30px; }
Welcome Visitor:

Conseil municipal du 30 septembre 2013 - Mais où est la vérité ?

Onglets principaux

Texte: 

Conseil municipal du 30 septembre 2013

Lors de ce début du conseil municipal, nous avons observé une minute de silence en l'honneur de Jean-Marie ALIZANT. Ensuite, Brigitte BELLUSI conseillère municipal déléguée aux sport et loisirs

Brigitte Bellussi
Conseillère municipale déléguée aux Sports et loisirs - See more at: http://www.maxeville.tv/node/69#sthash.1ippnmCg.dpuf
Brigitte Bellussi
Conseillère municipale déléguée aux Sports et loisirs - See more at: http://www.maxeville.tv/node/69#sthash.1ippnmCg.dpuf

annonce sa démission auprès du maire pour rejoindre l'opposition pour des décisions qui lui sont propres. Christophe salue le courage politique de Brigitte. Henri Bégorre regrette le manque de déontologie de la part de Brigitte. Gérard LAURENT indique que Christophe ne tient pas ses promesses lorsque celui-ci faisait partie de son équipe et souhaite un très bon courage à Brigitte (vidéo 2'10)

Rapport d'activité 2012 de la communauté Urbaine du Grand Nancy
Information sur le changement de nom du volley : le club s'appelle Maxéville Nancy Volley Jarville. (Mieux vaut tard que jamais).
MJC (vidéo 23'54)
Rythme des réformes scolaires :effectif à partir de septembre 2014. Il y aura une réunion le 14 au champs-le-boeuf et 17 octobre au centre. Un groupe de 5 ateliers sera mis en place.  (vidéo 25'44)
 
Affaires délibératives:

01 Garantie d'emprunt - Association des parents et amis d'Adultes et d'Enfants Inadaptées Mentaux : reconstruction du Foyer d'Accueil Médicalisés MICHELET (vidéo 31'43)
02 Garantie d'emprunt - E.H.P.A.D NOtre Dame du Bon repos : Implantion du JArdin d'enfants PUMUCKL: ouverture prévu des nouveaux locaux à partir de 2014 (vidéo 34')
03 Décision Budgétaire Modificative N°3 Budget Principal - Exercice 2013
04 SEML COLAMAX - Décision Modificative Technique - Régularisation de titres de participation du compte 261 et d'une participation du compte 238
05 Admission en non valeur
06 Taxe d'habitation sur les logements vacants - Modification de la durée de vacance
07 Etat - Dotation de développement urbain 2013 - Demande de subvention
08 68' Contrat Local de sécurité du Grand Nancy 2013-2018 - déclinaison sur le Territoire de Maxéville
09 Modification du tableau des effectifs
10 Syndicat Intercommunautaire scolaire du 1er cycle de Nancy - convention relative à la gestion des installations sportives du collège Jean Lamour avec la ville de Maxéville - Avenant n°2
11 Subvention exceptionnelle à la Compagnie Matéra Prima
12 Réservation d'un berceau à la crèche "Baby and Co" à Maxévile
13 Avenant à la convention de groupement de commandes du marché de location, maintenance de la Télé Assistance pour le maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapés.
14 Actions Internationales - déplacements à venir
15 Subventions aux associations - 2ème session 2013
16 Avenant de transfert du marché 56/2012 suite à la fusion entre France Telecom et Orange France
17 Perspectives et dynamique au coeur de l'agglomération d'évolution culturelle, urbaine et architecturale du site de Anciennes Brasseries à Maxéville
18 Rapports annuels sur le prix et la qualité des services d'eau et d'assainissement et du service public d'élimination des déchets année 2012
19 Acquisition du l'Unité Foncière AC 16 sur association Socio Culturelle (Anc. ST Dominique de Nancy)
20 Acquisition de la parcelle AK 102 sur les consorts ASTORI
21 Campagne de ravalement de façades et d'isolation acoustique

 
Christophe intervient lors de la délibération N°7 pour signaler qu'il aura fallu du temps (plus de 2 ans) à la majorité pour appliquer ses propositions "que de temps perdu, que d'argent perdu" dit-il. "L'opinion public n'a pas besoin d'affrontement" d'après le Maire. Après le discours du maire, Romain trouve que les propos du maire sont irréspectueux envers Christophe CHOSEROT.
 
