30px; }
Welcome Visitor:

N°193 PiMax Mars 2007 - bientôt la fin de l'hiver, carnaval arrive

Onglets principaux

Editorial. Comme vous vous en apercevrez à la lecture de cette édition de votre PiMax’, l’agenda du mois de mars regorge des animations les plus variées : Les nouvelles heures du conte, des concerts, beaucoup de sport… et bien sûr les festivités de Carnaval ! Après des années de contacts et d’échanges, notre partenariat avec Imouzzer du Kandar se concrétise et s’ouvre à tous les habitants de nos deux villes. On sait que, pour les enfants, se déguiser pour Carnaval permet de lier plus facilement connaissance. Je vous propose aujourd’hui une autre forme d’opportunité de nouer des liens privilégiés avec d’autres personnes, de découvrir une autre culture en rendant visite à nos amis marocains du 12 au 16 mai prochains. Si le côté touristique ne sera pas oublié, il s’agira avant tout d’une aventure humaine, tout comme pour le voyage en Roumanie prévu en juillet. Je vous invite donc à vivre avec nous tous ces moments d’échange !

Votre maire : Henri Bégorre

Commentaires

Des liens solides entre la ville et tous ses habitants

Depuis plusieurs années, la Police Municipale de Maxéville intervient dans les écoles en vue de l'obtention du B.A.C. (Brevet d'Aptitude à la Circulation) et du passage de l'A.P.E.R. (Attestation Première à l'Education Routière). Ces actions sont aujourd'hui renforcées par la présence depuis fin 2006 de deux représentants de la Prévention Routière et de l’Association Sportive des Sapeurs Pompiers sur le site des Caves. Ensemble, ils vont contribuer à une plus grande sensibilisation aux risques liés à la circulation grâce à des échanges toujours plus étroits avec la population.

Jean Marc Muller, de la Police Municipale de Maxéville nous explique l’impact de ces nouveaux renforts :
«La proximité de représentants de la Prévention Routière est indispensable en tant qu'appui et soutien dans les différentes actions que l'on mène sur place, comme le challenge inter-écoles ou encore dans l’élaboration d’un film en cours de réalisation avec des étudiants de l'IECA (Institut Européen du Cinéma et de l'Audiovisuel) : Là aussi, la Prévention Routière nous accompagne.»

PiMax’ : On peut souligner également le bon partenariat qui se tisse autour des actions de prévention.
J.M Muller : C'est en effet fédérateur ! Parents, enfants et aussi enseignants qui complètent par leur disponibilité les moyens humains et matériels que nous apportons. Les partenaires sont nombreux autour de l'APER : Police Municipale bien sûr mais aussi CONNEX, Sapeurs Pompiers, Cyclotop, CRS, Police Nationale, DDE, Gendarmerie... On se mobilise tous autour de la Prévention Routière.

PiMax’ : Beaucoup d'actions sont faites en direction des enfants ; souhaitez-vous aussi toucher d'autres publics ?
J.M Muller : Bien sûr, nous aimerions nous tourner aussi vers les ados, les adultes, concernant notamment l'utilisation des voitures et des deux roues. Cela dit, la sensibilisation des enfants et des parents sur l'APER a bien fonctionné, nous avons eu de bons retours, des encouragements et même des félicitations ! Grâce à la qualité de l'enseignement et du suivi. Je tiens également à souligner que de bonnes relations s'installent avec les jeunes et on voit les résultats : beaucoup plus de jeunes mettent leur casque en deux roues, ils passent nous rapporter des objets perdus, parler avec nous, témoigner... Nous allons également lancer de nouvelles actions en faveur des personnes âgées. Nous prévoyons par exemple qu'un médecin vienne parler des risques liés à l'acuité visuelle, aux réflexes...

PiMax’ : Vous créez ainsi de nouveaux liens avec la population !
J.M Muller : C'est vrai, la Police n'est pas seulement là pour sanctionner, mais pour aider et être un relais. Les jeunes  depuis la maternelle jusqu'au CM2 - avec lesquels on crée des liens sont ceux que l'on retrouvera plus tard dans les quartiers. Autant partir sur de bonnes bases ! Au delà de la Prévention Routière, c'est l'apprentissage des règles, du respect, en un mot de la citoyenneté ! Nous avons aussi de bonnes relations avec les parents ; il y a plus de rencontres, d'échange, de dialogue. Nous apportons des solutions dans tous les domaines et pour tous mais je pense que le maillon essentiel reste les parents : Ils sont les premiers acteurs de la sécurité de leurs enfants.

