30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°229 juillet-Août 2010 - Le sport à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Le sport à Maxéville ? Ce sont 25 associations sportives proposant 40 disciplines, comptant près de 2 000 adhérents encadrés par plus de 300 bénévoles, pratiquant dans 8 structures sportives et de loisirs et 11 terrains de proximité.

Pour en favoriser l’accès à tous les Maxévillois, la municipalité s’investit pleinement pour le
développement et la promotion du sport dans la commune. Ainsi, ce sont 17 agents municipaux
qui y travaillent au quotidien ; 10 020 h d’activités proposées dans les complexes et les stades
et plus de 150 000 € de subvention de fonctionnement versées aux associations sportives
maxévilloises.
Pour renforcer les liens que la ville entretient avec les associations, favoriser le développement
de leurs activités et valoriser l’engagement sportifs et bénévoles, la ville a mis en
place en septembre 2009 l’école municipale des sports (EMS). Un label éponyme a
également été crée, qui reconnaît, dans le cadre d’un partenariat noué entre la ville et
les associations ainsi labellisées, la qualité du travail effectué, notamment dans le
domaine de la formation des cadres et des jeunes
Les diplômes ont été remis le 11 juin dernier à l’occasion du 1er Gala des Sports qui
s’est déroulé au CILM en présence des associations sportives, mais aussi des élus
et personnalités locales. Bref, les incontournables du monde du Sport.
Toutes les associations sportives ont été mises à l’honneur, du loisir au haut
niveau !
Pour clore la manifestation, Monsieur le Maire et Serge El Founi, adjoint au sport
ont récompensé Laura Cruaux et Alexandre Petitjean, respectivement championne de
France cadette de karaté et international espoir de squash, qui se sont vu remettre le
prix de sportive et sportif Maxévillois de l’année.

tribune libre : Fusion des 2 clubs de football maxévillois
Pour cette dernière tribune avant les vacances, j’aurais pu vous parler : de l’examen du compte administratif lors du dernier conseil municipal ; de l’augmentation toujours et encore de la
dette de notre ville ; de la diminution d’année en année de nos investissements, à Maxéville le slogan présidentiel s’est transformé en « s’endetter plus, pour investir moins » ;
ou encore du renouvellement de la subvention
de 60000 € pour le club de Nancy-
Volley et ce sans aucune condition quant à
leurs résultats sportifs.
Mais j’ai choisi de me pencher sur la fusion
des deux clubs de football maxévillois, le RC
Maxéville et l’AS Champ-le-Boeuf. Une fois de
plus, cette fusion a été initiée par la majorité
municipale UMP sans aucune concertation
avec les personnes concernées. Le regroupement
des 2 clubs sur un même site, le stade
Darnys n’est pas sans créer des difficultés aux
familles et risque de priver de nombreux
enfants de la pratique du football pourtant
vecteur éducatif très important.
Pourquoi ?
Les entraînements et les matches sont
maintenant au stade Darnys et celui-ci est
très éloigné des quartiers Champ-le-Boeuf et
Centre ce qui implique des problèmes de
transport. Les parents sont dans l’obligation

d’accompagner les enfants, souvent en bus
(minimum 3€).
Nous savons bien aussi que dans les familles,
il y a souvent plusieurs enfants d’âges rapprochés.
Le fait d’avoir sur le quartier du
Champ-le-Boeuf le site Léo Lagrange permettait
aux parents de faire pratiquer à chaque
enfant sur un même lieu des activités
diverses. Pour certains, lors de la rentrée
prochaine, il va falloir choisir lequel d’entre
eux aura le droit de pratiquer un activité,
parce que les parents ne pourront pas être
aux 2 endroits en même temps.
Pourtant des solutions existent. J’avais avec
mon équipe proposé dans mon programme
lors des élections municipales de 2008, la
mise en place d’une mini-navette à Maxéville.
Cette mini-navette avait pour rôle de faciliter
les déplacements à l’intérieur de Maxéville et
de rapprocher les quartiers entre eux. Avec
cette navette, nous voyons bien que les
problèmes énoncés précédemment seraient
facilement résolus.
La majorité municipale UMP a préféré mettre
en place une calèche tirée par 2 chevaux
qui ne répond en rien aux problèmes de
déplacement des Maxévillois.
Enfin, toute l’équipe «Maxéville, un nouvel élan»
vous souhaite de bonnes vacances estivales.

Commentaires

Pages

Articles similaires

N°136 PiMax janvier 2002

Texte: 

Votre Maire, Henri Bégorre, le Conseil Municipal et le Personnel Communal adressent à Chacune et à Chacun leurs Meilleurs Voeux pour cette Nouvelle Année.

En cette période traditionnelle d'échanges de voeux, la ville invite les familles de Maxéville qui le désirent, à envoyer leurs souhaits de bonne année par Internet. Des cartes animées, personnalisées, rigolotes ou esthétiques, à envoyer sans modération et gratuitement à tous vos proches, d'un coup de clic !

