30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°204 mars 2008 - les enfants rois de la fête de carnaval

Onglets principaux

Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: workflownode. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /var/www/vhosts/maxeville.tv/httpdocs/includes/bootstrap.inc).

Le mois dernier, je vous annonçais le démarrage des travaux de résidentialisation au Champ le Boeuf. Travaux qui font partie de l’aménagement du Plateau de Maxéville. Les carrières Solvay deviennent un morceau de ville. Les équipements contribueront à rendre
l’espace communal plus cohérent. Les déplacements seront facilités car dans un an une ligne de bus reliera Champ le Boeuf, les Aulnes aux quartiers Centre et Meurthe-Canal.

Quel changement ! Beaucoup d’entre vous nous ont demandé de visiter ces chantiers pour mieux comprendre cette évolution. Une visite est prévue le 27 mars prochain à partir de 14 heures. Vous trouverez page 2 le bulletin d’inscription à cette visite.

Votre maire

Commentaires

Madeleine GRISELIN
Elle dirige le groupe de recherche "Mutations polaires" qui regroupe une trentaine
de chercheurs travaillant sur l’Arctique, essentiellement en sciences
humaines et sociales. Etre lauréate de la Fondation de la Vocation à 29 ans
lui a permis de monter les missions d’étude pour sa thèse au Spitzberg.
Spécialisée en hydrologie continentale polaire, elle a organisé et dirigé de nombreuses
missions en Arctique dont la première expédition polaire féminine en
1986. Cette expédition sur la banquise lui a valu quelques récompenses, dont
de nombreux prix pour le reportage audiovisuel Des femmes pour un pôle.
Croisant ses connaissances sur l’Arctique avec la spécificité paysagère du laboratoire
ThéMA, Madeleine GRISELIN obtient, en 2002, avec son collègue
Serge ORMAUX, le prix "Enseignement de la recherche" du festival
du film de chercheur à Nancy pour le CD-rom Paysages vus
du sol, principes d’analyse systématique : application
en milieu arctique.

Le programme « Prendre des ados par la main » Hydro-Sensor-FLOWS

Dans le cadre de la labellisation Année polaire internationale, il était demandé,
« ce qui serait fait envers les jeunes générations ». L’idée de faire bénéficier
trois jeunes d’une expérience scientifique en milieu polaire s’est tout
naturellement imposée. Outre la sensibilisation au changement climatique, ils
vivront une expédition scientifique au quotidien dans le cadre de la base
Corbel, seule base française de l’Arctique. Les trois adolescentes
sélectionnées ont donc passé plusieurs semaines de leurs vacances d’été
auprès de scientifiques passionnés. Elles ont pu partager l’intégralité de la
mission et participer à toutes les phases du séjour : installation de début de
séjour, vie quotidienne, vie scientifique, rangement de fin de séjour.
Totalement intégrées au programme comme « field assistants », elles ont
participé à toutes les opérations de terrain, maintenance des appareils,
mesures in situ (hydrologie, climatologie, géophysique, déchargement des
données, etc) et à l’exploitation des données sur place (traitement
informatiques, analyses). Elles ont également été initiées aux maniements
des outils scientifiques (GPS, Radar GPR, capteurs hydro-climatologiques in
situ, caméras automatiques, etc.) et ont été sensibilisées à la sécurité en
mer (zodiac), en montagne (glacier) en milieu polaire.
Sur le terrain, les adolescentes ont souhaité partager cette expérience
privilégiée avec le plus grand nombre. Elles ont donc tenu tout au long du séjour
un blog ; (http://blog.hydro-sensor-flow.com). L’une des participantes adultes
de cette mission étant journaliste, elle a pu encadrer les jeunes et les aider
à transmettre cette expérience : rédaction d’articles et prises de photos,
animation de l’espace blog du site internet du programme, réalisation
(tournage et montage) d’un film sur leur expérience…

Pages

Articles similaires

N°132 PiMax septembre 2001

Texte: 

Les associations sous les feux de la rampe. Le 6ème Salon des associations de Maxéville et le traditionnel videgreniers se tiendront le dimanche 30 septembre 2001, au Zénith, de 9h à 18h. Cette journée sera également placée sous le signe de la journée d’accueil des nouveaux Maxévillois. Le 6ème Salon des associations revêtira un caractère particulier cette année où l’on célèbre le centenaire de la loi 1901. Danse, musique, kick boxing, catch, gymnastique acrobatique… de nombreuses animations sont promises sur le podium.

N°181 PiMax février 2006 - La petite bille dans la capsule

Texte: 

Etre parent, (ou grand parent), n’est pas aisé aujourd’hui ! Tous, nous souhaitons pouvoir en parler et échanger sur la vie avec nos jeunes. Ainsi, à travers le volet parentalité de ce mois-ci, nous vous expliquons comment la ville favorise l'animation de ceux qui contribuent à conforter les familles dans leur rôle vis à vis de leurs enfants. Dans un autre registre, je vous invite tous à participer au festival " La petite bille dans la capsule " les 10 et 11 février prochains sur le site des caves de la Craffe : Deux jours basés sur la valorisation du patrimoine de Maxéville, riches de réalisations, ateliers et divertissements. Venez nombreux… en famille !
Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°212 janvier 2009 - Blake et mortimer

Texte: 

Blake et mortimer in Maxeville

Le Mystère de la Grande Pyramide
Halle de l’Espace Edgar P. Jacobs de Maxéville & Préau des Arts de l’IUFM de Lorraine.
Du 12 janvier au 28 février 2009

Pimax N°228 juin 2010 - A la rencontre de Jean-Christophe Massinon, artiste Maxévillois

Texte: 

A la rencontre de Jean-Christophe Massinon, artiste Maxévillois

Dans ses nouvelles fonctions en temps que Conseillère Régionale de Lorraine, Mireille Gazin, a eu la surprise de découvrir lors de l'inauguration de ce magnifique établissement qu'est le Centre Pompidou-Metz, la part importante prise par Jean-Christophe Massinon dans cette manifestation au côté des plus grands artistes contemporains. Elle a très rapidement souhaité faire partager sa belle aventure avec tous les Maxévillois.