30px; }
Welcome Visitor:

Rapport d'activités 2012 de Maxéville

Onglets principaux

ÉDITO
Madame, Mademoiselle, Monsieur,
C’est avec plaisir que je vous présente le rapport d’activité 2012 de la Mairie de Maxéville. Ce document de référence témoigne de l’engagement au quotidien des agents et des élus au service de l’ensemble des Maxévillois. à travers cinq chapitres – la cohésion sociale, les services à l’enfance et à la jeunesse, le sport, la culture et les loisirs, le cadre de vie et les ressources internes –, vous retrouverez nos grandes politiques publiques et leur déclinaison en actions concrètes sur le terrain.

En concertation avec nos partenaires institutionnels et associatifs, nous avons à coeur de trouver des solutions innovantes et adaptées pour que la solidarité, la proximité et l’égalité des chances restent toujours le fil conducteur de nos projets. Nous sommes particulièrement attentifs à la complémentarité et à la cohérence
de nos actions avec celles de la Communauté urbaine. Les deux institutions avancent main dans la main pour offrir des services performants aux habitants. Le projet de rénovation urbaine mené depuis plusieurs années sur l’écoquartier du Plateau de Haye illustre bien notre vision partagée du territoire. Pour finir, je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe municipale, les agents et les élus, pour leur implication et leur professionnalisme.

Henri Bégorre
Maire de Maxéville
1er Vice-Président du Grand Nancy

04
cohésion sociale, La solidaritésur tous les fronts

La politique solidaire de la Mairie de Maxéville s’adresse tant aux familles en situation de précarité qu’aux personnes isolées, demandeurs d’emploi, enfants fragilisés, seniors, personnes en situation de handicap ou encore gens du voyage.
Un seul objectif : les accompagner pas à pas pour les aider à surmonter leurs difficultés. Ce travail est mené en concertation avec les partenaires institutionnels et associatifs du territoire. Des synergies garantes de l’efficacité et de la cohérence des actions engagées.

  • L’emploi local en ligne de mire
  • Un accompagnement social individualisé
  • La Réussite éducative pour tous les enfants
  • Des services pour les seniors et les personnes en situation de handicap
  • De nouvelles missions auprès des gens du voyage
  • Le dynamisme associatif

La parole à...
Florence Panteghini,
Chargée d’accompagnement social, logement et santé Dans l’accompagnement que Florence Panteghini propose aux personnes en difficulté, la santé et le logement sont bien évidemment au coeur des préoccupations.
"En s’intéressant aux parcours de vie dans leur globalité, nous levons des freins dont les personnes n’ont pas toujours conscience. Nous avons ainsi remarqué que les habitants ne connaissent pas toujours leurs droits en matière d’accès aux soins. Nous apportons donc notre soutien aux démarches administratives et nous avons, en lien avec un de nos partenaires associatifs, négocié une mutuelle à un tarif très avantageux.
En parallèle, nous organisons de nombreuses manifestations de sensibilisation pour faire évoluer les comportements en matière d’hygiène de vie, de nutrition ou de dépistage de maladies. Nous proposons également un accompagnement social lié au logement. Nous ne nous contentons pas d’enregistrer les demandes mais nous vérifions la bonne adéquation entre le ménage – sa composition, ses capacités financières – et le logement souhaité. En 2012, 176 dossiers ont été reçus pour 95 logements attribués pendant les commissions des bailleurs."

06
SERVICES AUX FAMILLES:  L’enfance et la jeunesse, une priorité à maxéville

Dans le domaine scolaire, de la petite enfance, de l’accueil périscolaire ou encore des activités de loisir, la Mairie de Maxéville mobilise l’ensemble de ses partenaires pour satisfaire
les besoins de toutes les familles, favoriser l’épanouissement des enfants et l’apprentissage de la citoyenneté.


08
SPORT, culture et loisirs,la convivialité avant tout

Activités de loisir, rendez-vous sportifs, manifestations culturelles ou encore fêtes populaires, la Mairie de Maxéville propose aux habitants une programmation riche et variée pour petits et grands. Une programmation qui s’appuie sur les acteurs associatifs, maillons essentiels dans l’animation du territoire.


