30px; }
Welcome Visitor:

La restructuration du Centre Commercial La Cascade en marche

Onglets principaux

Texte: 

Comme annoncé dès janvier, Monsieur le Préfet de Meurthe-et-Moselle avait prescrit, à l’Hôtel de Ville et au CILM, par arrêté du 29 décembre 2011, l’ouverture de deux enquêtes publiques en vue de délimiter les terrains à acquérir pour permettre la restructuration du centre commercial La Cascade au Champ-le-Boeuf : enquête sur l’utilité publique du projet de restructuration de la Cascade et enquête parcellaire conjointe en vue de délimiter les terrains à acquérir.

Ainsi, les personnes intéressées ont pris connaissance des dossiers et ont consigné leurs observations éventuelles sur les registres offi ciels. Jean-Marie VOIRIOT, désigné en qualité de commissaire enquêteur, remettra son rapport qui permettra de continuer à faire avancer ce projet auquel sont très attachés le Maire Laurent GARCIA, les adjoints Gilbert ANTOINE,
délégué à l’Urbanisme et Yves PINON, délégué à la Cohésion Sociale et à la Rénovation Urbaine, en lien avec le service municipal de l’urbanisme.

 

 

Articles similaires

edition 3 juillet gala

Texte: 

Le journal du 3 juillet 2009 - édition spécial gala danse

Les loups lorrains - Floorball

Texte: 

LECUYER Erwan : Président

KOCIAN Petr : Secrétaire Général

BOURGUET Noé : Trésorier

Adresse du Club :

FJT "Le Normandie"

Club de Floorball

1 avenue de l'Europe

54 520 Laxou

e-mail : lesloupslorrains@gmail.com tél : 06.87.56.57.99

Description Journée de championnat de Floorball, initialement prévue à Paris les 10 et 11 décembre 2011. 4 équipes : IFK2, Dragons bisontins, Loups lorrains et Sentinelles de Strasbourg. samedi 18 février 2012 : 14h25 Sentinelles de Strasbourg - Dragons bisontins 16h35 IFK 2 - Sentinelles de Strasbourg dimanche 19 février 2012 : 11h00 Loups lorrains - IFK2 13h10 Dragons bisontins - Loups lorrains Entrée Gratuite. Venez nombreux ! Communiqué de presse Après une victoire et une défaite à Besançon le 21 janvier dernier, le club de Floorball nancéien montre les crocs ! Actuellement 3ème au classement, les Loups Lorrains reçoivent à domicile au gymnase La Fontaine de Laxou trois équipes du championnat de France : les Dragons Bisontins, les Sentinelles de Strasbourg et l’IFK Paris 2. Les matchs débuteront le samedi 18 février à partir de 14h00 et le dimanche 19 février dès 10h30. Une occasion de découvrir un sport moderne et fair-play qui saura ravir les petits comme les plus grands. Le Floorball en quelques mots – Le Floorball est un sport de crosse, cousin du hockey sur glace. Les équipes sont composées de 6 joueurs dont un gardien. Les matchs se déroulent en trois tiers temps de vingt minutes. Originaire de Scandinavie où il devint rapidement sport national, il acquit une dimension internationale lors du premier championnat mondial, en 1996. Depuis bientôt un an, le Floorball est entré définitivement et officiellement dans la famille olympique. Axé sur le collectif, il privilégie la solidarité et se caractérise par son accessibilité. Contrairement au hockey sur glace, il n’est pas nécessaire de savoir patiner, l’équipement reste simple et très peu de contacts physiques sont autorisés. Le Floorball est une activité complète mêlant intensité, agilité et une certaine créativité lors des tactiques de jeu. Les Loups Lorrains, une équipe montante – C’est en octobre 2010 que naît la première équipe lorraine de Floorball, au sein du foyer des Jeunes Travailleurs « Le Normandie » à Laxou. Rapidement, elle trouvera son nom : les Loups Lorrains. Un choix fondé comme un hommage à un des animaux les plus emblématiques d’Europe, fidèle à son instinct, endurant et plein d’adresse. Grâce au soutien de la mairie de Laxou et d’ADALI Habitat, le club peut disposer des gymnases Sadoul et La Fontaine pour ses trois entraînements hebdomadaires et bénéficie d’un prêt de matériel adapté. Erwan Lecuyer, 28 ans, fondateur et président du club prend son rôle de chef de meute à coeur. Il s’applique à mener ses coéquipiers toujours plus hauts. Ainsi, il leur permet de participer à leur premier tournoi officiel à Strasbourg en juin 2011.

Comment être coincé par la neige à Laxou

Texte: 

Comme chaque année, il neige sur notre commune et comme chaque année c'est le chaos sur la route. Malgré le fait que la météo annonce de fortes neiges, et que les chasses-neiges sont en oeuvre, cela n'empêche pas les bouchons sur la route. Mon itinéraire est simple. Je travaille à vandoeuvre les nancy, près du cimetière du sud. Je dois rejoindre le champ-le-boeuf là où je réside et plus précisément près du complexe léo lagrange pour ceux qui ne connaissent pas. Soit environ 8 kilomètres en voiture. En temps normal, il me faut 20 minutes.

Mais hier, mardi 15 janvier, où la neige est tombé, je me suis retrouver bloquer sur la montée du bois grondée, juste après le boulevard des aiguillettes en direction du champ-le-boeuf. A chaque fois qu'il neige, c'est à cet endroit que ça bloque. et je vais vous dire pourquoi. cette route mène vers l'accès à l'autoroute en direction de Metz à la heuteur de la cascade et aussi à l'accès à l'autoroute vers toul au niveau de l'hotel Novotel. Mais dès que le traffic de l'autoroute est ralenti, les accès aux autoroutes sont fortements bloqués. Et comme c'est l'heure de pointe, tous les usagers veulent rentrer chez eux et c'est le bouchon.

