30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°240 Juillet-Août 2011 - Maxéville se développe sur la toile

Onglets principaux

Texte: 

Facebook, Twitter, News -letter... Cela vous dit déjà quelque chose… QR
Code ou en français Flash Code, pas encore peut-être ?…
Et pourtant ces nouvelles technologies sont présentes, non pour
nous encombrer mais pour nous faciliter la vie. Avoir des informations
rapides et sélectives, ne plus être noyé par trop d’informations
quelquefois inutiles. Avec ce que nous développons
à Maxéville pour vous, vous serez, quand vous le souhaitez,
prévenu des manifestations culturelles, sportives, festives
sur Facebook. Inscrivez-vous sur www.facebook.com si ce
n’est déjà fait, puis devenez ami avec :
Pour les aspects pratiques : embouteillages, travaux, coupures
d’eau, alertes météo… Rejoignez nous sur Twitter, vous
serez averti en temps réel.

Commentaires

La majorité municipale a souhaité modifier le
mode de fonctionnement de l’aide aux loisirs.
Point positif de la délibération, c’est la mise en
place d’un plafond de revenus au dessus duquel
les familles ne reçoivent plus d’aide pour les
loisirs. C’est une proposition que nous portons
depuis longtemps, nous avons été enfin
entendus. Pour nous ce dispositif doit en
priorité corriger les inégalités face à l’accès aux
loisirs par la prise en charge, au prorata des
revenus familiaux, d’une partie du coût de
l’inscription à une activité. Il n’est pas illégitime
de ne plus avoir d’aide municipale au dessus
d’un certain revenu.
Par contre, nous avons fait remarquer en
commission et en conseil municipal que cette
délibération modifiait sérieusement et à la
baisse l’aide pour les familles qui en ont le plus
besoin. Prenons 3 exemples : 1 femme seule
avec 1 enfant (revenus 1200€/mois), un
couple avec 2 enfants (revenus 1500€/mois),
un couple avec 3 enfants (revenus 1800€
/mois). Jusqu’à présent, la commune prenait
en charge pour ces 3 familles 100% du coût
de l’activité. Aujourd’hui, avec cette délibération
l’aide va passer à 75%. Pour une activité d’un
montant de 200€, le coût de l’activité par
enfant sera de 50€, ce qui n’est pas négli geable
pour nos 3 familles citées, 50€ pour l’une,
100€ pour l’autre et 150€ pour la dernière.
Notre groupe a proposé une autre répartition,
plus juste, plus progressive et plus équitable
pour les familles en gardant bien évidemment
le principe de non-prise en charge à partir d’un
certain plafond et sans impact sur le budget de
notre commune.
En commission, notre proposition semblait être
partagée par tous (majorité comprise), par
tous sauf par Gérard Laurent, adjoint en
charge de ce dossier qui a refusé notre
amendement. Nous avons donc présenté notre
proposition directement au Maire en conseil
municipal, sans plus de succès.
Nous suivrons avec attention ce dossier et
nous demanderons un bilan chiffré pour
mesurer l’impact sur les familles de cette
modification de l’aide aux loisirs.

 

Pages

Articles similaires

N°129 Pimax mai 2001

Texte: 

COURSES DE ROLLERS ET DE TROTTINETTES AU ZENITH. Ce lundi de Pâques, une centaine d’enfants, de jeunes et d’adultes ont participé à la première grande course de rollers et de trottinettes organisée sur le parking du Zénith par la Ville de Maxéville et son service Jeunesse, Animation, Sport. Sur une idée de Serge El Founi, adjoint aux Sports et aux Loisirs, cette manifestation unique dans l’Est de la France, baptisée "Trott’n’Rollers", a réuni les amateurs locaux et régionaux de rollers et de trottinettes, de tous âges (de 5 à plus de 60 ans), souvent venus en famille, et ce, malgré un temps froid et pluvieux.

De 9h à 18h, spectateurs et coureurs se sont croisés sur le circuit, variant de un à dix kilomètres, selon les âges et les catégories. Chaque fin de course les a rassemblés autour du car d’animation et sous les bâches de la buvette, tenue bénévolement par les Lynx Maxévillois, pour assister à la remise des coupes et des récompenses offertes par la Ville de Maxéville et par de nombreux sponsors. Un groupe musical local de tendance rock, "Too Sharp", a su créer une ambiance telle entre les courses que l’absence d’un soleil printanier n’a en rien rafraîchi l’atmosphère surchauffée et joyeuse qui régnait dans le public. Serge El Founi, qui fut aussi l’infatigable animateur de cette journée, nous a confié que le succès de cette première rencontre sportive et familiale l’encourageait à recommencer l’année prochaine. Avis aux amateurs !