10
CADRE DE VIE : pour et avec les habitants

En préservant son patrimoine vert, en entretenant des espaces publics attractifs, en offrant des logements et des équipements de qualité, la Mairie de Maxéville s’engage au quotidien pour offrir un cadre de vie agréable et durable à tous les habitants.


12
ressources internes dans les coulisses de la municipalité

Les ressources humaines, la communication, la cellule juridique ou encore les finances apportent leur soutien à l’ensemble des agents et des élus de la collectivité. Ensemble, ils oeuvrent à la modernisation et à l’efficacité des grandes politiques publiques et des services rendus aux habitants.

14
RETOUR EN IMAGES : L’ANNÉE 2012

 

Commentaires

L’emploi local en ligne de mire
Avec la Maison de l’Emploi du Grand Nancy, la Mission locale et
les associations partenaires, la Mairie de Maxéville propose un
accompagnement global et individualisé pour aider les personnes
les plus fragiles à retrouver le chemin de l’emploi. Les actions
municipales s’attachent ainsi à lever les freins qui empêchent le
retour à la vie professionnelle, en facilitant par exemple la mobilité
ou en développant des formations adaptées aux besoins
des entreprises. Dans cette perspective, les permanences
emploi ont été doublées, pour être au plus près des habitants,
tant au Centre qu’à Champ-le-Boeuf.
Des relations privilégiées sont également entretenues avec
le tissu économique local. Une soixantaine de demandeurs
d’emploi ont pu ainsi rencontrer directement les entreprises
qui embauchent au cours d’un forum intercommunal organisé
au CILM le 3 mai 2012. L’organisation de chantiers d’insertion et
le recrutement de personnes en contrats aidés au sein
de la Mairie constituent d’autres leviers pour l’emploi.
Un accompagnement social individualisé
à Maxéville Centre et à Champ-le-Boeuf, les habitants qui
traversent des difficultés financières peuvent être reçus
individuellement. Prenant en compte l’ensemble de leur parcours
de vie, les travailleurs sociaux accordent une aide alimentaire,
engagent une médiation pour des impayés de loyer, remplissent
un dossier de surendettement, demandent une aide à l’énergie,
orientent vers les bons interlocuteurs… Le CCAS de Maxéville
a réalisé 700 interventions en 2012

La Réussite éducative pour tous les enfants
Entre accompagnements individuels et actions collectives,
la Réussite éducative aide les enfants de 2 à 16 ans
qui rencontrent des difficultés d’ordre social, familial, scolaire
ou psychologique, à se projeter vers l’avenir, à évoluer
positivement. Développer la confiance en soi, guider les parents
dans leur rôle éducatif, lutter contre l’échec scolaire, encourager
la citoyenneté, prévenir les problèmes de santé sont quelquesunes
des thématiques abordées pour offrir à tous les enfants
les mêmes chances de réussite. En 2012, une centaine
d’enfants ont suivi ce dispositif.
Des services pour les seniors
et les personnes en situation de handicap
La Mairie de Maxéville engage depuis de nombreuses années
des actions adaptées aux besoins spécifiques des seniors
et des personnes en situation de handicap pour leur permettre
de garder un maximum d’autonomie et de continuer à vivre dans
leur logement. En 2012, une enveloppe de plus de 59 000 € a
été engagée (pour plus de 12 500 € de recettes) pour la livraison
de repas à domicile, le dispositif de télé-assistance, l’attribution
de bons de chauffage, l’aide au transport en bus ou en taxi,
la distribution de colis de douceurs et de bons d’achat pour Noël
ou encore l’organisation d’un voyage annuel.
En parallèle, le Conseil des Sages rassemble 25 membres qui
s'investissent concrètement dans le quotidien de leur ville.
Cette instance citoyenne offre la possibilité aux seniors
de mettre en oeuvre leurs idées au service de tous.

