30px; }
Welcome Visitor:

Conseil municipal 17 avril 2014 - La MJC en difficulté, la question orale qui tue

Onglets principaux

Texte: 

Jeudi 17 avril 2014 avait eu lieu le deuxième conseil municipal sous la mandature de Christophe Choserot. C'était un conseil plutôt protocolaire car la plupart des délibérations concernés les indemnité. Comme d'habitude, je vous renvoie au blog de Daniel Jacob dont je salue le mérite d'écrire le compte rendu le jour même du conseil avec une description parfaite que je n'aurai pas pu formuler.

L'écriture n'est pas mon point fort mais nécessaire pour communiquer mes impressions. Lorsque je suis arrivé à la mairie, il y avait du monde. Et je me suis dis que j'allais galérer pour installer mon trépied de caméra car avec environ trente personnes en plus des élus, la salle du conseil allait être trop petite. Ce fût le cas. Je me suis donc installé côté fenêtre, pas très pratique pour avoir l'opposition de face. J'ai fait avec les moyens dont je disposais.

Je vous propose donc de visionner le conseil municipal en quatres parties. 

La première partie concerne les vingt première minute sur les communications diverses.

La deuxième partie concerne les affaires délibératives de 1 à 7

La troisième partie concerne les affaires délibératives de 8 à 16

La dernière partie concerne les questions orales.

8' Terme groupe d'opposition n'est pas adéquat. Henri bégorre
Va fonder une association
Edwige franzetti sera la coordinatrice
 
10' audit souhaiter pour bien poser les choses, piste ou préconisations de la chambre des commerces
 
12' simulation du rythme scolaire avant la mise en route.
 
Subvention de 50 000 € pour la Mjc pour éviter un dépôt de bilan avec une feuille de route claire.
 
17' intervention de Henri bégorre pour la subvention de la Mjc.
 
Christophe s'engage à chaque conseil d'informer.
 
22'36 intervention de Edwige
Droit de préemption
 

Affaires délibératives :

01 - délégation au Maire de certaines affaires prévues à l'article L2122-22 du CGCT : Rapporteur: Martine bocoum,intervention de Michel Bonamour

02 - Indemnité de fonction du Maire

03 Indemnité de fonction des Maires-Adjoints

04 - Règlement intérieur du Conseil Municipal

05 -Création et constitution des différentes Commissions Municipales

06 - Fixation du nombre de membres au Conseil d'Administration du Centre Communal d'Action Sociale.

07 - Election des membres élus de la commune appelés à siéger au Conseil d'Administration du Centre Communal d'Action Sociale

08 - Désignation des membres élus de la commune appelés à siéger au Comité de la Caisse des Ecoles

09 - Désignation des membres élus de la commune appelés à siéger au sein de la Commisssion d'Attribution des Primes pour l'Amélioration de l'Habitat

10 - Désignation des membres élus de la commune appelés à siéger au sein de la commission "accessibilité des espaces et équipements publics aux personnes handicapées".

11 - Réprésentation du Conseil Municipal à différentes structures Associatives et Organismes.

12 - Désignation des membres de la Commission d'Appel d'Offres

13 - Majoration du Crédit d'heures accordé par les employeurs aux élus

14 - Remboursement des frais de déplacement Elus

15 - Régularisation Administrative de l'activité de Auchan LAxou pour la préparation/conservation de produits alimentaires d'origine animale

16 - Admission en Non Valeur

Questions orales

Commentaires

Comme indiqué en début de mon article, je vous renvoi au résumé de Daniel JAcob en cliquant sur la photo.

Cependant, je ne peux m'empêcher d'approfondir les différents commentaires postés sur son blog par les différents intervenants. Le pseudonyme "honnête" a soulevé un point qui me semble intéressant.

Je cite :"Le nouveau maire reste donc à la région, il sera également conseiller . Il vise maintenant la présidence de JBT. Il est également prof. Quelles sont ses autres casquettes? Qu'elle est le niveau de ses indemnités? Aura t il le temps de tout faire? Ne disait il pas vouloir être un maire à plein temps?"

