30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°218 juillet-août 2009 - Brigade équestre et équitram : c’est parti !

Onglets principaux

Texte: 

Brigade équestre et équitram : c’est parti !

Eté 2007, deux cavaliers arpentent les rues de Maxéville. Un projet sous forme d’expérimentation qui très vite prend tout son sens. Un rendez-vous attendu par beaucoup d’entre vous, l’idée de la brigade équestre est née.

Eté 2008, c’est une calèche qui trouve sa place auprès des Maxévillois : un essai concluant qui pousse la Municipalité à développer ce projet.

Et, en ce mois de juillet 2009, Maxéville se dote du premier
service municipal équin de Meurthe et Moselle avec une brigade
équestre de police municipale et une calèche permettant
le transport des personnes.
Placé sous la responsabilité de Christelle Munier, brigadier de
police municipale, ce service est composé de 3 personnes :
Céline Schwoob assurera les missions de meneur de la calèche,
Céline Befve et par la suite, Christelle Munier, celles de
cavaliers.
3 chevaux de race comtois reconnaissables
à leur robe alezane et leurs crins
blonds ont rejoint l’équipe mi-juin :

Leur écurie sur le Centre est située dans l’ancienne maison
Aptel en face de la Trésorerie.
Parole à Edwige Franzetti, adjointe
déléguée à la sécurité et
aux déplacements :
« C’est un vrai choix , car lorsqu’il
s’agit de réaliser de la surveillance
du domaine public, il faut
avoir la possibilité, quand cela est
nécessaire de sanctionner et les
qualifications des personnels sont
spécifiques. S’occuper des chevaux
quotidiennement et s’assurer qu’ils puissent assumer leurs
missions demandent des compétences particulières. Pour allier
ces deux volets, il nous a paru judicieux de lier ce service
à la police municipale. Plus qu’un outil de sécurisation du territoire,
c’est avant tout une autre manière de créer des liens.
Le capital sympathie naturel véhiculé par les chevaux facilite le
dialogue, les contacts et permet à nos jeunes et moins jeunes
de discuter plus simplement. Proximité et messages de citoyenneté
ne sont pas les seuls avantages à recourir à des patrouilles
équestres. C’est aussi le choix affirmé du respect de
l’environnement. Avec le cheval, pas de pollution, pas de nuisance
sonore, et de l’engrais naturel prisé pour les rosiers !
C’est dans cet esprit, que l’équitram assurera dans un premier
temps le transport scolaire des jeunes maxévillois du secteur
Meurthe et Canal à l’école André Vautrin. L’élargissement de ce
service est déjà en réflexion ».

Commentaires

Discours de Henri Bégorre à l’occasion de l’inauguration du Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, mardi 9 juin 2009 (extraits)

(…) Notre commune a vu, depuis en particulier ces 5 dernières
années, au titre de la Zone Franche Urbaine et du projet de
rénovation urbaine, se concrétiser un certain nombre
d’installations et d’équipements, qui lui ont donné un nouvel élan.
À cet égard, je citerais bien entendu, parmi les réalisations les
plus significatives, la réhabilitation de logements, l’aménagement
et la mise à disposition de terrains de sports, ainsi que la
construction du Centre pénitentiaire qui nous rassemble
aujourd’hui et dont, je crois, nous pouvons être collectivement
fiers du résultat.
Nous nous trouvons ici au coeur d’un secteur en plein essor, en
voie d’urbanisation, à l’emplacement des anciennes Carrières
SOLVAY, et appelé à poursuivre sa mutation sur les hauteurs de
ce Plateau de Haye - l’un des principaux poumons verts de
l’agglomération - qui relie, dans une même ambition partagée,
Nancy, Laxou et Maxéville.
(…) J’ai également, avec mon équipe municipale et l’ensemble
des services de la commune, souhaité associer la population le
plus en amont possible, en privilégiant l’attention portée aux
légitimes attentes, interrogations et questions qui pouvaient se
faire jour et s’exprimer en son sein, avec, entre autres,
l’organisation de visites de chantier.
Tout a été fait – je n’oublie pas qu’un Centre de semi-liberté
existait déjà à Maxéville – pour permettre, grâce à une forte
implication locale, au tissu associatif et aux bénévoles, de
trouver dans notre commune, à proximité du Centre péniten -
tiaire, un environnement propice pour un accompagnement
digne des familles de détenus.
Si, comme nous pouvons en former le voeu, le Centre
pénitentiaire établira des partenariats prometteurs avec aussi
bien les milieux de la santé que de l’éducation et de la
réinsertion, avec le monde économique et les entreprises, la
Ville de Maxéville est naturellement disposée à en faciliter la
prise de contacts. (…)
NB : Dans ce cadre, le conseil municipal a décidé lors de sa
séance du 25 mai dernier, d’allouer aux associations « le
Didelot » et « l’Arche Touloise » oeuvrant par leurs missions en
soutien à l’accueil des familles et amis des détenus une
subvention à chacune de 3 000 €. Idem pour l’Association
Nancéienne pour un Nouvel Espace social (ANNE) apportant
une aide aux victimes et agissant dans le cadre de la médiation
pénale, de l’alternative à la détention et dans celui de la
réinsertion des délinquants.
«Opération Tranquillité Vacances »
N’oubliez pas cette opération à laquelle comme chaque
année, afin de maintenir au mieux la tranquillité estivale, la
Police Municipale et la Police Nationale participent durant les
mois d’été.
Pour que la police veille à la sécurité de votre habitation ou à
celle de vos proches pendant vos vacances, n’hésitez pas à
vous inscrire auprès de la Police Municipale ou auprès de
l’hôtel de Police Boulevard Lobau à Nancy.