De nouvelles missions auprès des gens du voyage
L’aire d’accueil Manitas de Plata a été créée en 2006 sur le Plateau
de Haye. Afin d’améliorer les conditions d’accueil des familles,
les CCAS de Nancy et Maxéville ont décidé de mettre
en place un référent-médiateur dédié à l’accompagnement des
gens du voyage. Porté jusqu’en octobre 2012 par le CCAS de Nancy,
ce poste a ensuite été repris par la Ville de Maxéville.
Environ 60 familles sont présentes sur l’aire de façon régulière.
Le référent-médiateur les informe et les oriente, propose un
programme d’animations adaptées à leurs besoins favorisant la
mixité sociale, fait le lien entre les gens du voyage et les institutions.
Le dynamisme associatif
Acteurs de terrain, les associations maxévilloises sont des relais
complémentaires aux actions engagées par la Mairie et par
les autres partenaires institutionnels. En matière d’insertion
professionnelle, de scolarité ou encore de citoyenneté, la diversité
des acteurs associatifs permet d’irriguer le territoire et d’ajuster
les projets au plus près des besoins des habitants. Les services
qu’ils apportent font preuve d’innovation, appuyée par leur
capacité d’adaptation et leur souplesse de fonctionnement.
Outre son accompagnement technique et logistique, la Mairie de
Maxéville a soutenu les associations oeuvrant dans les domaines de
l'emploi, du social, du logement et de la santé, en leur octroyant en
2012 une enveloppe globale de 200 000 € pour le financement de plus
de 120 actions relevant du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).

L'élaboration du Projet éducatif Municipal a été en
2012 le fil conducteur de l’action de la Mairie en
faveur de l’enfance et de la jeunesse. Ce projet entend
favoriser la continuité éducative entre les différents acteurs
concernés, afin de favoriser l’intégration dans la société
des enfants et des jeunes Maxévillois. Après avoir réalisé
un diagnostic, plusieurs enjeux et objectifs ont été définis :
identifier les complémentarités entre les partenaires,
renforcer la lisibilité et la visibilité des actions, mettre en
place une instance de veille et de coordination partenariale,
construire avec les jeunes une offre adaptée à leurs attentes.
Un nouveau Contrat Enfance Jeunesse
Dans le cadre du Projet éducatif Municipal, un Contrat
Enfance Jeunesse (CEJ) 2e génération a été signé entre la
Mairie de Maxéville et la Caisse d'Allocations Familiales
(CAF) de Meurthe-et-Moselle pour la période 2012-2015.
Contrat d’objectifs et de co-financement, le CEJ détermine
l’offre de services mise en place pour les jeunes jusqu'à 17 ans.
Cette dernière doit répondre aux besoins des familles, être
accessible financièrement à tous et présente sur l’ensemble du
territoire de la commune. Pour l’année 2012, le financement
sollicité auprès de la CAF s’est élevé à 55 415 €. Le dispositif
concerne les crèches, le Relais d’Assistantes Maternelles,
l’accueil périscolaire, les cantines, les ludothèques,
les centres de loisirs municipaux, l’aide aux vacances…
Un partenariat fort avec les équipes éducatives
Plus de 800 enfants sont inscrits dans les écoles
maternelles et élémentaires de Maxéville. à l’école
maternelle Moselly et dans les groupes scolaires
André Vautrin, Jules Romains et Saint-Exupéry, la Mairie
de Maxéville travaille en lien étroit avec les équipes
pédagogiques pour proposer un projet éducatif cohérent et
vecteur d’épanouissement pour les enfants. La Municipalité
apporte ainsi son soutien logistique et financier pour
assurer le bon fonctionnement des écoles (fournitures
Cette rencontre a permis d’expliquer comment s’élabore
un menu équilibré, mais aussi de mieux prendre en compte
les attentes des enfants et ainsi éviter le gaspillage.
En parallèle, des efforts ont été réalisés pour améliorer
les conditions d’accueil des élèves dans les restaurants
scolaires.
Des activités péri et extra-scolaires
accessibles à tous
Les enfants maxévillois peuvent être accueillis gratuitement
avant la classe dès 7 h 30 et après la classe jusqu'à 18 h 30
au tarif unique de 2,24 €. Proposées par des animateurs
qualifiés, les activités s’adaptent aux besoins et aux envies
des élèves. Au programme, études surveillées, ateliers
manuels, loisirs et jeux divers. Des activités d’éveil sportif
ont également été mises en place. L’occasion pour les
enfants de bouger, de développer le respect de soi et
d’autrui, d’apprendre à coopérer avec leurs camarades
et de découvrir différentes disciplines sportives.
Des passerelles sont ensuite créées avec les nombreuses
associations présentes sur le territoire.
Les mercredis et pendant les vacances scolaires, des
centres de loisirs proposent également un programme varié
d’activités sportives, culturelles, manuelles ou scientifiques,
adaptées à l’âge des enfants.
à noter également que pour permettre aux jeunes jusque
25 ans, issus des familles aux revenus les plus modestes, de
pratiquer une activité dispensée par une association locale,
le dispositif d’aide aux loisirs prend en charge tout ou partie
du coût de la licence. En 2012, 411 jeunes en ont bénéficié,
pour un montant total de plus de 32 500 €. Dans la même
perspective, l’aide aux vacances a donné l’opportunité
à une centaine d'enfants de faire l’expérience de la vie
en collectivité, loin de leurs repères habituels. En 2012,
plus de 13 000 € d’aides ont été octroyés. Des chantiers
éducatifs à contrepartie complètent ces dispositifs.
scolaires, classes transplantées, projets culturels, fluides,
maintenance des locaux…).
Fruit d’une longue concertation, une charte des Agents
Territoriaux Spécialisés des écoles Maternelles (ATSEM) a
également été élaborée. Ce document précise les missions
et les relations des ATSEM avec les enfants, les enseignants
et les parents d’élèves.
Signalons enfin que le programme de travaux mené
dans les écoles poursuit son chemin. En 2012, six salles
de classe ont été rénovées au sein du groupe Jules Romains
dont la restructuration est engagée depuis 2010.
De nouveaux chantiers y sont prévus en 2013.
Les autres écoles ont également bénéficié de travaux
d’embellissement et de mise en conformité.
Une pause déjeuner saine et sereine
Depuis le développement de l’offre de restauration scolaire,
avec l’ouverture en 2011 de deux nouvelles structures dans
les écoles Moselly et Jules Romains, ce sont 350 enfants qui
sont accueillis chaque jour dans les 5 cantines de la ville,
soit plus de 45 000 repas servis chaque année. Confiée à
la société API, la restauration scolaire est particulièrement
attentive au respect de l’équilibre nutritionnel et à
l’utilisation de produits de qualité, notamment issus
de la filière biologique et des circuits courts de distribution.
à la fin de l’année scolaire 2012, les nutritionnistes
prestataires et des parents d’élèves se sont réunis pour
échanger autour des

