30px; }
Welcome Visitor:

Le cumul des mandats électoraux

Onglets principaux

J'ai reçu  un communiqué de presse du groupe de gauche de Maxéville par Christophe Choserot Vice-Président de la Région Lorraine En charge de l’Innovation, l'Enseignement Supérieur et à la Recherche Conseiller Municipal de Maxéville sur la loi sur le non-cumul des mandats. Nous ouvrirons un dossier ultérieurement sur ce sujet, en attendant vous pouvez donner votre avis sur ce sondage.

Communiqué du groupe de Gauche

Conseil Municipal de Maxéville

 

Anticipant la loi sur le non-cumul des mandats, trois vice-présidents du Conseil Régional de Lorraine, également députés, ont démissionné. Il s’agit de :

·         Jean-Yves  LE DEAUT, Vice-Président en charge du développement et de la mobilisation économique,

·         Paola ZANETTI, Vice-Présidente en charge de l’équipement des territoires,

·         Christian  FRANQUEVILLE, Vice-Président en charge de la filière agricole, de l’agroalimentaire et de la filière bois.

Nous tenons ici à saluer l’exemplarité des parlementaires socialistes.

L’assemblée régionale a donc procédé aujourd’hui à l’élection de 3 nouveaux Vice-Présidents.

Notre Collègue, Christophe Choserot, Conseiller municipal de Maxéville, président du groupe d’opposition et Conseiller Régional depuis 2010, a été élu Vice-Président en charge de l’Innovation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Nous tenons à le féliciter et à lui souhaiter bonne chance dans sa nouvelle mission.

Dans une région en pleine mutation économique, où la recherche et l’innovation sont les moteurs de la compétitivité de nos entreprises, nous mesurons pleinement l’importance de la délégation de notre collègue et nous lui faisons entièrement confiance pour mener à bien sa mission.

Maxéville peut être fière de voir un des siens occuper cette responsabilité politique.

Nous sommes convaincus que les compétences, l’énergie et l’écoute de Christophe Choserot lui permettront de réussir pour la Lorraine et les Lorrains.

Et voici un article d'après le site du ministère de l'intérieur

Le cumul des mandats électoraux

Les principales règles sur la limitation du cumul des mandats électoraux et des fonctions électives ont été posées par la loi organique n° 2000-294 du 5 avril 2000 relative aux incompatibilités entre mandats électoraux (qui traite de la situation des parlementaires nationaux) et par la loi n° 2000-295 du 5 avril 2000 relative à la limitation du cumul des mandats électoraux et des fonctions électives et à leurs conditions d'exercice (qui a trait aux incompatibilités applicables aux élus locaux, aux représentants au Parlement européen et aux incompatibilités entre fonctions exécutives locales).

Ce régime applicable aux parlementaires nationaux doit être distingué du régime applicable aux élus locaux tant dans la nature des incompatibilités que dans les mécanismes destinés à mettre fin aux situations d'incompatibilité. Depuis la loi n° 2003 - 327 du 11 avril  2003 relative à l'élection des conseillers régionaux et des représentants au Parlement européen ainsi qu'à l'aide publique aux partis politiques, le régime des incompatibilités applicables aux parlementaires européens a été aligné sur celui des parlementaires nationaux, sauf en ce qui concerne les modalités de cessation des incompatibilités.

Les incompatibilités entre mandats électoraux applicables aux députés et aux sénateurs

Outre que le cumul des mandats de député et de sénateur est interdit (article L.O. 137 du code électoral), un député ou un sénateur ne peut plus cumuler son mandat parlementaire avec celui de représentant au Parlement européen (article L. O. 137-1). Sauf cas de contentieux, ces incompatibilités sont automatiques dans la mesure où elles prennent effet dès l'élection qui place l'élu en situation de cumul de mandat, sans délai d'option.

