudronnerie ont du mal à trouver des candidats alors que les entreprises ont des besoins en personnels qualifiés. Les représentants de l'UIMM ont souligné que ce partenariat public-privé est de bon augure pour atteindre l'ojectif de 200 recrutements à la fin de l'année.

Ils ont recruté un expert, Christophe Bouton chargé de l'innovation et des compétences, afin de convaincre les PME de s'investir dans la formation des jeunes. Car jusque-là de nombreux postes étaient non pourvus. Les protagonistes se sont engagés à faciliter la mise en relation jeunes et entreprises..

www.saintjacquesactivites.fr

 

Des liens toujours très riches avec Ramstein

Texte: 

Belle participation à l'assemblée générale du comité de jumelage qui s'est tenue à la salle du parc, sous la présidence de Gisèle Vatry, assistée de Bernadette Stadler, du trésorier Gérard Vatry, et de la secrétaire Astrid Girard, sous l'oeil toujours bienveillant de Jean-Luc Tritz, président d'honneur.

Les rapports ont été présentés et votés après que la présidente a présnté ses voeux pour l'année 2015. Et d'énumérer les temps forts des commémorations autour de la Grande Guerre organisées par la municipalité avec la réception de nombreux écoliers allemands à Maxéville puis d'une délégation d'élus de Ramstein-Miesenbach pour le 11 Novembre. Gisèle Vatry a rappelé que le comité avait reçu ses amis allemands sept fois et que trois sorties outre-Rhin ont eu lieu ainsi qu'une sortie au marché de Noël à Karlsruhe et à Bernkastel en septembre. Elle a ensuite salué les élus présents dont Olivier Thiriet, conseiller munisipal délégué aux jumelages, l'occasion de remercier la mairie pour son soutien ainsi que les représentants des écoles et des associations pour leurs différents participations. 

La séance s'est achevée par verre de l'amitié particulier car la sympathique Colette Leonet, membre du conseil d'administration fêtait ses 80 ans. Le calendrier des prochaines animations a été présenté : bal de prestige à ramstein le 9 mai; 800 ans de Ramstein fin juin; fête du vin à Neustadt le 11 octobre; marche et fête de la bière le 25 octobre...A noter que pour la sortie au carnaval de Ramstein le 17 février, les bus prendront les participants à la Cascade ou sous le Viaduc à 8h30, passage aux Aulnes vers 8h45. renseignements et inscriptions auprès de Bernadette au 06.83.31.58.90

Article de l'est républicain - 05/02/15

Le grand sauvoy vers une fusion avec regain

Texte: 

le garnd sauvoyL'association du Grand-Sauvoy, qui fêtera dans quelques années ses 100  ans, ne manque décidément pas de vigueur malgré la conjoncture qui inquiète les associations de solidarité.

Gérard Berbain et Rodolphe Brodt, respectivement président du Grand Sauvoy et de Regain 54, ont présenté leurs voeux devant une belle assistance. L'optimiste dominait la présentation de leur plan d'actions et de leurs activités nouvelles, puisque le rapprochement se confirme et qu'il pourrait rapidement se concrétiser par une fusion. Rien ne les obligeait sinon bien convergences dans leurs missions.

"Pour l'heure, nous nous dirigeons vers direction générale commune en attendant les résultats de l'audit qui est en cours" a confirmé M.berbain qui a souhaité une bonne année aux salariés,adhérents, administrateurs, élus et partenaires heureux de se retrouver dans la salle Haltebourg du château.

Premières confirmations de se rapprochement : le transfert de l'Atelier, le restaurant de l'application de l'avenue du Général-leclerc qui s'installera sur le site du Sauvoy dès que le bâtiment Saint-François sera rénové (1.3 million de travaux financés en bonne partie par le fonds social européen).

Outre l'hébergement d'urgence, le Grand-Sauvoy lutte contre les exclusions en favorisant l'accès, à l'emploi et au logement. L'ouverture de cette activité de restaurantion, prévue pour 2016, est  un pari sur l'avenir, "avec la construction du Centre des Mémoires voisin et les zones d'activités toutes proches, il y a des raisons d'y croire."

Mais il faudra relever le défi. Le président Berbain a aussi évoqué lapension de familles qui a accueilli ses premiers résidents dans le Toulois, l'activité de récupération des vieux cartons...Autres challenges à relever : la pérennisation de l'Entre-Deux, le restaurant d'insertion qui a bien démarré sur Tomblaine, les chantiers d'insertion qui se développent en Moselle donnant une dimension désormais régionale au Grand-Sauvoy. Que de pain sur la planche !

Saint Exupéry en classe transplantée

Texte: 

classes transpplantéesDu 12 au 16 janvier 2015, la classe de CM2 de l'école élémentaire Saint Exupéry a passé une semaine à découvrir les arts du cirque dans une ambiance agréable où les maîtres mots étaient entreaide et solidarité.

Ceprojet original s'est déroulé dans le cadre du dispositif "classrs transplantées" soutenu par la ville. C'est dans ce cadre que la classe est partie découvrir le Cirk'Ecole de Montigny-les-Metz, dont l'action repose sur le projet éducatif de loisir et culture et sur le projet pédagogique de l'école.

En effet, la pratique d'une activité comme le cirque favorise le développement corporel de l'enfant (travail sur la proprioception, sur l'équilibre, la latéralisation...) Il peut progresser à son rythme, sans aucun esprit de compétition. Elle lui permet également d'acquérir une plus grande confiance en le confrontant au regard de l'autre: lieu de détente et de découverte, de socialisation de l'enfant, d'apprentissage de l'autonomie.

"Nous avons passé une semaine agréable, chacun a évolué avec des professionnels de qualité. Nous sommes tous sortis riches de savoirs et le coeur débordant de reconnaissances" confiait INgrid Hilt, l'enseignante.

Les représentants de la mairie, Bernarrd Ricci, Frédérique Gorski et Claude Rousseau, chef du pôle éducatif de la ville, s'étaient déplacés et il sont été frappés par la qualité du spectacle de clôture présenté par les enfants. Une semaine sous le signe du partage commentée par quelques élèves. Eléona:"J'ai aimé cette semaine avec la classe on s'est aidé, j'aimerais revenir une autre semaine."

Hedja a toujours adoré le trapèze, la boule chinoise: "C'était un super moment avec la classe". Quant à William,"au début, j'avais peur mais les animateurs m'ont soutenu".

Pages