Welcome Visitor:

Pimax N°204 mars 2008 - les enfants rois de la fête de carnaval

Onglets principaux

Texte: 

Le mois dernier, je vous annonçais le démarrage des travaux de résidentialisation au Champ le Boeuf. Travaux qui font partie de l’aménagement du Plateau de Maxéville. Les carrières Solvay deviennent un morceau de ville. Les équipements contribueront à rendre
l’espace communal plus cohérent. Les déplacements seront facilités car dans un an une ligne de bus reliera Champ le Boeuf, les Aulnes aux quartiers Centre et Meurthe-Canal.

Quel changement ! Beaucoup d’entre vous nous ont demandé de visiter ces chantiers pour mieux comprendre cette évolution. Une visite est prévue le 27 mars prochain à partir de 14 heures. Vous trouverez page 2 le bulletin d’inscription à cette visite.

Votre maire

Commentaires

Madeleine GRISELIN
Elle dirige le groupe de recherche "Mutations polaires" qui regroupe une trentaine
de chercheurs travaillant sur l’Arctique, essentiellement en sciences
humaines et sociales. Etre lauréate de la Fondation de la Vocation à 29 ans
lui a permis de monter les missions d’étude pour sa thèse au Spitzberg.
Spécialisée en hydrologie continentale polaire, elle a organisé et dirigé de nombreuses
missions en Arctique dont la première expédition polaire féminine en
1986. Cette expédition sur la banquise lui a valu quelques récompenses, dont
de nombreux prix pour le reportage audiovisuel Des femmes pour un pôle.
Croisant ses connaissances sur l’Arctique avec la spécificité paysagère du laboratoire
ThéMA, Madeleine GRISELIN obtient, en 2002, avec son collègue
Serge ORMAUX, le prix "Enseignement de la recherche" du festival
du film de chercheur à Nancy pour le CD-rom Paysages vus
du sol, principes d’analyse systématique : application
en milieu arctique.

Le programme « Prendre des ados par la main » Hydro-Sensor-FLOWS

Dans le cadre de la labellisation Année polaire internationale, il était demandé,
« ce qui serait fait envers les jeunes générations ». L’idée de faire bénéficier
trois jeunes d’une expérience scientifique en milieu polaire s’est tout
naturellement imposée. Outre la sensibilisation au changement climatique, ils
vivront une expédition scientifique au quotidien dans le cadre de la base
Corbel, seule base française de l’Arctique. Les trois adolescentes
sélectionnées ont donc passé plusieurs semaines de leurs vacances d’été
auprès de scientifiques passionnés. Elles ont pu partager l’intégralité de la
mission et participer à toutes les phases du séjour : installation de début de
séjour, vie quotidienne, vie scientifique, rangement de fin de séjour.
Totalement intégrées au programme comme « field assistants », elles ont
participé à toutes les opérations de terrain, maintenance des appareils,
mesures in situ (hydrologie, climatologie, géophysique, déchargement des
données, etc) et à l’exploitation des données sur place (traitement
informatiques, analyses). Elles ont également été initiées aux maniements
des outils scientifiques (GPS, Radar GPR, capteurs hydro-climatologiques in
situ, caméras automatiques, etc.) et ont été sensibilisées à la sécurité en
mer (zodiac), en montagne (glacier) en milieu polaire.
Sur le terrain, les adolescentes ont souhaité partager cette expérience
privilégiée avec le plus grand nombre. Elles ont donc tenu tout au long du séjour
un blog ; (http://blog.hydro-sensor-flow.com). L’une des participantes adultes
de cette mission étant journaliste, elle a pu encadrer les jeunes et les aider
à transmettre cette expérience : rédaction d’articles et prises de photos,
animation de l’espace blog du site internet du programme, réalisation
(tournage et montage) d’un film sur leur expérience…

Pages

Articles similaires

N°127 Pimax mars 2001

Texte: 

Le roi Carnaval honoré. Avant d’entamer le Carême, il est de tradition de fêter Carnaval. C’est l’occasion de céder au péché de gourmandise et de laisser libre cours à son imaginaire, bien camouflé sous un déguisement. Les Maxévillois de tous âges ont donc honoré le Roi Carnaval le mois dernier. Les membres du Foyer de l’amitié se sont retrouvés le 16 février dernier au CILM pour partager les beignets et les danses. Les provisions de confettis ne manquaient pas lors du défilé haut en couleur organisé dans les rues de Maxéville le 24 février dernier par le Comité des fêtes du Haut des Vignes. Une trentaine de personnages, jeunes fées, mousquetaires et clowns ont ensuite pris part au concours de déguisement qui s’est déroulé à la salle du Parc.

