Welcome Visitor:

Le journal de Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Le permier numéro du journal de Maxéville est sorti ce mois de septembre 2014, disponible en version papier dans vos boîtes aux lettres et également sur le site internt de la mairie de Maxéville. A ma grande surprise, le format A4 reste inchangé, mais le contenu a été totalement transformé.

Commençons par le nom du magazine, depuis le premier numéro jusqu'à ce jour, le magazine portait le nom de "Pimax". Aujourd'hui, le magazine s'intitule "le journal de Maxéville". Il s'agit d'un changement de nom car nousa vons un nouveau maire. Depuis trois ans, je mettais en ligne les parutions du magazine pimax dans le cadre d'un travail de mémoire, je suis arrivé à l'année 2012 car sur le site de la mairie, on ne peut accéder qu'aux parutions de 2013 et 2014. Cependant pour des raisons techniques, certains liens sont inactifs. J'ai recu un mail de Sylvie PRIME m'indiquant qu'il y a un probleme et que cela serait résolu la semaine prochaine.

Deuxièment, la numérotation a donc changé par conséquent. Le Pimax étati arrivé à la 272 ième édition sous la mandature de henri Bégorre. Avec le nouveau nom, le magazine part donc avec le numéro 1.

Quant au contenu, pour la première parution du magazine de Maxéville, il y a environ une vingtaine de pages. La rubrique "le mot du maire" est toujours présente, de même que la rubrique "agenda" sauf que dans le nouveau format, ce le calendrier des manifestations n'existe plus. C'est par rubrique d'activités. Je suis désorienté par rapport à cette nouvelle organisation. Car l'agenda par date était plus simple à lire, on savait au premier coup d'oeil ce qu'il y avait de prévu les jours à venir. Dans ce cas de figure, il faut chercher la manifestation du jour à travers toutes les rubriques.

La rubrique tribune libre ainsi que la mémoire de Maxéville tiennent toujours une place dans le magazine. La nouveauté également est la décision d'une parution bimestriel. Soit c'est pour des raison économiques, soit pour avoir davantage d'éléments à mettre dans le magazine , ou les deux.

Conclusion

Seul l'agenda n'est pas efficace sur plan de la simplicité au niveau de la lecture. De plus le fait de décider une parution bimestriel, cela signifie que les associations doivent impérativement communiquer leurs dates de manifestations très tôt afin de pouvoir paraître dans le magazine. Il faut sans doute un certain temps d'adaptation. Le nouveau maire veut marquer sa marque de fabrique, un nouveau logo de la commune est disponible en téléchargement. Un article explique la raison de ce changement.

Articles similaires

Les danseurs de la MJC en République Tchèque !

Texte: 

Notre jeune couple de danseurs de la MJC Massinon ont participé le 31 octobre 2014 au championnat du monde de danse à Libérec en République Tchéque. Ils ont pu partciper à cette competition car depuis juin 2014 ils sont les champions de FRANCE de cette catégorie.

La competition internationnale se déroulée du 29 octobre au 2 novembre 2014 et reunissant plus de 4500 danseurs dans de trés nombreuses catégories allant des danses de salon jusqu’au hip-hop en passant par la dance show ou les claquettes. Nos danseurs agés de 9 et 11 ans ont concouru dans la catégorie : ARTISTIC SCENIC DANCE SHOW DUO JUVENIL. Leur chorégraphie sur le thème Pirate des Caraïbes mélangeant des pas de Cha-cha et de zouk leur a permi d’etre médaillés à la 5ème place du championnat du monde sur 10 couples inscrits et 8 classés.

Didier Marchal leur professeur de danse (et juge internationnal) est content de leurs résultats pour une première participation a une competition de cette envergure surtout que nos danseurs ne font pas parti d’une école de danse et étaient les seuls participants faisant partie d’une MJC avec 1 seule heure de cours de dance show par semaine . Ashley et Noah tiennent a remercier Didier Marchal , la MJC Massinon et la ville de Maxéville pour leur soutien lors de cet événement ainsi que leurs parents qui n’hesitent pas à les accompagner partout en France et desormais meme à l’etranger pour les différentes competitions afin de pouvoir continuer a vivre leur passion de la danse.

Blandine BOUALAOUI photo : Ashley Lan et Noah Boualaoui accompagnés de leur Professeur de danse Didier Marchal

Savoureuse fête du jeu

Texte: 

Le jardin des jeux, la ludothèque de la ville de Maxéville, lancera la 17e édition de "jeux et Familleux en fête", le dimanche 18 janvier de 14h à 18h au centre intercommunal de champ-le-Boeuf.

