30px; }
Welcome Visitor:

Revue de blog

Onglets principaux

Texte: 

Notre revue de blog sur Maxéville avec quelques phoos de Christophe Choserot qui fait l'actualité de la semaine. Un article de l'est républicain sur l'accident de la route de Michel Dinet. Le dernier mot de Henri Bégorre sur le Pimax sur le blog de Max dany, ce qui me fait penser qu'il me reste plus que deux ans de magazines Pimax a publier avant d'arriver à celui-ci. Vous pouvez retrouver toutes les éditions du PImax sur notre site en cliquant sur la photo du Pimax sur la colonne de gauche.

merci à arnaud pour les photos lors du conseil municipal ce dimanche 30 mars 2014. La vidéo du discours de Christophe Choserot vient d'être disponible. Par conséquent, il va falloir écrire un article dessus.

 

Avec Christophe Choserot, futur maire de Maxéville, pour évoquer les problèmes de saturation de l'entrée Nord de l'agglomération.

Source : L'est Républicain . Décès de Michel Dinet

Il devait être aux alentours de 23 h 30, hier soir, lorsque Michel Dinet, pour des raisons qui restent à déterminer, aurait perdu le contrôle de son véhicule sur la départementale 4, entre Colombey-les-Belles et Vannes-le-Châtel, sur le territoire de la commune d’Allamps, dans le Sud Toulois.

À leur arrivée sur les lieux de l’accident, les secours ont pris en charge le président du conseil général de Meurthe-et-Moselle qui était inconscient. Sur place, les sapeurs-pompiers de la caserne d’Allamps, épaulés vraisemblablement par leurs collègues de Vannes-le-Châtel et de Colombey, appuyés par les médecins réanimateurs d’une équipe du SAMU se sont activés et ont pris en charge Michel Dinet. Malheureusement en vain.

Un choc d’une grande violence

Pendant ce temps, le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, arrivait sur les lieux, précédé du colonel de gendarmerie. Des déviations et un important périmètre de sécurité étaient mis en place afin de tenir éloignés les curieux et ainsi de permettre aux forces de l’ordre de faire les premières constatations tout en recueillant les éléments qui permettront de comprendre pourquoi le monospace a quitté la chaussée avant de s’encastrer dans un arbre au niveau de l’intersection avec le chemin communal menant au petit village d’Allamps.

Quoi qu’il en soit, vu l’état du véhicule – l’avant était totalement détruit – au moment de sa prise en charge par la dépanneuse, tout laisse à penser que le choc a dû être d’une grande violence. Cette nuit, aucune information ne filtrait, le black-out était total. Pourquoi la voiture de Michel Dinet a quitté la route dans cette longue ligne droite sombre ? Qui a donné l’alerte ? Était-il seul à bord du véhicule ? Michel Dinet était-il décédé à l’arrivée des secours ? Autant de questions qui restent pour le moment sans réponse de la part des autorités, lesquelles sont restées discrètes tout au long de l’intervention.

Yannick VERNINI

 

Commentaires

Source l'est républicain

« CELA FAIT TOUJOURS quelque chose d’aller sur un accident. Mais lorsqu’on connaît la victime, cela fiche vraiment un coup ». Jean-François Baltard. ne s’attendait pas à démarrer son mandat de maire d’Allamps comme ça. Elu officiellement à la tête de ce petit village du Toulois lors du conseil municipal de samedi après-midi, l’ex-premier adjoint a été réveillé en pleine nuit, à 0 h 37 précisément.

C’est son prédécesseur qui l’a tiré du lit. L’ancien maire qui figurait toujours sur les tablettes des secours, venait d’apprendre qu’un grave accident s’était produit sur le territoire de la commune. Il a immédiatement transmis l’information et les responsabilités de maire à son successeur.

François Baltard a filé le long de la départementale 4, là où un véhicule a percuté un arbre. Lorsqu’il est arrivé, de nombreux gradés de la gendarmerie étaient déjà sur place ainsi que le préfet. Car l’automobiliste victime de la sortie de route, n’était pas un conducteur ordinaire. Il s’agissait de Michel Dinet, le président du conseil général 54.

« C’était un voisin, c’était l’ancien maire de Vannes-le-Châtel, le village d’à côté, et le conseiller général du coin. C’était quelqu’un qui se battait pour son canton. J’avais des rapports amicaux avec lui », réagit le maire d’Allamps, tout en émotion retenue.

Après la stupeur et le choc de la nouvelle de la disparition d’une figure majeure de la vie politique de Meurthe-et-Moselle, vient le temps des questions. En particulier sur la cause de la sortie de route mortelle.