Il serait intéressant de voir l'évolution que prendra le maire Christophe Choserot au bout de deux de mandature. Mais à mon humble avis, il ne pourra pas être maire à plein temps s'il dispose d'autant de fonction. Car mathématiquement parlant, si on cumule autant de fonction, on ne peut être à 100 % dans chaque fonction qu'on occupe. On est obliger de fractionner son temps car le temps n'est pas compréssible. On a droit à 24 heures par jour.

Ce dont je veux dire c'est que un moment où un autre, il y aura une interférence d'emloie de temps avec les différentes fonctions.

Exemple : je suis membre de l'association saint jacques activités, et avant de venir filmer le conseil muncipal, j'ai dû interrompre la conférence prévu ce jour. j'ai donc manqué une partie de la conférence et ne saura pas comment cela s'est terminé.

Un autre exemple, le vendredi 23 mai est prévu le conseil municipal, or j'anime la boum du collège la Fontaine de 17h30 à 19h30, le temps de ranger le matériel et de venir, je manquerai le début du conseil.

Je ne peux pas faire autrement puisque j'ai moi-même plusieurs casquettes, donc conflit d'emploie du temps. Et le maire n'y échappera pas. On ne peut pas être partout.

C'est pourquoi cette question est à retenir car durant la campagne électoral, on a suffisament entendu qu'il sera maire à plein temps, argument avancé par rapport à son prédécesseur.

Le nouveau maire Christophe Choserot a fait une séance de conseil municipal surprenant en commençant déjà à poser ses repères. Il propose qu'à chaque début de conseil, qu'il y ait un point d'information, il s'engage à informer.

Il surprend également en proposant au groupe minoritaire, le terme groupe d'opposition ne semble pas convenir à henri Bégorre (une association sera prochainement fondée), de créer un groupe de travail avec la majorité.

C'est l'ouverture que propose donc Christophe. Maintenant dans la réalité des choses, est-ce que majorité et minorité vont travailler ensemble durant six ans ?

Ce serait idéal pour le bien de la commune. On ne pourra pas reprocher à Christophe d'avoir fait cette proposition, ce serait cela Maxéville ensemble et autrement ?

Comment le groupe minorité va-t-il agir face à cette main tendu ? Nous le saurons dans les prochains mois.

Autre point fort de ce conseil municipal, le remboursements des frais de déplacements. Je vous laisse visionner la vidéo pour faire votre propre opinion. De mon point de vue, je salue la révolution que propose Christophe Choserot : le non-remboursement des frais de déplacement mais je me pose beaucoup de questions suite à cette annonce étonnante.

Il est vrai que l'initiative est bonne, un exemple même de la nouvelle équipe qui veut faire passer le message suivant : un euros investi, un euros gagné, un euros dépensé (bref je ne sais plus exactement qu'elle est la formule qu'utilise Christophe pour cela). Simplement, faire des économies à la commune.

En réfléchissant bien,face à cette annonce, est-ce que les élus peuvent tenir cet engagement pendant 6 ans ?

Imaginons que les élus se contentent uniquement de leur indemnité pour couvrir les frais de déplacement.

Hypothèse 1 : les élus sont demandés à être sur le terrain de plus en plus car la nouvelle équipe souhaite être présent au maximum. Plus de déplacement = plus de frais. A votre avis le prix du carburant va-t-il baisser ?

Je tiens à soulever ce point car en tant que WEBTV,lorsque je me rend à un événement, par exemple à 'ESPE ou à la mairie. J'y vais en voiture. Même si le trajet est court, si je dois m'y rendre souvent cela engendrait un coût non négligeable au fil du temps. Surtout lorsque mon plein de carburant avoisine les 100 euros.

Je voudrais bien acheter une voiture électrique rechargeable comme la PHEV Outlander de Mitsubishi mais à 54 000 euros. Mais il y a une aide écologique à 4 000 euros.

Je suis bien obliger de faire attention à mes déplacements. A votre avis pourquoi, je ne peux pas être partout parce qu'il y a un coût financier.

La subvention que je perçois couvre mes déplacements et le fonctionnement de l'association.

Alors l'idée de mettre de sa poche est honorable mais il ne faudrait pas que cela devienne juste un effet d'annonce.