Le sport pour tous
Les usagers et les associations sportives locales disposent
de plusieurs équipements dont la Mairie assure l’entretien
et garantit la sécurité. Les complexes Marie Marvingt, Léo
Lagrange, le gymnase Jean Lamour ou encore les stades Darnys
et Luzi permettent de s’adonner au football, au rugby, au judo,
à la danse ou encore à la gymnastique.
De nombreuses manifestations sportives sont également
organisées pour les plus jeunes et les élèves maxévillois
participent aux rendez-vous du Grand Nancy comme L’école
des Champions, Les Trophées du Fair-Play ou encore Les Jeux
de Glace. L’institution J.-B. Thiéry a, quant à elle, organisé un
tournoi de basket et de football réunissant plusieurs enfants
d’écoles primaires et d’établissements spécialisés.
Du côté du sport de haut niveau, le Nancy Volley Maxéville-
Jarville est le club-phare du volley-ball masculin de
l’agglomération. évoluant à domicile au complexe sportif Marie
Marvingt, le club s’est cette saison encore maintenu en Ligue B.
En septembre 2012, un grand tournoi de rentrée a réuni les
équipes de Saint-Nazaire, Saint-Brieuc, du Plessis-Robinson,
de Harnes, Martigues et Lyon.
à signaler également que le club de handball masculin a assuré
son maintien pour sa deuxième saison en excellence

