30px; }
Welcome Visitor:

Venissage exposition "En regard" Le préau à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Jeudii 6 février 2014 à 18h00 avait lieu le vernissage de l'exposition "En regard" de Françoise Chamagne et de Sophie Chazal, du 06 au 26 février 2014 au Préau à Maxéville. Ne me demander pas de faire un interview des artistes car j'ai proposer aux artistes mais elles ne se sentaient pas à l'aise face ç une caméra.

Je ne connais rien à l'art, je n'ai aucune connaissance mais cela ne m'a pas empêcher d'y aller puisque j'ai reçu une invitaion. Le préau propose depuis de nombreuses années une expostion une fois par mois. La dernière fois que j'y suis allé, c'était pour "tous à table".

A ma grande surprise, il y avait aussi des membres de l'équipe "Maxéville Ensemble et Autrement" qui n'était pas venu dans le cadre de la campagne municipal mais de simple spectateur suite aussi à une invitation.

Par respect au courrier que je reçois, dans la mesure où je peux être présent, je répond présent à l'invitation, ce qui fût le cas. Il y avait aussi Monsieur le Maire qui m'a indiqué que la commune a déjà travaillé avec l'artiste Françoise Chamagne dans le passé.

Il aurait fallu une personne compétente pour expliquer leur travail. A défaut, j'ai pris le fascicule disponible à l'entrée, et je l'ai scanné pour vous.

Album Photo du vernissage disponible en cliquant sur le la photo

Articles similaires

Tous à table ...à Maxéville

Texte: 

Galerie du Préau / IUFM de Lorraine - 5 rue Paul Richard à Maxéville Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00, jusqu’au 24 février 2012

16 photographies de Peter Mentzel, 16 portraits de 16 familles du monde entier, 16 habitudes alimentaires très différentes… Proposée par le centre pilote « La Main à la pâte » du Grand Nancy, l’exposition invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Ouverture exceptionnelle pour les familles ce dimanche 22 janvier de 14h00 à 18h00. A cette occasion, le cuisinier de l’IUFM proposera aux familles un cours de cuisine, suivi d’un goûter ! Entrée libre

L’exposition A Table ! 15 pays/15 caddies invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Mises en scène, les seize photographies de Peter Menzel sont les portraits de seize familles du monde entier, avec les produits consommés en une semaine. Elles représentent des réalités très diverses dans chaque continent : des familles pauvres et des familles riches, de la campagne ou de la ville, une nourriture traditionnelle ou internationale. Ces photographies amènent à s’interroger et à réfléchir. Comment les hommes se nourrissent-ils ? Quelles sont les conséquences des choix alimentaires sur la santé, sur l’environnement, sur la vie d’autres hommes ? Qu’est-ce que la faim dans le monde ? Qu’est-ce que la mondialisation ? Comment venir en aide aux personnes les plus démunies dans les pays riches ? L’auteur Peter Menzel, né en 1948, réalise des reportages en freelance. Ses photographies sont régulièrement publiées dans des périodiques comme GEO, Le Figaro, Paris-Match, New York Times Magazines. En novembre 2005, Peter Menzel et sa compagne publient un nouveau livre autour de la vie quotidienne et de la nourriture à travers 24 pays. Il s’agit de Hungry planet qui a reçu le prix du meilleur livre de l’année de la fondation James Beard et celui de la fondation Harry Chapin Media. Les 16 photographies de l’exposition sont tirées de cet ouvrage. Ateliers scientifiques et artistiques pour les scolaires et pour les centres de loisirs : Des ateliers appartenant à des domaines disciplinaires variés : arts-visuels, géographie, sciences, éducation civique, éducation au développement durable sont proposés. - Atelier « Lecture et production d’images » : interroger la photographie, comment elle a été faite, comment on la reçoit, ce que l’on peut en dire et comment on l’interprète. - Atelier « Santé et alimentation » : avec l’étude de la pyramide alimentaire qui illustre en un clin d’œil un régime alimentaire équilibré en diversité et en qualité. - Atelier « Manger ici, manger ailleurs » : la diversité de l’offre alimentaire dans le monde la recherche des causes : les facteurs géographiques, économiques, religieux et politiques. - Atelier « La faim dans le monde » : où se situent les familles qui souffrent de la faim dans le monde ? Quelles sont les causes possibles de la faim ? Quelles solutions existe-t-il ? A vos fourneaux maintenant : Pour toute la famille, les dimanches 22 janvier et 12 février 2012 de 14h à 18h, spectacle et goûter. Inscription obligatoire pour les scolaires sur cet agenda en ligne : - les mardis et jeudis : visite libre de 8h à 18h - les lundis et vendredis de 9h à 11h et 14h à 16h : Ateliers scientifiques et artistiques encadrés par des animateurs (cycle 3, durée 2 heures). - les mercredis pour les centres de loisirs, les MJC... Pour valider votre inscription, vous devez absolument la confirmer par mail auprès de : pauline.lamotte@polytechnique.edu Des informations complémentaires vous seront demandées. A Table ! 15 pays/15 caddies est une exposition proposée par le Centre pilote La main à la pâte du Grand Nancy au Préau, galerie de l’IUFM de Lorraine/Université de Lorraine, 5 rue Paul richard – 54320 Maxéville / 03 83 17 68 68 du 16 janvier au 24 février 2012. http://www.lorraine.iufm.fr/lamap/a_table.php