Est également incompatible avec l'exercice d'un mandat parlementaire l'exercice de plus d'un mandat local parmi les mandats de conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris, conseiller municipal d'une commune d'au moins de 3 500 habitants (article L.O. 141). S'agissant des modalités de cessation des incompatibilités, le régime applicable aux députés et aux sénateurs se caractérise par la liberté de choix et, à défaut d'option, par la déchéance du mandat le plus récent. Un parlementaire qui acquiert un mandat le plaçant en situation d'incompatibilité dispose d'un délai de trente jours à compter de la date de l'élection qui l'a placé dans cette situation ou, en cas de contestation, de la date à laquelle le jugement confirmant cette élection est devenu définitif, pour démissionner du mandat de son choix. A défaut d'option, son mandat acquis le plus récemment prend fin de plein droit.

Un parlementaire national peut toujours exercer une fonction exécutive locale parmi les fonctions de président de conseil régional, président du conseil exécutif de Corse, président de conseil général, maire ou  maire d'arrondissement.

 

Les incompatibilités applicables aux élus locaux et aux représentants au Parlement européen

Un représentant au Parlement européen, outre qu'il ne peut pas être dans le même temps titulaire d'un mandat parlementaire national, ne peut exercer plus d'un mandat électoral parmi les mandats de conseiller régional, conseiller à l'Assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris ou conseiller municipal d'une commune d'au moins 3 500 habitants. Un élu local ne peut, quant à lui, être titulaire de plus de deux mandats électoraux parmi les mandats de conseiller régional, de conseiller à l'Assemblée de Corse, de conseiller général, de conseiller de Paris, de conseiller municipal (quelle que soit la taille de la commune), et de conseiller d'arrondissement.

Le régime applicable aux détenteurs de mandats locaux et aux représentants au Parlement européen  se caractérise par l'obligation d'abandon des mandats les plus anciens.

Un élu local ou un représentant au Parlement européen acquérant un mandat le plaçant en situation d'incompatibilité dispose d'un délai de trente jours à compter de la date de l'élection qui l'a placé dans cette situation (ou, en cas de contestation de cette élection, à compter de la date à laquelle la décision juridictionnelle confirmant l'élection qui est à l'origine de la situation de cumul prohibé devient définitive) pour démissionner de l'un des mandats qu'il détenait antérieurement. A défaut d'option, c'est son mandat le plus ancien qui prend fin de plein droit. En cas de démission du dernier mandat acquis, le mandat le plus ancien prendra également fin de plein droit. L'élu perdrait alors deux mandats.

Par dérogation, lorsqu'un élu local acquiert un troisième mandat local du fait de l'acquisition d'un mandat de conseiller régional, de conseiller à l'Assemblée de Corse, de conseiller de Paris, de conseiller municipal ou de conseiller d'arrondissement, par le mécanisme du suivant de liste , et se trouve ainsi placé en situation de cumul prohibé, il dispose d'un délai de 30 jours, à compter de la date de la vacance du siège dans lequel il a été nommé, pour faire cesser cette incompatibilité en démissionnant du mandat de son choix. A défaut d'option dans le délai imparti, le remplacement sera assuré par le candidat suivant dans l'ordre de la liste (articles L. 270, L. 272-6 et L. 360 du code électoral dans leur nouvelle rédaction issue de la loi n° 2002 - 276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité).

Depuis la loi du 11 avril 2003 précitée, le cumul entre mandats de représentant au Parlement européen et fonction exécutive locale n'est plus prohibé. Un parlementaire européen peut ainsi à nouveau exercer, comme un député ou un sénateur, une des fonctions suivantes : président de conseil régional, président du conseil général (ou président du conseil exécutif de Corse), ou maire (quelle que soit la taille de la commune).

Les incompatibilités entre fonctions exécutives locales

Les fonctions de président de conseil régional, président du conseil exécutif de Corse, président de conseil général, maire (quelle que soit la taille de la commune), maire d'arrondissement sont strictement incompatibles entre elles. L'incompatibilité entre fonctions de chef d'exécutif local est automatique puisqu'elle prend effet dès l'élection qui place l'élu en situation de cumul, sans délai d'option. Toutefois, en cas de décision juridictionnelle, cette incompatibilité prend effet à compter de la date à laquelle la décision juridictionnelle confirmant l'élection est devenue définitive.