Des rendez-vous festifs et conviviaux
Tout au long de l’année, les occasions sont nombreuses pour
les Maxévillois de se réunir autour de grands événements
populaires. Pour la 14e édition de Jeux et Familles en Fête,
la ludothèque a concocté une programmation gourmande pour
plus de 300 joueurs de tous âges. Entre fête foraine, concert,
défilé de fanfares et animations diverses, la Fête des fraises
a rencontré comme toujours un grand succès. Le mois suivant,
c’est le bal du 14 juillet qui a fait danser les habitants.
En novembre, le défilé de lanternes de la Saint-Martin a illuminé
les rues de Maxéville. Quant à Saint Nicolas, il a transformé les
premiers jours du mois de décembre en véritable fête avec son
défilé de chars, son feu d’artifice, ses spectacles pour les enfants
et ses distributions de friandises.
La Mairie de Maxéville veille également à proposer un
programme d’événements culturels fédérateurs et représentatifs
de disciplines et de sensibilités différentes. Entre des ateliers de
BD-musique pour les enfants, un concert musical et graphique
ou encore des expositions consacrées à la bande dessinée
muette, les trois rendez-vous Des Bulles aux Brasseries
ont créé des passerelles entre le public et le 9e art. Des concerts
de musique classique ont été organisés dans le cadre des
Nancyphonies, tandis que la 1re édition du Chill Up Festival
a rassemblé les amateurs de cultures urbaines au TOTEM.
La compagnie Materia Prima a, quant à elle, proposé ses
"Escapades", un programme de théâtre de rue innovant,
sur le Plateau de Haye.

Des structures culturelles éclectiques
Créé en 2006, l’espace Edgar P. Jacobs participe pleinement
à la déclinaison de la thématique "Sciences et Imaginaire"
développée par la Mairie de Maxéville. De nombreux concerts
et expositions y sont régulièrement organisés.
La MJC ou encore l’association des Petits Débrouillards sont
installées dans ces murs.
Sur ce même site, la médiathèque de Maxéville, inaugurée
en 2008, possède près de 9 000 documents (romans, bandes
dessinées, documentaires, DVD et revues). Articulant son projet
culturel autour de la bande dessinée, la médiathèque propose de
nombreuses animations pour les adultes, les enfants et le public
scolaire. En 2012, 1 200 Maxévillois y ont pris part. La seconde
médiathèque située au CILM dans le quartier de Champ-le-Boeuf
s’attache elle aussi à promouvoir le livre et la lecture.
En complément de la ludothèque du Centre, une nouvelle
structure a ouvert ses portes en février 2012 dans le quartier
de Champ-le-Boeuf. Ce second Jardin des Jeux est installé au
rez-de-chaussée du CILM. Au total, au cours de l’année 2012,
les ludothèques ont prêté plus de 2 700 jeux et ont accueilli
plus de 5 000 enfants et 2 000 adultes.

Une troisième fleur
pour Maxéville
En 2012, la Ville de Maxéville a reçu une troisième fleur,
décernée par le label "Villes et Villages Fleuris de France".
Cette distinction récompense l’engagement de la municipalité
pour construire un cadre de vie de qualité, respectueux de
l’environnement et de son patrimoine paysager exceptionnel,
favorisant la cohésion sociale et créant les conditions favorables
à l’épanouissement des habitants.
Les agents municipaux entretiennent ainsi 11 ha d’espaces
verts et 600 m2 d’espaces fleuris. Pour préserver les ressources
naturelles, un nouveau plan de fleurissement plus économe en
eau a été mis en place avenue de Metz. Quant au patrimoine
forestier, l’acquisition d’une parcelle de 1,5 ha s’ajoutera aux
18 ha des forêts communales du Chêne du Bon Dieu et Songeur.
D’autre part, la gestion d’une cinquantaine de jardins familiaux
est confiée à Max’Jardins. Véritables lieux de convivialité,
ces potagers partagés permettent aux habitants de consommer
des fruits et des légumes de saison tout en réalisant des
économies. En 2012, l’association a défriché et agrandi une
parcelle supplémentaire. Une convention a également été
signée avec l’association des Croqueurs de pommes qui assure
l’entretien et la valorisation des vergers maxévillois.

