30px; }
Welcome Visitor:

Conseil municipal du 25 novembre - Surendettement ou pas ?

Onglets principaux

Le conseil municipal de Maxéville est vu entre 28 et 180 fois en fonction du contenu de l'ordre du jour. Pour celui du lundi 25 novembre, nous sommes déjà à une cinquantaine de fois sans que je le mette en ligne sur mon site. Daniel avait déjà partager la vidéo sur son blog.

Est-ce prochainement les élections municipales ou le rapport de la cour des comptes ?

Le sujet de discussion de ce conseil municipal est le rapport de la cour des comptes qui a duré 97 minutes environ.

Habituellement, je prends mon temps pour écrire mon article sur le conseil tandis que Daniel le fait dès le retour à la maison, puis suit celui de Christophe et de l'article de l'Est républicain. A ma connaissance, il n'y a pas d'autres sites internet qui relate le contenu du conseil.

Malheureusement, je n'ai pas reçu ni en temps ni en contenu le dossier du conseil municipal. En temps parce le courrier est arrivé lundi midi, en contenu parce j'ai que le résumé et donc n'a pas pu accéder au rapport de la cour des comptes.

Mais le maire a promis de mettre en ligne ce rapport sur le site internet de la mairie.

Dans ce conseil, j'ai retenu que la commune avait une dette de 2 000 € par habitant (la moyenne est de 900 €). Christophe cite souvent ce chiffre,et je me suis posé cette question : est-ce que cela à une influence sur ma vie ?

Le fait de savoir, de connaître ce chiffre, cela change rien pour moi. Si demain je déménage pour habiter dans une autre commune, je n'emmène pas la dette avec moi et la commune ne me demandera pas de règler quoi que ce soit. Cela sert à indiquer qu'une commune est trop dépensière par rapport à sa recette ?

La mairie ne nie pas le surendettement en avancant l'argument que si c'était le cas, il y aurait une procédure qui serait mis en place automatiquement, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Autre sujet de discussion qui revient souvent : la communication. L'opossition reproche au maire son manque de communication envers ses administrés et habitants. Il se pourrait que cela pourrait être son talon d'achile pour les prochaines élections.

Nous apprenons la visite de la ministre de la culture sur le site de la brasserie ce vendredi. Alors je vais vérifier sur le calendrier du site de la mairie, et je ne trouve rien. C'est un scoop mais personne ne le sait, sauf si on assiste au conseil ou si on regarde la retransmission.

Sans doute qu'on aura une photo sur le site, une fois que l'événement sera passé.

Pour conclure, la séance, il y eu une discorde sur le nom de la future salle des fêtes ou banquets. Christophe avait proposé le nom de Jean-Marie ALIZANT en sa mémoire dont le Maire a refusé catégoriquement. Daniel suggérait "L'Arlésienne". Le maire a décidé que ce serait " la bambouseraie".

Bien entendu, je ne savais pas à quoi cela pouvait faire référence car il n'y a pas de bambou à Maxéville. Est-ce l'influence de ses voyages au Mali ? Il aurait été judicieux de mettre en ligne sur le site de la mairie, une liste de proposition de nom pour cette salle. Techniquement c'est possible.

Je me souviens lors d'un conseil municipal, qu'il y aurait une proposition de nom pour cette salle. Mais comme je n'écris pas tout sur un conseil municipal, il m'est difficile de faire ensuite une recherche.

En conclusion, la commune est surendetter mais "tous ensemble on doit réussir à sortir de cette difficulté" (mireille). La communication passe toujours mal à Maxéville y compris la fibre optique, Daniel est très en colère contre la salle des fêtes et ne s'appelle pas bamboula.