Chaque candidat s’est vu remettre une récompense avant de partager un goûter avec tous les participants du défilé. Nos félicitations à Charlotte et Pierre Quintino, Loïc Pierron et Mélanie Blum qui ont respectivement été classés première, second et troisièmes ex æquo du concours

N°143 PiMax septembre 2012

Texte: 

Tout Maxéville au Zénith. Pour la septième année consécutive,la municipalité rassemblera " Tout Maxéville au Zénith " Le dimanche 29 septembre 2002. " Tout Maxéville, mode d’emploi " : De 9h à 18h, dans le grand hall d’accueil du Zénith, le 7ème Salon des Associations accueillera une trentaine d’associations qui présenteront leurs activités au public : Ce regroupement offre un moment privilégié de rencontres avec les adhérents et les nouveaux venus, une occasion de se distraire ou de s’informer sur les multiples activités proposées à tous les Maxévillois. Nombre de ces associations offriront sur le podium central une démonstration de leur spécialité (danse, musique, gymnastique acrobatique…). M@x’Net permettra aux jeunes et aux moins jeunes de surfer librement sur le web et de découvrir les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Un stand particulier sera réservé à nos amis de Metline, ville tunisienne avec laquelle Maxéville tisse ses premiers liens : Vous aurez ainsi la possibilité de découvrir les produits locaux et de vous documenter sur la situation géographique, la culture et l’histoire de notre future ville jumelée.

N°176 PiMax septembre 2005 - vacances j'oublie tout

Texte: 

« Pour offrir toutes ses chances à
chaque enfant, l’école joue un rôle
prépondérant, mais elle ne peut pas
tout. Une intervention éducative,
culturelle, sociale, est souvent
nécessaire, en dehors du temps scolaire,
afin d’épauler les familles. Aussi je
souhaite - afin d’être au plus près de
ces préoccupations – rencontrer les
parents des groupes scolaires à
l'occasion de cette nouvelle rentrée.
Des réunions auront donc lieu dans
chaque école.
Afin de « coller » au dispositif de
réussite éducative, un soutien
scolaire élargi sera mis en place du
CP au CM2 et dès que possible au
Collège. N’oublions pas que c’est
l’enfant qui est au coeur de ce
programme. Sa prise en charge
individuelle sera au coeur de nos
préoccupations, parents, enseignants,
associations et mairie…
Bonne rentrée à toutes et à tous.»
Votre maire, Henri Bégorre

N°192 PiMax février 2007 - Tous les bons plans pour les vacances de février sont dans PiMax !

Texte: 

Editorial ! Vous êtes nombreux à nous avoir fait savoir que vous aviez apprécié la carte de voeux distribuée avec la précédente édition de votre Pimax… et votre satisfaction a été partagée dans d’autres pays car cette carte a pratiquement fait le tour du monde. En retour nous sont parvenues des cartes de «Félice Anno nuovo», «Gutes neues jahr», «Sung tan chuk ha» … dont je souhaite partager avec vous l’originalité car elles démontrent que notre commune, si petite soit-elle, sait se faire connaître bien au-delà de l’hexagone. Je vous invite donc à venir les découvrir en mairie, il vous suffit de demander Laurence, qui se fera un plaisir de vous les mettre à disposition. Cette année, alors que s’achève cette période des voeux commence celle d’un véritable hiver. L’équipe municipale et les services demeurent à votre écoute et à votre disposition. N’hésitez donc pas à leur faire part de vos interrogations ou de vos difficultés. Profitez aussi des différentes manifestations organisées à Maxéville, comme les nocturnes de la ludothèque, les expositions au Préau des arts ou, pour les jeunes Maxévillois toutes les animations qui leur sont proposées durant les prochaines vacances.
Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°209 septembre - Tout Maxéville au Zénith

