30px; }
Welcome Visitor:

Chasse aux Oeufs de Pâques du CDF

Onglets principaux

Texte: 

Lundi 21 avril 2014 avait lieu la chasse aux oeufs de Pâques organisé par le comité des fêtes du Champ-le-Boeuf. Il s'agit de la quatrième édition de cette chassse aux oeufs se déroulant sur le parc d'agrément de Laxou. Les enfants étaient attendus de 9h à 11h du matin. Les bénévoles de l'association étaient présents sur le terrain depuis 8h00 du amtin sauf moi car je venais de me réveiller.

Le parc est très grand, plus de 4000 oeufs sont prévus pour environ 500 personnes petits ou grands. je suis arrivé tranquillement un quart d'heure avant l'ouverture des portes. Il y avait déjà du monde. C'était ma première participation. Et j'en suis content. Les gens arrivaient au fur et à mesure, tous n'était pas à l'ouverture. Il y en avait même qui arriver à l'heure de la fermeture. Le principal est de gérer le flux d'arrivée. Il faut que tout le monde puisse repartir avec des oeufs.

L'initiative de l'association est bonne, très bonne même puisque je ne sais pas si la même mesure est prise dans le parc de la mairie de Maxéville. A ce propos, on m'a demandé s'il y avait des élus de la municipalité de maxéville présent à la manifestation. J'ai simplement indiqué que l'équipe est en train de s'installer, il faut une certaine période pour s'approprier le terrain.

En tout cas, le maire de Laxou, Laurent Garcia était présent. C'est une qualité importante d'être présent sur le terrain. Je comprend mieux pourquoi il a emporté la municipalité avec succès aux élections municipales de Laxou. Je le rencontre souvent à des différentes manifestations. J'ose espérer qu'il en sera de même pour le maire Christophe Choserot, en espérant que la période d'installation ne s'éternise pas.

Auparavant, Jean-Paul Garnaud représentait le maire de Maxéville à chaque manifestation du comité des fêtes. Aujourd'hui, Jean-Paul n'est plus élu.

Le point négatif du système de la chasse aux oeufs est que les participants n'ont aucun sens du civisme, de la politesse. Majoritairement, les plus grands se ruent littéralement vers les oeufs. Normalement, il est prévu que chaque enfant ne peut prendre que 5 oeufs afin justement que tout le monde puisse en avoir. Dans la réalité, il s'avère que cette règle n'est pas respecter. Je remarque que la puplart des sachets distribués à l'entrée déborde. Il faudrait trouver un système pour que chaque enfant doivent avoir 5 oeufs et pas plus. Soit il y a un contrôle à la sortie, et le surplus est réinjecter dans le parc pour les suivants. Dans tous les cas, il faut étudier sur un autre système de fonctionnement.

Le point positif est le bonheur de voir les petits bambins tout content de trouver des oeufs. Je n'ai pas pu satisfaire tous les petits enfants, mais le peu d'enfants que j'ai aidé à chercher les oeufs me rend heureux.

Je pense que l'année prochaine, il serait judicieux d'instaurer des sessions d'une demi-heure afin de permettre à toutes les familles d'en profiter de façon équitable.

 

Commentaires

Je n'ai pas beaucoup de photos à vous proposer car je suis tombé en panne avec mon téléphone, plus de batterie. C'est bien dommage car le pic de fréquentation était aux alentours de 10h.

Pages

Articles similaires

Solidarité sur la place de l'Alzette face à la pluie verglaçante.

Texte: 

La météo avait annoncé une pluie verglaçante dans la nuit du samedi à dimanche, et c'était le cas car nous avons eu des amis qui sont partis de la maison à une heure du matin. Je vous rassure tout de suite, ils ont réussis à renter chez eux. Le dimanche matin, normalement cela sert à faire la grasse matinée, mais dès dix heures, j'entendais gratter, gratter encore et encore. Qui peut faire du bruit à cette heure-ci ? Ma voisine d'en face, que je ne citerai pas le nom pour garder l'anonymat, était en train de gratter le sol.

Le temps de prendre mon petit déjeuner, de me préparer, il est déjà onze heures. je sors ma pelle et rejoins l'équipe de la place de l'alzette. Je trouvais ridicule de gratter le sol, vu que c'est le travail de la saleuse. Elle est passé mais je n'ai pas vu un grand changement après son passage excepté un aarrosage de sel.

Bref, comme le sol était recouvert d'une couche de 1 cm d'épaisseur de glace, et que je devais utiliser ma voiture malgré les recommandations de radio france bleu lorraine de rester à la maison, je me suis mis à enlever cette couche de glace.