 

Délibérations adoptées
À l’unanimité :

Représentation du Conseil municipal au
Conseil d’administration de l’association Le
Pélican ;

Représentation au sein de la C.A.O. du
groupement de commandes communautaire

- conduite operationnelle du P.R.U. ;
Subventions exceptionnelles ;
Demande de surclassement démographique;

Modification du tableau des effectifs à
compter du 1er juin 2009 ;

Modification du tableau des effectifs –
besoins occasionnels ;

Coopération technique entre Maxeville et
Gao (Mali) : approbations du projet et du
protocole ;

Evolution de la législation funéraire –
réforme des vacations funéraires ;

Campagne de ravalement de façades &
d’isolation acoustique ;

Projet « les chevaux territoriaux au service
des Maxévillois » contrat de vente et
demande de subvention ;

Service municipal équin – demande de
subvention.

À la majorité :
Décision budgétaire modificative n° 1 –
exercice 2009 (7 abstentions).

Maxéville, un an plus tard…
Un an après les élections municipales et le début
du cinquième mandat d’Henri Bégorre, notre
groupe d’opposition fait le point.

Côté organisation
La démocratie participative dont on nous vante les
mérites a du mal à se mettre en place.
Des commissions de quartier qui ne sont qu’un alibi
démocratique, car sans influence, sans calendrier
et sans objectifs.
Une pseudo-commission « développement durable »
que le Maire n’a même pas pris la peine de consulter
pour la réintroduction du cheval à Maxéville…

Côté réalisation
À part le projet de construction d’une mini-salle des
fêtes de 200 m2… éloignée du coeur de notre
ville, près du Zénith et la réintroduction du cheval,
peu de choses ont été entreprises depuis un an.
Alors que nous subissons une grave crise sociale,
humaine, financière, notre Maire la contemple les
bras ballants sans prendre la mesure de l’urgence.
Qu’a-t-il proposé? La réponse est simple : rien.

Côté représentation
Tout le monde a pu constater l’absence chronique
du Maire dans la vie de notre cité. Il est vrai qu’il
ne peut pas à la fois voyager aux frais du contribuable
(New-York, Istanbul, Mexico…) et faire
entendre la voix des Maxévillois.
Nous continuerons à démontrer les limites du
projet minimaliste de la majorité UMP. ParallèleParallèlement
nous continuerons à être une opposition
constructive comme nous l’avons démontré depuis
le début de ce mandat. Nous représentons la
moitié des électeurs et notre Maire a tendance à
l’oublier trop souvent.