Hypothèse 2 : Les élus actuels sont capables d'honorer cette annonce durant tout le mandat et faire des économies substentiels à la commune. Oui effectivement, les frais de déplacements ne doivent pas être excessif pour que les élus puissent s'en passer d'être remboursé.

Cela signifierait-il qu'il y aura pas de déplacements prévu par les élus ? Ou qu'il y aura moins de déplacements de programmés ?

Nous le saurons lors des différentes manifestations qui vont avoir lieu sur les différents endroits de la commune si la nouvelle équipe sera présente sur le terrain.

A noter que pour la chasse aux oeufs de Pâques, organisé par le comité des fêtes du Champ-le-Boeuf, je n'ai pas vu un élu de la commune de Maxéville. Nous mettons cet absence sur le compte de la mise en place de la nouvelle équipe.

Si la promesse est tenu jusqu'à la fin du mandat, il faudrait faire un standing ovation à l'équipe. C'est très courageux effectivement à l'équipe de faire cette déclaration.

Lors du conseil municipal du 16 décembre 2013, la MJC Massinon avait demandé une avance de 20 000 € de subvention pour le début 2014.

Aujourd'hui,en avril 2014, le maire propose une subvention de 50 000 € pour sauver la MJC Massinon du dépôt de bilan.

Que savons-nous de ce dossier ?

Apparement la situation de la MJC n'est pas très claire. Certes, la MJC dispose d'une base de 1000 adhérents qui paient une cotisation en fonction de leur activité.

Pour ma part, toute la famille est inscrite. Le quotient famillial étant modifié en septembre 2013, je n'ai pas pu bénéficier d'une aide de la commune. Aussi, l'activité musculation m'a couté 150 €, je crois, et celle de Lisa 100 € environ.

Si je pars sur la base de 100 € par adhérent en moyenne cela représente 100 000 €. Je crois me souvenir que Christophe Choserot avait indiqué que notre MJC est modeste, et que le budget d'une MJC devait être conséquente pour fonctionner.

Les 50 000 € pour sortir la MJC du pétrin ne me dérange pas. Ce qui me dérange, c'est qu'on injecte de l'argent pour faire tourner la boutique mais l'adhérent profite-t-il de cet investissement ?

Exemple : ma femme est inscrite au cours de zumba au complexe Léo Lagrange. Une activité très demandé par les adhérents, depuis un mois, elle n'a plus de prof. Le cours est assuré par un intermédiaire qui propose à la place du step qui n'a rien à voir.

On ne sait pas si ce cours de zumba sera maintenu jusqu'à la fin de la saison. En attendant, on ne rembourse pas pour autant un prorata de la cotisation.

L'argent englouti est bien parti quelque part mais pas pour trouver un prof de remplacement.

Dans tous les cas, il ne faudrait pas que la MJC devienne un puit sans fond. Est-ce que le problème de la MJC est d'ordre structurel ou fonctionnel ?

Comment fonctionnait la MJC auparavant ? Est-ce que la commune devra prévoir un budget exceptionnel à chaque année pour la MJC ?

Nous aurons des informations au fur et à mesure.

 

Les affaires délibératives étant finies, henri Bégorre intervient pour une question orale. Ensuite, le maire signale que la ville de Maxéville aurait commandé une prestation à la manufacture pour un montant de 36 630 € mais sans contrat ni convention juste un simple accord verbale.

Il s'agirait d'un spectacle prévu à la salle "la Bambouseraie" mais qui se fera autrement.

Dommage qu'on n'a pas eu d'information sur ce spectacle afin d'en connaître le contenu car à 36 630 € cela devait un spectacle formidable, inoubliable.

Quoi qu'il en soit, Christophe a donc économiser cette somme. Et dans la suite, il a énumérer une liste de dispositif comme le volley, la calèche, la directrice de cabinet et pose la question: est-ce que cela profite-t-il réellement à la commune ?

100 000 euros de coût par an pour l'équitram

80 000 euros de subvention pour le volley

62 000 euros pour le chef de cabinet.

