30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°219 septembre 2009 - Vos associations sur un plateau !

Onglets principaux

Pour mieux répondre aux attentes des Maxévillois à la recherche d’activités sportives ou de loisirs, le salon des associations fait peau neuve. Un nouveau lieu, une nouvelle date et un nouveau nom, vous avez rendez-vous avec « Vos associations sur un plateau ! » le samedi 5 septembre de 13h30 à 18h au complexe sportif Léo Lagrange, 16 rue de l’Orne à Chample-Boeuf.

Plus de 30 associations seront présentes pour vous faire découvrir leur programme d’activités, dialoguer avec les pratiquants, faciliter vos démarches d’inscription et étudier vos demandes d’aides aux loisirs attribuées par la Mairie.
Avec au programme :

  • Des démonstrations sur podium.
  • Des interviews.
  • Des expositions et projections de documents audiovisuels.
  • Des rencontres avec des personnalités locales,artistes ou sportifs.

L’école municipale des sports sera inaugurée à l’ouverture de la manifestation et les animateurs du service JAS proposeront pour l’occasion des activités sportives et ludiques sur les terrains extérieurs.
Tout l’après-midi, vous pourrez profiter d’animations de rue sur le quartier Champ-le-Boeuf et rejoindre le complexe sportif avec l’une des navettes assurées par l’équitram.

Vos associations sur un plateau ! », sera également un moment privilégié d’échanges et de rencontres avec les élus et services municipaux autour des différents projets en cours ou à venir : rénovation urbaine, brigade équestre et équitram, pôle « services aux familles » du Champ-le-Boeuf…

 

Commentaires

Questions-Réponses avec Serge El Founi, adjoint délégué aux sports et aux animations.

Pimax : Pouvez-vous nous en
dire plus sur ce nouveau
service municipal ?
Serge El Founi : Il s’agit d’un
nouveau dispositif proposé par la
Mairie et piloté par le service
Jeunesse Animations Sports afin
de promouvoir et développer le
sport dans notre commune.

Concrètement, quelles seront
ses missions ?
Le sport, sous la forme de
spectacle, loisir, activité de
formation et d’éducation occupe aujourd’hui une place de plus en
plus importante dans notre vie. Fort de ce constat, nous avons
voulu nous doter d’un nouvel outil à même de répondre à tous ces
besoins et ainsi améliorer les conditions de pratique, développer la
formation et favoriser dans notre commune l’éclosion de projets
sportifs ambitieux.

La Ville s’affirme donc comme acteur majeur dans le domaine
sportif ?
Oui, en tant qu’initiateur. Car n’oublions pas que dans une
commune, l’essentiel de l’activité sportive est porté par le tissu
associatif. C’est lui « l’acteur majeur » : le club et ses bénévoles.
Vous savez, je viens moi-même du monde associatif dans lequel
j’évolue depuis plus de 40 ans… Il me semblait donc nécessaire de
faire de l’appui aux associations une priorité de l’action de l’EMS.

C’est-à-dire ?
Le soutien aux associations a toujours été le « pilier » de notre
politique sportive. Beaucoup de choses ont déjà été entreprises
comme l’aide aux « loisirs » par exemple. Mais il restait encore à agir
et notamment en créant un dispositif permettant de faciliter le
« quotidien » des associations. Chaque bénévole vous le dira, la
gestion d’une association est un investissement de tous les jours.
Et c’est là que l’EMS doit intervenir. Pour accompagner au mieux les
associations, dans leurs tâches quotidiennes, dans la structuration
de leur action.

Vous pouvez nous donner quelques exemples ?
La communication. C’est un travail essentiel que les associations ne
peuvent souvent pas mener. L’EMS sera justement là pour ça :
proposer des outils de communication efficaces comme la carte
des équipements et pratiques sportives, qui sera présentée le 5
septembre lors de « Vos associations sur un plateau ! ». On peut
également citer l’appui administratif, le soutien à la formation des
jeunes...

La formation, c’est un terme qui revient régulièrement dans
votre propos. C’est un champ d’action prioritaire ?
La formation, en sport comme ailleurs, est la véritable clé de voute.
Sans elle, il n’y a pas de politique sportive qui tienne. Pas de club
qui puisse fonctionner. Agir dans ce domaine est donc prioritaire.

Avec deux objectifs majeurs : offrir à nos jeunes une vraie formation
au service de leur bien-être. Et soutenir les cadres des clubs
(entraîneurs, dirigeants) dans leur volonté de se former. Parce
qu’on le sait, la qualité de la formation des jeunes, clé de tout projet
sportif, passe elle-même par la formation des cadres…

Quelles actions seront mises en place par l’EMS pour cela ?
L’EMS est structurée autour de deux projets-cadre : « Faites du
sport à Maxéville » visant à promouvoir la pratique sportive, par la
communication, l’organisation de manifestations et d’activités de
découverte sportive à l’école, durant le temps scolaire et dans le
cadre de la garderie. Et « Contrat ambition sport » pour
accompagner au mieux les clubs dans leurs projets d’excellence
sportive, à travers trois dispositifs qui sont essentiellement : le
soutien aux athlètes de haut niveau, la mise en place de contrats
d’objectifs et l’aide à la formation des cadres.