Côté élections européennes
Elles se caractérisent par une très forte abstention,
à Maxéville seulement 35% de participation.
En France, le PS fait un score décevant qui doit l’inciter
à accélérer le mouvement de rénovation.
Nous saluons le très bon résultat des listes
« Europe écologie » qui ont su mener une
campagne dynamique et centrée sur les enjeux
européens.
À Maxéville, les électeurs ont placé en tête la liste
socialiste avec 22,5% des voix.
L’UMP d’Henri Bégorre et de Mireille Gazin n’arrive
qu’en seconde position et dans le contexte actuel,
ce n’est vraiment pas un bon résultat pour la
droite locale.
Comme vous le savez, nous avons favorisé un
rassemblement « arc-en-ciel » aux dernières municipales
: PS, Verts, Modem, Front de Gauche et
Citoyen. C’est la seule issue possible. Il faut unir
nos forces si nous voulons proposer un autre
projet de société. Nous appelons à un front républicain.
Enfin, toute l’équipe «Maxéville, un nouvel élan» vous
souhaite de bonnes vacances d’été.

 

Pages

Articles similaires

Pimax novembre 2012

Texte: 

Je vous propose une nouvelle rubrique qui fera donc l'objet sur le magazine mensuel de maxéville qu'est le PiMax édition novembre 2012. Pour l'instant, je vous propose de consulter cette édition par le diaporama de facebook qui est un service gratuit. J'aurais souhaité pouvoir vous le proposer en format pdf afin de pouvoir grossier les articles mais cela me coûterait une location d'un serveur spécifique à 80 € HT par mois ce qui représenterait un coût de 1 148.16 € par /an que je paierai à vie si je souhaite conserver toutes les données. Or étant une association à budget limité, je dois limité mes dépenses mais comme dirait le proverbe : "si tu n'as pas de sous, faut avoir des idées".

Je pense avoir suffisament d'idée pour justement survivre dans ce monde numérique. Le PiMax étant un magazine papier avec un nouveau format qui est pratique pour moi car je peux ainsi archiver ce mensuel qui relate donc la vie de ma commune. Qu'y-a-t-il donc ce mois-ci à découvrir sur maxéville ? Nous y retrouvons le mot du Maire à la première page ce qui tout à fait normal, puis à la deuxième page, il y a un article sur le fleurissement de Maxéville dont je vais m'attarder quelques lignes.

Tout simplement parce que notre association a participé à un reportage sur le fleurissement de Maxéville. Lors de cette participation, je n'avais aucune connaissance en la matière, cela ne m'a pas empêché de réaliser ce reportage dont je ne sais pas s'il y a eu des répercussions, où si le reportage a pu servir à quelque chose. Par contre, aujourd'hui, cela sert à illustrer ce qu'est le fleurissement de maxéville à travers ce reportage que vous pouvez consulter en cliquznt sur la photo ci-contre. (je trouve que la photo manque de qualité, normal car il s'agit d'une photo numérisé à partir du magazine)

A la page trois, nous trouvons un article sur l'éducation avec un interview de Georges Mayeur.. Ensuite à la page quatre, il y a l'agenda dont je m'inspirais pour relayer l'information sur le site. Je suis persuadé qu'il y a d'autres événements à proposer mais les associations ne contribuent certainement pas à l'agenda. Il y a plus de 50 associations répertoriés sur la commune de Maxéville, par conséquent il devrait y avoir davantage de propositions. Bref, il reste donc du travail à faire pour ce service dont je pense qu'il faudrait développer.

A la page six, il y a le compte rendu des délibérations du conseil municipal du 24 septembre 2012 dont j'ai pu être présent pour la captation. La page sept y figure la "tribune libre de l'opposition" pour le groupe Municipal de gauche, Christophe Choserot. Et la dernière page concerne le retour en images ce qui serait bien si on pouvait avoir davantage de photos. Peut-être que je devrais envoyer un devis à la Mairie pour proposer mes services de photographes. Ainsi je pourrais  mettre à disposition des photos de ce qui s'est passé durant le mois sur un site internet.