Il a clairement spécifié qu'il ne prendra pas de chef de cabinet. Qu'en est-il alors du volley et de l'équitram ?

Est-ce que la commune pourra se séparer du volley ? Est-ce que le volley pourra exister avec une baisse de subvention de la commune ?

Conclusion de ce conseil municipal.

Christophe Choserot a annoncé la couleur. Il fera des économies. Il appliquera son programme. Le ton est donc donné.

52 % ont voté Christophe Choserot lors des élections municipales. Tout comme François Hollande qui avait aussi à peu près le même pourcentage lors de la présidentielle,il était très populaire, le peuple attendait beaucoup de lui.

Aujourd'hui sa popularité est très basse,et on connaît la suite, il ne faudrait pas que le même sort arrive avec Christophe dans deux ans.

C'est-à-dire se rendre compte que son programme n'est qu'une promesse électorale.

En tout cas, il y a une chose à retenir, le slogan de la campagne "Maxéville Ensemble et Autrement" prend toute sa dimension sur ce conseil municipal.

Pages

Articles similaires

La véritable histoire du Bâtiment Cuenot (ASAT) de Maxéville enfin révélée.

Texte: 

Ce lundi 3 février avait eu lieu l'avant dernier conseil municipal avant de connaître l'équipe qui devra prendre les affaires de maxéville àprès le deuxième tour des élections municipales. Je pensais à un conseil municipal tranquille mais à ma grande surprise, il y avait beaucoup de monde ce soir là en plus des élus. Il y avait 24 personnes en tant que citoyens. Il n'y a plus de place dans la salle. Ayant reçu cette fois-ci en main propre mon dossier de presse, j'ai pu suivre attentivement les différentes délibérations.

Il y a 24 délibérations et plus de 2 heures de vidéos qu'on peut diviser en trois grandes parties. La première vidéo concerne la délibération 1 et 2 qui dure environ 38 minutes. La deuxième vidéo concerne la délibération  3 dont on connaît enfin la véritable histoire de ce bâtiment Cuénot. Et la troisième vidéo concerne les délibérations 4 jusqu'à la fin.

Cette année, je proposerai une vidéo par délibération ou groupe de délibérations. Cela représente bien entendu davantage de travail pour moi au niveau de l'encodage et le transfert mais je trouve fortement intéressant ce procédé.

J'ai pris quelque note pour retranscire chaque délibération. Il n'y a aucune analyse de ma part, pour cela, je vous renvoie au blog de Daniel qui livre son point de vue à chaque conseil municipal dès le lendemain. J'effectue ici un travail d'archive vidéo.

Note sur la vidéo 1 :

Au bout de vingt minutes àprès une longue lecture de Mireille sur les chiffres, Christophe intervient en critiquant sur cette présentation. Il souhaite qu'il y ait une bonne campagne réciproquement, projet contre projet. Mireille informe que la dotation de l'état à baisser de 300 000 €. Henri Bégorre rappel qu'il y eut environ 200 millions d'euros pour 150 chantiers et ajoute que Christophe ne fait que des discours incantatoires. Daniel n'est pas convaincu du budget et s'abstient de voter. Romain intervient en trouvant déplacé le transfert sur le plan national de la part du Maire.

Note sur la vidéo 2 :

En 2003, acquisition du bâtiment ASAT. Des travaux ont été réalisé en 2013. Reprise du Bâtiment vide à 3 millions d'euros. Bâtiment ASAT c'est une erreur, d'après Christophe. Quand je serais élu, je ferai tout pour revendre ce bâtiment. Mireille nous indique sa version en remontant jusqu'en 1984. 19 millions de dette pour un budget de 12 millions, insiste Christophe.

Vos leçons, vous les gardez pour vous, répond le Maire. "Vous nous avez cacher que l'entreprise ne payer plus ses loyers pendant un an" lance Christophe, vous nous avez menti. "Retourner à l'école primaire" dit Monsieur le Maire à Christophe.

Note sur la vidéo 3 : EN COURS DE TRANSFERT

Daniel propose de diminuer la sbvention du Volley, de même que Chsistophe. Serge El Founi ne se représentera pas aux prochaines élections. Il y a 1000 adhérenst pour la MJC (normal, on est déjà 3 inscrits dans la famille).