Intervention de Valérie sur la délibération N°8 qui pose cette question : dans le cadre du logement social, il y a de plus en plus de personnes agressées personnellement, que peut-on faire ?
 
(20' vidéo 2) Intervention de Daniel JACOB sur la délibération N°11 portant sur la subvention exceptionnelle de Matéria prima. Il indique Matéria Prima n'a pas le monopole de la culture à Maxéville. Christophe CHOSEROT rappel que la subvention augmente d'année en année pour atteindre 50 000 € soit 8% de l'enveloppe total des subventions aux associations. Il se demande quelles sont les retombées pour les maxévillois et de repenser la culture à Maxéville. Il y a d'autres formes de cultures à développer sur Maxéville. Romain MIRON intervient en indiquant être content que kts (il parle de moi) soit présent pour vérifier les dires de chacun.Il y a une question que je me pose. Si l'opposition 'est pas d'accord sur la délibération, pourquoi a-t-elle voter pour ? Peut-elle voter contre ? Et si cela c'était le cas, qu'elle en serait les conséquences ? Le maire signale également que Matéria Prima est une petite association qui sait travailler avec d'autres artistes. En ré-écoutant les propos de Christophe sur la subvention attribué à Matéria Prima qui se monte donc aujourd'hui à 50 000 €,il juge qu'il faudrait recadrer cette association. Lors du conseil municipal du 22 octobre 2012, Daniel s'est abstenu de voter pour la subvention de 7 000 € pour Matéria Prima.
 
Que doit on penser en tant qu'habitant ? Personnellement, il y a quelque chose qui me chagrine dans cette histoire de subvention qu'on distribue aux associations. En tant que Président d'une association, en l'occurence Kts Dancing prochainement Kts production (ça fera plus sérieux), je perçois 2 000 € par an pour développer la webTV de Maxéville. Je remercie gracieusement la mairie de cette subvention qui me sert à payer mes frais de fonctionnement liés aux noms de domaines, d'hébergement des serveurs, du matériels, et j'en passe. Je gère donc ce budget et la mairie me fait totalement confiance dans l'utilisation de ce budget. Mais quand je réalise qu'il y a des associations qui bénéficient de tel montant et qu'ils ne sont pas capables de gérer ce budget. Il y a un malaise quelque part. Je veux bien comprendre que les associations traversent des difficultés financières mais là il s'agit de professionnels, des associations de longues dates. La gestion financière doit être rigoureuse. Comme le dit si bien Christophe 50 000 € c'est de l'argent, ce n'est pas rien. Je suis parti du principe qu'on travaille avec le budget qu'on  dispose, on ne vit pas au dessus de ses moyens. La preuve en est est que lors de la captation du conseil municipal, j'utilise un cable filaire pour capter le son qui m'a couté 30 € au lieu de 1 000 €, un modèle sans fil. Et le résultat est le même.
 
(37'' vidéo 2) Désaccord sur le remboursement des déplacements du Maire au Mali lors de la délibération N°14. Christophe trouve que ce n'est pas aux contribuables de payer le déplacement du maire au Mali. Malgré les arguments du maire, l'opposition a voté contre. Je voudrais profiter également de cette délibération pour réagir. En discutant avec quelques habitants de mon quartier sur le déplacement du maire au Mali, la remarque qui remonte souvent est que le maire préfère davantage voyager à l'étranger que de s'occuper de sa commune. Est-ce véridique ? Il est vrai que cette remarque revient souvent sur le tapis. La critique est que le maire n'est pas assez présent sur le terrain auprès des associations, auprès des habitants, auprès des manifestations. Il faudrait comprendre pourquoi la ville de Maxéville est associée au sort du Mali. Quel est l'intérêt de notre participation ? Que peut faire le maire pour aider le Mali. Pourquoi faut-il aider le Mali tout en sachant que la commune a aussi beaucoup de difficultés : chômage, sécurité, cultures,..Y-a-t-il un article quelque part sur le site de la mairie pour informer les habitants sur la nécessité d'aider le Mali que je n'aurai pas vu ?
 