N°145 PiMax novembre 2002

Texte: 

Le Kindergarten Pumuckl, l’association FALC et la Ville de Maxéville vous invitent à participer au traditionnel défilé des lanternes ! A partir de 17h15, des centaines de  petites lumières multicolores défileront dans les rues du Centre aux sons des fanfares de Ramstein- Miesenbach et de Maxéville. Le défilé passera par les rues de Lorraine, Solvay et de la Justice avant de rejoindre le parc où l’histoire de saint Martin sera mise en scène. Autour d’un grand feu, tous pourront ensuite déguster des bretzels, saucisses, chocolat et vin chaud préparés par l’association. La fête de saint Martin, c’est aussi la fête du partage. Ce saint a coupé son manteau en deux pour en donner la moitié à un pauvre au bord de la route. Au cours de cette manifestation, l’association FALC souhaite garder cet esprit de partage : en célébrant une fête typiquement allemande dans les rues de Maxéville où tous sont invités à participer à un échange inter-culturel, mais aussi, et c’est la nouveauté de cette année, en partageant une soupe aux légumes : devant la mairie, sera installé un grand chaudron dans lequel mijoteront les légumes apportés par les parents du jardin d’enfants et la fête se terminera par la dégustation de ce délicieux potage.

N°178 PiMax novembre 2005 - Fête de la st martin

Texte: 

L’automne, quelquefois maussade, est aussi le temps des fêtes ! A commencer par celle de la Saint Martin, organisée par la Mairie et Pumuckl, avec nos amis de Ramstein-Miesenbach. Dynamisme de Maxéville à l’échelle
européenne ! Cette manifestation nous proposera de vivre l’expérience du partage et de la convivialité, des valeurs portées par votre ville qui souhaite plus que jamais s’ouvrir aux autres cultures. C’est l’opportunité de rassembler
joyeusement la Ville, les associations, les écoles et tous les habitants sous le signe de l’ouverture et de la curiosité.
Votre maire, Henri Bégorre

N°194 PiMax avril 2007 - Bourse aux plantes

Texte: 

Editorial. Emportés par le flot de notre société de consommation, il nous arrive parfois d’oublier que chacun d’entre nous est citoyen du monde, et se doit à ce titre de veiller à en préserver les richesses. Je sais que, conscients de cette responsabilité,
vous êtes toujours plus attentifs à la qualité de votre environnement, et que vous vous investissez au quotidien pour en assurer la sauvegarde, en pratiquant entre autres le tri et le recyclage des déchets. La mairie vous accompagne depuis de nombreuses années dans cette démarche citoyenne notamment en subventionnant l’achat de chauffe eau solaire, l’isolation acoustique des fenêtres, en mettant à disposition des Maxévillois des autocollants «stop pub», en menant des actions de sensibilisation auprès des enfants dans les écoles et durant les animations de vacances… La semaine nationale du développement durable sera pour nous tous, petits et grands, une occasion privilégiée de s’interroger sur ses comportements de consommation, de découvrir de nouveaux moyens de contribuer à la protection de notre planète… et aussi de s’amuser en apprenant grâce aux nombreuses animations organisées à Maxéville et dans tout le Grand Nancy jusqu’au 24 avril.

Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°209 Octobre - Bourse aux plantes

Texte: 

En septembre, beaucoup de réunions « Consult’actions » ont eu lieu et la commission du Développement Durable est en place.

Tout Maxéville au Zénith, TMZ, a été l’occasion de beaucoup d’échanges. En octobre, c’est au Champ-le-Boeuf qu’auront lieu les rencontres… Vous pouvez désormais me contacter sous d’autres formes que la prise de rendez vous. Alors profitez-en !

Pimax N°224 Février 2010 - 2e Édition du Festival Hip-Hop en CLB

Texte: 

Samedi 27 février, l’association Only Réal Prod et le label Douleur Mortelle s’associent à la Mairie de Maxéville pour la seconde édition du festival «Hip-Hop en CLB». Une seconde édition qui, elle aussi, regroupera au Centre Intercommunal de Laxou Maxéville quelques-uns des meilleurs artistes de la scène hip-hop nancéenne : Impérial Adidam, Clbitume, Mauvaise G’n, Koffy, Sir Surin Deal M, Djulah et Rachid Wallas qui fera figure de tête d’affiche de la soirée. Derrière les platines pour animer toute cette soirée : DJ Fonk Maz. 

Début des concerts 20h30 et fin de la soirée
à 23h30. Entrée : 3 €.
Nouveauté cette année, Only Réal Prod et le label Douleur
Mortelle proposeront de 15h à 19h, toujours au
CILM, des ateliers d’écriture et de deejing. Pour permettre
aux plus jeunes, futurs artistes ou simples fans
de hip-hop, de mettre sur papier les paroles de leur
premier morceau ou de s’essayer aux platines.
q Inscription sur place dès 14h30 au CILM.
Participation : 2 €