30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°237 avril 2011

Onglets principaux

Texte: 

Chères Maxévilloises, Chers Maxévillois,
A l’instant où nous passons à l’heure d’été, la vie municipale est marquée par le vote du budget. Vous trouverez donc dans cette nouvelle édition un dossier récapitulatif des orientations budgétaires 2011.
 
L’évolution du projet scolaire au
Champ-le-Boeuf a été une grande préoccupation de ces derniers
jours. La concertation engagée depuis trois ans n’a visiblement
pas été suffisamment partagée. Aussi avec le Conseil Municipal,
j’ai préféré retirer le projet de fusion des écoles un moment
envisagé. Pour autant, le débat sur le projet éducatif du Champ-le-
Boeuf se poursuit et de nouvelles modalités seront arrêtées avec
les enseignants et les parents d’élèves.
Le Conseil Municipal se solidarise avec le Japon, si cruellement
frappé. Ces catastrophes soulèvent tellement d’interrogations en
matière de nucléaire et de risques naturels. A notre échelle, la
Semaine du Développement Durable, qui se déroule du 1er au 7
avril, mettra en avant les comportements les plus responsables à
adopter dans le domaine des déchets et du tri sélectif, pour notre
bien-être, et pour celui des générations futures. Elle sera l’occasion
privilégiée pour petits et grands de découvrir des solutions
concrètes pour protéger notre planète.
Nous espérons vous voir nombreux participer à l’embellissement
de votre cadre de vie.
En attendant, je vous souhaite une bonne lecture.

Commentaires

Fusion des écoles du Champ-le-Boeuf, la dernière très mauvaise idée du Maire
Le Maire envisage de fusionner toutes les
écoles du Champ-le-Boeuf.
De quoi s’agit-il ?
Aujourd’hui sur ce quartier, il y a quatre écoles.
L’idée du Maire est de rassembler sur le groupe
scolaire Saint-Exupéry, les classes de CE2, CM1
et CM2 et sur le groupe scolaire Jules Romains,
d’un côté les classes des petits et des
moyens et de l’autre, les grandes sections de
maternelle, les classes de CP et CE1.
Ce projet ne manque pas de présenter un certain
nombre d’inconvénients.
On va créer deux grosses structures. Il est
pourtant reconnu que plus la structure est
grosse plus on amplifie et multiplie les problèmes.
Pour les enfants de maternelle, on va
créer beaucoup plus de stress, de bruit et d’angoisse,
une angoisse par rapport à l’école que
l’enfant va traîner pendant de longues années.
On coupe également le travail interclasse, intergénérationnel,
la grande section de maternelle
sera coupée des sections de moyens et
de petits. Les classes de CP et CE1 seront
coupées des classes de CE2, CM1 et CM2. La
mixité interclasse est rompue.
De plus pour les parents, se pose le problème
d’aller chercher les enfants s’ils sont sur deux
écoles différentes.
 
Ce projet de fusion est une nouvelle fois porté
par la Mairie dans la plus grande des confusions.
Cette fusion ne présente aucun intérêt pour
les enfants, les parents et les enseignants.
Aujourd’hui, nous avons 4 écoles qui fonctionnent
bien. Ces structures présentent
l’avantage de la proximité et celui de la sécurité
de par leur taille.
Pourquoi toujours casser les choses qui fonctionnent
bien ? Le Maire et son équipe UMP se
situent dans la droite ligne de cette majorité
gouvernementale qui casse le service public de
l’éducation. Je rappelle ici les 841 postes
d’enseignants supprimés dans notre académie
cette année et les 800 autres prévus l’an
prochain.
Ce quartier mérite une attention particulière.
Je ne veux pas verser dans l’argument du quartier
difficile, de la zone urbaine sensible. Non,
ce quartier est un quartier comme les autres
et le rôle d’un Maire est d’assurer les meilleures
conditions scolaires aux enfants de sa commune.
Ce qui n’est pas le cas dans ce projet.
Je reste convaincu que le progrès social passe
par l’éducation. Mon engagement politique est
fondé sur l’équité et le progrès de notre société.