(48' vidéo 2) Intervention de Daniel pour la délibération N°17. Il ne souhaite pas que le site des brasseries ne soit pas dirigé par une seule association.Ce dont ajoute Christophe, le site ne doit pas être monopoliser par un seul acteur. Il considère que le maire et lui-même ne partage pas la même vision sur le site des brasseries.Cela fait 6 ans que le dossier des brasseries existe. Sur cette délibération, on a passé beaucoup de temps. Apparement, il y a une différence entre ce qui est dit lors des commissions et les délibérations d'après Olivier PIVEL. (7' Bande son)
 

Romain MIRON pose cette question : si Matéria Prima portait le projet a lui seul et avait la charge de la salle des fêtes sur le site des brasseries, cela signifierai que l'association pourrait décider d'utiliser la salle à leur convenance sans intégrer d'autres associations. Le maire indique qu'il est écit nul part qu'il est question de salle de spectacle mais uniquement le phasage des premières interventions. Je ne sais pas si j'ai le droit de publier les délibérations aussi dans le doute je ne le fais pas.

 
Le maire signale que la commune a organiser toute une série d'événement culturel : Blake et Mortimer, les Nancy folies, les bulles aux brasseries, des concerts,ect...
 
Conclusion : Lors de mon arrivée à la salle, j'ai bien vu à la tête du maire que quelque chose le perturbé. Effectivement, il a appris ce soir là le départ de Brigitte BELLUSI qui ne lui a pas averti de sa décision. Ensuite, selon les délibérations, la majorité et l'opposition s'affrontent argument contre argument comme à chaque conseil municipal. Qui a raison, qui a tort ? Où est la vérité. il n'existe pas de vérité. J'ai volontairement coupé la vidéo en 3 parties pour des raisons techniques. Quand à la dernière vidéo, c'est uniquement une bande son car ma bande ne peut pas capter au delà de 2 heures de vidéos. Dorénavant, je recopierai l'intégralité des articles de chaque conseil municipal de Daniel, de Christophe et de l'Est républicain sur le site. Il y a deux raison pour cela. La première constituera une sauvegarde supplémentaire de leur article. La deuxième est une recherche plus facile lorsque je dois citer leur article. Merci donc à Daniel et à Christophe pour cette autoristion. Je conserve l'intégralité de leur propos sans modifier quoique ce soit. Je vous remercie de m'avoir lu jusque là.
 

 

Commentaires

Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !

Ce soir, le raton laveur, il n'était pas de bonne humeur, car sa rubrique hebdomadaire, qu'il rédigeait jusqu'ici sous le titre "Le point de vue du raton laveur", est toujours en panne, suite au j'm'en foutisme d'OverBlog qui ne répond toujours pas aux appels au secours du patron... Alors, le raton laveur, il nous a dit: à vous de jouer, les poissons, faites-le, vous, le compte-rendu du patron sur le Conseil Municipal de ce soir... Alors, on y va...

Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !

On y va... Ouais, mais c'est vite dit... c'est pas facile de faire un compte-rendu... surtout d'un conseil municipal animé, voire mouvementé... Nous, on n'a pas l'habitude, c'est pas comme le raton laveur, surtout que le patron, il est rentré ce soir tout excité: "ça y est, je leur ai dit, moi, ce que je pensais des Brasseries"... Eh ben, dis-nous ce que tu leur as dit, qu'on lui a dit... et le patron nous a transmis ceci... Mon dieu, que c'est joli !...

Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !

"Ce dossier est vraiment très intéressant... Mais je voudrais revenir un instant sur un point important, dont nous avons longuement discuté en commission Culture et Loisirs, à savoir l'éventuelle démolition des Halles existantes et le projet de construction d'une future salle de spectacles... Depuis le temps qu'on l'attend, cette salle des fêtes et de spectacles, à Maxéville, vous pensez bien que je la trouve intéressante, cette proposition.

N'empêche que j'espère qu'on ne va pas brader le patrimoine des Brasseries à n'importe qui, à n'importe quel acheteur, à n'importe quel investisseur, et qu'on ne laissera pas gérer ce projet et ce domaine culturel par une seule association, si compétente et si originale soit-elle, en l'occurence, ici, le Totem, qui, dans ce projet culturel, semble être votre seul mentor, votre seul interlocuteur..

Or, je pense que ce lieu de rencontres et que cette future salle de spectacles devront pouvoir accueillir aussi bien Materia Prima et les Compagnies qu'elle invitera, que les manifestations, les expositions, les concerts et les spectacles organisés par la Mairie et par nos associations.

C'est pourquoi, ancien directeur d'un Théâtre, un Théâtre de 1.300 places, le Théâtre Molière de Poissy, dans les Yvelines... 40 000 habitants,

je souhaiterais participer au suivi de ce projet,

et défendre l'idée que le site des Brasseries et notamment cette future salle de spectacles, ne devra pas être réservée qu'à une seule catégorie, qu'à une certaine élite, mais que nous devrons la concevoir de telle façon qu'elle soit gérée par un comité composé d'élus et de fonctionnaires municipaux et de représentants associatifs,

et qu'elle puisse accueillir, à tour de rôle, une programmation culturelle, tout public, variée, intergénérationnelle et pluri-disciplinaire".

Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !Au Conseil Municipal de ce lundi soir: le foutoir et un refrain: une salle de spectacles, ou je fais un malheur !

Et c'est tout ce dont vous avez discuté ce soir ?... Non, mais après tout, je ne suis pas journaliste, moi, écoutez, les poissons, dîtes à nos lecteurs qu'ils n'ont qu'à aller lire l'article de L'Est Républicain et visionner le reportage de www.maxeville.tv, qui était là, cette fois... Ah si, une surprise de taille, Madame Brigitte Belussi, ancienne adjointe, a quitté la majorité pour passer à l'opposition, une vraie révolution... Et puis, j'ai bien aimé l'intervention d'Annie Delrieu: "Monsieur le Maire, jusqu'ici, vous nous accusiez d'être une force d'opposition, aujourd'hui, vous reconnaissez que nous sommes une force de propositions"... Fermez le ban !

 

Lundi  30 septembre avait lieu le conseil municipal à Maxéville. Un conseil qui a été pour le moins assez exceptionnel.

En début de séance, notre collègue Brigitte Bellussi a demandé la parole pour indiquer au Maire qu’elle quittait sa majorité pour rejoindre l’opposition. Brigitte Bellussi est élue depuis mars 2001, adjointe de 2001 à 2008 puis conseillère déléguée et présidente de commission.

BrigitteBellussi2008Mme Bellussi a demandé son inscription à notre groupe, nous l’avons acceptée. Nous tenons ici à saluer le courage politique de notre collègue. Il est rare de voir une élue quitter une majorité pour rejoindre une opposition, c’est plutôt le chemin inverse qui se produit et que l’on a déjà observé... Brigitte Bellussi ne partage plus les choix du maire et le lui a indiqué en quittant sa majorité. Elle s’est reconnue dans nos propositions et oppositions, et fait confiance aux orientations que nous portons pour notre commune. Nos choix ne sont pas partisans, ils répondent aux aspirations et besoins de nos concitoyens et proposent de nouvelles directions pour notre commune.

Aujourd’hui une dynamique se construit autour de mon équipe. Nous rassemblons les Maxévillois, quand Henri Bégorre les divise. Aujourd’hui sa seule aspiration est de devenir président du Grand Nancy. Nous, notre projet est maxévillois.