Et pour terminer l'article sur ce PiMax, il y avait une invitation gratuite pour assister à un match du Nancy volley Maxéville Jarville pour le samedi 10 novembre 2012, un coupon valable pour deux personnes. Il s'agit d'une très bonne initiative pour faire connaître ce sport. Le seul regret est que ce soit seulement à partir de cette année. Car il me semble que c'est la troisième année consécutive que le Nancy volley bénéficie d'une subvention conséquente de la Mairie, et c'est seulement cette année que les habitants de Maxéville puissent aller voir un match de volley. Cela aurait été cool si c'était tous les matchs, ainsi on ne pourra plus dire durant le conseil municipal que le Nancy Volley est un gouffre financier tant il a besoin de subvention. Quel est le rapport entre la subvention et l'invitation me direz-vous ? Je pensais qu'avec les subventions reçues par le Nancy Volley Maxéville Jarville, les habitants de Maxéville pourraient bénéficier d'une façon ou d'une autre. Par exemple, permettre aux habitants d'assister au match sans payer l'entrée, ou de créer un fan club avec les habitants pour motiver l'équipe, de faire connaître ce sport en demandant aux joueurs de le promouvoir. Je suis déçu légèrement malgré ma contribution lors de la première année où j'ai suivi ce club. Durant une année entière où j'ai fait la captation de pratiquement tous les matchs dont vous pouvez le revoir sur le site www.nancyvolley.fr. Pas une seule fois, où le club nous a proposer une boisson, nous avons payer nos propres consommations.

Et pourtant, lorsque j'entend que le Nancy Volley Maxéville Jarville bénéficie des sommes de plus de 40 000 € de subvention pour l'image que pourrait avoir la commune grâce à ce sport. Je n'ai retenu que le club pouvait bénéficier beaucoup de gratitude de la commune mais que pour autant le club ne fera pas bénéficier cette somme aux habitants. Maintenant, je me trompe peut-être car je ne suis pas dans la confidence. Bref, malgré cette invitation, je n'irai pas. Et pourtant c'est un super sport, on est pris dans le jeu lorsqu'on assiste à un match.

N°139 PiMax avril 2002

Texte: 

” LAFAYETTE nous voilà ”. Pour le cinquantième anniversaire de leur arrivée en Europe, nos amis de l’US AIR FORCE basés à Ramstein Miesenbach, notre ville allemande jumelée, atterrissent chez nous le 3 avril avec… leurs instruments de musique. L’orchestre de musique de chambre américain composé de 36 musiciens sera pour la dernière fois dirigé par son chef actuel, le lieutenant colonel Dennis M. LAYENDECKER. En effet, il quitte l’Orchestre américain de la base afin de rejoindre Washington où il a obtenu la promotion de Directeur de la Musique Présidentielle. Il partagera la direction de l’Orchestre avec son assistant, le capitaine Keelan E. Mc CAMEY. Lors de ce concert, vous pourrez apprécier un programme riche en couleurs et en émotion dont mélomanes et novices en apprécieront la qualité !

N°171 PiMax mars 2005 - en couleur avec un éditorial

Texte: 

Comme annoncé le mois dernier, le PIM a pris des couleurs et devient PiMax ! Chez vous, chaque début de mois, comme depuis 1989 vous y retrouverez l’actualité de notre cité, à la Une et sous forme d’un dossier différent traité à chaque numéro, ainsi que l’actualité consacrée aux
associations et un calendrier à conserver tout au long du mois. Dans le souci de contribuer à la sauvegarde de l’environnement, du papier recyclé a été choisi, comme le souhaitaient nombre de maxévillois. Pour cette nouvelle édition que vous parcourrez, je le souhaite avec plaisir, nous avons choisi de revenir sur «L’espace urbain en partage», une opération de sensibilisation à l’architecture et au patrimoine de notre ville, menée dans un esprit de convivialité et de cohésion sociale. Je vous invite donc tous à partager ce passé, afin de mieux imaginer notre avenir commun. D’autres manifestations auront d’ailleurs lieu tout au long de l’année sur ce thème, et n’auront de sens qu’avec votre collaboration. En attendant ces rendez-vous, je vous souhaite bonne lecture de PiMax et un bon Carnaval. Votre Maire, Henri Bégorre

N°188 PiMax octobre 2006 - Tous au zénith

Texte: 

EditorialL'événement marquant de ce mois tient en trois lettres : TMZ ! Et je souhaite que cette journée du Dimanche 1er octobre soit avant tout une journée de rencontre et d'information avec les élus et presque toutes nos associations maxévilloises. Une fois, de plus bénévoles, services municipaux et élus se sont mobilisés pour cette grande manifestation. Le nouveau cadre de ce salon de la Vie Maxévilloise saura, j'en suis sûr, vous séduire ainsi que ses nombreuses animations et surprises. Ce sera aussi l’occasion de continuer à vous présenter tous les projets qui peu à peu prennent vie à Maxéville et de pouvoir en discuter ensemble. Je n'oublie pas le traditionnel Vide greniers organisé par le Comité de Jumelage, qui devrait encore une fois remporter un franc succès.
A dimanche,

Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°204 mars 2008 - les enfants rois de la fête de carnaval

Texte: 

Le mois dernier, je vous annonçais le démarrage des travaux de résidentialisation au Champ le Boeuf. Travaux qui font partie de l’aménagement du Plateau de Maxéville. Les carrières Solvay deviennent un morceau de ville. Les équipements contribueront à rendre
l’espace communal plus cohérent. Les déplacements seront facilités car dans un an une ligne de bus reliera Champ le Boeuf, les Aulnes aux quartiers Centre et Meurthe-Canal.

Quel changement ! Beaucoup d’entre vous nous ont demandé de visiter ces chantiers pour mieux comprendre cette évolution. Une visite est prévue le 27 mars prochain à partir de 14 heures. Vous trouverez page 2 le bulletin d’inscription à cette visite.

Votre maire

Pimax N°220 octobre 2009 - Grande Première pour le volley au Complexe Marie Marvingt

Texte: 

Le vendredi 16 octobre à 20h, le 1er match à domicile du Nancy Volley Maxéville Jarville pour sa 1ère année en Pro B se déroulera au complexe sportif Marie Marvingt, où le club a désormais établi ses quartiers. La 1ère saison de son histoire parmi l’élite s’annonce d’ores et déjà mémorable.

L’adversaire du jour : Asnières, qui évoluait jusqu’à l’année dernière en Pro A, le plus haut niveau français. Face à cette équipe redoutable, les hommes d’Emmanuel Dumortier auront à coeur de démontrer devant leurs supporters que le club a toute sa place parmiles Grands du volley français ; un sport où, rappelons-le, la France compte parmi les meilleures nations au monde ; comme le démontre sa récente seconde place aux championnats d’Europe.

Face à l’ogre asniérois et tout au long de la saison, les volleyeurs auront besoin du public Maxévillois pour les aider et les soutenir dans cette grande aventure sportive qu’est la Pro B.

Maxéville au grand complet se mo bilise donc : Simon Goldin, chanteur Maxévillois, viendra même animer la mi-temps… Le haut-niveau s’invite à Maxéville pour une saison prometteuse.

Pimax N°235 février 2011

Texte: 

Je ne me souvenais plus que c'était en février 2011 que j'ai changé d'adresse. Ainsi, du nom de domaine www.ktstv.info, je suis passé à www.maxeville.tv

On peut dire que cette date marque la naissance de la webtv et que la période qui précède était une période d'essai. Donc, cela fait déjà trois ans que j'écris mes articles. Qu'est-ce que cela va être dans dix ans ?

le mot du maire

Chères Maxévilloises,
Chers Maxévillois,
Alors que s’achève la période des
voeux, je souhaiterais revenir sur un
sujet important pour la Mairie, sujet
que j’ai abordé lors de la cérémonie
des voeux : il s’agit de la réorganisation
des services qui s’opère actuellement
au sein de notre collectivité.
Nous nous sommes efforcés de tirer
profit des expériences de tous pour nous remettre en question :
revisiter intégralement nos modes de fonctionnement, la qualité et
l’efficacité de nos prestations, les conditions du dialogue avec nos
partenaires.
En effet, c’est en travaillant sur le développement de nos compétences
individuelles mais également collectives, en réaffirmant les responsabilités
de chacun que nous entretiendrons un climat propice à
l’efficacité et à l’épanouissement de tous.
Opérationnellement, la réussite de cette nouvelle organisation repose
tout d’abord sur la complémentarité entre élus et services ; mais
également sur la bonne collaboration qui s’opère entre un Maire et
son Directeur Général des Services. C’est une véritable relation de
confiance qui doit s’établir entre chacun afin d’être plus efficace dans
nos relations avec nos habitants, avec chacun de vous.
Si l’organisation est primordiale, sachons également la
transcender pour nous concentrer sur le fond, sur les
vraies priorités de l’action publique