Ambiance récréative et dépaysement garanti, la manifestation 2015 aura pour thème les jeux d'hier et d'aujourd'hui. Des heures de franche rigolade en perspective. 3on espère faire le plein, proposer des jeux qui plairont à toutes les générations et faire découvrir les jeux anciens aux plus jeunes", confiait Anne Thiriet, l'une des deux ludothécaires du Jardin des Jeux. La ludothèque de Champ-le-Boeuf a tellement de succès que ses fidèles adhérents ne devraient pas manquer de participer à cette journée festive et intergénérationnelle. Parmi les partenaires, la campagnie A l'instant proposera des contes pour les petits et grands (à 15h, 16h et 17h), Zazam mettra à disposition dupublic ces jeux en bois géants et animera un atelier de construction à partir de matériel de récupération, la halte garderie Les canailloux assurera l'accueil des tous-petits, la team Warp-Zone vous fera remonter le temps en voyageant dans l'univers du jeux vidéo rétro : les jeux collectors et vielles consoles seront de la partie.

Dans le hall du CILM, les enfants pourront jouer à des jeux d'imitation (dînettes, malette de docteur, petit train,...). Des petits jeux passe-temps, jeux de cartes, jeux d'adresse (toupie, osselets,...) des jeux oubliés remis au goût du jour seront à l'honneur. Des stands jeux de rôle, jeux de plateau seront à la disposition du public et les animateurs ne manqueront pas d'expliquer les règles. Des surprises sont annoncées. Une fête propice à la convivialité où les jeux anciens et contemporains seront côte à côte histoire de jouer.

Foyer de l'amitié

Texte: 

image du pimax mars 2001Comme chaque année, le Foyer de l'amitié a tenu au C.I.L.M, son assemblée générale. Le foyer a perdu plusieurs membres au cours de l'année écoulée. De nouveaux adhérents sont venus cependant grossir les rangs. Plus de 80 personnes se sont inscrites pour 2015. 

Le bureau du foyer a été renouvelé, du fait du décès de deux de ces membres. Il se compose comme suit : Président : Michel Thiébaut, vice-président : Viviane Godot, secrétaire-adjoint : Jeannine Ruppert, Trésorier : Gérard Ruppert, Trésorier-adjoint : Yves Blavier et vérificateur aux comptes : Jean-Luc Tritz.

Les personnes présentes ont pu découvrir le programme de 2015 avec une visite de l'imagerie d'Epinal et du château de Luneville, une ferme d'élevage de bisons et une croisière sur la Marne, sans compter les diverses manifestations: beignets de carnaval, goûter de fin de saison, et de son repas de Noël.

Le foyer est ouvert le mardi et vendredi de 14h à 17h au C.I.l.M salles 14,15 et 16. Au terme de l'assemblée le président a invité les personnes à déguster la galette des rois.

Article de l'est républicain. Photo du pimax mars 2001

Quartier Darnys : les habitants attendent le bus

Texte: 

Réunion de quartierLes ateliers de quartier thématique ont repris dans le cadre de la démocratie participative mise en place par la nouvelle municipalité. "On est à l'écoute des habitants et ils apprécient", ont précisé Jacquelines Ries, Olivier Pivel et Alain Simon, les élus présents à l'école Moselly où se déroulait la réunion de travail.

Ils ont tout d'abord annoncé que la campagne de lutte contre les déjéctions canines entrait dans sa seconde phase, précisant que tout flagrant délit de non ramassage sera passible d'une amende de 35 € à partir du 9 mars. Christelle Munier, responsable de la police municipale, a indiqué que des sacs à crottes étaient disponibles en mairie, dans les commerces et les gymnases de la commune. Les élus ont assuré que des aménagements autour du stade Darnys (banc, aire de jeu..) étaient en refléxion.

Quant à l'écurie, elle est toujours mise à disposition de Chrysol Dupont l'ancien cocher de la calèche, lequel attend une réponse du Grand Nancy pour ses projets autour du cheval. Les habitants du quartier et de la rue Henry-BRun ont surtout pointé du doigt le réseau de transport en commun (lignes 10 et 9) mais la ville de Maxéville qui essaie de défendre leurs intérêts à la CUGN n'a pour l'heur pas de réponse positive à leur donner. Une pétition circule toujours, les habitants se sentent isolés. Ils aimeraient que le terminus de la ligne 10 soit prolongé juqu'au Tamaris pour avoir une correspondance avec laligne 9. Car c'est actullement une vraie galère pour les enfants scolarisés et pour les parents qui ont besoin de se rendre au centre de Maxéville ou à Auchan la Sapinière.