Article Pimax 2001

débat internet à Maxéville

Texte: 

Débat internet à Maxéville

Vernissage coin café convivial à Maxéville

Texte: 

Depuis trois ans, la Mairie de Maxéville a confié au Secours Catholique un local au pied de l’immeuble de La Balance. Retour sur cette initiative originale..
Au-delà de la simple distribution d’aides alimentaires ou de vêtements, le Secours Catholique s’investit dans des projets d’accompagnement en allant à la rencontre de celles et ceux
qui en ont besoin.

C’est ainsi tout naturellement que les équipes de la Mairie de Maxéville ont suggéré à l’association de se mobiliser en faveur des habitants de La Balance, un immeuble
de 52 familles isolé géographiquement.
Un local a ainsi été mis à la disposition du Secours Catholique au bas de l’immeuble. L’association a investi ce lieu en avril 2010. "Les élus de la Mairie nous ont vraiment fait
confiance. En commençant cet accompagnement à taille humaine, nous avons plongé dans l’inconnu. Tout a été créé", explique Dominique Fisson, responsable du projet. Et
d’ajouter comme une devise à sa démarche : "On vit d’abord, on déchiffre après, pas à pas."

Un lieu ouvert à tous

Une semaine après son inauguration, le local se
transformait tous les jeudis après-midi en Café convivial.
L’occasion de se retrouver chaque semaine pour parler,
échanger, tisser du lien. "Nous sommes là pour poser un
regard neuf sur ces personnes, sans aucun jugement. De
chaque difficulté, nous essayons de faire quelque chose de
constructif pour toujours rester dans une dynamique de
vie", précise Dominique Fisson. à ces rencontres informelles
hebdomadaires, s’ajoutent des accompagnements individuels
qui peuvent prendre diverses formes, comme un coup de pouce
pour s’acquitter de formalités administratives, de l’aide pour
obtenir un micro-crédit ou lutter contre des addictions.

Faire pour et avec les habitants

Ce projet a également permis de mettre en place des actions
communes pour le bien de l’ensemble des résidents. Première
réalisation concrète, la calèche se déplace désormais à la
Balance pour accompagner les élèves sur le chemin de l’école.
Les chevaux de la police municipale sont même venus glisser
leur nez par la fenêtre du local ! Le terrain autour de l’immeuble a
également été entièrement nettoyé par les habitants et des jeux
pour les enfants ont été aménagés. La rénovation du parking,
effectuée également en partie par les résidents, et l’installation
d’une dalle en béton délimitant l’espace réservé aux poubelles
ont contribué à améliorer le cadre de vie.