Petit à petit, chaque voisin a rejoint la place comme vous pouvez le voir sur la vidéo. Et c'est normal vu le boucant que je faisais avec ma pelle. Il n'y a pas de raison que je sois le seul à être réveillé par le bruit. On remarque aussi dans la vidéo que les femmes savent manier la pelle.

Défilé Saint NIcolas 2014

Texte: 

Le vendredi 12 décembre avait eu lieu le défilé du char de Saint-Nicolas dans les rues du champ-le-boeuf organisé par le comité des fêtes. Pour ce défilé les deux communes, à savoir Laxou et Maxéville, respectivement Laurent Garcia et Christophe Choserot les maires qui étaient présents pour la remise des clés par le Saint-Nicolas.

J'y suis allé tranquillement vers 18h15, heure de départ du cortège. Et cette année, il y avait de grosses suprises, énormes même puisque la Flam Maxévilloise ouvrait la marche suivi des majorettes. Tout ce beau monde a parcouru l'itinéraire prévu sauf moi qui me suis éclipsé au trois quart pour me rendre au Complexe Léo Lagrange lieu de l'arrivée.

Durant le trajet de départ, j'ai bien entendu rencontré du monde, à savoir déjà les bénévoles du comité des fêtes qui encadraient les chars pour la sécurité mais également les élus de Maxéville. Je dois dire que j'étais surpris de leur présence durant tout le trajet, pendant lequel ils ont animé le défilé avec des fluos. En parlant d'animation, il y avait également un jeune homme de la MJC Massinon qui faisait du jonglage. 

On ne jetait plus les bonbons du char comme auparavant pour des raisons de sécurité, on leur donne directement dans les mains. Comme d'habitude, c'était le désordre durant le parcours au niveau de la circulation. Les bus et voitures étaient à l'arrêt lors des passages des chars. Pour moi c'étati marrant.

Une fois arrivé sur le complexe Léo Lagrange, le Saint-Nicolas a procédé à la remise des clés de ville aux maires. Ensuite un spectacle était prévu à l'extérieur mais vu que le vent soufflait fort, les artistes ne pouvait pas prendre le risque de tomber. Vous comprendrez pourquoi en regardant la vidéo. Le maire Christophe Choserot m'a indiqué que c'étati une troupe de Maxéville, le cirque Gones si je me souviens bien.

Les bénévoles du comité des fêtes ont ensuite offert une boisson chaude et du chocolat pour les enfants. Et la dernière information la plus importante est que le comité des fêtes du Champ-le-Boeuf proposait une photo avec le Saint-Nicolas gratuitement aux enfants qui le désiraient. Ils pouvaient ensuite aller télécharger les photos sur le site internet de l'association;

Et bien entendu, c'est moi qui a proposé cela. L'année prochaine, je le proposerai à la ville de Maxéville, et gratuitement évidement.

Cercle des arts

Texte: 

 

Exposition de Colette NAVET -Tableau réalisés avec du sable (2012)

Exposition ds tableaux de Any HENRARD

LE CERCLE DES ARTS DE LAXOU

 

Pierre DUFOUR, infirmier et ergothérapeute à la retraite depuis vingt-six ans, président du Cercle des Arts de Laxou, nous parle de sa passion : aider les peintres.

« Il y a quatorze ans, avec quelques amis, nous avons contacté la personne en charge du service culturel de la ville de Laxou. L’idée était de créer une association pour aider les jeunes peintres à exposer leurs œuvres et les conseiller. Car il est malheureusement bien connu que les artistes confirmés sont avares de conseils… À croire qu’ils ont peur qu’on leur vole leur savoir !… Dans le cadre de cette association, nous avons décidé d’ouvrir un cours de peinture peu onéreux, pour adultes dans un premier temps puis pour enfants un peu plus tard, de manière à rendre l’art accessible au plus grand nombre. Car je pense que l’art ne doit pas être uniquement l’affaire des nantis.

Très rapidement, notre rôle s’est élargi. Parmi les personnes qui fréquentent nos cours, certaines cherchent aussi une écoute et un soutien au-delà du domaine artistique. Nous parlons de tout, mais aussi de leurs problèmes quels qu’ils soient. Certaines personnes, en pleine déprime, viennent davantage pour parler que pour peindre.

La vocation de notre association, basée sur le bénévolat (avec entre autres Simone Dezavelle à la trésorerie et Fabienne Jeandel au secrétariat) et subventionnée par les villes de Laxou et Maxéville, est la convivialité. Les personnes inscrites ne sont pas tenues de participer chaque samedi et chacun travaille à son rythme.