  1. Budget primitif 2014 - Budget principal
  2. vote des taux d'impositions 2014
  3. budget Primitif 2014 du Budget annexe "Bâtiment Cuenot"
  4. Prêt remboursable à la caisse des écoles de la ville de Maxéville
  5. Subvention au centre communal d'Action Sociale
  6. Subventio au comité des oeuvres sociale du personnel
  7. subventions aux associations
  8. convention de partenariat entre la ville de Maxéville et la MJC Massinon de Maxéville
  9. Subvention Maxéville Nancy Volley jarville
  10. Crédits et subventions et partenariats dédiés aux écoles
  11. Subvention à la caisse des Ecoles
  12. Demande de dérogation au repoas dominicale GEPSA
  13. Organisation classe transplantée 2013-2014 Ecole Jules Romains CM2
  14. Organisation classe transplantée 2013-2014 Ecole André vautrin
  15. Organisation classe transplantée 2013-2014 Ecole Jules Romains CM1
  16. Dispositif communal de formation BAFA à destination des Jeunes Maxévillois
  17. Accueil d'un enfant en situation d'handicap au Centre de Loisirs
  18. renouvellement de la convention CAF -Aides aux temps libres
  19. Achat d'un logiciel pour pour le relais Assistantes maternelles de Maxéville
  20. Bilan annuel 2013 de la politique Foncière des collectivités Territoriales
  21. Avis sur le classement en Forêt de protectiondu Massif Forestier de haye
  22. convention de superposition de gestion d'un Bâtiment avec le Conseil Général de Meurthe et Moselle
  23. Avenant N°2 à la convention de partenariat Plan Climat Air Energie Territorial
  24. campagne de ravalement de façades et d'isolation acoustique

Conseil municipal du 7 mars 2014

Texte: 

Conseil municipal du 7 mars 2014

Ordre du jour

  1. Résiliation du bail commercial avec "Eurofins IPL EST"
  2. Admissions en non valeur
  3. Marché d'assurances 2015 - lencement de la consultation
  4. Marché d'assurances - lot N°4 flotte automobile - avenant de régularisation
  5. Liste des marchés publics conclus en 2013 par la ville de Maxéville
  6. Bialn annuel 2013 des subventions et avantages en nature acordés par la Ville de Maxéville
  7. Plan local pour l'insertion et l'emploi (P.L.I.E) du Grand nancy et du Lunévillois - protocole d'accord territorial Pluriannuel - période 2014 à 2018
  8. marché de service à bons de commande - Fournitures de repas et de goûters - lancement de la consultation
  9. Développement du partenariat culturel entre la Ville de Maxéville et le théâtre de la Manufacture, le cirque Gônes et Matéria Prima
  10. Vente de l'unité foncière bâtie appartenant à la Ville de maxéville - 97, avenue de Metz

Conseil municipal du vendredi 7 mars 2014

Texte: 

Il n'y a pas grand chose à dire sur ce conseil municipal, le dernier avant les élections municipales. C'est un des plus court en terme de durée : 43 minutes. Je vous joins l'ordre du jour. Je n'ai hélas pas d'avis à partager avec vous sauf où ce jour là, il y avait NCIS à la télé sur M6. Il ne fallait pas manquer cet épisode important, celui du départ de la série de Ziva.

Et c'est le seul épisode où Dinozo embrasse Ziva. Quel est le rapport avec le conseil municipal ? Rien, je suis juste un fan de la série.