« Une enquête est en cours et il n’y a pour l’instant aucune certitude », indique la substitut du procureur de permanence. Et d’ajouter : « Même si nous faisons preuve d’une attention particulière en raison de la personnalité de la victime, nous suivons la procédure habituelle en matière d’accident mortel ».

Jamais de chauffeur le week-end

Chargés des investigations, les gendarmes de communauté de brigades de Toul ont donc procédé aux constatations d’usage sur les lieux de l’accident. Une expertise de la voiture de Michel Dinet, un Renault Scénic, pourrait avoir lieu dans les prochains jours pour essayer de reconstituer le scénario du drame et déterminer, en particulier, la vitesse à laquelle circulait le véhicule.

En revanche, il n’est pour l’instant pas question d’autopsie. La dépouille de l’élu n’a pas été conduite à l’Institut médico-légal de Nancy mais au funérarium de Toul. Auparavant, un examen externe du corps a eu lieu et des prélèvements sanguins ont été effectués. Des prélèvements dont les résultats seront connus dans les 48 heures. Actuellement, c’est l’hypothèse d’un malaise ou d’un assoupissement qui est privilégiée par les enquêteurs. Un coup de volant pour éviter un animal n’est pas, non plus, exclu.

Le président du conseil général n’utilisait jamais de chauffeur le week-end. Il conduisait lui-même. Il rentrait de chez ses parents habitant Neufchâteau dans les Vosges, lorsque l’accident s’est produit. Il avait passé la soirée avec eux et était presque arrivé chez lui à Vannes-le-Châtel. Son Renault Scénic s’est déporté, en pleine ligne droite, sur la gauche. Et il est allé percuter de plein fouet un arbre de l’autre côté de la chaussée. Un choc terrible. L’élu est mort sur le coup.

Christophe GOBIN

Source est républicain

Plusieurs milliers de personnes, des ministres aux anonymes en passant par les élus et les responsables économiques ou associatifs ont, le jeudi 3 avril 2014 à Nancy, rendu hommage à Michel Dinet, président du conseil général de Meurthe-et-Moselle, victime d'un accident de la route dans la soirée du samedi 29 mars.

Pages

Articles similaires

Les ateliers de quartiers, la fête du 13 juillet, accident sur A31

Texte: 

Et dire que je circulais sur l'A31 vers 5h du matin ce jour là justement à hauteur de custines dans le sens Metz-nancy. On ne sait pas dans quel sens ce véhicule roulait.

 

Revue de blog de maxévilleTV semaine 43 : du bruit autour du Totem Materia Prima

Texte: 

Pour notre rubrique "revue de blog", je saisi de nouveau le dossier de matéria prima dont les commentaires circulent sur facebook et le blog de Daniel. Pourquoi matéria prima est au coeur de l'actualité de Maxéville ?

Au mois d'août 2013, j'avais déjà fait un article sur les difficultés que rencontre cette association. Pour les personnes qui ne connaissent pas cette association ,j'avais également fait un article de l'association sur l'annuaire des associations.

Et pour terminer, lors du dernier conseil municipal le 30 septembre 2013, l'affaire numéro 11 porte sur la subvention exceptionnelle pour matéria prima. la question qui se pose est : est-ce que matéria prima est devenu un enjeu électoral pour 2014 ? Je pose cette question suite donc aux propos de Didier Manuel recueilli sur facebook à travers benjamin.

En lisant les propos de Didier Manuel, qui réagit face à l'article paru dans le journal, je ne trouve pas de critique directe sur matéria Prima ou alors je ne sais pas lire. Il me semble aussi que lors du conseil municipal du 30 septembre, Christophe Choserot et Daniel Jacob ont voté pour cette subvention exceptionnelle avec la remarque qu'il ne faudrait pas que matéria prima soit le seul acteur culturel sur le site de la brasserie. J'ai voulu vérifier sur le site de la mairie les délibérations mais ce n'est pas encore mis en ligne.