Pourriez-vous détailler ici ce qui sera mis en place pour les
enfants dans le cadre des activités sportives scolaires ?
Pratiqué dans de bonnes conditions, le sport aide l’enfant à bien
grandir, à acquérir la maîtrise de son corps (l’équilibre, la
coordination) et le respect de l’autre. D’où l’intérêt du sport scolaire.
Deux actions seront ainsi proposées. D’une part, en lien avec les
écoles et l’Inspection Académique, des activités en temps scolaire
assurées par les enseignants et des éducateurs diplômés, issus
d’associations Maxévilloises.

Et d’autre part ?
Pendant la garderie du soir. Et c’est ici une nouveauté. L’équipe
d’animation de la Ville, composée d’éducateurs sportifs diplômés,
interviendra en proposant aux enfants, après la classe, des activités
sportives dans les complexes de la ville. Avec, là encore, pour
objectif de leur faire découvrir une multitude de disciplines.

Mais en proposant des activités après l’école, ne craignez-vous
pas de faire concurrence aux associations ?
Non, au contraire. Ce dispositif vise justement à créer des
passerelles vers les associations. L’objectif ici est l’initiation : des
cycles d’activités courts (moins de 10 semaines) pour acquérir les
bases et découvrir tous les types de sports (jeu de raquette, sport
collectif, activités gymniques,...). Ainsi, l’enfant pourra trouver sa
voie et intégrer ensuite une formation plus approfondie dans le
cadre associatif.

Au-delà de la formation, un certain nombre de dispositifs
concerneront le sport de haut niveau. Une ville de la taille de
Maxéville peut-elle vraiment intervenir dans ce domaine ?
Le sport recoupe plusieurs réalités : il y a le sport loisir ou
découverte, le sport bien-être, le sport éducation – insertion. Et, le
sport performance. La Ville s’investit avec autant de volonté dans
tous ces domaines. Dans le projet « activités gymniques seniors »
comme dans le sport élite. Donc oui, Maxéville - et l’EMS - peuvent
et doivent être présentes sur le haut-niveau : en soutenant des
projets sportifs ambitieux et solides comme celui du Volley-ball dont
l’équipe 1 a accédé cette année à la Pro-B, (cela promet du beau
spectacle au complexe Marie Marvingt où elle disputera tous ses
matchs !). En travaillant à la formation des futurs athlètes…

 

Conseil municipal du 29 juin 2029
Délibérations adoptées
À l’unanimité :

iarantie d’emprunt - SA SOLENDI EHC -
réaménagement.

Modification du tableau des effectifs à compter
du 1er septembre 2009.

CNES - Planète Sciences : "L’Espace dans ma
ville" sur le Plateau de Haye.

Campagne de ravalement de façades & d’isolation
acoustique.

À la majorité :
Examen du Compte Administratif (7 contre).

Approbation du Compte de Gestion - Exercice
2008 (7 abstentions).

Affectation du Résultat de Fonctionnement
2008 - Budget "Ville" (7 abstentions).

Examen du Compte Administratif - Exercice
2008 - Budget Annexe "Bâtiment rue Cuenot"
(7 abstentions).

Approbation du Compte de Gestion du Budget
Annexe "Bâtiment rue Cuenot" - Exercice 2008
(7 abstentions).

Affectation du Résultat de Fonctionnement
2008 - Budget Annexe "Bâtiment rue Cuenot"
(7 abstentions).

Subvention complémentaire à l’association
Nancy Volley Maxéville Jarville (7 contre).

«Maxéville, un nouvel élan » mériterait
une meilleure répartition démocratique des
responsabilités municipales, mais soyons
constructifs... si la «Majorité » veut bien
travailler avec nous certains dossiers...

Nancy-Volley
Nous ne sommes ni contre le Volley, ni contre
le sport de haut niveau: mais nous estimons
qu'en pleine crise économique et sociale, au
moment où notre Ville accuse une dette
phénoménale de 1800 €/habitant, ce
n'était pas le moment, en juin, de rajouter
30 000 € aux 30 000 € déjà votés en
avril: Nancy-Volley, équipe sans aucun maxévillois,
monopolisera « Marie Marvingt », au
détriment des sportifs et des associations de
Maxéville, qui ne récoltent que quelques
miettes du budget municipal... Nos 2 clubs de
Foot locaux, et leurs 200 licenciés maxévillois,
n'ont obtenu qu'une subvention globale
de 9 700 € : «Nancy-Volley : 60 000 € /
Foot Maxévillois: 9700 €, cherchez l'anomalie
» !... Au dernier Conseil Municipal, le Maire
a déclaré que nous étions aussi contre la
Culture, contre le « Totem» : c'est faux: nous
revendiquons simplement une plus juste
répartition des subventions et des locaux
pour toutes les associations maxévilloises.

