30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°256 janvier 2013

Onglets principaux

Texte: 

Commentaires

Développement économique, Maxéville a sa carte à jouer

Pour cette dernière tribune de l’année, j’ai choisi de porter un
éclairage particulier sur la situation économique actuelle qui,
nous le savons, n’est pas bonne. Un tel constat demande une
mobilisation de tous les acteurs, politiques, socio-économiques,
associatifs, académiques. Il faut fédérer toutes les forces vives
pour favoriser le redressement avec un seul objectif, la création
et la préservation de l’emploi.
La situation d’un territoire est liée directement à son histoire.
L’histoire de la Lorraine nous la connaissons, une terre d’industries
lourdes : mines, sidérurgie et textile. Dans les livres de géographie
des années 1970, la Lorraine était présentée comme le « Texas
Lorrain». La structuration de l’économie lorraine qui a fait sa force
est devenue au cours du temps sa faiblesse. Ce phénomène nous
l’avons observé sur notre canton avec les aciéries de Pompey ou
encore les mines Solvay à Maxéville.
Il nous faut aujourd’hui nous mobiliser pour favoriser une mutation
économique de notre territoire. C’est-à-dire créer de nouvelles
activités. Pour ce faire il faut nous appuyer sur nos forces. Quelles
sont-elles sur notre territoire ? Nous avons sur le Grand Nancy un
potentiel scientifique connu et reconnu internationalement dans
les matériaux, dans la santé, dans les sciences du langage, dans
l’informatique, l’électronique, ou les géosciences, etc.… Nous
devons utiliser ces atouts pour créer du dynamisme économique par
la valorisation et le transfert de la recherche vers la société.
Comment Maxéville peut-elle jouer un rôle dans ce mouvement ?
Le transfert technologique, l’innovation naissent souvent dans les
laboratoires de recherche pour aller vers les PME, c’est le lien nécessaire
à construire entre recherche et entreprise. Nous avons déjà à Maxéville
des entreprises qui innovent, ER Ingénierie, TLS système, RMI,
Röchling Engineering, IMF,etc…. Nous avons un positionnement géographique
exceptionnel, venant du Nord (Metz, Luxembourg) ou de
l’Ouest (Paris), Maxéville est au carrefour des infrastructures routières.
Nous avons les zones d’activités St Jacques 1 et 2, il faut les transformer
en technopôle en accompagnant et en renforçant les entreprises
maxévilloises qui innovent et il faut en attirer d’autres en mettant en
avant nos potentiels. C’est une volonté politique que je formule pour le
dynamisme de notre ville et surtout pour l’emploi de nos concitoyens.
Le maire actuel pense faire rayonner notre commune par son club
de Volley à coup de subventions, moi je souhaite placer notre ville
comme place forte de l’innovation, voilà mon engagement.
Pour finir, je vous souhaite avec les élus Martine Bocoum,
Annie Delrieu, Valérie Henriet, Olivier Pivel, Romain Miron,
une bonne et heureuse année 2013.

 

Pages

Articles similaires

N°137 PiMax février 2002

Texte: 

Un spectacle haut en “Colore !”. Depuis plus de huit ans sur les sentiers de la chanson, la troupe nancéienne "Méli-Mélodie" dispose d’un répertoire de créations très diversifiées : après "Monopolis", adaptation du célèbre opéra-rock Starmania en 1995 et "Chronofollis", fresque historique retraçant 400 ans d’exclusion en 1997, son spectacle actuel présente des harmonisations originales de chansons d’aujourd’hui mêlant ambiances gaies et graves. Afin d’offrir aux Maxévillois la possibilité de passer un après-midi musical en famille, la municipalité a invité la troupe "Méli-Mélodie" à présenter son spectacle "Colore !" le 24 février prochain. Une cinquantaine d’artistes amateurs en costumes attrayants vous dévoilera sur scène des chorégraphies inédites élaborées sur ces chansons. Ce spectacle vivant qui enchantera les plus grands comme les tout petits se déroulera le : Dimanche 24 février à 15h au Centre Intercommunal de Laxou-Maxéville, 23, rue de la Meuse. Prix d’entrée : 8€ (enfants jusque 12 ans : 4€).

N°186 Pimax JuilletAoût 2006 - Ca va faire des étincelles

Texte: 

Après un mois de juin riche en rendez-vous et pour attaquer la rentrée avec élan, je vous souhaite tout simplement de très bonnes vacances à tous.
Votre maire, Henri Bégorre

Allumer un feu sans briquet, sans allumette... Faire voler une montgolfière, découvrir des éoliennes, fabriquer des petits robots, mener l’enquête à travers une course d’orientation trépidante… S'amuser aussi, parce c'est l'été, faire des rencontres musicales et danser sous les lampions parce que c'est bientôt le 14 juillet. Maxéville, sous le signe de l'air et du feu, déclare l'été commencé !

Pimax N°202 janvier 2008 blake et mortimer

Texte: 

Pour la seconde année, Maxéville rend hommage à Edgar P. Jacobs avec une exposition inédite à l’occasion du cinquantenaire de la bande dessinée S.O.S. METEORES. Les premières pages de S.O.S. Météores, cinquième aventure des célèbres Blake et Mortimer, ont été publiées par Edgar P. Jacobs le 8 janvier 1958 dans le magazine Tintin (édition Belge) numéro 2.