Il y a un point que Didier Manuel a souligné qui mérite un approfondissement, je cite "'un mec qu'on a jamais vu sur le site des brasseries, qui n'a jamais pris la peine de nous rencontrer depuis 14 ans que nous sommes là. Un mec qui n'a jamais pris le temps de venir à aucune soirée (Depuis 1999 il y a dû y en avoir au moins 1000"

Il est vrai que matéria prima est reconnue sur le plan local et régional mais paradoxalement peu fréquenté par les maxévillois. Sans prendre la défense de Christophe Choserot qui est assez grand pour le faire lui-même, je voudrais juste souligner que la programmation culturel de Matéria Prima n'est pas à la portée de tout public qui est put être une raison de ne pas y aller. D'ailleurs, Christophe a publié un commentaire sur le blog de Daniel, je cite :"Sur les propos de Mr Manuel du TOTEM, propos relayés par les uns et les autres, je ne retiens qu’une phrase « Prenez là la Mairie Mr Choserot, en tout cas ce qui est certain c'est que ni moi, ni le Totem, ni Materia Prima ne seront là le cas échéant, en 6 mois on aura plié bagage » je le prends au mot !"

Certes, je suis persuadé que matéria prima offre de magnifique spectacles mais le fait de disposer d'une subvention conséquente de la mairie (50 000 € cette année), ne pourrait on pas varier la programmation pour quelle soit accessible à un plus large public ou des opérations comme le fait le volley en mettant en ligne des invitations gratuites. Je dis cela parce que je contribue financièrement aux subventions que reçoivent toutes les associations à travers ma taxe d'habitation qui ne cesse d'augmenter d'année en année.

Nous avons une mairie pas trop exigeant sur l'utilisation de ce qu'on fait avec la subvention reçue. Il faudrait un jour que cela cesse. Car aujourd'hui en tant de crise, on fait attention à son porte feuille. Je fais attention à l'argent de mon impôt et j'estime que les associations qui reçoivent beaucoup d'argent l'utilisent également pour le bien de la commune et de ses habitants.

A l'heure de youtube, on pourrait suggérer à matéria prima de mettre sur leur site les spectacles à disposition des habitants quelques mois après l'événement, ce serait un geste de gratitude envers la commune et ses habitants. Pour l'instant Matéria Prima est le représentant culturel de Maxéville, et comme la structure existe depuis 14 ans, il serait dommage de s'en priver.

 

Article de Benjamin sur Facebook.

Je vous invite à lire ce commentaire de Odm Otomo alias Didier Manuel responsable du Totem Materia Prima que je cite :

"Ce matin j'ouvre le journal et c'est Christophe Choserot (leader PS de Maxéville) qui vient me les briser en faisant de notre travail un enjeu électoral. Parfait monsieur Choserot mais avant d'être critique il s'agirait de faire un programme.

Excusez moi de sourire mais quand je lis les propos d'un mec qu'on a jamais vu sur le site des brasseries, qui n'a jamais pris la peine de nous rencontrer depuis 14 ans que nous sommes là. Un mec qui n'a jamais pris le temps de venir à aucune soirée (Depuis 1999 il y a dû y en avoir au moins 1000, ça laissait de la marge), aucune des 500 réunions qui ont eu lieu (et ont toujours lieu) pour réfléchir sur le développement du site et essayer d'en faire à terme un lieu concret de ce qui n'était - avant qu'on arrive - qu'un cul de sac sans vie au coeur de la ville, oui permettez moi de rigoler.

Quand je vois ce genre de guignol se poser d'un coup comme le chevalier Ajax de la culture maxévilloise, parler de salle de spectacle...désolé Mr Choserot mais on ne vous a pas attendu et si les choses avancent ici c'est pas avec vous pour le moment alors vous n'êtes pas, mais alors pas du tout, crédible. Et pareil pour la MJC, ce serait pas mal que vous y fassiez un tour quelques fois pour vous éviter de raconter trop de conneries.

Et j'attends avec impatience de voir comment vous allez vous démerder avec les Roms.
Bref, encore un de ces politicards démago, sorti de nul part, qui n'a rien d'autre à proposer que de faire de l'opposition de bas étage par manque de programme, de prospective et de vraie alternative.

Prenez là la Mairie Mr Choserot, en tout cas ce qui est certain c'est que ni moi, ni le Totem, ni Materia Prima ne seront là le cas échéant, en 6 mois on aura plié bagage (donc vous pouvez déjà être ravis). Nous avons loué tous nos lieux jusque 2004 et si nous avons accepté de collaborer - pour la première fois de notre existence - avec une municipalité concernant notre lieu de création sans ce soucier de l'étiquète politique, c'est précisément parce qu' Henri Begorre fait parti de ces rares (trop rares) politiques qui ont le courage de construire des alternatives en composant avec les citoyens et les énergies et forces vives en présence sans faire dans la tartine démagogique comme unique opium.

Vous aurez du mal à l'attaquer sur ce point car rien qu'en favorisant notre présence, Maxéville est passé d'une petite ville sans réelle envergure culturelle à une place forte au niveau local et régional. Ce, juste pour vous rappeler que nous brassons 12000 spectateurs par an et collaborons avec une grosse quarantaine d'asso locales et régionales qui organisent à flux tendu sur le site à l'année.

