30px; }
Welcome Visitor:

La jeunesse, l’un des atouts majeurs de Maxéville "Vivre Maxéville"

Onglets principaux

Posté par Vivre Maxéville le 20 février 2014 dans Projet | Commenter

Maxéville présente des caractéristiques assez atypiques dans son environnement. Par exemple, elle est l’une des villes les plus « jeunes » de l’agglomération nancéienne : plus de 44 % de la population a moins de 30 ans (11 points de plus qu’à St-Max par exemple et 7 points de plus qu’Essey-les-Nancy) et la moyenne d’âge de la ville s’établit à 36 ans (la 2ème plus jeune de l’agglomération).

Cette jeunesse est un atout formidable : grâce à cela, nos écoles maintiennent, globalement, leurs classes, les sections proposées par nos associations sont bien remplies et nos quartiers sont vivants, comme en témoignent les fêtes qui y sont organisées.

A nous d’offrir à cette population les réponses aux besoins qu’elle exprime :

- pour les jeunes parents, des modes de garde adaptés, une ville où il fait bon élever ses enfants et un dispositif éducatif de qualité,

- pour les jeunes qui entrent -ou vont entrer- dans la vie active, des moyens de transport pour rejoindre le lycée, la fac ou les lieux de vie de l’agglomération, des solutions de logement qui favorisent la décohabitation lorsqu’elle est souhaitée, des perspectives d’intégration socio-professionnelle,

- pour les plus jeunes, des activités de loisirs et de multiples possibilités de s’ouvrir au monde (par exemple avec Pumuckl) mais aussi de se dépenser.

Pour la liste « Vivre Maxéville », le prochain mandat sera particulièrement consacré à tirer partie de cette richesse en renforçant les relations entre générations, en développant une vaste réflexion autour du Projet Educatif Global, en adaptant, plus encore, les services publics locaux aux besoins de ces populations.

Articles similaires

Vivre l'ouverture culturelle "vivre Maxéville"

Texte: 

Vivre l’ouverture culturelle

Posté par Vivre Maxéville le 7 mars 2014 dans Projet | Commenter

Maxéville la culturelle : voilà un pari qui n’était pas gagné ! Pourtant, à force de détermination, sans perdre sa mémoire, en créant et en rénovant les équipements de la ville, en ouvrant l’offre culturelle à tous les habitants, quels que soient leurs âge, revenus et quartier, en favorisant l’expression culturelle dans les rues, au plus près des habitants, Maxéville est désormais reconnue pour sa richesse et son ouverture culturelle.

Conférence Presse Henri Bégorre pour "Vivre Maxéville"

Texte: 

Henri Bégorre Maire sortant de Maxéville a confié toute la presse pour une conférence de presse ce samedi 1 février à 11h à la salle de la justice à Maxéville. Un site internet sera prochainement ouvert pour cette campagne. Notre cher ami Daniel via son blog Max Dany a déjà publié un résumé sur cette conférence, et je ne pourrais mieux faire.

Habiter à Maxéville "Vivre Maxéville"

Texte: 
Posté par Vivre Maxéville le 24 février 2014 dans Projet | Commenter

Maxéville accueille de nombreux logements sociaux, c’est un fait indéniable. Les deux plus récents quartiers des Aulnes-Tour Panoramique et du Champ le Bœuf ont été créés à partir d’une proportion significative de logements sociaux tandis que dans le centre et sur Meurthe-Canal, des programmes plus épars ont contribué, au fil du temps, à densifier la ville.

Interview de henri Bégorre sur France Bleu Lorraine

Texte: 

Lors de mon petit déjeuner ce matin, à la radio, le chroniqueur avait annoncé qu'il allait recevoir Henri Bégorre Maire de Maxéville pour une interview à 8h10. Je me suis dis que ce serait fort utile d'avoir cette captation sonore mais comment faire ? He bien, il fallait simplement enregistrer la bande sonore, pour ce faire j'ai écouter la radio sur internet et j'ai enregistrer le son avec mon téléphone portable, ensuite il suffisait de faire un montage.

Cet interview sera diffuser plusieurs fois dans la journée puisque je l'ai entendu de nouveau à midi. Cela ne concerne pas les élections municipales de Maxéville mais plutôt celui du Grand Nancy.

Mobiliser des fonds pour Maxéville "Vivre Maxéville"

Texte: 
Posté par Vivre Maxéville le 25 février 2014 dans Bilan | Commenter

Près de 200 millions d’Euros pour Maxéville ! C’est le total des interventions des institutions engagées en faveur de la transformation de Maxéville : mairie, Communauté Urbaine, collectivités locales, bailleurs sociaux, etc. Cette mobilisation a permis à Maxéville de se transformer profondément.

Vivre paisiblement de "Vivre Maxéville"

Texte: 

Ne disposant pas de vidéo sur la proposition "vivre paisiblement" du candidat Henri Bégorre pour "vivre Maxéville". Je fais un copier coller sur ce site d'après le blog de campagne, en ajoutant une information supllémentaire sur une délibération trouvé sur internet.

Chacun aspire à la tranquillité dans sa ville. Maxéville s’est engagée, très tôt, dans le dispositif du Contrat Local de Sécurité Intercommunal, tout en multipliant les initiatives propres à son territoire : local de la police municipal largement accessible, brigades équestres de police municipale, intervention d’ASVP, actions d’animation et de prévention, etc.

Aujourd’hui, le projet de la liste « Vivre Maxéville » est de consolider les mesures déjà engagées en s’appuyant sur le dispositif intercommunal et notamment :

- en promouvant l’implantation d’une Maison de Justice et du Droit sur le plateau de Haye,

Compte Rendu réunion "Vivre Maxéville", je ne serais jamais Maire

Texte: 

Vendredi 7 février de 18h à 20h avait eu lieu la réunion de l'équipe "Vivre Maxéville" au complexe Léo Lagrange à la salle Imouzzer. Comme j'y suis allé à la réunion de l'équipe de "Maxéville Ensemble et Autrement", j'ai pu faire une comparaison entre les deux réunions: deux styles totalement différent.

En 2008, je suis venu déjà dans la même salle, mais les tables étaient placé en rond et la salle était remplie. Aujourd'hui, comme vous pouvez le voir sur la photo, nous avons le Maire qui fait face au publicc venu nombreux. Et la qualité de l'échange était au rendez-vous grâce notamment à la présence d'habitants qui connaissent leurs sujets.