Texte: 

La rentrée est le moment où nos jeunes reprennent le chemin de l’école ou leur lieu de formation (collège, C.F.A., universités,…). D’autres vont chercher du travail. Pour tous, des changements dans le rythme de vie ! La mairie a adapté les services pour mieux répondre aux besoins de chaque famille et toute l’équipe municipale est disponible, prête à vous accompagner. Ce numéro du PIMAX continue à nous les détailler et vous invite aux rencontres de ces prochaines semaines.
À bientôt et au plaisir de vous rencontrer.

 

Pimax N°223 Janvier 2010 - L'association des habitants

Texte: 

Le dossier du mois, l'association des habitants, indispensable à la réussite de l'évolution urbaine. Des programmes de rénovation urbaine à la gestion urbaine de proximité.

 

Le Plateau de Haye fait actuellement l’objet de lourds travaux, et ce depuis plusieurs mois. Ils apportent la promesse d’une amélioration de l’habitat et du cadre de vie pour ses habitants. Aider les quartiers à reprendre le chemin de la ville, proposer une offre adaptée aux ménages, aux jeunes, aux personnes âgées, handicapées, et aux familles ; créer un véritable coeur de quartier, avec des équipements sportifs, des groupes scolaires rénovés, un nouveau centre commercial…
Voilà autant de défis que la Ville de Maxéville a choisi de relever, en partenariat avec la Communauté Urbaine du Grand Nancy et en concertation avec l’ensemble de ses partenaires et des habitants.

Qu’est ce que la Gestion Urbaine de Proximité ?
La Gestion Urbaine de Proximité part d’un constat simple : les quartiers
prioritaires de la politique de la ville sont encore aujourd’hui le théâtre
de dysfonctionnements multiples. Cette politique d’action publique
volontariste vise à améliorer les conditions de vie des habitants et à
résoudre les problèmes quotidiens de gestion des espaces d’habitats.
Pour cela, la commune s’associe à la Communauté Urbaine du Grand
Nancy, aux différents bailleurs, et à tous les acteurs territoriaux
concernés, dans un souci de complémentarité. Cette dynamique
partenariale et territorialisée permet de clarifier les responsabilités de
chacun autour d’une stratégie de gestion globale du quartier. Les
habitants doivent évidemment être partie prenante du projet. Ils sont au
coeur du dispositif car ils permettent une réactivité au quotidien. Inscrit
dans une démarche de développement durable, on parle alors d’« écoresponsabilité
».
La mise en place de la GUP à Maxéville :
Nous sommes actuellement dans la première phase qui est un temps
de réflexion. En effet, ce qui va être réalisé à Champ-le-Boeuf doit pouvoir
être reproduit de manière similaire sur le quartier Solvay et sur tout le
Plateau de Haye, et enfin s’étendre sur sept autres quartiers d’habitat
social du Grand Nancy, concernés eux aussi par les Programmes de
Rénovation Urbaine.
Le groupe qui pilote cette Gestion Urbaine de Proximité a été mis en
place courant novembre.
Un deuxième temps permettra d’inclure les habitants au coeur de
cellules opérationnelles dans chaque quartier, chaque îlot d’habitation
et ils participeront pleinement à l’amélioration du «mieux vivre
ensemble ».
Cette réflexion a permis d’ores et déjà de mettre en avant les divers
champs prioritaires pour lesquels les différents partenaires doivent
intervenir :
3 La propreté, l’entretien des espaces publics.
Qui concerne par exemple, l’enlèvement plus rapide des
encombrants, le nettoyage, l’amélioration des espaces verts…
3 La sécurité, la tranquillité.
Avec par exemple, l’installation d’un système de vidéosurveillance,
la diminution des nuisances sonores, un service de gardiennage…
3 L’accessibilité, le handicap.
Avec une meilleure prise en compte de l’accessibilité des
Personnes à Mobilité Réduite, et une meilleure gestion du
déplacement et du stationnement.
3 L’accompagnement social lié au logement en facilitant la
transmission d’information entre services compétents et en
participant à l’instruction des dossiers auprès des bailleurs.

