30px; }
Welcome Visitor:

N°196 PiMax juin 2007 - Quand la fraise arrive, l’été maxévillois n’est pas loin !

Onglets principaux

Editorial. En préambule, je souhaite féliciter l’esprit citoyen des Maxévillois, qui lors des élections présidentielles se sont déplacés dans les mêmes proportions qu’au niveau national. Je suis certain qu’ils s’impliqueront tout autant pour exprimer leurs souhaits, les 10 et 17 juin prochains pour les élections législatives. Dans un autre domaine, je fais également appel à votre civisme pour contribuer à l’embellissement de Maxéville. Comme vous le  savez, une campagne de ravalement de façades a lieu sur notre commune. Une nouvelle étape est intervenue depuis le mois de février et je vous propose d’en retrouver tous les détails en page 2. Toute l’équipe municipale est à
votre disposition pour répondre à vos questions. N’oubliez pas pour autant de profiter de ce mois de juin riche en festivités : la fête des fraises, qui accueille cette année des fanfares et des majorettes venues des quatre coins de la grande région, le Festival «Petite Bille dans la Capsule» qui pour sa troisième édition devrait une fois de plus vous faire découvrir Maxéville sous des formes étonnantes.
Votre Maire, Henri Bégorre

Quand la fraise arrive, l’été maxévillois n’est pas loin !

Prélude aux vacances, juin vous invite à sortir, échanger, partager. Les repas en plein air, spectacles, fêtes et manifestations sportives sont de la partie…

Du 2 au 6 juin Fête des Fraises et des Fanfares
Monsieur le Maire donnera le coup d’envoi de la Fête des Fraises le samedi 2 juin à 15h au son des fanfares et en compagnie des majorettes de Maxéville. Le départ de « Tous à Vélo » aura lieu juste après et chaque participant recevra un tee-shirt souvenir avant de rejoindre la place Stanislas à Nancy. N’oubliez pas de vous inscrire pour la course auprès de Daniel Jacob au service JAS ! L’après-midi, de 15h30 à 19h, se succèderont animations sur podium, tours de manège, parties aux stands de jeux, dégustation et vente de spécialités à la fraise, pauses buvette… Le soir venu et la faim se faisant sentir, une restauration complète sera assurée par la Flam’ Maxévilloise.
A partir de 21h un spectacle gratuit vous proposera des attractions de Music Hall, des chansons d’hier et d’aujourd’hui. Devant le podium, bal disco et musette pour tous sur parquet de danse ! Avant de retirer vos souliers à danser, le feu d’artifice vous retiendra encore un peu sous les arbres du parc… La Fête des Fraises continuera le dimanche 3 juin à partir de 10h30 : Défilé des fanfares et des majorettes au centre ville et dans le parc jusqu’à
midi. Ensuite, apéritif à la fraise prévu par les bénévoles du centre et restauration assurée par la Flam’ Maxévilloise. Animations tout l’après-midi avec les fanfares de Rhinau, Heller, Jarville, Reims, Longuyon… et les majorettes de Maxéville, Reims, Vacqueville, Colombey les Belles, Vandoeuvre… Le tirage de la grande tombola est prévu vers 18h. Du lundi 4 au mercredi 6 juin inclus, poursuite de la fête foraine de 16h à 19h. Demi-tarif sur tous les manèges le mercredi après-midi à partir de 14h et atelier cuisine à la salle du parc avec les mamies du centre ! Plus de renseignements au  03 83 32 30 00

 

Commentaires

Améliorer le cadre de vie des quartiers
A travers toutes les façades de la ville, c’est l’image des habitations qui transparaît. Il est essentiel pour Maxéville d’être attentive à la préservation de son patrimoine et de veiller au constant état de propreté des façades de ses immeubles et maisons.

La municipalité de Maxéville, dans la perspective d’embellir les rues de la commune pour le cadre de vie de ses habitants, a récemment engagé sa 3ème campagne de ravalement de façades. Contrairement aux deux précédentes, la campagne en cours comporte un volet obligatoire.