Pages

Articles similaires

N°127 Pimax mars 2001

Texte: 

Le roi Carnaval honoré. Avant d’entamer le Carême, il est de tradition de fêter Carnaval. C’est l’occasion de céder au péché de gourmandise et de laisser libre cours à son imaginaire, bien camouflé sous un déguisement. Les Maxévillois de tous âges ont donc honoré le Roi Carnaval le mois dernier. Les membres du Foyer de l’amitié se sont retrouvés le 16 février dernier au CILM pour partager les beignets et les danses. Les provisions de confettis ne manquaient pas lors du défilé haut en couleur organisé dans les rues de Maxéville le 24 février dernier par le Comité des fêtes du Haut des Vignes.

N°143 PiMax septembre 2012

Texte: 

Tout Maxéville au Zénith. Pour la septième année consécutive,la municipalité rassemblera " Tout Maxéville au Zénith " Le dimanche 29 septembre 2002. " Tout Maxéville, mode d’emploi " : De 9h à 18h, dans le grand hall d’accueil du Zénith, le 7ème Salon des Associations accueillera une trentaine d’associations qui présenteront leurs activités au public : Ce regroupement offre un moment privilégié de rencontres avec les adhérents et les nouveaux venus, une occasion de se distraire ou de s’informer sur les multiples activités proposées à tous les Maxévillois. Nombre de ces associations offriront sur le podium central une démonstration de leur spécialité (danse, musique, gymnastique acrobatique…).

N°176 PiMax septembre 2005 - vacances j'oublie tout

Texte: 

« Pour offrir toutes ses chances à
chaque enfant, l’école joue un rôle
prépondérant, mais elle ne peut pas
tout. Une intervention éducative,
culturelle, sociale, est souvent
nécessaire, en dehors du temps scolaire,
afin d’épauler les familles. Aussi je
souhaite - afin d’être au plus près de
ces préoccupations – rencontrer les
parents des groupes scolaires à
l'occasion de cette nouvelle rentrée.
Des réunions auront donc lieu dans
chaque école.
Afin de « coller » au dispositif de
réussite éducative, un soutien
scolaire élargi sera mis en place du
CP au CM2 et dès que possible au
Collège. N’oublions pas que c’est

N°192 PiMax février 2007 - Tous les bons plans pour les vacances de février sont dans PiMax !

Texte: 

Editorial ! Vous êtes nombreux à nous avoir fait savoir que vous aviez apprécié la carte de voeux distribuée avec la précédente édition de votre Pimax… et votre satisfaction a été partagée dans d’autres pays car cette carte a pratiquement fait le tour du monde. En retour nous sont parvenues des cartes de «Félice Anno nuovo», «Gutes neues jahr», «Sung tan chuk ha» … dont je souhaite partager avec vous l’originalité car elles démontrent que notre commune, si petite soit-elle, sait se faire connaître bien au-delà de l’hexagone. Je vous invite donc à venir les découvrir en mairie, il vous suffit de demander Laurence, qui se fera un plaisir de vous les mettre à disposition.

Pimax N°209 septembre - Tout Maxéville au Zénith

Texte: 

La rentrée est le moment où nos jeunes reprennent le chemin de l’école ou leur lieu de formation (collège, C.F.A., universités,…). D’autres vont chercher du travail. Pour tous, des changements dans le rythme de vie ! La mairie a adapté les services pour mieux répondre aux besoins de chaque famille et toute l’équipe municipale est disponible, prête à vous accompagner. Ce numéro du PIMAX continue à nous les détailler et vous invite aux rencontres de ces prochaines semaines.
À bientôt et au plaisir de vous rencontrer.

 

Pimax N°223 Janvier 2010 - L'association des habitants

Texte: 

Le dossier du mois, l'association des habitants, indispensable à la réussite de l'évolution urbaine. Des programmes de rénovation urbaine à la gestion urbaine de proximité.

 

Pimax N°239 juin 2011 - Recherche d'emploi

Texte: 

Recherche d’emploi. Comment se faire aider dans ses démarches lorsqu’on est un jeune Maxévillois ?