Pour le reste, 3 affaires ont attiré fortement notre attention.

L’affaire N°11 encore une subvention exceptionnelle à Materia-Prima. Nous avons déjà eu à voter 33 000 € en mars dernier, puis une autre subvention de 7 000 € avant les vacances et pour finir, le Maire demande encore de voter 10 000 € soit un total de 50 000 €  (8% de l’enveloppe totale des associations).Nous avons indiqué que Materia-Prima ressemblait de plus en plus au Volley. Des subventions que ne finissent pas d’augmenter et qui concernent très peu de Maxévillois. Le Volley et Materia-Prim, c’est 130 000 € cette année, c’est le quart de l’enveloppe totale pour les associations. Ce sont les 2 domaines protégés du Maire. Si la subvention est exceptionnelle, les retombées pour les Maxévillois le sont beaucoup  moins.

L’affaire N°14, actions internationales. Une fois de plus, le Maire demande à Maxéville, la prise en charge de son déplacement au Mali. Nous lui avons indiqué une fois de plus que ce n’est pas aux Maxévillois de payer cette note. Nous avons voté contre.

L’affaire N°17, perspectives pour le site des anciennes Brasseries. A quelques mois des municipales, la majorité de droite nous propose une perspective pour le site des Brasseries. Il était temps. Nous aurions aimé cette délibération en début de mandat. Une fois de plus, nous observons que le projet est articulé autour de la compagnie Matéria-Prima ! Nous, nous vous avons proposé à travers le Pimax notre projet pour ce site.

Pour nous, il est important  de faire de ce lieu un « espace de rencontres » pour les Maxévillois. La vie culturelle devra s’y exprimer : des spectacles, des expositions, des concerts, des conférences, de l’apprentissage des arts du spectacle, de la culture scientifique, des soirées pour les jeunes et les moins jeunes. Une maison des associations doit y voir le jour. La MJC pourra pleinement s’y installer et y être clairement identifiée. Ce lieu doit devenir le lieu des Maxévillois, lieu de rencontre, de culture et de de loisirs,  voilà notre projet.

Pages

Articles similaires

Conseil municipal du 25 novembre - Surendettement ou pas ?

Texte: 

Le conseil municipal de Maxéville est vu entre 28 et 180 fois en fonction du contenu de l'ordre du jour. Pour celui du lundi 25 novembre, nous sommes déjà à une cinquantaine de fois sans que je le mette en ligne sur mon site. Daniel avait déjà partager la vidéo sur son blog.

Est-ce prochainement les élections municipales ou le rapport de la cour des comptes ?

Le sujet de discussion de ce conseil municipal est le rapport de la cour des comptes qui a duré 97 minutes environ.

Habituellement, je prends mon temps pour écrire mon article sur le conseil tandis que Daniel le fait dès le retour à la maison, puis suit celui de Christophe et de l'article de l'Est républicain. A ma connaissance, il n'y a pas d'autres sites internet qui relate le contenu du conseil.

Malheureusement, je n'ai pas reçu ni en temps ni en contenu le dossier du conseil municipal. En temps parce le courrier est arrivé lundi midi, en contenu parce j'ai que le résumé et donc n'a pas pu accéder au rapport de la cour des comptes.

Mais le maire a promis de mettre en ligne ce rapport sur le site internet de la mairie.

Dans ce conseil, j'ai retenu que la commune avait une dette de 2 000 € par habitant (la moyenne est de 900 €). Christophe cite souvent ce chiffre,et je me suis posé cette question : est-ce que cela à une influence sur ma vie ?

Le fait de savoir, de connaître ce chiffre, cela change rien pour moi. Si demain je déménage pour habiter dans une autre commune, je n'emmène pas la dette avec moi et la commune ne me demandera pas de règler quoi que ce soit. Cela sert à indiquer qu'une commune est trop dépensière par rapport à sa recette ?