PIMAX : Pourquoi une campagne de ravalement obligatoire de façade ?
Jean-Luc Tritz : Afin d’améliorer le cadre de vie des habitants. Les immeubles en bon état d’entretien véhiculent une bonne image de la ville vers l’extérieur. Le ravalement permet aux propriétaires de voir augmenter la valeur de leur patrimoine. C’est une valorisation esthétique pour soimême et pour les autres. De plus, l’aspect réglementaire - par le code de la construction et de l’habitation - impose un ravalement tous les 10 ans.

PIMAX : Est-ce que toute la commune est concernée par cette obligation ?
Jean-Luc Tritz : Non, seulement les voies du centre-ville et ayant déjà fait l’objet des campagnes incitatives précédentes : rue du 15 septembre 1944, rue de la République, rue Courbet, avenue du Commandant Charcot, rue de Metz, rue Gambetta, rue du Général Leclerc.

PIMAX : Pourquoi un courrier envoyé en recommandé avec accusé de réception à tous les propriétaires dans le périmètre obligatoire ?
Jean-Luc Tritz : Cette procédure - réglementaire - engage le début de la campagne. De même, elle impose de l’envoyer à TOUS les propriétaires (y compris ceux ayant déjà fait leur ravalement). Même si nous le savons déjà puisqu’ils ont bénéficié de la prime municipale !!! Les coordonnées des destinataires du courrier sont extraites de la dernière mise à jour annuelle du cadastre. Il est donc malheureusement impossible qu'elle intègre en temps réel les accidents de la vie des propriétaires. Nous réitérons ici nos excuses et nos condoléances aux familles touchées notamment par un décès qui auraient reçu un courrier à l'attention de leur disparu.

PIMAX : Comment doit-on procéder ?
Jean-Luc Tritz : Les propriétaires doivent contacter l’ARIM Lorraine, missionnée par la Ville. Deux dossiers déposés conjointement, mais distincts seront établis. Un, relatif à l’occupation des sols (droit de l’urbanisme) et l’autre, relatif à la demande de prime. Des personnes sont disponibles pour vous aider et vous conseiller.

PIMAX : Quel est le rôle de l’ARIM vis-à-vis des propriétaires ?
Jean-Luc Tritz : L’assistance technique et administrative dans leurs démarches, telles que :
- établissement du diagnostic nécessaire à la définition des travaux à
engager ;
- mise en place des dossiers jusqu’à la demande d’attribution de la prime ;
- conseil et assistance des propriétaires dans le choix de leur décision ;
- vérification que les travaux ont été techniquement bien réalisés et que la
facture établie est en conformité avec le devis.

PIMAX : Quel est le rôle de la Commission municipale d’attribution des primes ?
Jean-Luc Tritz : Après étude technique du dossier, la Commission propose au Conseil Municipal l’attribution des primes (calculée sur la base de 10 % du montant des travaux dans la limite de 1600 €). Il convient de noter que la prime de la mairie est versée sur présentation de la fiche de fin de travaux validée par l'ARIM. De plus, elle prend en compte les situations individuelles pour trouver un accompagnement adapté dans la réalisation des travaux.

PIMAX : Et le rôle de la municipalité dans cette campagne ?
Jean-Luc Tritz : Il consiste à maintenir et améliorer un cadre de vie agréable en aidant les propriétaires techniquement et financièrement.

PIMAX : Pourquoi verser une prime ?
Jean-Luc Tritz : elle permet d’inciter au bon état des façades sur la commune en accompagnant financièrement les propriétaires.

PIMAX : Quand doit-on envisager un ravalement de façade ?
Jean-Luc Tritz : Différents symptômes tirent le signal d’alarme et révèlent
une dégradation de façade : des fissures, un décollement des joints entre
des pierres ou des briques, des pierres ou des moulures qui menacent de
se décrocher, des murs intérieurs couverts de moisissures ou de
salpêtre… Une des missions de l’ARIM-Lorraine est d’aider les
propriétaires dans le constat de ces dégradations.