Des actions en faveur de l’environnement
Toujours avec cette même volonté de préserver l’environnement, la
Mairie a participé, comme chaque année, à la Semaine du développement
durable. Pour cette 10e édition autour du thème de l’eau,
les habitants ont été invités à une visite commentée de la station
d’épuration du Grand Nancy. Une exposition de cactus s’est également
tenue dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville. D’autres
opérations de sensibilisation ont été organisées tout au long de
l’année pour développer les bonnes pratiques éco-citoyennes.
Emblématique de Maxéville, l’équitram continue de sillonner
les rues pour la plus grande joie des enfants qui vont à l’école
Vautrin au rythme des sabots, et celle des personnes âgées qui
peuvent aussi emprunter cette calèche attelée de deux chevaux.
Ce mode de transport original a fait l’objet de nombreux
reportages, notamment sur les chaînes de télévision France 3
et équidia. En 2012, un second cocher a été recruté et des
sorties au parc de la Pépinière ont permis au plus grand nombre
de monter à bord pour des balades écologiques.
La Mairie de Maxéville est également attentive à réduire les
consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet
de serre de ses bâtiments. L’installation de chaudières plus
performantes ou encore des travaux d’isolation thermique ont
été validés par l’obtention de certificats d’économies d’énergie.
De constantes améliorations
au service des habitants
Dans le cadre de sa campagne d’aide à l’amélioration de
l’habitat, la Mairie a attribué à 33 propriétaires privés près
de 35 000 € de subventions pour réaliser des travaux de
ravalement de façades et d’isolation phonique. Les services
municipaux orientent également les habitants qui souhaitent
rénover leur logement vers d’autres dispositifs d’aides
financières.
De nombreux programmes neufs de logements privés et publics
voient également le jour sur le territoire de Maxéville. à louer ou
réservée à l’accession à la propriété, en logements individuels
ou en petits collectifs, cette nouvelle offre doit répondre
aux besoins de tous les habitants. D’autre part, de nouveaux
immeubles de bureaux et de services viennent appuyer
le dynamisme économique de la commune.
Du côté de la fibre optique, le Grand Nancy a poursuivi les
travaux d’extension de son réseau. Dès la fin de l’année 2013,
tous les Maxévillois pourront bénéficier du très haut débit.

Des réalisations visibles
En 2012, de nombreux chantiers ont continué de transformer
profondément le visage des quartiers. à Champ-le-Boeuf, les
aménagements extérieurs des secteurs Rabodeau et Madon
sont terminés. Le parc linéaire est désormais ouvert aux
piétons et aux cyclistes. La création du giratoire avenue des
Quatre Vents permet de fluidifier la circulation et de faciliter
les déplacements des habitants. Du côté des Aulnes et des
anciennes carrières Solvay, de nouvelles voiries améliorent
les échanges entre les différents quartiers de Maxéville.
D’importants travaux sont également réalisés pour répondre à
la restructuration du réseau de transports en commun qui sera
opérationnel à la fin de l’été 2013. Avec la création de la ligne 2
en site propre, la réorganisation des parcours et la mise en
place d’un P’tit Stan, les Maxévillois pourront se rendre plus
facilement d’un quartier à l’autre de leur commune et rejoindre
plus rapidement le centre-ville de Nancy.
Pour pérenniser ces transformations, la Gestion Urbaine
de Proximité (GUP) mobilise les différents acteurs locaux
et les habitants autour d’actions concrètes, comme le nettoyage
des espaces publics, la lutte contre les incivilités,
la sensibilisation aux économies d’énergie ou encore la mise
en place de chantiers d’insertion.