N°185 PiMax juin 2006 - Maxéville prend ses quartiers d'été

Texte: 

En 1995, Maxéville et 19 autres communes décidaient de s’engager dans la création d’une communauté urbaine. Aujourd’hui, le Grand Nancy fait partie de notre quotidien à travers l’entretien des voiries, le ramassage des ordures ménagères, les transports en commun ou en encore avec la rénovation du Zénith et les travaux réalisés au stade Marcel Picot. L’amélioration de notre cadre de vie et la diversification de l’offre de services sont actuellement en discussion sur l’ensemble de l’agglomération et évidemment à Maxéville. Du Plan Local d’Urbanisme (ancien Plan d’Occupation des Sols), avec en préambule le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), en passant par le Plan de Déplacement Urbain (PDU) ou encore le projet d’agglomération, le projet de renouvellement urbain… Tout cela vous semble compliqué et loin de vous. Au contraire, je vous assure que derrière tous ces sigles nous sommes en train de construire votre quotidien de demain. Pour vous aider à comprendre, à prendre part à ces projets, je propose de vous les présenter et de vous écouter à l’occasion de réunions, d’expositions.
N’oubliez pas également de venir vous amuser à l’occasion des fêtes de quartiers !
Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°215 avril 2009 - un week end de rugby à Darnys

Texte: 

Dans le cadre des «Aventures Partagées du Plateau de Haye », Maxéville accueille au stade Darnys la 1ère édition du Stanislas Seven, tournoi international de rugby à 7, le plus grand évènement
rugbystique 2009 de tout l’Est de la France.
Future discipline olympique, le rugby à 7 se joue sur grand terrain, selon les mêmes règles que la version à 15. Cette forme de rugby émergente se développe dans le monde entier : Nouvelle-Zélande
et Afrique du Sud, nations phare de l’ovalie l’ont déjà adoptée. Passionnés de rugby, amateurs sportifs et curieux, tous, à coup sûr, pourront apprécier cette variante extrêmement spectaculaire
de la discipline : vitesse de jeu accrue, peu de regroupements, longues passes et un grand nombre d’essais.

 

Pimax N°232 novembre 2010 -

Texte: 

Maxévilloises, Chers Maxévillois,

Vendredi 8 octobre 2010, nous avons eu la chance et l’honneur d’accueillir, au sein de l’Hôtel de Ville de Maxéville, Madame la Ministre Fadela AMARA, afin d’inaugurer la plateforme

mobilité du Grand Nancy.

 

De nombreuses structures, notamment associatives se sont inscrites dans une démarche partenariale avec le Grand Nancy, les partenaires locaux, le Conseil Général et l’Etat, afin

que ce projet puisse voir le jour.

La plateforme mobilité permet de résoudre les problèmes de déplacement des demandeurs d’emploi et des personnes en emploi précaire, à travers l’aide au déplacement et l’accompagnement

au permis de conduire. Trouver l’offre la mieux adaptée en fonction des besoins, faire découvrir de nouveaux moyens de déplacement, identifier les besoins non couverts

actuellement, et contribuer à l’émergence de solutions nouvelles, voilà peut-être les principales missions de cette plateforme.
Au-delà, le permis de conduire restant malgré tout un élément important dans l’accès à l’emploi, un ensemble de solutions permet d’accompagner les personnes à l’obtention de ce
dernier à travers un parcours spécifique de formation, un soutien pédagogique, des aides financière. Vous pouvez découvrir davantage ce dispositif en page 3 du Pimax’.
La Mairie de Maxéville a toujours fortement soutenu les associations oeuvrant dans le domaine de l’accompagnement social.
Une dizaine d’associations sont de fait implantées sur la commune et bénéficient de l’appui fort et d’un soutien attentif de la municipalité.
Parallèlement, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale, ainsi que le Programme de Rénovation Urbaine vu à l’échelle de notre agglomération apportent des possibilités concrètes
 
d’actions à travers la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Nous avons
choisi une solidarité des 20 communes. Cette complémentarité d’action de
chaque commune avec les associations dans un contrat avec l’Etat et les
Collectivités Territoriales vise à ne pas empiler des dispositifs, mais
permettre à tous une formation, une insertion, la socialisation des
personnes, à travers l’accès aux loisirs pour tous, l’accompagnement des
enfants que ce soit dans le domaine scolaire ou périscolaire, l’action en
faveur des personnes âgées, l’action sociale d’urgence, et enfin tout ce qui
concourt à l’accès à l’emploi, au logement, au mieux vivre.
J’espère que cette visite ministérielle permettra de conforter l’ensemble de
ces actions, et je suis convaincu que la plateforme mobilité aidera les plus
modestes à croire en leur chance pour leur avenir.
Les actions solidaires sont importantes pour la municipalité et nous continuerons
à agir en ce sens. Je terminerais par une citation de Fadela
AMARA : «Nous le voyons ici, lorsque des volontés fortes se mobilisent,
les projets avancent et se concrétisent, et ce, au profit des habitants des
quartiers».
Votre Maire