La mairie ne nie pas le surendettement en avancant l'argument que si c'était le cas, il y aurait une procédure qui serait mis en place automatiquement, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Autre sujet de discussion qui revient souvent : la communication. L'opossition reproche au maire son manque de communication envers ses administrés et habitants. Il se pourrait que cela pourrait être son talon d'achile pour les prochaines élections.

Nous apprenons la visite de la ministre de la culture sur le site de la brasserie ce vendredi. Alors je vais vérifier sur le calendrier du site de la mairie, et je ne trouve rien. C'est un scoop mais personne ne le sait, sauf si on assiste au conseil ou si on regarde la retransmission.

Sans doute qu'on aura une photo sur le site, une fois que l'événement sera passé.

Pour conclure, la séance, il y eu une discorde sur le nom de la future salle des fêtes ou banquets. Christophe avait proposé le nom de Jean-Marie ALIZANT en sa mémoire dont le Maire a refusé catégoriquement. Daniel suggérait "L'Arlésienne". Le maire a décidé que ce serait " la bambouseraie".

Bien entendu, je ne savais pas à quoi cela pouvait faire référence car il n'y a pas de bambou à Maxéville. Est-ce l'influence de ses voyages au Mali ? Il aurait été judicieux de mettre en ligne sur le site de la mairie, une liste de proposition de nom pour cette salle. Techniquement c'est possible.

Je me souviens lors d'un conseil municipal, qu'il y aurait une proposition de nom pour cette salle. Mais comme je n'écris pas tout sur un conseil municipal, il m'est difficile de faire ensuite une recherche.

En conclusion, la commune est surendetter mais "tous ensemble on doit réussir à sortir de cette difficulté" (mireille). La communication passe toujours mal à Maxéville y compris la fibre optique, Daniel est très en colère contre la salle des fêtes et ne s'appelle pas bamboula.