Prise de note lors du conseil

conseil municipal du 25 novembre 2013

Ordre du jour
- informations
salle des fêtes, ouverture en avant première le 5 décembre à 17h30 :
- communications diverses et des décisions prises en application de l'art. L. 2122-22 du code Générl des collectivités Territoriales
- Présentation du rapport d'observation définitif de la Chambre des Comptes, relatif à la gestion de la commune de Maxéville
6' intervention de Christophe : Christophe a usé son marqueur durant le week end sur les 60 pages du rapport. A la page 4,le chambre indique le surendettement de la commune. Page 5, la situation financière s'est dégradé.
19' intervention de Mireille.
Mireille rappel que l'étude de la chambre se fait sur l'année 2008,2009 et 2010. La mairie a pris acte des recommandations de 2008, il reste encore des élements à corriger.
La première évaluation de la commune est la perception qu'a les habitants face à l'accompagnement qu'ils percoivent. C'est un mandant difficile, il n'y a pas eu d'augmentation d'impôt sur la commune.
La dette est là, elle est claire. Mais nous résistons aux difficultés.
29'30 intervention de Anne DELRIEU s'estime être roulé dans la farine.
31' Intervention de Jean-paul GARNAUD affirme que si la commune n'avait pas repris la batiment cuenot à l'époque, aujourd'hui ce serait une friche industrielle, de même que le site de la brasserie.
34' intervention de Martine BOCOUM demande pourquoi n'a-t-on pas suivi les recommandations de la chambre des comptes ?
Est-ce que la commune veut vendre le bâtiment CUENOT ?
36' intervention du maire, si la commune est surendetter, il y a une procédure qui doit être mis en place. Mais ce n'est pas le cas ici. Il ya eu 4 rapports de la chambre des comptes.  Maxéville s'occupe des pauvres,et le maire assume.
47'24 intervention de Mireille.
50' Maire : vous êtes dans la critique mais pas dans la proposition.
52'30 intervention de romain MIRON trouve qu'on essaie de noyer le poisson. Pas d'accord sur le taux de chômage à Maxéville. 60% de la population n'est pas imposable. 62% de logement sociaux, c'est notre part. Romain trouve très bien l'intervention de Jean Paul GARNAUD mais regrette que ce n'est qu'à trois mois des élections.
Ici on est libre, on parle.
60' intervention de Christophe, on n'est pas dans la critique mais dans le constat. Si on n'avait pas repris ce bâtiment, on aurait économiser 14,3 millions d'euros (c'est le montant du coût).
Vous êtes salement malmené dans ce rapport, en s'adressant au maire. Prenez acte de la situation.
66' intervention de valérie HENRIET
67'50 intervention de Michel BONAMOUR, rire de l'opposition. Michel est surpris entre les recommandations une page et le contenu 60 pages. Il ne faut pas oublier la recette du bâtiment CUENOT par rapport à la recette d'une salle de fête, du site de la brasserie.
75' intervention de Mireille. Tous ensemble on doit réussir à sortir de cette difficulé.
78'50 intervention de Olivier PIVEL estime qu'il n'y a pas de confiance.
79'30 intervention du maire, la perception de Maxéville a considérablement changé.
87' intervention Romain MIRON, la rénovation urbain n'a rien à faire dans ce rapport des comptes. On a l'information qu'au compte goutte. intervention musclé de Romain. Un denie de la réalité sur le rapport de la chambre des comptes.
91' intervention de Mireille.
92' intervention de Christophe fait deux propositions.
95' intervention du maire indique que ce rapport sera sur le site internet de la mairie.
Affaires délibératives
01 97' actualisation de la composition des différentes commissions municipales
02 99'45 Décision Budgétaire Modificative N°4 Budge Principal - exercice 2013
03 Modification ratios promus/promouvables
04 Modification du tableau des effectifs
05 Indemnité de fonction des adjoints et des conseillers délégués
06 renouvellement de la convention avec le CCAS de Laxou concernant la crèche intercommunale LAxou Maxéville du champ le boeuf
07 convention avec FALC subvention d'équipements : 30 000 €
08 subvention exceptionnelle : typhon haiyan/philippes de  1000 €, intervention de Christophe CHOSEROT dont le maire a coupé la parole.
09 marché vidéo tranquillité - lancement de la constitution : 370 000 €
Intervention de christophe et de romain.
10 cession de la parcelle AM 108 (indicision Solvay) pour partie à SOLOREM
11 dénomination d'un espace sur le plateau  de haye et du boukevard Urbain
Intervention de daniel et d'Olivier regrettant de ne pas pouvoir aller visiter la salle
N'appeler pas notre salle des fêtes, la bambouzeraie.
12 campagne de ravalement de façades et d'isolation acoustique

 

Commentaires

Daniel a suggéré ce nom pour la salle des banquets. Voici l'explication de l'origine de ce nom.