Articles similaires

edition 3 avril

Texte: 

Le journal du 3 avril 2009

Notre rendez-vous hebdomadaire au sommaire de cette édition : Max jardin avec interview de Marcel BERENGER, interview de Michel HISLEN et de Alain GUERLIN le stage paso doble avec une interview de patrice MARCHAL et pour finir une démonstration de WEST COAST SWING

01'15 Interview Marcel BERENGER

03'50 Interview Michel HISLEN

08'50 Interview Alain GUERLIN

15'00 Interview Patrice MARCHAL

19'15 Démonstration WEST COAST SWING

edition 26 novembre

Texte: 

Le journal du 26 novembre 2009

troc des plantes

commerce équitable

aventures partagées

défilé st martin

Défilé Saint Martin 2011

Texte: 

Défilé Saint Martin 2011

Depuis plus de 20 ans, le jardin d’enfants franco-allemand Pumuckl et la Mairie s’associent pour célébrer ensemble cette fête populaire d’origine allemande qu’est le défilé des lanternes de la Saint-Martin et ainsi promouvoir le biculturalisme, ici, à Maxéville.

Plus d’un millier d’enfants et adultes provenant de toute l’agglomération nancéienne sont attendus le dimanche 14 novembre pour défiler dans les rues du centre à la seule lueur des lanternes. Parmi eux on trouvera de nombreuses écoles et associations de Maxéville et du Grand Nancy menées par les fanfares de Maxéville et de Ramstein- Miesenbach, la ville jumelée allemande.

des bulles aux brasseries 2012

Texte: 

Pour cette édition des bulles aux brasseries 2012, je me suis rendu à l'espace edgar P.Jacobs dès 15h30 pour un atelier d'initiation de dessin puis un atelier d'initiation à la musique.

Avec mon super appareil téléphonique, j'ai pu filmer cet évènement fort médiatiser dans les réseaux sociaux qui hélas n'a pas engendrer énormément de foule. Est-ce à cause de la pluie ou du fait que cela se passe durant les vacances scolaires ?
J'ai tout de même passé un agréable moment auprès des animateurs qui sont très professionnels dans leur domaine. Je n'ai pas pu tout filmé parce que j'étais venu en tant que visiteur et non reporter.

Webtv 3.0 avantscene.tv

Texte: 

La semaine dernière, j'ai fait la connaissance de françois le responsable du site www.avantscenetv.tv dont j'ai visité le site. C'est un site qui permet de découvrir les artistes. Depuis peu de temps, il y a une grille de programmation, les viédos sont en streaming c'est-à-dire que la vidéo se joue en continue comme à la télévision. J'avoue que c'est du superbe travail tant au niveau conception du site que du contenu vidéo. J'ai repris l'intégralité de sa page " A propos" pour le présenter.

AvantSceneTv

Vous avez un talent, vous produisez des clips, des courts métrages, des web séries, des films, des festivals, des spectacles.......

Vous êtes un artisan original, un créateur, un sportif ou équipe de talent.

Contactez nous pour être diffusé sur AvantSceneTv, la tv nouvelle génération projecteur de talents

Fonctionnement

Cloches : (2/2) église Saint-Martin de Maxéville

Texte: 

En visitant la plate forme de partage vidéo youtube, j'ai trouvé cette vidéo publié par Nancy5457 qui a fait un travail de fou de proposer tous les sons de cloches des églises du département. C'est un peu comme mon travail sur le site de maxevilletv de regrouper tous les événements de la commune.

Publiée le 5 oct. 2012

Volée manuelle grâce à une corde installée pour la circonstance, à titre exceptionnel (car elle n'est plus en usage), de la cloche de l'Institution J.B Thiéry de Maxéville. Cette jolie cloche a été fondue en 1936 pour Charton et Colin, Horlogers mécaniciens à Nancy. Diamètre : 0,60m. Elle se nomme Louise-Germaine-Marie-Renée-Augustine.