Article de l'est républicain (hervé)

réunion de quartier

De l'école à la mairie

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/v/t1.0-9/11066519_886035478114613_5661962832982310678_n.jpg?oh=f02ca414edbfc1bc726ad8d5520dc5ea&oe=55B47E8D&__gda__=1438250044_2eb7d0fa5131cfa87bb14bf4302d74ddGrande première mardi après-midi, les délégués de classes des écoles André Vautrin et Saint-Exupéry ont découvert les services communaux.

Une visite de la mairie organisée à la demande des enseignantes de l'école Vautrin, Katia Riff et Patricia Baltenneck et de son directeur Jean-Louis Adam. L'idée a fait son chemin à l'école Saint-Exupéry qui était représentée par Mme Florentin et les délégués du cycle 3.

Bernard Ricci, adjoint au maire en charge de la vie scolaire a reçu les jeunes écoliers et leurs enseignants pour les guider à travers les dédales de l'hôtel de ville. Dans chaque service, le fonctionnement d'une mairie et ses objectifs : service social, état civil, accueil, pôle financier, communication et participation citoyenne...

Mieux qu'un cours magistral d'éducation civique, M.Ricci a expliqué, par des exemples simples, comment que chaque service s'efforcçait de défendre les valeurs de la République (liberté, égalité, fraternité).

Le temps fort de la visite restera la rencontre avec le maire dans son grand bureau et les échanges qui suivirent en salle du conseil municipal où les élus ont expliqué leur rôle. Une information citoyenne le but étant de sensibiliser les jeunes Maxévillois à la vie et à l'organisation de leur commune. Les enfant ont pris place autour de la table pour un petit goûter et un échange avec le maire que certains rencontreaient pour la première fois, M.PIerron, responsable des espaces verts et M.Pivel en charge de l'urbanisme, de la sécurité, du développement durable, de l'environnement et des transports et Maeva Mouri, la plus jeune élue âgée de 21 ans.

Le maire a annoncé aux écoliers qu'ils pourront se présenter au conseil municipal d'enfants qu'il compte  créer à la rentrée 2015. Il concernera les élèves de CM1 qui seront élus pour 2 ans.

Article de l'Est républicain

Quel devenir pour Léo-Lagrange ?

Texte: 

Les réunions de quartiers se succèdent...Celle qui vient de se dérouler au CILM rassemblait une vingtaine d'habitants autour des élus et comme souvent les problèmes évoqués portaient sur la circulation et le stationnement.

Christelle Munier, chef de la police municipale, participait à la réunion. Elle a rappelé que les habitants ont un rôle à jouer et que, sans signalement, la police municipale ne peut agir efficacement. Un conseil : appeler à la permanence de la police municipale.

Certains ont aussi évoqué un climat d'insécurité dans certaines ruelles derrière les pavillons du quartier de la Madine. Et le manque d'attrait du chemin paysager qui borde le mur antibruit de l'autoroute. Un habitant de l'avenue du Rhin a dénoncé les va-et-vient nocturne du côté des nouveaux logements situés derrière l'Alérion.

L'enjeu pour la municipalité était également de connaître les aspirations des Maxévillois quant au devenir du stade Léo-Lagrange. Le maire a indiqué que des ateliers vont réunir les habitants intéressés pour réfléchir à l'aménagement futur du secteur car, avec le stade Darnys,ce stade n'est plus utile et son entretien est onéreux.

Christophe Choserot qui a dit "stop" à l'urbanisation de sa commune verrait bien la création d'aires de jeux et jardins familiaux. La réflexion est ouverte.

Article de l'est républicain.

Pimax novembre 2012

Texte: 

Je vous propose une nouvelle rubrique qui fera donc l'objet sur le magazine mensuel de maxéville qu'est le PiMax édition novembre 2012. Pour l'instant, je vous propose de consulter cette édition par le diaporama de facebook qui est un service gratuit. J'aurais souhaité pouvoir vous le proposer en format pdf afin de pouvoir grossier les articles mais cela me coûterait une location d'un serveur spécifique à 80 € HT par mois ce qui représenterait un coût de 1 148.16 € par /an que je paierai à vie si je souhaite conserver toutes les données. Or étant une association à budget limité, je dois limité mes dépenses mais comme dirait le proverbe : "si tu n'as pas de sous, faut avoir des idées".