 

Conseil municipal du 7 mars 2014 à 19h00 à la Mairie

Ordre du jour

  1. Résiliation du bail commercial avec "Eurofins IPL EST"
  2. Admissions en non valeur
  3. Marché d'assurances 2015 - lencement de la consultation
  4. Marché d'assurances - lot N°4 flotte automobile - avenant de régularisation
  5. Liste des marchés publics conclus en 2013 par la ville de Maxéville
  6. Bialn annuel 2013 des subventions et avantages en nature acordés par la Ville de Maxéville
  7. Plan local pour l'insertion et l'emploi (P.L.I.E) du Grand nancy et du Lunévillois - protocole d'accord territorial Pluriannuel - période 2014 à 2018
  8. Marché de service à bons de commande - Fournitures de repas et de goûters - lancement de la consultation
  9. Développement du partenariat culturel entre la Ville de Maxéville et le théâtre de la Manufacture, le cirque Gônes et Matéria Prima
  10. Vente de l'unité foncière bâtie appartenant à la Ville de maxéville - 97, avenue de Metz

Conseil Municipal du 30 mars 2014 : cérémonie passation pouvoir

Texte: 

Ce dimanche 30 mars avait lieu le conseil municipal à 11h à la mairie. Un conseil municipal très particulier puisque c'est la cérémonie de passation de pouvoir de Henri Bégorre à Christophe Choserot. J'avais initialement prévu de ne pas y aller car je devais organiser l'anniversaire de ma fille qui va sur ses onze ans.

Alors je me suis levé plus tôt et ce n'était pas difficile puisque ce jour là, nous passions à l'heure d'été. Je suis arrivé tôt suite au conseil de Christophe car il m'avait appelé personnellement. Première chose que j'ai remarqué est que les deux groupes ne se mélangent pas et bien entendu il y avait du monde, beaucoup plus que d'habitude.

Nous avons eu du mal à entrer dans la salle, il restait encore du monde à l'extérieur. Je me suis placé au centre de la pièce avec les personnes de la presse. Le maire sortant est entré, il a pris la parole et a demandé une minute de silence pour Michel DINET qui est décédé dans la nuit. Ensuite, Noëlle BAR a pris la parole pour la cérémonie.

Une cérémonie monotone, protocolaire, c'est ma première fois que j'assiste à l'élection du maire. Rien de surprenant, Christophe Choserot fût proclamer maire de Maxéville à l'unanimité. Christophe a prit la parole et dans son discours, il a tendu la main à l'opposition tout comme la fait Sarkozi en son temps sur le plan national.

Son discours commence avec un hommage à Michel Dinet. Il remercie les habitants, les colistiers. Il propose à l'opposition (47.5% des voix)de faire  preuve d'esprit, de respect. Il y a un autre point qui a retenu mon attention : le partage de l'information. Il faudra un certain temps pour mettre en place la communication. Je serais très attentif à ce sujet puisque cela fait parti de ma fonction.

Ensuite, la suite du discours c'est un résumé de son programme.

Maintenant, nous attendons l'information au sujet du nombre de maire adjoints car Christophe avait dit qu'il diminuerai le nombre d'adjoints. Et lors du conseil municipal, nous avons exactement le même nombre que la précédente mandature. C'est un sujet qui est abordé sur le blog de Daniel.

Photo Arnaud

Conseil municpal du 23 mai 2014

Texte: 

A mon grand étonnement, j'ai reçu les documents de presse pour le conseil municipal du vendredi 23 mai 2014 très tôt, c'est-à-dire le vingt mai soit trois jours avant la séance. C'est ainsi que j'ai pu publier l'ordre du jour sur mon site sans passer par l'intermédiaire du site de Daniel. Il y avait encore du monde ce soir, et comme je suis arrivé dans les derniers puisque je venais de terminer d'animer la boum des ados, je me suis installé à l'entrée de la porte comme vous pouvez le voir sur une photo qu'a pris Daniel. C'est bien pratique pour illustrer les propos.

 

Je ne vais pas vous décrire le contenu de ce conseil municipal puisque vous avez le blog de daniel qui en fait un résumé plus précis que je ne saurais le faire. Je préfère plutôt m'attarder sur l'ambiance. Deux mois se sont écoulés après les élections, comment était donc l'ambiance sur ce conseil municipal ?

Technique:  Habituellement, j'étais au mileu de la salle pour poser ma caméra et avoir ainsi le maire de face et l'opposition sur le côté gauche, ensuite je me branche sur la prise de son pour avoir une meilleur qualité. Mais ce coup-ci j'étais à l'entrée et ne pouvais donc pas me brancher sur la prise de son, le risque était de ne rien entendre lors de la diffusion sur internet. Aussi lors du montage, j'ai amplifié le son d'origine ce qui a fonctionner. 