PIMAX : Doit-on forcément faire appel à une entreprise ?
Jean-Luc Tritz : Cela dépend bien sûr du type de travaux à effectuer :
une peinture peut être réalisée par le propriétaire lui-même, mais il est
important que les travaux lourds soient réalisés dans les règles de l’art
d’où la nécessité de l’intervention d’une entreprise. Il faut rappeler que
l’installation d’un échafaudage sur le domaine public est soumise à une
autorisation qu’il convient de demander à la mairie.

PIMAX : Peut-on se contenter de retouches de peinture au lieu d’un ravalement complet ?
Jean-Luc Tritz : Oui, bien sûr mais cela dépend des cas. Si la peinture et la façade sont en bon état mais marqués par endroits
de moisissures, de saleté ou avec des joints décollés, les retouches
(peinture ou joints) sont suffisantes. Mais il faut surtout trouver la source
du problème et le régler préalablement à l’intervention afin d’éviter qu’il se
renouvelle. Par exemple, des taches noires apparaissent toujours en haut
de la façade : sont-elles dues à l’écoulement de saletés en provenance d’une
gouttière, d’une toiture ou d’une terrasse ? En traitant l’origine du problème,
vous serez tranquilles pour quelques temps après la réfection.

PIMAX : Comment doit-on entretenir régulièrement une façade ?
Jean-Luc Tritz : L’entretien (tous les ans ou tous les deux ans) consiste
à nettoyer les parties les plus sales. A l’aide d’un nettoyeur à pression,
aspergez un mélange eau et détergeant. Attention cependant à la pression
du jet qui peut endommager la façade s’il est trop puissant. Pour supprimer
les mousses et les lichens, vaporisez un produit fongicide. Laissez sécher
puis rincez à l’eau claire, avec un jet moyenne pression.

PIMAX : si une maison n’est pas incluse dans le périmètre
obligatoire*, le propriétaire peut-il bénéficier de la prime ?
Jean-Luc Tritz : Bien sûr ! Cela permet d’encourager les propriétaires à
maintenir leur façade dans un bon état et les faire participer ainsi à
l’amélioration du cadre de vie sur toute la commune.

Que recouvre le terme de «ravalement» ?
Les autorités publiques, nationales et locales incitent les particuliers à
entretenir les façades à intervalles réguliers. Mais sous le terme
« ravalement de façade », plusieurs opérations différentes peuvent être
réalisées : simple nettoyage, réfection des enduits, des peintures ou des
crépis, réparation des murs, installation d’une isolation extérieure ou de
parements.
Il faut savoir que Le Code de la Construction et de l’Habitation impose aux
propriétaires un ravalement au moins tous les 10 ans. Cette obligation
prend des formes différentes suivant les villes et est ajustée au mieux des
possibilités de chacun.

Quelles démarches effectuer ?
Qu’il s’agisse de ravalement obligatoire ou incitatif, pour
constituer votre demande, vous pouvez rencontrer le
technicien de l’ARIM Lorraine lors des permanences du service
Urbanisme, rue André Fruchard, les 2ème et 4èmes jeudi de
chaque mois de 14h à 16h30.
Vous pouvez également convenir d’un rendez-vous avec un
technicien en contactant Magali SCHAEFFER de l’ARIM
Lorraine, 160 rue Saint Dizier à Nancy, tél. 03 83 37 20 24.
Pour bénéficier de la prime de ravalement, il faut obtenir les
autorisations nécessaires avant de commencer les travaux.
Et n’oubliez pas, votre mairie est là pour vous guider au
q 03 83 32 30 00.
Avant Après
Jean Luc Tritz, Président de la
commission municipale « Façades ».

Pages