 

Pages

Articles similaires

N°135 PiMax décembre 2001

Texte: 

MAXEVILLE DANS LES PREMICES DE NOËL.

AVEC LA BOURSE AUX JOUETS DE L’AQCLB.Pendant que la plupart des enfants étaient à l’école, leurs parents ont passé une partie de l’après-midi du 15 novembre dernier au CILM pour leur choisir des cadeaux de Noël... en ayant la garantie que l’effet de surprise serait conservé.

… ET LE DEFILE DES LANTERNES DE LA SAINT MARTIN.Pour sa dixième édition, le défilé des lanternes, organisé par l’association France Allemagne Langues et Cultures et la ville de Maxéville, a accueilli plus de mille participants. Des Maxévillois, certes, mais également des visiteurs venus de toute l’agglomération nancéienne et, bien entendu, bon nombre de nos amis allemands. Vers 17h30, le long cortège de lampions a défilé joyeusement dans les rues du centre, précédé par saint Martin, sa troupe de cavaliers et les fanfares des villes de Maxéville et de Ramstein Miesenbach. Dans le parc de la mairie, les spectateurs ont ensuite assisté à la scène du partage du manteau de saint Martin avec un pauvre hère et à un spectacle animé par les enfants du Pumuckl et de Falc-Schule. La manifestation s’est achevée par la dégustation très appréciée de bretzels et de chocolat ou de vin chaud.

N°184 PiMax mai 2006 -

Texte: 

Fidèle aux racines de ses habitants, Maxéville travaille à dynamiser les échanges européens et à les concrétiser par de multiples actions. C'est une volonté de la Mairie de développer ses relations extérieures, pour les générations futures, pour la langue, la culture et toute forme d'échange.
Cette ouverture sur le monde n'empêche pas l’équipe municipale d'être toujours disponible pour ses habitants, bien au contraire. Nous devons être fiers d'être sollicités par d'autres pays, fiers de transmettre notre savoir-faire ou d'appuyer par nos compétences leurs projets de développement. C'est aussi grâce à vous que nous pouvons ensemble construire l'Europe et contribuer à son développement, je tiens à vous en remercier. Défendons ensemble la paix, ses valeurs et le bien-être des peuples.
Joli mois de mai à tous !
Votre maire, Henri Bégorre

N°201 pimax décembre 2007 - Saint Nicolas à Maxéville

Texte: 

Saint patron de la Lorraine, son passage annonce à ses petits protégés le début des fêtes de fin d’année et la perspective de recevoir friandises et cadeaux. Saint-Nicolas sera donc parmi nous entre le 2 et le 8 décembre. Et il entend bien rencontrer le plus grand nombre possible deMaxévillois !

Pimax N°214 mars 2009 - er festival hip hop à Champ-le-Boeuf

Texte: 

Le samedi 28 février, avec le soutien de la mairie, les Têtes Brulées lancent au CILM, la 1ère édition du festival Hip-Hop, de 18h à 23h. C’est le 1er évènement du plateau dans le cadre des Aventures Partagées, qui réunit des artistes de Maxéville, Laxou et Nancy.

Dans un décor créé par un artiste graffeur du quartier, bougez sur le son d’Impérial Adidam et Mauvaise Gr’N ou Only Real Prod ; dansez avec quelques uns des meilleurs danseurs de la scène Hip-Hop tel que Luidgi Corré ou le collectif Street Harmony pour ne citer qu’eux !
Graffs, concerts de Rap, danses Hip-Hop, venez nombreux découvrir et encourager la culture urbaine locale, l’entrée est gratuite !

 

Pimax N°230 septembre 2010 - Les services périscolaires qui vous sont proposés

Texte: 

Special rentrée. C’est la rentrée… avec la préparation des cartables, sans oublier le calendrier de la nounou ou l’inscription à la restauration scolaire. Mais la rentrée est également l’occasion pour votre enfant de retrouver ses camarades de classes et de découvrir de nouvelles activités. Pour vous accompagner dans ces nombreuses démarches, la Mairie vous propose différent services ou aides.