Des competences en constante evolution
La mise en place d¡¦un nouvel organigramme en 2011,
repartissant les services en 5 poles (action sociale ; educatif
et services aux habitants ; sport, culture et loisirs ; espace
public ; ressources internes), a permis de rendre plus lisibles
les politiques publiques et de conforter la transversalite et la
coherence des actions. La politique des ressources humaines
renforce l¡¦accompagnement individualise des agents.
Leurs competences, leur experience et leurs motivations
personnelles sont evaluees au regard des enjeux de la
collectivite et des objectifs de leurs missions. Les axes
de progres identifies determinent les besoins en formation.
Les mobilites internes sont egalement privilegiees.
Quelques chiffres
„­ 106 agents titulaires et stagiaires
„­ 45 auxiliaires
„­ 3 vacataires
„­ 4 CUI-CAE
„­ 6 apprenties CAP Petite Enfance
„­ 192 jours de formation

Une démarche qualité au service des habitants
Engagés dans la démarche de certification Qualiville, les élus
et les agents de la Mairie de Maxéville se mobilisent pour
améliorer la qualité des services municipaux. Proposer un
accueil de qualité tant au guichet qu’au téléphone, adapter les
horaires aux attentes des habitants, respecter les délais pour
la délivrance des actes administratifs, fournir des informations
claires, être réactif aux demandes, tels sont quelques-uns
des critères d’évaluation de la qualité de la prestation
au service des usagers.
Pour remplir ces objectifs, différentes actions ont été mises
en place en 2012 : l’affichage d’une signalétique plus lisible,
la rédaction de procédures pour recevoir les usagers en cas
d’absence de collègues, la création de tableaux de bord pour
la gestion du courrier, la formation des agents d’accueil notamment en ce qui concerne l'accueil des personnes
en situation de handicap, et, enfin, la réalisation d’un audit
de satisfaction du public. La collectivité enregistre
de très bons résultats.
Garantir le même niveau d’information pour tous
à travers le site Internet, le magazine municipal PiMax,
les plaquettes d’information, les panneaux d’affichage ou encore
via la presse, une attention toute particulière est portée à l’accès
des informations diffusées pour les Maxévillois. Dans cette
perspective, les numéros mensuels du magazine municipal
PiMax ont totalement été repensés en 2012.
L’année 2012 a également été marquée par l’arrivée d’une
nouvelle responsable de la communication. Parmi ses missions,
la refonte du site Internet de la Mairie constitue une priorité.
Il devrait être opérationnel en milieu d’année 2013.
Plus fonctionnel, plus simple d’utilisation, mieux organisé, ce
nouveau site développera également des outils de démarches
en ligne, de la même manière que la mise à disposition du
Portail Famille au début de l’année 2013. Accessible 24 h/24 et
7 j/7, ce service permet aux familles de gérer leurs inscriptions
aux activités péri et extra-scolaires et de les payer en ligne.

Un cadre reglementaire et juridique maitrise
La cellule juridique apporte son expertise a l¡¦ensemble des
services municipaux, notamment en ce qui concerne la
definition, la passation et le suivi des commandes publiques.
De nombreux modeles de documents sont mis a disposition
et un reglement interieur en matiere d¡¦achats et de marches
publics a ete elabore a destination des elus et des agents.
La cellule juridique gere egalement les contrats d¡¦assurance,
les baux, les procedures contentieuses et l¡¦ensemble
des actes reglementaires de la municipalite.
Une gestion rigoureuse des finances
En 2012, le service des finances a execute plus de
5 000 mandats et titres et a assure le suivi financier
d¡¦une centaine de marches publics. Les efforts d¡¦optimisation
des depenses se poursuivent. Associes a la vente du batiment
de la gendarmerie, ils ont permis de degager une enveloppe de
2,5 M£á pour les depenses d¡¦equipement (travaux, subventions
d¡¦equipements et achats), en ayant recours a un seul emprunt
de 900 000 £á. Au 31 decembre 2012, l¡¦endettement etait
stabilise, et l¡¦amorce du desendettement verra le jour en 2013.
En parallele, le soutien aux populations les plus fragiles ainsi
qu¡¦aux acteurs associatifs reste toujours une priorite forte
de la Mairie. Les subventions versees aux associations se sont
ainsi elevees en 2012 a 724 463 £á, contre 670 044 £á en 2011.
Quelques chiffres
Budget principal de l¡¦exercice 2012 :
„­ 15 241 891 £á en depenses cumulees (fonctionnement
et investissement) dont 1 408 047 £á de "restes a realiser"
„­ 16 058 535 £á en recettes cumulees (fonctionnement
et investissement) dont 1 071 905 £á de "restes a realiser"

 

Pages