30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°223 Janvier 2010 - L'association des habitants

Onglets principaux

Le dossier du mois, l'association des habitants, indispensable à la réussite de l'évolution urbaine. Des programmes de rénovation urbaine à la gestion urbaine de proximité.

 

Le Plateau de Haye fait actuellement l’objet de lourds travaux, et ce depuis plusieurs mois. Ils apportent la promesse d’une amélioration de l’habitat et du cadre de vie pour ses habitants. Aider les quartiers à reprendre le chemin de la ville, proposer une offre adaptée aux ménages, aux jeunes, aux personnes âgées, handicapées, et aux familles ; créer un véritable coeur de quartier, avec des équipements sportifs, des groupes scolaires rénovés, un nouveau centre commercial…
Voilà autant de défis que la Ville de Maxéville a choisi de relever, en partenariat avec la Communauté Urbaine du Grand Nancy et en concertation avec l’ensemble de ses partenaires et des habitants.

Qu’est ce que la Gestion Urbaine de Proximité ?
La Gestion Urbaine de Proximité part d’un constat simple : les quartiers
prioritaires de la politique de la ville sont encore aujourd’hui le théâtre
de dysfonctionnements multiples. Cette politique d’action publique
volontariste vise à améliorer les conditions de vie des habitants et à
résoudre les problèmes quotidiens de gestion des espaces d’habitats.
Pour cela, la commune s’associe à la Communauté Urbaine du Grand
Nancy, aux différents bailleurs, et à tous les acteurs territoriaux
concernés, dans un souci de complémentarité. Cette dynamique
partenariale et territorialisée permet de clarifier les responsabilités de
chacun autour d’une stratégie de gestion globale du quartier. Les
habitants doivent évidemment être partie prenante du projet. Ils sont au
coeur du dispositif car ils permettent une réactivité au quotidien. Inscrit
dans une démarche de développement durable, on parle alors d’« écoresponsabilité
».
La mise en place de la GUP à Maxéville :
Nous sommes actuellement dans la première phase qui est un temps
de réflexion. En effet, ce qui va être réalisé à Champ-le-Boeuf doit pouvoir
être reproduit de manière similaire sur le quartier Solvay et sur tout le
Plateau de Haye, et enfin s’étendre sur sept autres quartiers d’habitat
social du Grand Nancy, concernés eux aussi par les Programmes de
Rénovation Urbaine.
Le groupe qui pilote cette Gestion Urbaine de Proximité a été mis en
place courant novembre.
Un deuxième temps permettra d’inclure les habitants au coeur de
cellules opérationnelles dans chaque quartier, chaque îlot d’habitation
et ils participeront pleinement à l’amélioration du «mieux vivre
ensemble ».
Cette réflexion a permis d’ores et déjà de mettre en avant les divers
champs prioritaires pour lesquels les différents partenaires doivent
intervenir :
3 La propreté, l’entretien des espaces publics.
Qui concerne par exemple, l’enlèvement plus rapide des
encombrants, le nettoyage, l’amélioration des espaces verts…
3 La sécurité, la tranquillité.
Avec par exemple, l’installation d’un système de vidéosurveillance,
la diminution des nuisances sonores, un service de gardiennage…
3 L’accessibilité, le handicap.
Avec une meilleure prise en compte de l’accessibilité des
Personnes à Mobilité Réduite, et une meilleure gestion du
déplacement et du stationnement.
3 L’accompagnement social lié au logement en facilitant la
transmission d’information entre services compétents et en
participant à l’instruction des dossiers auprès des bailleurs.

Articles similaires

N°126 Pimax février 2001

Texte: 

Jeux et Familles en fête ! La nouvelle édition de " Jeux et familles en fête " a comme chaque année rempli son objectif : réunir un public nombreux et de tous âges, pour partager tout simplement le plaisir d’être ensemble à jouer et rire. Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette fête.

N°142 PiMax juillet et Août 2002

Texte: 

Participez aux premières “Foulées Maxévilloises” Pour inciter les Maxévillois à profiter de l’été en pratiquant une activité conviviale, la ville de Maxéville les invite à participer à la première édition
des "Foulées Maxévilloises" le : dimanche 7 juillet au complexe sportif Léo Lagrange à Champ le Boeuf.

 

N°175 PiMax juillet-Août 2005 - Lumières et romantismes à Maxéville

Texte: 

Le Grand Nancy a la chance d’accueillir la 6ème étape du Tour de France le 7 juillet prochain. Ce grand événement de renommée mondiale participe au rayonnement de toute l’agglomération et je connais nombre de Maxévillois fanas de « petite reine » ravis de cette occasion !

N°191 PiMax janvier 2007 - Blake et Mortimer in Maxéville

Texte: 

L'année 2007 apportera beaucoup de changements à Maxéville. Après le nivellement des carrières Solvay, les premières constructions commencent sur le plateau : logement, centre pénitentiaire, parcs de loisirs, terrains de sport… Aux Aulnes et au Champ le Boeuf, 2007 sera surtout une année de concertation pour les aménagements autour des immeubles, et des écoles. Le " Grand Nancy " va engager les travaux rue de la République et peut-être démarrer les aménagements entre Meurthe et canal. Au-delà des travaux nous souhaitons voir avec vous comment faire évoluer certains services, en tenant compte des demandes des familles, dans toute la dimension éducative.

Pim 207 juin 2008 - fête des fraises

Texte: 

Pour la fête des fraises, soyez écolO et prenez la navette hippO ! Les habitants de Meurthe-Canal pourront cette année se rendre à la fête des fraises et des fanfares en calèche. La navette hippO pouvant accueillir une dizaine de personnes effectuera ses rotations toutes les heures au départ de l’emplacement matérialisé rue Eugène Vallin, jusqu’à la rue Charcot.

 

Pimax N°222 Décembre 2009 - Maxéville -Gao

Texte: 

Maxéville - Gao : une coopération décentralisée dédiée à l’assainissement

Après le forum mondial de l’eau de Mexico de 2006 qui avait permis d’attirer l’attention de la communauté internationale sur le secteur de l’assainissement, et l’année 2008 consacrée année internationale de l’assainissement, les décideurs nationaux et les autorités locales se sont fortement mobilisés pour le développement de l’accès à l’assainissement à travers le monde. Ce secteur, peu pris en compte jusqu’alors par les politiques de développement, a alors été reconnu comme une composante essentielle du développement et de la santé publique dans le monde.