30px; }
Welcome Visitor:

N°193 PiMax Mars 2007 - bientôt la fin de l'hiver, carnaval arrive

Onglets principaux

Editorial. Comme vous vous en apercevrez à la lecture de cette édition de votre PiMax’, l’agenda du mois de mars regorge des animations les plus variées : Les nouvelles heures du conte, des concerts, beaucoup de sport… et bien sûr les festivités de Carnaval ! Après des années de contacts et d’échanges, notre partenariat avec Imouzzer du Kandar se concrétise et s’ouvre à tous les habitants de nos deux villes. On sait que, pour les enfants, se déguiser pour Carnaval permet de lier plus facilement connaissance. Je vous propose aujourd’hui une autre forme d’opportunité de nouer des liens privilégiés avec d’autres personnes, de découvrir une autre culture en rendant visite à nos amis marocains du 12 au 16 mai prochains. Si le côté touristique ne sera pas oublié, il s’agira avant tout d’une aventure humaine, tout comme pour le voyage en Roumanie prévu en juillet. Je vous invite donc à vivre avec nous tous ces moments d’échange !

Votre maire : Henri Bégorre

Commentaires

Des liens solides entre la ville et tous ses habitants

Depuis plusieurs années, la Police Municipale de Maxéville intervient dans les écoles en vue de l'obtention du B.A.C. (Brevet d'Aptitude à la Circulation) et du passage de l'A.P.E.R. (Attestation Première à l'Education Routière). Ces actions sont aujourd'hui renforcées par la présence depuis fin 2006 de deux représentants de la Prévention Routière et de l’Association Sportive des Sapeurs Pompiers sur le site des Caves. Ensemble, ils vont contribuer à une plus grande sensibilisation aux risques liés à la circulation grâce à des échanges toujours plus étroits avec la population.

Jean Marc Muller, de la Police Municipale de Maxéville nous explique l’impact de ces nouveaux renforts :
«La proximité de représentants de la Prévention Routière est indispensable en tant qu'appui et soutien dans les différentes actions que l'on mène sur place, comme le challenge inter-écoles ou encore dans l’élaboration d’un film en cours de réalisation avec des étudiants de l'IECA (Institut Européen du Cinéma et de l'Audiovisuel) : Là aussi, la Prévention Routière nous accompagne.»

PiMax’ : On peut souligner également le bon partenariat qui se tisse autour des actions de prévention.
J.M Muller : C'est en effet fédérateur ! Parents, enfants et aussi enseignants qui complètent par leur disponibilité les moyens humains et matériels que nous apportons. Les partenaires sont nombreux autour de l'APER : Police Municipale bien sûr mais aussi CONNEX, Sapeurs Pompiers, Cyclotop, CRS, Police Nationale, DDE, Gendarmerie... On se mobilise tous autour de la Prévention Routière.

PiMax’ : Beaucoup d'actions sont faites en direction des enfants ; souhaitez-vous aussi toucher d'autres publics ?
J.M Muller : Bien sûr, nous aimerions nous tourner aussi vers les ados, les adultes, concernant notamment l'utilisation des voitures et des deux roues. Cela dit, la sensibilisation des enfants et des parents sur l'APER a bien fonctionné, nous avons eu de bons retours, des encouragements et même des félicitations ! Grâce à la qualité de l'enseignement et du suivi. Je tiens également à souligner que de bonnes relations s'installent avec les jeunes et on voit les résultats : beaucoup plus de jeunes mettent leur casque en deux roues, ils passent nous rapporter des objets perdus, parler avec nous, témoigner... Nous allons également lancer de nouvelles actions en faveur des personnes âgées. Nous prévoyons par exemple qu'un médecin vienne parler des risques liés à l'acuité visuelle, aux réflexes...

PiMax’ : Vous créez ainsi de nouveaux liens avec la population !
J.M Muller : C'est vrai, la Police n'est pas seulement là pour sanctionner, mais pour aider et être un relais. Les jeunes  depuis la maternelle jusqu'au CM2 - avec lesquels on crée des liens sont ceux que l'on retrouvera plus tard dans les quartiers. Autant partir sur de bonnes bases ! Au delà de la Prévention Routière, c'est l'apprentissage des règles, du respect, en un mot de la citoyenneté ! Nous avons aussi de bonnes relations avec les parents ; il y a plus de rencontres, d'échange, de dialogue. Nous apportons des solutions dans tous les domaines et pour tous mais je pense que le maillon essentiel reste les parents : Ils sont les premiers acteurs de la sécurité de leurs enfants.

Pages

Articles similaires

N°133 PiMax octobre 2001

Texte: 

Maxéville célèbre l’année Jean Prouvé. Tout a débuté par une histoire d’amour entre Jean Prouvé et Maxéville : C’est dans notre commune qu’il a choisi de travailler et d’implanter son usine. Bien des années plus tard, passant outre la rancune, il y est revenu pour participer à l’inauguration de la zone d’activité installée sur l’ancien site de son usine et qui, pour lui rendre hommage, porte toujours son nom. C’est en souvenir du lien très fort qui la liait à cet entrepreneur humaniste que la ville de Maxéville a tenu à s’associer pleinement aux manifestations organisées à Nancy pour la commémoration du centenaire de la naissance de Jean Prouvé.

N°182 PiMax mars 2006 - Carnaval des enfants

Texte: 

Comme annoncé le mois dernier, le PIM a pris des couleurs et devient PiMax ! Chez vous, chaque début de mois, comme depuis 1989 vous y retrouverez l’actualité de notre cité, à la Une et sous forme d’un dossier différent traité à

N°200 Pimax Novembre 2007 - Fête de la Saint Martin

Texte: 

Editorial La transformation du Plan d’occupation des sols (POS) en Plan Local d’Urbanisme arrive dans sa phase finale. En effet, à l’issue de l’enquête publique il sera adopté par le Grand Nancy. C’est avec ce document que chaque construction, rénovation, modification d’usage du sol… pourra ou non voir le jour. C’est pourquoi, je vous encourage à venir consulter les documents en mairie (informations complémentaires à voir page 4) et à ne pas hésitez à laisser sur le registre vos remarques ou questions. Le service de l’urbanisme est à votre écoute sur rendez vous si vous le souhaitez. Comme vous le verrez, le mois de novembre annoncent le début des festivités de fin

Pimax N°229 juillet-Août 2010 - Le sport à Maxéville

Texte: 

Le sport à Maxéville ? Ce sont 25 associations sportives proposant 40 disciplines, comptant près de 2 000 adhérents encadrés par plus de 300 bénévoles, pratiquant dans 8 structures sportives et de loisirs et 11 terrains de proximité.