Des moments à vivre ensemble

Outre les anniversaires et les galettes des rois fêtés dans le local,
l’année est rythmée par des événements incontournables. Ainsi,
dès 2010, La Balance a organisé sa Fête des voisins. Le succès a été au
rendez-vous avec un grand buffet installé sur le terrain remis en état.
En décembre, c’est au tour de saint Nicolas de rassembler petits
et grands autour de friandises offertes par les habitants. Autre
temps fort collectif préparé avec le soutien de la Mairie, une sortie au
parc d’attractions de Fraispertuis a réuni 75 habitants pour une
journée festive en famille.
Le Secours Catholique crée d’autres occasions de sortir
du quartier, comme par exemple récemment une séance de
relooking au vestiaire de l’association. Des sorties culturelles
sont aussi envisagées. Pas question de routine pour les
animateurs du Café convivial ! Ouvert sur l’extérieur, le local
accueille régulièrement d’autres structures et associations
locales. Lieu de réseau et de partage, il permet de prendre la
parole, de s’informer, de prendre conscience de ses capacités, de
se construire... "Vivre de la relation pour être plus fort", les mots
de Dominique Fisson résument bien la finalité de la démarche.

Maxéville la sportive

Texte: 

Le sport à Maxéville ? Ce sont 25 associations sportives proposant 40 disciplines, comptant près de 2 000 adhérents encadrés par plus de 300 bénévoles, pratiquant dans 8 structures sportives et de loisirs et 11 terrains de proximité. Pour en favoriser l’accès à tous les Maxévillois, la municipalité s’investit pleinement pour le développement et la promotion du sport dans la commune. Ainsi, ce sont 17 agents municipaux qui y travaillent au quotidien ; 10 020 h d’activités proposées dans les complexes et les stades et plus de 150 000 € de subvention de fonctionnement versées aux associations sportives maxévilloises. Pour renforcer les liens que la ville entretient avec les associations, favoriser le développement de leurs activités et valoriser l’engagement sportifs et bénévoles, la ville a mis en place en septembre 2009 l’école municipale des sports (EMS). Un label éponyme a également été crée, qui reconnaît, dans le cadre d’un partenariat noué entre la ville et les associations ainsi labellisées, la qualité du travail effectué, notamment dans le domaine de la formation des cadres et des jeunes Les diplômes ont été remis le 11 juin dernier à l’occasion du 1er Gala des Sports qui s’est déroulé au CILM en présence des associations sportives, mais aussi des élus et personnalités locales. Bref, les incontournables du monde du Sport.

Toutes les associations sportives ont été mises à l’honneur, du loisir au haut niveau ! Pour clore la manifestation, Monsieur le Maire et Serge El Founi, adjoint au sport ont récompensé Laura Cruaux et Alexandre Petitjean, respectivement championne de France cadette de karaté et international espoir de squash, qui se sont vu remettre le prix de sportive et sportif Maxévillois de l’année.

 

Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Texte: 

Le nouveau centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la justice a inauguré le 9 juin 2009 le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville (lire le discours).

 

Inauguration de Nancy-Maxeville par Rachida DatiBâti en moins de 3 ans, il constitue le sixième centre pénitentiaire ouvert depuis l'automne 2008 dans le cadre du programme 13 200 -places de détention-.

« La prison, ce n’est pas seulement des murs et des bâtiments en béton, mais c’est aussi des paysages qu’on offre aux personnels et aux détenus » Jean Pierre Guerrin, architecte, responsable du programme pénitentiaire à l’agence Valode et Pistre

Bénéficiant d’une architecture novatrice, le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville marque une nouvelle génération d’établissement pénitentiaire. Sa conception est au service d’une détention humanisée et conjugue sécurité, sûreté, dignité et réinsertion. Sa réalisation et gestion relève d’un modèle contractuel innovant avec le  partenariat public-privé. Alors que son exploitation et sa maintenance sont assurées par un bailleur privé, son utilisation relève de l’administration pénitentiaire, locataire de l’établissement pour une durée de 30 ans.
Edifié en zone urbaine, le nouveau centre pénitentiaire tourne une  page d’histoire avec la  fermeture de la maison d’arrêt Charles III.

