30px; }
Welcome Visitor:

Ligue B Nancy Volley (8e, 27 points)

Onglets principaux

Article de l'Est du 2 mars 2012

Nancy. L'exercice 2011/2012 du championnat entre dans sa dernière ligne droite. Et  pour le Nancy Volley, les play-off sont toujours d'actualité. Certes avant la réception de Saint-Nazaire, le club du président Bertrand  Barbier accuse un retard de  huit longueurs sur la cinquième place. Mais avec encore 21 points en jeu, les Nancéiens n' ont pas perdu tout espoir. «On prend les matches les uns après les autres et on fera les comptes à la  fin», confie Lionel Coloras, le pointu nancéien. «Mais on  songe toujours un peu aux play-offs. »

SurIe terrain, le Nancy Voley est toujours aussi volontaire à l'image de son dernier  succès au Plessis  RobinSon (3-2). Une victoire à laquelle a largement contribué Lionel Coloras, auteur de 37 points. « C'est le record de ma carrière. Lan passé sous les couleurs de Chaumont, j'avais déjà inscrit 41 points contre ·Nancy, mais c'était en match amical », confie le meilleur marqueur du championnat. J'évolue en pleine confiance. Au Plessis, j'ai même réussi à faire tomber trois roulettes alors que ce geste n'est pas ma tasse de thé. »

Lors du match aller, Lionel  Coloras avait déjà marqué les esprits, inscrivant 21 points, en Loire-Atlantique, malgré  la défaite de ses couleurs (3-1). «Même si c'est une pièce maîtresse de cette  équipe nancéienne, je n'ai pas prévu de plan anti-Colorras», assure Gilles Gosselin, coach d'un surprenant promu. « Se retrouver troisièmes à quelques encablures de la ligne d'anivée est une bonne  surprise. D'autant qu'en début de champIonnat, on ne jouait que le maintien.»

gare à Lanta

Intraitables à domicile, les partenaires d'Hugo Moulinier ont tout de même laissé 'des plumes à cinq reprises 'loin de leur base. «Chez.nous, on peut compter sur le soutien de 800 supporters. Mais il est plus difficile de s'imposer à l'extérieur çar hormis Saint-Brieuc et Salnt-Quentin, toutes les équipes se valent. Ce match à Nancy est un gros défi à relever»,ajoute Gilles Gosselin.

« C'est une formation qu'il  ne faut pas sous-estimer» assure Lionel Coloras, même si elle a perdu Joël Schmuland, son pointu canadien  (fracture de la main). «Fabien Lemaire, qui a suppléé Schmuland a déjà évolué à la pointe. De plus Saint-Nazaire possede avec Lanta le meilleur libero du championnat. Enfin, leur block est très performant.» Mais depuis quelques matches, plus rien ne stoppe Lionel Coloras. Alors...