Cheval
Projet assez coûteux : alors, oui à la
Brigade Equestre, interrogations sur le
transport scolaire en calèche,priorité aux
navettes sociales (centres aérés, handicapés,
seniors). Pourra-t-on réaliser, dans les écoles,
à Max'Anim, les animations pédagogiques
que j'ai proposées en Mairie autour du
thème du cheval ?...

Seniors
Les Gais Lurons fermés, l'ancien animateur
et nouvel élu que je suis a suggéré quelques
activités ludiques, culturelles et intergénérationnelles
au Conseil des Sages, chargé du
dossier... Serait-ce révolutionnaire qu'en
Démocratie, une «Majorité » – de 43 voix –
accepte qu'un élu de l'Opposition participe –
activement – bénévolement – aux animations
municipales ?...

Une opposition constructive,
c'est la volonté de «Maxéville, un nouvel
élan ».

 

Pages

Articles similaires

N°128 PiMax avril 2001

Texte: 

Nouveau mandat, nouveaux objectifs. Je tiens à vous adresser mes sincères et chaleureux remerciements pour votre confiance renouvelée. J’ai pris toute la mesure du travail à accomplir dans la mission dont vous m’avez chargé : être maire au service de tous les Maxévillois et réaliser les nouveaux objectifs discutés au cours de la campagne. C’est mon engagement personnel mais c’est aussi celui de toute l’équipe municipale pour favoriser l’emploi et l’économie, construire un environnement de qualité, maîtriser la circulation, agrémenter la vie dans la ville, renforcer le lien social.

N°144 Pimax octobre 2002

Texte: 

On ne jette plus ses plantes, ses vivaces, ses bulbes…on les troque ! à la Bourse aux Plantes d’Automne le samedi 12 octobre - salle du parc de 14h à 17h. La Ville de Maxéville invite tous les Maxévillois passionnés de jardinage à venir échanger leurs vivaces, bulbes, plants… à l’occasion de cette manifestation organisée en collaboration avec les Jardiniers de France. De 14h30 à 16h, les visiteurs pourront tout apprendre sur "le fraisier et les bulbes de printemps" en assistant à la conférence de Michel Fontaine, membre du club des Jardiniers de France de Maxéville.

 

N°177 PiMax octobre 2005 - Tout Maxéville au Zénith

Texte: 

A l’occasion de la 10ème édition de « Tout Maxéville au Zénith », je tiens à remercier toutes celles et eux qui se sont mobilisés lors de l’organisation, tous les déballeurs et chineurs, sans qui le vide greniers de Maxéville n’aurait pas le succès qu’il rencontre chaque année. TMZ, c’est vraiment la rencontre des forces vives de l’agglomération, c’est également la valorisation des services que la ville et les associations vous proposent, à travers le Salon des
Associations.

N°193 PiMax Mars 2007 - bientôt la fin de l'hiver, carnaval arrive

Texte: 

Editorial. Comme vous vous en apercevrez à la lecture de cette édition de votre PiMax’, l’agenda du mois de mars regorge des animations les plus variées : Les nouvelles heures du conte, des concerts, beaucoup de sport… et bien sûr les festivités de Carnaval ! Après des années de contacts et d’échanges, notre partenariat avec Imouzzer du Kandar se concrétise et s’ouvre à tous les habitants de nos deux villes. On sait que, pour les enfants, se déguiser pour Carnaval permet de lier plus facilement connaissance. Je vous propose aujourd’hui une autre forme d’opportunité de nouer des liens privilégiés avec d’autres personnes, de découvrir une autre culture en rendant visite à nos amis marocains du 12 au 16 mai prochains.

Pimax N°209 septembre - Tout Maxéville au Zénith

Texte: 

La rentrée est le moment où nos jeunes reprennent le chemin de l’école ou leur lieu de formation (collège, C.F.A., universités,…). D’autres vont chercher du travail. Pour tous, des changements dans le rythme de vie ! La mairie a adapté les services pour mieux répondre aux besoins de chaque famille et toute l’équipe municipale est disponible, prête à vous accompagner. Ce numéro du PIMAX continue à nous les détailler et vous invite aux rencontres de ces prochaines semaines.
À bientôt et au plaisir de vous rencontrer.

 

Pimax N°224 Février 2010 - 2e Édition du Festival Hip-Hop en CLB

Texte: 

Samedi 27 février, l’association Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle s’associent à la Mairie de Maxéville pour la seconde édition du festival «Hip-Hop en CLB». Une seconde édition qui, elle aussi, regroupera au Centre Intercommunal de Laxou Maxéville quelques-uns des meilleurs artistes de la scène hip-hop nancéenne : Impérial Adidam, Clbitume, Mauvaise G’n, Koffy, Sir Surin Deal M, Djulah et Rachid Wallas qui fera figure de tête d’affiche de la soirée. Derrière les platines pour animer toute cette soirée : DJ Fonk Maz.