50 ans plus tard, la mairie de Maxéville, en collaboration avec la Fondation Jacobs et avec le soutien du CGRI (Commissariat Général aux Relations Internationales de Wallonie-Bruxelles), rend hommage à Edgar P. Jacobs et à cet album qui renvoie étrangement à l’enjeu global et mondial du XXIe : le climat.

Occasion unique de redécouvrir cet album culte, cette exposition propose
notamment une sélection de planches, de dessins, de croquis, d’esquisses
de couvertures… bref une sélection spéciale et unique.
Sans oublier son volet pédagogique et ludique, elle jette encore une fois un
pont entre la fiction et la réalité, l’imagination et la science, le rêve et
l’Histoire… Alors quoi de plus normal que de jeter ce pont sur deux lieux de
Maxéville : L’IUFM de Lorraine et le Site des Caves…
Des ateliers scientifiques et de découverte de la sérigraphie, organisés par
la MJC de Maxéville, les Petits Débrouillards de Lorraine et l’association
l’atelier du Panda, permettront même aux plus jeunes de goûter à cet
univers envoûtant.
Les enfants d’hier devenus parents, et ceux d’aujourd’hui, profiteront de
cette promenade dans le monde imaginaire de Jacobs pour découvrir une
réalité toujours fascinante et empreinte d’actualité.

 

Pimax N°216 mai 2009 - Bourse aux plantes de printemps

Texte: 

C’est le moment de quitter vos vivaces devenues trop encombrantes, vos semences, plantes et arbustes en surnombre…

Et c’est aussi le moment de renouveler vos plantations et découvrir d’autres espèces et variétés différentes. Alors ne jetez rien !
La 13ème bourse aux plantes de printemps, organisée dans le parc de la Mairie rue Charcot le 16 mai de 14h à 17h, vous permettra de venir échanger
végétaux, trucs et astuces et également votre expérience en matière de jardinage.
De plus, l’association Max’ Jardins se propose de répondre à toutes les ques t ions que vous vous posez sur les méthodes de culture à dédier au potager et au jardinage biologiques.

Pimax N°232 novembre 2010 -

Texte: 

Maxévilloises, Chers Maxévillois,

Vendredi 8 octobre 2010, nous avons eu la chance et l’honneur d’accueillir, au sein de l’Hôtel de Ville de Maxéville, Madame la Ministre Fadela AMARA, afin d’inaugurer la plateforme

mobilité du Grand Nancy.

 

De nombreuses structures, notamment associatives se sont inscrites dans une démarche partenariale avec le Grand Nancy, les partenaires locaux, le Conseil Général et l’Etat, afin

que ce projet puisse voir le jour.

La plateforme mobilité permet de résoudre les problèmes de déplacement des demandeurs d’emploi et des personnes en emploi précaire, à travers l’aide au déplacement et l’accompagnement

au permis de conduire. Trouver l’offre la mieux adaptée en fonction des besoins, faire découvrir de nouveaux moyens de déplacement, identifier les besoins non couverts

actuellement, et contribuer à l’émergence de solutions nouvelles, voilà peut-être les principales missions de cette plateforme.
Au-delà, le permis de conduire restant malgré tout un élément important dans l’accès à l’emploi, un ensemble de solutions permet d’accompagner les personnes à l’obtention de ce
dernier à travers un parcours spécifique de formation, un soutien pédagogique, des aides financière. Vous pouvez découvrir davantage ce dispositif en page 3 du Pimax’.
La Mairie de Maxéville a toujours fortement soutenu les associations oeuvrant dans le domaine de l’accompagnement social.
Une dizaine d’associations sont de fait implantées sur la commune et bénéficient de l’appui fort et d’un soutien attentif de la municipalité.
Parallèlement, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale, ainsi que le Programme de Rénovation Urbaine vu à l’échelle de notre agglomération apportent des possibilités concrètes
 
d’actions à travers la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Nous avons
choisi une solidarité des 20 communes. Cette complémentarité d’action de
chaque commune avec les associations dans un contrat avec l’Etat et les
Collectivités Territoriales vise à ne pas empiler des dispositifs, mais
permettre à tous une formation, une insertion, la socialisation des
personnes, à travers l’accès aux loisirs pour tous, l’accompagnement des
enfants que ce soit dans le domaine scolaire ou périscolaire, l’action en
faveur des personnes âgées, l’action sociale d’urgence, et enfin tout ce qui
concourt à l’accès à l’emploi, au logement, au mieux vivre.
J’espère que cette visite ministérielle permettra de conforter l’ensemble de
ces actions, et je suis convaincu que la plateforme mobilité aidera les plus
modestes à croire en leur chance pour leur avenir.
Les actions solidaires sont importantes pour la municipalité et nous continuerons
à agir en ce sens. Je terminerais par une citation de Fadela
AMARA : «Nous le voyons ici, lorsque des volontés fortes se mobilisent,
les projets avancent et se concrétisent, et ce, au profit des habitants des
quartiers».
Votre Maire