Prise de note lors du conseil

conseil municipal du 25 novembre 2013

Ordre du jour
- informations
salle des fêtes, ouverture en avant première le 5 décembre à 17h30 :
- communications diverses et des décisions prises en application de l'art. L. 2122-22 du code Générl des collectivités Territoriales
- Présentation du rapport d'observation définitif de la Chambre des Comptes, relatif à la gestion de la commune de Maxéville
6' intervention de Christophe : Christophe a usé son marqueur durant le week end sur les 60 pages du rapport. A la page 4,le chambre indique le surendettement de la commune. Page 5, la situation financière s'est dégradé.
19' intervention de Mireille.
Mireille rappel que l'étude de la chambre se fait sur l'année 2008,2009 et 2010. La mairie a pris acte des recommandations de 2008, il reste encore des élements à corriger.
La première évaluation de la commune est la perception qu'a les habitants face à l'accompagnement qu'ils percoivent. C'est un mandant difficile, il n'y a pas eu d'augmentation d'impôt sur la commune.
La dette est là, elle est claire. Mais nous résistons aux difficultés.
29'30 intervention de Anne DELRIEU s'estime être roulé dans la farine.
31' Intervention de Jean-paul GARNAUD affirme que si la commune n'avait pas repris la batiment cuenot à l'époque, aujourd'hui ce serait une friche industrielle, de même que le site de la brasserie.
34' intervention de Martine BOCOUM demande pourquoi n'a-t-on pas suivi les recommandations de la chambre des comptes ?
Est-ce que la commune veut vendre le bâtiment CUENOT ?
36' intervention du maire, si la commune est surendetter, il y a une procédure qui doit être mis en place. Mais ce n'est pas le cas ici. Il ya eu 4 rapports de la chambre des comptes.  Maxéville s'occupe des pauvres,et le maire assume.
47'24 intervention de Mireille.
50' Maire : vous êtes dans la critique mais pas dans la proposition.
52'30 intervention de romain MIRON trouve qu'on essaie de noyer le poisson. Pas d'accord sur le taux de chômage à Maxéville. 60% de la population n'est pas imposable. 62% de logement sociaux, c'est notre part. Romain trouve très bien l'intervention de Jean Paul GARNAUD mais regrette que ce n'est qu'à trois mois des élections.
Ici on est libre, on parle.
60' intervention de Christophe, on n'est pas dans la critique mais dans le constat. Si on n'avait pas repris ce bâtiment, on aurait économiser 14,3 millions d'euros (c'est le montant du coût).
Vous êtes salement malmené dans ce rapport, en s'adressant au maire. Prenez acte de la situation.
66' intervention de valérie HENRIET
67'50 intervention de Michel BONAMOUR, rire de l'opposition. Michel est surpris entre les recommandations une page et le contenu 60 pages. Il ne faut pas oublier la recette du bâtiment CUENOT par rapport à la recette d'une salle de fête, du site de la brasserie.
75' intervention de Mireille. Tous ensemble on doit réussir à sortir de cette difficulé.
78'50 intervention de Olivier PIVEL estime qu'il n'y a pas de confiance.
79'30 intervention du maire, la perception de Maxéville a considérablement changé.
87' intervention Romain MIRON, la rénovation urbain n'a rien à faire dans ce rapport des comptes. On a l'information qu'au compte goutte. intervention musclé de Romain. Un denie de la réalité sur le rapport de la chambre des comptes.
91' intervention de Mireille.
92' intervention de Christophe fait deux propositions.
95' intervention du maire indique que ce rapport sera sur le site internet de la mairie.
Affaires délibératives
01 97' actualisation de la composition des différentes commissions municipales
02 99'45 Décision Budgétaire Modificative N°4 Budge Principal - exercice 2013
03 Modification ratios promus/promouvables
04 Modification du tableau des effectifs
05 Indemnité de fonction des adjoints et des conseillers délégués
06 renouvellement de la convention avec le CCAS de Laxou concernant la crèche intercommunale LAxou Maxéville du champ le boeuf
07 convention avec FALC subvention d'équipements : 30 000 €
08 subvention exceptionnelle : typhon haiyan/philippes de  1000 €, intervention de Christophe CHOSEROT dont le maire a coupé la parole.
09 marché vidéo tranquillité - lancement de la constitution : 370 000 €
Intervention de christophe et de romain.
10 cession de la parcelle AM 108 (indicision Solvay) pour partie à SOLOREM
11 dénomination d'un espace sur le plateau  de haye et du boukevard Urbain
Intervention de daniel et d'Olivier regrettant de ne pas pouvoir aller visiter la salle
N'appeler pas notre salle des fêtes, la bambouzeraie.
12 campagne de ravalement de façades et d'isolation acoustique

 

conseil municipal 16 décembre 2013 - Problème de musculation ?

Texte: 

conseil municipal du 16 décembre 2013

C'est le dernier conseil municipal de Maxéville de l'année 2013, et le plus calme. En effet, durant une heure le maire a annoncé les différentes mesures pour l'année suivante et défendu son bilan. Une seule intervention de Christophe et puis plus rien.

Il y a deux choses intéressantes à dire. La première est le fait que l'opposition n'arrêtait pas de regarder mon voisin de droite du fait qu'il envoyait des sms sans arrêt. C'est pourquoi j'entendais le bruit caractéristique de la réception d'un message texto à travers mon micro même si le téléphone est en mode vibreur. En tout cas, cela n'avait pas l'air de gêner mon voisin.

La deuxième chose est la demande de la MJC MASSINON d'une avance de subvention de 20 000 € pour le début de l'année 2014. Je vous parle de ce sujet car cela me concerne un peu. J'avoue que le fait de venir au conseil municipal cela me permet d'être au courant un peu des dossiers de la ville. Si on ne vient pas, on ne sait pas ce qui se passe. Et même si on vient on ne sait pas plus mais c'est mieux que rien.