Je pense avoir suffisament d'idée pour justement survivre dans ce monde numérique. Le PiMax étant un magazine papier avec un nouveau format qui est pratique pour moi car je peux ainsi archiver ce mensuel qui relate donc la vie de ma commune. Qu'y-a-t-il donc ce mois-ci à découvrir sur maxéville ? Nous y retrouvons le mot du Maire à la première page ce qui tout à fait normal, puis à la deuxième page, il y a un article sur le fleurissement de Maxéville dont je vais m'attarder quelques lignes.

Tout simplement parce que notre association a participé à un reportage sur le fleurissement de Maxéville. Lors de cette participation, je n'avais aucune connaissance en la matière, cela ne m'a pas empêché de réaliser ce reportage dont je ne sais pas s'il y a eu des répercussions, où si le reportage a pu servir à quelque chose. Par contre, aujourd'hui, cela sert à illustrer ce qu'est le fleurissement de maxéville à travers ce reportage que vous pouvez consulter en cliquznt sur la photo ci-contre. (je trouve que la photo manque de qualité, normal car il s'agit d'une photo numérisé à partir du magazine)

A la page trois, nous trouvons un article sur l'éducation avec un interview de Georges Mayeur.. Ensuite à la page quatre, il y a l'agenda dont je m'inspirais pour relayer l'information sur le site. Je suis persuadé qu'il y a d'autres événements à proposer mais les associations ne contribuent certainement pas à l'agenda. Il y a plus de 50 associations répertoriés sur la commune de Maxéville, par conséquent il devrait y avoir davantage de propositions. Bref, il reste donc du travail à faire pour ce service dont je pense qu'il faudrait développer.

A la page six, il y a le compte rendu des délibérations du conseil municipal du 24 septembre 2012 dont j'ai pu être présent pour la captation. La page sept y figure la "tribune libre de l'opposition" pour le groupe Municipal de gauche, Christophe Choserot. Et la dernière page concerne le retour en images ce qui serait bien si on pouvait avoir davantage de photos. Peut-être que je devrais envoyer un devis à la Mairie pour proposer mes services de photographes. Ainsi je pourrais  mettre à disposition des photos de ce qui s'est passé durant le mois sur un site internet.

Et pour terminer l'article sur ce PiMax, il y avait une invitation gratuite pour assister à un match du Nancy volley Maxéville Jarville pour le samedi 10 novembre 2012, un coupon valable pour deux personnes. Il s'agit d'une très bonne initiative pour faire connaître ce sport. Le seul regret est que ce soit seulement à partir de cette année. Car il me semble que c'est la troisième année consécutive que le Nancy volley bénéficie d'une subvention conséquente de la Mairie, et c'est seulement cette année que les habitants de Maxéville puissent aller voir un match de volley. Cela aurait été cool si c'était tous les matchs, ainsi on ne pourra plus dire durant le conseil municipal que le Nancy Volley est un gouffre financier tant il a besoin de subvention. Quel est le rapport entre la subvention et l'invitation me direz-vous ? Je pensais qu'avec les subventions reçues par le Nancy Volley Maxéville Jarville, les habitants de Maxéville pourraient bénéficier d'une façon ou d'une autre. Par exemple, permettre aux habitants d'assister au match sans payer l'entrée, ou de créer un fan club avec les habitants pour motiver l'équipe, de faire connaître ce sport en demandant aux joueurs de le promouvoir. Je suis déçu légèrement malgré ma contribution lors de la première année où j'ai suivi ce club. Durant une année entière où j'ai fait la captation de pratiquement tous les matchs dont vous pouvez le revoir sur le site www.nancyvolley.fr. Pas une seule fois, où le club nous a proposer une boisson, nous avons payer nos propres consommations.

Et pourtant, lorsque j'entend que le Nancy Volley Maxéville Jarville bénéficie des sommes de plus de 40 000 € de subvention pour l'image que pourrait avoir la commune grâce à ce sport. Je n'ai retenu que le club pouvait bénéficier beaucoup de gratitude de la commune mais que pour autant le club ne fera pas bénéficier cette somme aux habitants. Maintenant, je me trompe peut-être car je ne suis pas dans la confidence. Bref, malgré cette invitation, je n'irai pas. Et pourtant c'est un super sport, on est pris dans le jeu lorsqu'on assiste à un match.