Nous organisons bien sûr des expositions (six à sept par an), nous invitons d’autres peintres, plus ou moins confirmés, à exposer au CILM (Centre intercommunal Laxou Maxéville), nous sollicitons nos élèves pour aller peindre dans la rue afin de leur apprendre à se concentrer sur leur peinture, même en public.

 

Nous travaillons également avec la ville de Maxéville. Avec les enfants des écoles, nous avons réalisé des fresques (passerelle, foyer de travailleurs, etc.). En dehors de l’école, les enfants peuvent également venir chaque mercredi pour apprendre à dessiner. De manière ponctuelle, nous proposons des séances de maquillage aux enfants.

 

Dans notre association, les poètes sont également les bienvenus et nous avons déjà organisé plusieurs récitals. »

 

Les personnes souhaitant venir peindre au Cercle des Arts (cotisation annuelle de 7,50 € à l’automne 2005) peuvent me contacter à l’adresse ci-dessous ou se rendre directement au CILM les samedis de 14h à 17h ou encore contacter par téléphone Pierre DUFOUR, toujours disponible, au 03.83.96.55.71. La cotisation annuelle comprend les cours du samedi et les frais de participation à l’exposition qui a lieu chaque année au mois d’octobre.

Article de l'est républicain du 13 mars 2011

Le temps s’est arrêté au CILM avec l’exposition présentée par le Cercle des Arts et la Ville de Laxou, intitulée “ Hier et aujourd’hui “, sous la houlette de Simone Dézavelle qui a réussi à réunir de très belle photos grâce au bouche à oreille.
Effectivement, huit exposants ont prêté des photographies capturées à travers les époques. Qu’elles soient anciennes ou actuelles, toutes retracent une histoire.
René Canta expose des clichés issus d’une série de plaques de verre, prises par le photographe Louis Boyer. Les deux plus anciennes photos exposées sont de Louis Boyer et datent de 1877. L’une est le portrait d’Eugène Burdot, un menuisier nancéin tenant une scie à la main et l’autre est le portrait d’une jeune fille, Eugénie Margot. On y trouve également un auto-portrait daté de 1909 et des photos anciennes des lieux de Nancy comme larue Braconnot en 1911 et une lavandière devant le palais ducal la même année. René Canta présente également ses propres clichés pris lors de ses divers voyages en Turquie autour de 1978.
Les photos de Michel Holder ont été prises il y a seulement quelques années mais montrent des portes et fenêtres âgées de plusieurs siècles. Un intérêt qui est parti d’une porte en Bretagne que Michel trouvait belle.
D’autres exposants affichent des documents familiaux rares, des scènes de vie commedes phots de mariages, de vacances, à la campagne ou encore de guerre.
Cette présentation de photos anciennes et actuelles réunit portraits de famille de 1900 jusqu’au années 1940 pour la plupart, vieux bâtiments, coqueterie de personnes âgées contemporaines, souvenirs de guerre et paix, enfance, mode, métiers... Un voyage à travers le temps, ses modes, ses codes

 

Feu de la St jean 2010

Texte: 

Feu de la St jean 2010

Il s'agit de notre troisième participation au feu de la St jean organisé par le comité des fêtes du champs-le-boeuf. A cette occasion, nous avons filmé une démonstration du cours de Roxelane de l'AQCLB. Et il me semble que ce jour là, l'équipe avait aussi une captation du spectacle de la chorale de villers-les-nancy au CILM. Bref, super soirée sans incidence jusqu'à 2h. Je vous donne rendez vous au mois de juin pour une grande surprise au niveau de l'animation.

Edition janvier

Texte: 

Le journal de janvier 2009

FEVRIER Au sommaire de cette édition : Les voeux de M Begorre La galette de rois de l'associaiotn "Maxéville un nouvel élan" la soirée de sainjovinavo ADECA54

Discours ouverture "les aventures partagées"

Texte: 

C'est grâce à Yves Pinon que j'ai pu participer à ce genre d'événement. Bon je vous fais un résumer. Les aventures partagées est un gigantesque chantier sur le plateau de Haye. Et pour présenter aux habitants le nouvel espace, les trois maires Nancy, Laxou et Maxeville ont réunis toutes les associations pour présenter les temps forts dans l'année. J'ai fait un site en détail sur les aventures partagées avec les 4 temps forts. Je vous invite à visiter le site pour connaître véritablement l'ampleur de l'événement. Je suis persuadé que vous aimerez le premier site que j'ai fait après celui de ktsdancing bien sur.

Vous pouvez retrouvez d'autres reportage sur les aventures partagées sur le site suivant:

- www.lesaventurespartagees.fr -