Cela me concerne car depuis 4 ans, j'inscris ma fille, ma femme et moi-même aux activités que propose la MJC. Pour ma part, je suis inscris à la séance de musculation du jeudi, non pas pour devenir le futur Schwarzenneger, ni pour casser la gueule à ces personnes qui ont volé le vélo de ma fille et le mien dans mon jardin, mais pour mon stock de graisse autour de mon ventre. Et oui je n'ai plus 20 ans. Depuis 4 ans que je pratique ce sport dans la salle réservée à cette effet au complexe Léo Lagrange. Mais voilà le problème, nous ne sommes pas les seuls usagers, le matériel est très vieillissant, et le principal nous n'avons pas suffisamment de matériel pour travailler, surtout les verrouillages.

Alors lorsque la MJC MASSINON demande une avance de subvention faut de quoi, l'association pourrait ne pas fonctionner, cela signifie que notre activité n'aura pas de matériel. Quelle est la solution ? Les usagers ont écrit un courrier à l'attention du Maire et du Président de l'association pour dénoncer l'utilisation abusive de la salle par d'autres associations qui ne cotisent pas pour l'utilisation de cette salle et qui ne prennent pas soins du matériel (voir photos) et pour une demande d'ajout de matériel pour le bon fonctionnement de l'activité.

Courrier que je mettrai à disposition prochainement.

01 Débat d'orientation Budgétaire
    5'45 : rapporteur Henri Bégorre
    68 millions d'euros investi dans la commune.
    Orientation budget 2014 : 25 pages de documents
    -maintient l'effort de gestion,
    -volonté fiscal modéré, pas d'augmentation d'impôt, taux d'imposition ne sera pas     modifié
    - préserver l'investissement tout en maitrisant l'endettement
    24' bâtiment cuenot : la valeur patrimoinale est supérieur à la valeur de la dette.
    29' la fibre optique : pour l'instant cela concerne que le bas de Maxéville. Travaux     du futur LIDL à la cascade, accompagnement social, transports ligne N°19.
    41' fin de la présention du DOB
    42' intervention de christophe : trouve que le document du DOB regorge beaucoup de document copier coller du grand nancy. Le DOB de christophe sera concret et     pragmatique.
    45'30  intervention du maire.

02 Décision Budgétaire Modificative N°5 - Budget principal - exercice 2013
47'45 : rapporteur MIreille gazin
03 Partenariat avec la mission locale du grand nancy : renouvellement de la convention
51' : rapporteur mireille gazin
04 tarification téléassistance avec option "détecteur de chutes"
54' rapporteur : georges mayeur. 3,47 € supplémentaire pour acquérir ce bracelet
05 Dénomination des voiries appelées à desservir le programme MMH "le domaine de la Forêt" situé rue de la république
55' rapporteur : andré marchand
06 Résidence Séniors - 8 rue de la république à Maxéville
56'30 rapporteur : henri bégorre
Deuxième maison de retraite dans le même parc : louer ou acheter, 30 locatifs, 12 logements en accessibilité, opérateur LOGIS EST
07 Accompagnement et insertion des populations ROMS installées sur le territoire de Maxéville. Réalisation d'un état des lieux et d'un diagnostic préalable - convention avec la FNASAT
1h02 rapporteur henri bégorre
La mairie est vigilante à ce que ce campement ne s'étende pas.
08 Marché d'assurances - lot N°5 dommage aux biens - avenant N°7 et d'ajustements contractuels patrimoine hors bâtiments Cuénot - Avenant N°1 bâtiment Cuénot
1h06
09 Association de formation professionnelle de l'industrie 54 et 88 - soirée des industries technologiques - participation financière
1h07 subvention de 500 € à l'AFPI
10 détermination des conditions de cession de photos issues de la phototèque municipale aux candidatsou candidates pour les élections municipales de mars 2014.
1h08
11 affaire MJC
en 2012, la MJC avait un déficit de 41 000 €. Le président de la MJC demande au maire un acompte de 20 000 € pour démarrer l'année 2014 sans quoi la MJC pourrait déposer le bilan. Problème de trésorerie et de créances non payées (2012 et 2013). La mairie ne lâchera pas la MJC.