Si tu veux, Pierre, en 1866, Alphonse Daudet avait écrit dans ses "Lettres de mon Moulin" un gentil conte mélodramatique, qui s'appelait l'Arlésienne, et que Georges Bizet avait mis en musique et en scène en 1872... Le thème de cette jolie pièce de théâtre: un jeune homme est amoureux d'une jeune fille, l'Arlésienne, et tout le long du spectacle, on en parle et on en cause, de cette fameuse jeune fille, mais on ne la voit jamais... D'où mon idée: notre salle des fêtes et de spectacles, que tous les Maxévillois aimeraient bien voir enfin sortir de terre, on en parle et on en cause depuis 30 ans, mais on ne la voit jamais venir... D'où mon choix d'appeler cette provisoire salle des fêtes, qui ne sera jamais en fait qu'une belle salle de banquets: "L'Arlésienne"...

L'Est Républicain du 28.11.13
On pouvait deviner qu'il flotterait comme un air de campagne avec un public plus nombreux que d'habitude et une présentation du rapport d'observation de la chambre régionale des comptes relatif à la gestion de la commune sur l'exercice 2007 à 2011. Rapport qui allait dominer la séance.
« Maxéville a besoin d'une autre politique. Le rapport, très critique par rapport à votre bilan, met en cause votre gestion et le recours systématique à l'emprunt. Si la ville n'avait pas racheté l'usine ASAT elle aurait pu économiser 14,3 millions d'EUR et avec cette somme les Maxévillois aurait pu avoir d'autres infrastructures notamment une salle des fêtes » a reproché d'emblée Christophe Choserot, opposition de Gauche. Une municipalité agacée par ce rapport qui dit que « l'endettement a augmenté de plus de 43 % entre 2007 et 2010 atteignant 19,2 millions d'EUR fin 2010 ». Indignée, la première adjointe, Mireille Gazin rétorque que depuis des choses ont été corrigées : « Ce rapport n'est pas le reflet de notre mandat puisqu'il s'arrête en 2011... Et les observations sont purement comptables alors que Maxéville a décidé de poursuivre ses engagements pour le mieux vivre des habitants (au niveau économique, sur l'emploi, l'accompagnement des familles, en matière d'urbanisme...). Henri Bégorre d'ajouter : « Arrêtez d'être dans la critique systématique, Maxéville est la commune où il y a le plus de créations d'emploi. Alors bien sûr la conjoncture économique est difficile. Nous avons subi une baisse des dotations de l'Etat de 14 % et nous avons plus de 60 % de logements sociaux mais nous assumons. »
Pour faire taire les critiques Michel Bonamour a expliqué que le rachat d'ASAT à l'époque était un choix et qu'à son sens il était indispensable pour profiter de l'effet de levier dans un contexte de rénovation urbaine.
Sachant que le bâtiment Cuenot a une valeur patrimoniale, que sa cession va générer des recettes et qu'actuellement les loyers perçus couvrent le remboursement annuel de la dette. Nouvelle salve de M. Choserot : « Vous êtes comme l'équipe de France après le match de l'Ukraine : on a perdu mais on a bien joué. »

Si ce rapport était aussi alarmiste, la question de la dette serait dans les recommandations et ce n'est pas le cas. Dans un contexte économique difficile, le recours à l'emprunt permet d'assurer un bon niveau de services offerts aux habitants », a précisé calmement M. Bégorre qui ajoute que l'AMF (Association des maires de France), l'AMGVF (maires de grandes villes) et l'ACUF (association des communes urbaines) dénoncent comme lui une analyse réductrice et purement comptable des finances publiques locales. Le rapport sera mis en ligne sur le site de Maxéville.