 

L’établissement pénitentiaire de Nancy-Maxeville en chiffres :

690 places ;
280 personnels pénitentiaires ;
4 quartiers d’hébergement (1 maison d’arrêt pour femmes -30 places-, 2 maisons d’arrêt pour hommes -390 places- et 1 centre de détention pour hommes -240 places-) ;
10,5 m 2 : surface d’une cellule individuelle, 13 m2 : cellule double et 19 m2 cellule pour personne à mobilité réduite ;
3 unités de vie familiale ;
1 unité de consultation et de soins ambulatoires ;
1 gymnase ;
1 terrain de sport ;
2400 m2 d’ateliers ;

ACQA Association collectif du Quartier des Aulnes

Nom: 
Christian LINTINGRE
adresse: 
54320 Maxéville
France
Contenu: 

J'ai le plaisir aujourd'hui de vous présenter l'ACQA, une association qui existe depuis 2003 sur le quartier des aulnes. Et pour les personnes qui ne savent pas où ce quartier se situe, il suffit d'aller sur le haut-du-lièvre et de chercher la tour panoramique. Ce quartier fait aussi partie de la commune de Maxéville. Vous pouvez retrouver une vidéo sur le quartier lors de la sortie de vélo organisé par le MIG.

J'ai profité que l'ACQA organise la fête du quartier le samedi 23 juin pour aller jeter un coup d'oeil. Depuis le temps que je dois interviewer christian LIntingre président de l'association, car nous nous sommes manqué lors d'un rendez-vous précédent. Ce samedi là, le soleil était au rendez vous comme cricri le DJ de la journée. en fait cricri est l'animateur des thés dansant du MIG mais sur l'invitation daniel Jacob a marqué christophe alors je n'ai pas percuté que c'était cricri jusqu'à ce que je le vois.

Mémoire de Maxéville

Texte: 

Mémoire de Maxéville est un atelier animé par un groupe de bénévoles qui rassemble, numérise et commente des documents sur l’histoire de la commune et de ses habitants. Ainsi, petit à petit, s’est constituée une base documentaire vivante qui n’a pas pour ambition de « rédiger une histoire de Maxéville » mais de mettre en valeur ce qui constitue l’identité du territoire auquel la population est très fortement attachée.

J'ai découvert ce site depuis un bon bout de temps mais je n'avais pas eu le temps de vous en parler. Aujourdh'ui c'est chose faite. Je trouve ce genre de site très utile à la population. D'ailleurs mon travail rejoint un peu celui-ci dans la mesure où ma spécialité c'est la vidéo. Peut-être que dans 20 ans si jamais youtube et viméo existe encore, on pourrait  revisionner les vidéos des années 2 000. Dans 20 ans, j'aurais l'âge qu'à Daniel Jacob aujourdhui avec j'espère encore mes cheveux.

Article sur Pimax 2001

Vide grenier des Lynx Maxévillois

Texte: 

Les lynx maxévillois avait organisé un vide grenier le jeudi 9 mai sur le plateau de haye plus précisément la rue qui se trouve devant la prison de Maxéville et juste à côté du stade Darnys. Désolé de ne pouvoir cité le nom de la rue car vous savez très bien que j'ai un problème avec les noms des rues. Bref, en descendant faire mon reportage chez le concessionnaire Maxxces à maxéville, j'ai vu le panneau "vide grenier" à la hauteur du Zénith et là je me suis souvenu qu'il y avait un vide grenier.

Alors en remontant de mon reportage photo vers 12h00, je suis passé voir serge EL FOUNI président des Lynxs Maxévillois, responsable de ce vide grenier. En arrivant, j'ai pu discuter un peu avec André MARCHAND un élu qui était de permanence ce jour là. Et nous avons constater avec regret qu'il y avait de l'abus du côté des participants.

Le principe d'un vide grenier est de proposer les affaires privées, des objets, vêtements ou autres, qui pourraient intéresser les gens. Hélas, tous ne joue pas le même jeu. Il y avait des professionnels qui proposainet carrément des objets neufs comme si c'était un magasin. C'est un peu dommage vis-à-vis des autres stands.

Il y avait du monde, j'avais pas trop envie de faire le tour du vide grenier. Tout simplement parce que je ne pouvais pas filmer les gens sans leur autorisation. Alors je suis allé voir serge et son équipe qui avaient la frite. D'ailleurs, ça sentait la frite au stand de la buvette.

Le prochain vide genier sera celui du comité des fêtes du champ-le-boeuf au parc de Laxou dont je vais participer car c'est juste à côté de chez moi. Je pourrais ainsi proposer mes objets encombrants dont vous pouvez déjà voir à la rubrique bonnes affaires.