Et bien sûr je ne vais pas revenir sur la question des Roms (que vous évitez soigneusement dans vos propos) puisque vous savez bien que le projet pilote mis en place est un cas d'école en France. Comme quoi il ne faut pas forcément être de gauche pour faire de la politique de gauche. C'est d'ailleurs peut-être parce que Begorre était un vrai Rocardien dans sa jeunesse qu'il a fini par rejoindre le centre...qui sait.

Vous nous expliquerez à nous tous (quand je dis nous tous, je parle de tous les acteurs de terrain usagers des Brasseries) qui nous battons à l'année depuis notre plus jeune âge (j'ai plus de 25 ans de bouteille dans le militantisme culturel) comment vous allez faire sortir les lapins du chapeau Mr Choserot, ça nous intéresse. Moi j'ai beau essayer, ne sort que des emmerdes. Quoi qu'il en soit avant de la ramener il va falloir venir avec des arguments plus convaincant si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux."

Revue de Blog de MaxévilleTV S47 - Les élections municipales

Texte: 

C'est officiel, la campagne pour les élections municipales a débuté. Christophe Choserot a publié son nouveau site internet avec un slogan "maxéville ensemble autrement". Je suis allé visiter le site internet qui remplace maxevilleunnouvelelan. Le précédent site internet restera ouvert mais il n'y aura plus de mise à jour.

Ce nouveau site internet s'intitule simplement www.christophechoserot.fr. On y trouve le programme, quelques mots sur christophe CHOSEROT, Olivier PIVEL, Romain MIRON, Martine BOCOUM et Annie ANDREY-DELRIEU.

Je vous proposerai prochainement une rubrique sur la conférence de presse pour la campagne municipal de Christophe.

On trouve sur FaceBook, une autre candidature mais cette fois-ci c'est sur la commune de Laxou. Il s'agit de Christophe GERARDOT. Il n'a pas de site internet mais une page facebook dont vous pouvez accéder en cliquant sur sa photo.

 

« Écoute, transparence,respect ». Christophe Gérardot a retenu trois mots pour lancer sa campagne. Le premier candidat à s’être lancé sur le terrain laxovien est déjà bien
connu de ses concitoyens, pour y occuper actuellement le rôle de leader de l’opposition socialiste au conseil municipal. Et c’est toujours sous l’étiquette PS que ce père de
famille de 46 ans pose sa candidature, à la tête, dit-il, « d’une liste de large rassemblement ». Dont on connaît d’ores et déjà un nom, confirmé hier : Pierre
Baumann, actuel conseiller général, qui assumera les fonctions de 1er adjoint en cas de victoire. Sans surprise, Christophe Gérardot, directeur des affaires sociales,
associatives et scolaires à Malzéville met l’accent sur l’aspect social que prendra sa mandature s’il venait à être élu. Au rang de ses priorités
s’inscrit également « une nouvelle méthode de travail et de gestion démocratique de la commune » qu’il compte instaurer. D’ores et déjà, des
promesses sont formulées. Dont celle de se « rendre disponible à 100 % » pour son mandat de maire en cas d’élection. Et le candidat
s’engage aussi sur des « exigences fortes », parmi lesquelles : une solidarité intercommunale qui respecte l’indépendance et l’égalité
entre toutes les communes, où économie, emploi, accueil des entreprises sont les priorités ; des transports en commun
mieux organisés et développés, des pistes cyclables, et des itinéraires piétons sécurisés ; une
politique culturelle pour tous ; un projet éducatif cohérent à l’intention des jeunes ; la valorisation de chaque
quartier. «Ma volonté s’enracine dans le cadre d’une gestion efficace et rigoureuse de la commune et de
l’intercommunalité pour la 4e ville de l’agglomération », résume Christophe Gérardot.
« Pour offrir aux habitants des quartiers sécurité, créativité, mobilité, solidarité de
l’enfance à la retraite, écoute pour une ville enfin apaisée et un environnement dynamisé,
protégé, pour construire une aire urbaine attractive et
créatrice d’emplois. »

Photos par Henri BEGORRE lors du défilé de Lanternes à Maxéville dans le parc.

Il s'agit de la 23ième édition.

Photo de Benjamin Haldric. Victoire de l'AS Maxéville Handball bravo à toute l'équipe !!!

Photo du blog de Daniel JACOB

Un coup de gueule de Daniel JACOB sur son blog