Les services périscolaires qui vous sont proposés
Restauration scolaire :
Les enfants sont pris en charge dès la fin du temps scolaire,jusqu’à 13h20. Un temps d’animation est proposé en plus du temps du repas.
Pour les maternelles à partir de la moyenne section, l’inscription fait l’objet d’un rendez-vous avec le service Enfance – scolarité de la Mairie à l’occasion duquel nous proposons d’étudier avec vous les solutions les plus adaptées en fonction de vos besoins et des
amplitudes horaire de garde nécessaires.
Si vous avez besoin que votre enfant fréquente la restauration scolaire tous les jours, vous pouvez choisir de l’inscrire au forfait. Cette formule implique que, pour chacun des 10 mois de l’année scolaire, vous prendrez en charge 13 repas. Par contre, si vos besoins
sont ponctuels, nous vous proposons de l’inscrire en occasionnel.
Un accueil familial qui permet de mieux prendre en compte le rythme des petits :
L’accueil en collectif tout au long de la journée peut parfois être fatiguant,
particulièrement pour les plus petits. Afin de favoriser un
accueil familial auprès d’une assistante maternelle qui permet de
mieux prendre en compte le rythme de l’enfant, la Mairie vous
accompagne dans vos démarches :
En vous expliquant les modalités d’embauche d’une assistante
maternelle ;
En simplifiant vos démarches par la rédaction des fiches de
paies ;
En vous aidant financièrement par l’attribution d’une participation
définie en fonction du nombre d’heures d’accueil et de votre
quotient familial.
Avant et après l’école :
Les jours de classe, les enfants peuvent être accueillis le matin
et/ou le soir dans le cadre de l’accueil périscolaire :
Le matin, l’accueil est organisé dans l’école que fréquente votre
enfant à partir de 7h30 (8h pour l’école maternelle Moselly)
jusqu’au début des cours.

Le soir, à la fin du temps scolaire, les enfants sont pris en
charge jusque 18h. Un goûter est proposé à chaque enfant
avant que débute soit un temps d’étude surveillée (proposée aux
enfants à partir du CP), soit une activité sportive, culturelle ou
artistique.
Les mercredis et pendant les vacances scolaires, différents
accueils de loisirs sont ouverts en fonction de l’âge de votre enfant
et de ses centres d’intérêt :
De 3 à 12 ans votre enfant peut être accueilli à Max’anim ou au
CILM, et à partir de 8 ans au club science-imaginaire organisé
par la MJC.
Ces centres proposent des activités variées, adaptées à l’âge des
enfants.

Et pourquoi ne pas choisir une activité de loisir, culturelle ou sportive à l’année ?

C’est le moment où jamais de
s’inscrire au foot, au judo, à la
danse ou pourquoi pas à une activité
musique ou dessin ! Chacun
pourra pratiquer le loisir de
son choix, grâce à l’offre diversifiée
d’activités proposée par
les associations Maxévilloises
et aux aides aux loisirs que la
Mairie accorde jusqu’à 24 ans.

La Mairie peut prendre en charge jusqu’à la totalité du
montant de l’activité que vous choisissez :
Les aides de la Ville peuvent atteindre jusqu’à 245€.
Jusqu’à 17 ans : Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge
de 25 à 100 % du coût de l’activité, suivant le quotient familial.
Pour les jeunes adultes – soit de 18 à 24 ans : Vous pouvez
bénéficier d’une prise en charge de 15 à 60 % du coût de
l’activité, suivant le quotient familial.
Pour en bénéficier, il vous suffit de remplir avec l’association
le devis d’aides aux loisirs que vous pourrez retrouver à l’accueil
de la Maire centrale, de la Mairie annexe ou sur le site
www.mairie-maxeville.fr
Les Journées d’aides aux loisirs : Tout à portée de main…
Pour simplifier vos démarches, la Mairie organise en septembre
six journées d’aides aux loisirs durant lesquelles chacun pourra,
en une seule démarche, s’inscrire à l’activité de son choix et faire
étudier ses droits à bénéficier de l’aide de la Ville.