30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°257 février 2013

Onglets principaux

Commentaires

Semaine de 4 jours et demi à l’école, que propose le Maire ?

Depuis le passage à la semaine de quatre jours en 2008,
les enfants français sont ceux qui ont le moins de jours d'école
par an, mais les journées les plus longues et les plus chargées.
La réforme voulue par le Président de la République a pour but
d’adapter les rythmes éducatifs au rythme des enfants afin de
faciliter leur réussite.
Les spécialistes de l’enfance s’accordent à préconiser d’étaler le
temps scolaire sur la semaine et d’alléger les journées. L’étalement
des cours sur quatre jours et demi permettrait de mieux
coordonner les temps éducatifs des enfants.
Les mairies devront organiser le temps supplémentaire alloué
aux activités périscolaires. Un fonds exceptionnel de l’état sera
mis en place pour aider les municipalités.
Que propose le Maire ?
Le Maire devra mettre en place un encadrement. Il est fort probable
que les enfants fréquenteront davantage la demi-pension et les
centres de loisirs le mercredi après-midi. Beaucoup de questions
posées au Maire restent à ce jour sans réponse :
• Comment les familles sont-elles associées à l’organisation future ?
• Comment se passera la cantine le mercredi ?
• Quelles activités seront proposées aux enfants ?
Et faites par qui ? Avec quels moyens ?
• Qu’est-ce qui sera mis en place dans le temps dégagé ?
• Quelles conséquences sur les modes de garde ?
• Comment fonctionneront les structures associatives qui
oeuvraient le mercredi matin ?
• Comment fonctionneront les centres de loisirs le mercredi
après-midi ?
à ce jour, à Maxéville, aucune réflexion n’a encore été engagée.
Comme vous le savez, notre commune ne brille pas par ses
structures périscolaires. Même si on peut noter quelques améliorations,
je rappelle que l’opposition par sa pression constante
sur la majorité municipale a joué un rôle déterminant pour faire
avancer les choses. Malheureusement il y a encore beaucoup de
manques (gardes collectives, lieux de restauration, centres de
loisirs, organisation du temps périscolaire).
Le groupe municipal de gauche propose que des activités
pédagogiques complémentaires aux heures d'enseignement
soient organisées en groupes restreints : aide aux élèves en
difficulté, accompagnement du travail personnel des autres, mise
en place d'activités prévues par le projet d'école et mise en place
d’activités culturelles et sportives. Ces temps périscolaires doivent
être aussi l’occasion de rassembler nos quartiers maxévillois par des
activités communes. Pour finir nous proposons aussi la création d’un
vrai lieu de restauration pour remplacer la salle du parc peu adaptée
(toujours promis par le maire, jamais réalisé) et d’utiliser le lieu des
Caves de la Craffe comme lieu de rencontre et de culture.
Il est de la compétence de la commune de proposer des services
publics adaptés pour le bien de l’enfant. Il est grand temps que la
mairie ouvre sa réflexion et propose des solutions en concertation
avec les familles.

 

Pages

Articles similaires

N°137 PiMax février 2002

Texte: 

Un spectacle haut en “Colore !”. Depuis plus de huit ans sur les sentiers de la chanson, la troupe nancéienne "Méli-Mélodie" dispose d’un répertoire de créations très diversifiées : après "Monopolis", adaptation du célèbre opéra-rock Starmania en 1995 et "Chronofollis", fresque historique retraçant 400 ans d’exclusion en 1997, son spectacle actuel présente des harmonisations originales de chansons d’aujourd’hui mêlant ambiances gaies et graves. Afin d’offrir aux Maxévillois la possibilité de passer un après-midi musical en famille, la municipalité a invité la troupe "Méli-Mélodie" à présenter son spectacle "Colore !" le 24 février prochain.

N°186 Pimax JuilletAoût 2006 - Ca va faire des étincelles

Texte: 

Après un mois de juin riche en rendez-vous et pour attaquer la rentrée avec élan, je vous souhaite tout simplement de très bonnes vacances à tous.
Votre maire, Henri Bégorre

Allumer un feu sans briquet, sans allumette... Faire voler une montgolfière, découvrir des éoliennes, fabriquer des petits robots, mener l’enquête à travers une course d’orientation trépidante… S'amuser aussi, parce c'est l'été, faire des rencontres musicales et danser sous les lampions parce que c'est bientôt le 14 juillet. Maxéville, sous le signe de l'air et du feu, déclare l'été commencé !

Pimax N°202 janvier 2008 blake et mortimer

Texte: 

Pour la seconde année, Maxéville rend hommage à Edgar P. Jacobs avec une exposition inédite à l’occasion du cinquantenaire de la bande dessinée S.O.S. METEORES. Les premières pages de S.O.S. Météores, cinquième aventure des célèbres Blake et Mortimer, ont été publiées par Edgar P. Jacobs le 8 janvier 1958 dans le magazine Tintin (édition Belge) numéro 2.

50 ans plus tard, la mairie de Maxéville, en collaboration avec la Fondation Jacobs et avec le soutien du CGRI (Commissariat Général aux Relations Internationales de Wallonie-Bruxelles), rend hommage à Edgar P. Jacobs et à cet album qui renvoie étrangement à l’enjeu global et mondial du XXIe : le climat.

Pimax N°216 mai 2009 - Bourse aux plantes de printemps

Texte: 

C’est le moment de quitter vos vivaces devenues trop encombrantes, vos semences, plantes et arbustes en surnombre…

Et c’est aussi le moment de renouveler vos plantations et découvrir d’autres espèces et variétés différentes. Alors ne jetez rien !
La 13ème bourse aux plantes de printemps, organisée dans le parc de la Mairie rue Charcot le 16 mai de 14h à 17h, vous permettra de venir échanger
végétaux, trucs et astuces et également votre expérience en matière de jardinage.
De plus, l’association Max’ Jardins se propose de répondre à toutes les ques t ions que vous vous posez sur les méthodes de culture à dédier au potager et au jardinage biologiques.

Pimax N°232 novembre 2010 -

Texte: 

Maxévilloises, Chers Maxévillois,

Vendredi 8 octobre 2010, nous avons eu la chance et l’honneur d’accueillir, au sein de l’Hôtel de Ville de Maxéville, Madame la Ministre Fadela AMARA, afin d’inaugurer la plateforme

mobilité du Grand Nancy.

 

De nombreuses structures, notamment associatives se sont inscrites dans une démarche partenariale avec le Grand Nancy, les partenaires locaux, le Conseil Général et l’Etat, afin

que ce projet puisse voir le jour.

La plateforme mobilité permet de résoudre les problèmes de déplacement des demandeurs d’emploi et des personnes en emploi précaire, à travers l’aide au déplacement et l’accompagnement