Prise de parole :  Un commentaire issu du blog de Daniel, je cite : "Derniers points : les conseillers de la majorité sont aussi silencieux que ceux d'avant... Le Chef parle, les autre n'ont qu'à se taire. " Il est vrai que nous avons eu qu'un seul intervenant de la part des conseillers durant le conseil mais le maire demande a chaque délibération s'il y a des interventions que ce soit d'un côté ou de l'autre. Il donne donc la possibilité à chacun de s'exprimer. Maintenant, on peut supposer beaucoup de choses sur la non-prise de parole des conseillers;

  • Hypothèse 1 : la prise de parole n'est pas évidente car les conseillers sont novices. Ils ont été préparé à gagner le pouvoir mais pas encore à le gérer. Nous sommes qu'à deux mois après les élections.
  • Hypothèse 2 : Je pensais que les affaires délibératives étaient débattues en commission et par conséquent, il n'est pas nécessaire d'en parler au conseil. Je me trompe ?
  • Hypothèse 3 : Mieux vaut se taire que dire des conneries
  • Hypothèse 4 : l'intervenant a raison sur son commentaire (on ne connaîtra pas son identité)

Conclusion : faut-il s'arrêter sur ce point ? Cela ne fait que deux ou 3 conseils municipales à leur actif. Il faut davantage de conseil municipale pour trouver ses marques. Les conseillers doivent effectivement trouver leur marque rapidement. Il ne faudrait pas un deuxième mandat pour réagir je pense. Nous aurons l'occasion d'y revenir sur ce point l'année prochaine. Donnons nous rendez-vous dans dix mois comme la chanson de Patrick Bruel (sauf que lui c'est dix ans).

Intervention du groupe minoritaire : Je cite le commentaire de Luca : "Non c'est un constat et tous les internautes pourront le constater en regardant la vidéo de Maxéville TV de la platitude de l'opposition de droite". Je n'ai pas compris l'intérêt de l'intervention de l'opposition concernant un document non reçu et une erreur de frappe sur un document. Généralement, lorsque l'opposition intervient (quel que soit le parti), c'est pour apporter un élément nouveau au sujet.

Information :  A chaque séance, le maire donne quelques points d'informations. C'est une différence avec le précédent maire. Ce temps d'information a durer tout de même plus d'une demi-heure. Nous avons ainsi des informations sur la calèche, le volley, la MJC, les conseils de quartier et les rythmes scolaires. Mais apparament, il y a une affaire qui n'a pas été informé : les canailloux dont la fermeture de la halte-garderie est bien en cours. J'ai d'ailleurs retranscris l'article de l'Est républicain sur ce sujet. On y apprend que le conseil général étati bien au courant de la difficulté que rencontre l'association. Maintenant, était-il du devoir du maire d'en parler au conseil municipal ? Pourquoi ne l'a-t-il pas fait ? Est-ce volontaire, un oubli, une stratégie de communication, on le saura lorsque celui aura clarifier les choses.

Conclusion :  Les promesses électorales ne sont pas systématiquement tenues. Dans ce cas de figure, avec Christophe Choserot, il n'y avait pas de surprise concernant la calèche et le volley. Il a tenu sa promesse électorale. Et c'est tout ce dont on lui demande. Maintenant, à savoir si c'était un bon conseil municipal, si le maire avait bien mené le conseil, si la qualité des arguments étaient au rendez-vous, ce n'est pas le plus important. L'important  réside dans les solutions mise en oeuvre pour gérer la ville. Le maire infuse son style, un style inhabituel comme la proposition de donner la parole aux citoyens au conseil municipal après les affaires délibératives.

C'est une nouveauté dont on verra si cela est réalisable, efficace. Une annonce dont on ne s'attendait pas, une surprise que j'aimerais filmer lors du prochain conseil municipal prévu le jeudi 26 juin 2014. C'est à cette date que je dois aller filmer le gala de la MJC Massinon dont j'ai donné ma parole. En espérant que le gala ne s'éternise pas trop pour que je sois présent ce jour-là