Pimax N°239 juin 2011 - Recherche d'emploi

Texte: 

Recherche d’emploi. Comment se faire aider dans ses démarches lorsqu’on est un jeune Maxévillois ?

La mission de Pôle Emploi s’exerce tant auprès des demandeurs d’emploi que des personnes en activité
qui souhaitent évoluer dans leur projet professionnel. Pôle emploi vous informe, vous oriente et vous
accompagne dans votre recherche d’emploi ou de formation. Il est également en charge de l’inscription sur
la liste des demandeurs d’emploi et de leur indemnisation.
 
Tous les Maxévillois sont accueillis au Pole Emploi Gentilly - Lotissement Valparc – Avenue Raymond
Pinchard à Nancy.
En appelant le numéro unique 39 49, vous pouvez obtenir toutes les informations sur la recherche d’emploi
et l’indemnisation du chômage.
 
En parallèle des interventions de la ville, le Centre Régional d’Information Jeunesse accueille et informe
les jeunes sur tous les domaines qui les concernent : initiatives et projets, études, métiers, formation en
alternance, orientation, emploi, formation continue, stages en entreprise, jobs d'été, séjours linguistiques,
bourses, logement étudiant, mobilité internationale…
20 quai Claude le Lorrain 54000 - Nancy 03 83 37 04 46
www.crijlorraine.org • jeunesenlorraine.org
 
Interview de Mireille Gazin,
Adjointe au Maire en charge des
Finances, de l’Emploi, de la Vie
Economique et de l’Insertion :
1) Vous avez participé activement à la mise en
place de dispositifs d’accompagnement pour
l’emploi des jeunes à Maxéville. Quels sont leurs
objectifs ?
 
Consciente des difficultés
auxquelles
sont confrontés
un certain nombre
de citoyens pour
trouver un emploi
dans un contexte
de marché de
l’emploi au ralenti,
la Mairie a fait de
l’accompagnement des Maxévillois concernés une
priorité de sa politique municipale depuis de nombreuses
années.
En partenariat avec tous les acteurs intervenant
dans le champ de l’emploi et de l’insertion, nous
avons mis en place des lieux d’accueil de proximité
sur le Centre et Champ-le-Boeuf pour obtenir toute
information nécessaire visant à favoriser l’accès ou
le retour à l’emploi.
2) Comment se passe la collaboration avec les
partenaires institutionnels, associatifs et les
entreprises ?
Dès le départ, le choix de la Municipalité s’est porté
vers une mutualisation des actions pour qu’elles
correspondent au mieux aux besoins individuels des
différents publics accueillis.
A Maxéville, nous avons la chance de soutenir des
associations qui font preuve de beaucoup
d’innovation, et des entreprises extrêmement
dynamiques qui s’investissent dans cette démarche.
C’est ce qui nous permet par exemple d’offrir aux
jeunes - et particulièrement à ceux qui quittent tôt
le système scolaire, une véritable première chance
d’intégrer le monde du travail par des formations
complémentaires ; des contrats d’apprentissage, de
professionnalisation ou le service civique.
Je profite d’ailleurs de cette occasion pour
remercier tous ces partenaires car leur appui en
fait des acteurs incontournables pour nous
permettre d’atteindre les objectifs que nous nous
sommes fixés dans le domaine de l’insertion et de
l’emploi.
3) On pourrait avoir l’impression que les ateliers
s’adressent plutôt aux garçons ; qu’en est-il des
filles ?
Ce sont des préjugés qui n’ont plus de raison d’être :
L’évolution des techniques et technologies ouvre
désormais aux filles un champ très vaste de métiers
quel qu’en soit le domaine - bâtiment, espaces
verts, aéronautique… Par exemple, l’association
«Dessine moi un rêve» parraine des jeunes filles
désireuses d’intégrer les filières scientifiques
d’excellence. Ainsi, de nombreuses femmes
trouvent leur place et s’épanouissent dans tous ces
domaines d’activité qui offrent