Une ministre au Totem
Culture : le maire a annoncé la visite de la ministre de la culture, Aurélie Filipetti, demain vendredi. Elle devrait visiter
 

le Totem, le site des Brasseries et rencontrer Materia Prima qui occupe depuis 1999 ce qui constitue une des dernières grandes friches artistiques du paysage hexagonal.
Bambouseraie : le nom proposé pour la nouvelle salle des banquets La Bambouseraie est loin de faire l'unanimité. L'opposition a demandé de rendre hommage à M. Alizant conseiller municipal décédé récemment mais la majorité est restée sur sa position.

Crèche franco-allemande : le jardin d'enfants Pumuckl va début janvier déménager dans ses nouveaux locaux de Bon Repos et ouvrir dix places supplémentaires pour les tout-petits la capacité d'accueil passant de 40 à 50 places. Une subvention de 30.000 EUR a été accordée pour les besoins en équipement nécessaires.

Solidarité avec les Philippines : M. Choserot a demandé à ce que l'on choisisse un autre organisme que Cités Unies France (dont Henri Bégorre est secrétaire général) pour verser la subvention de 1.000 EUR pour les victimes du typhon. Refus du maire qui considère cette suspicion déplacée.

Vidéo protection du domaine public : « C'est toujours pareil, nous n'avons pas eu l'information », regrette Romain Miron. Le maire a expliqué que rien n'est arrêté : « Nous avons ciblé, le city stade Jules-Romains, le parc, le viaduc, le rond-point de l'IUFM, l'aire de jeu des Aulnes, de Meutes et de La Blette ». Un marché de 370.000 EUR.

Voici un lien pour tous les amoureux de bambous.

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/paroles/a_la_cabane_ba...

Merci pour ce lien, je ne connaissais pas du tout cette chanson.

C'est un afriacain qui découvre un autre pays.

Dans le PImax de décembre 2013

Au fil des
délibérations
La Chambre Régionale des Comptes (CRC) a examiné la gestion de la ville de 2007 à 2011, comme elle le fait régulièrement pour toutes les collectivités
territoriales. Pour information, les missions des CRC, telles qu’elles sont définies par le code des juridictions financières, se déclinent selon trois compétences distinctes, mais complémentaires : le contrôle juridictionnel des comptes des comptables publics des collectivités territoriales et de
leurs établissements publics, l’examen de la gestion et le contrôle des actes budgétaires de ces mêmes organismes. Son rapport, transmis et présenté au Conseil municipal du 25 novembre dernier, présente
une série d’observations et de recommandations sur la gestion
de la commune par la municipalité. La collectivité s’attache à respecter
et mettre en œuvre celles-ci.

Pages

Articles similaires

Conseil municipal du 30 septembre 2013 - Mais où est la vérité ?

Texte: 

Conseil municipal du 30 septembre 2013

Lors de ce début du conseil municipal, nous avons observé une minute de silence en l'honneur de Jean-Marie ALIZANT. Ensuite, Brigitte BELLUSI conseillère municipal déléguée aux sport et loisirs

conseil municipal 16 décembre 2013 - Problème de musculation ?

Texte: 

conseil municipal du 16 décembre 2013

C'est le dernier conseil municipal de Maxéville de l'année 2013, et le plus calme. En effet, durant une heure le maire a annoncé les différentes mesures pour l'année suivante et défendu son bilan. Une seule intervention de Christophe et puis plus rien.

Il y a deux choses intéressantes à dire. La première est le fait que l'opposition n'arrêtait pas de regarder mon voisin de droite du fait qu'il envoyait des sms sans arrêt. C'est pourquoi j'entendais le bruit caractéristique de la réception d'un message texto à travers mon micro même si le téléphone est en mode vibreur. En tout cas, cela n'avait pas l'air de gêner mon voisin.