Alors que moi, je ne vais ni à l'un ni à l'autre mais uniquement au complexe Léo lagrange et comme il y a un seul chemin pour y accéder, je dois attendre que le traffic soit fluide. Finalement, je m'en sors bien avec 30 minutes de retard par rapport aux autres.

Ma femme a dû rester en ville jusqu'à 21h et à dû se résoudre à dormir chez sa mère car le traffic ne s'était toujours pas rétabli. C'est un abandon du domicile conjugual ! Heureusement que ce n'est pas tous les jours.

Par cette vidéo, je voulais vous montrer à quel point il y avait de la neige.

Un défi propreté à relever

Texte: 

http://s-www.estrepublicain.fr/images/CFE02A88-283F-40AA-A759-E654B75FD525/LER_15/un-defi-proprete-a-relever.jpgTroisième édition du Défi Propreté porté par Meurthe-et-Moselle Habitat et un passage par le quartier Champ-le-Boeuf mercredi qui a connu un vif succès avec près de 150 visiteurs sur les stands d'animation et des associations partenaires et nombreuses : MJC Massinon, CGL, Petits Débrouillards, Asae Francas, Maison de l'Habitat, VDNC, les écos-volontaires...

L'atelier cirque, l'animation musicale assurée par les Têtes Brûlées ont attiré les enfants. Le temps fort du Défi propreté consistait en un jeu de piste à travers le quartier avec un questionnaire à remplir pour bénéficier du goûter final.

Autant dire que les enfants aidés de leur plan ont planché sur la localisation d'un tag, le coût de sa suppression, l'emplacement des moloks ou des canisacs, le montant des procès-verbaux pour flagrant délit de déjection...De l'intérêt de respecter l'environnement. "On n'est pas là pour stigmatiser les gens mais pour une action de sensibilisation qui rassemble les générations. Par des mots simples et une rencontre sympa, on constate que les efforts portent leurs fruits dans tous nos quartiers", explique Philippe Moine, responsable mission sociale à MmH qui admet que c'est un effort de tous les instants.

"La propreté des espaces publics et des immeubles implique nécessairement une responsabilité partagée alors, bien sûr, pour créer une prise de conscience parmi les habitants, il faut répéter que la propreté est un élément du vivre ensemble, que l'intérêt est aussi financier et qu'elle implique un comportement citoyen".

A l'instar de ce locataire du 11 rue de la Seille dont le fleurissement en pied d'immeuble met du baume au coeur à ses concitoyens. Etaients présents, Jacqueline Ries pour la mairie de Maxéville, le médiateur de quartier et les gardiens d'immeubles de MmH.

Article de l'est républicain

edition 10 juillet gala 2

Texte: 

Le journal du 10 juillet 2009 - édition spécial gala danse 2

Solidarité sur la place de l'Alzette face à la pluie verglaçante.

Texte: 

La météo avait annoncé une pluie verglaçante dans la nuit du samedi à dimanche, et c'était le cas car nous avons eu des amis qui sont partis de la maison à une heure du matin. Je vous rassure tout de suite, ils ont réussis à renter chez eux. Le dimanche matin, normalement cela sert à faire la grasse matinée, mais dès dix heures, j'entendais gratter, gratter encore et encore. Qui peut faire du bruit à cette heure-ci ? Ma voisine d'en face, que je ne citerai pas le nom pour garder l'anonymat, était en train de gratter le sol.

Le temps de prendre mon petit déjeuner, de me préparer, il est déjà onze heures. je sors ma pelle et rejoins l'équipe de la place de l'alzette. Je trouvais ridicule de gratter le sol, vu que c'est le travail de la saleuse. Elle est passé mais je n'ai pas vu un grand changement après son passage excepté un aarrosage de sel.

Bref, comme le sol était recouvert d'une couche de 1 cm d'épaisseur de glace, et que je devais utiliser ma voiture malgré les recommandations de radio france bleu lorraine de rester à la maison, je me suis mis à enlever cette couche de glace.

Petit à petit, chaque voisin a rejoint la place comme vous pouvez le voir sur la vidéo. Et c'est normal vu le boucant que je faisais avec ma pelle. Il n'y a pas de raison que je sois le seul à être réveillé par le bruit. On remarque aussi dans la vidéo que les femmes savent manier la pelle.

Défilé Saint NIcolas 2014

Texte: 

Le vendredi 12 décembre avait eu lieu le défilé du char de Saint-Nicolas dans les rues du champ-le-boeuf organisé par le comité des fêtes. Pour ce défilé les deux communes, à savoir Laxou et Maxéville, respectivement Laurent Garcia et Christophe Choserot les maires qui étaient présents pour la remise des clés par le Saint-Nicolas.

J'y suis allé tranquillement vers 18h15, heure de départ du cortège. Et cette année, il y avait de grosses suprises, énormes même puisque la Flam Maxévilloise ouvrait la marche suivi des majorettes. Tout ce beau monde a parcouru l'itinéraire prévu sauf moi qui me suis éclipsé au trois quart pour me rendre au Complexe Léo Lagrange lieu de l'arrivée.

Durant le trajet de départ, j'ai bien entendu rencontré du monde, à savoir déjà les bénévoles du comité des fêtes qui encadraient les chars pour la sécurité mais également les élus de Maxéville. Je dois dire que j'étais surpris de leur présence durant tout le trajet, pendant lequel ils ont animé le défilé avec des fluos. En parlant d'animation, il y avait également un jeune homme de la MJC Massinon qui faisait du jonglage. 

On ne jetait plus les bonbons du char comme auparavant pour des raisons de sécurité, on leur donne directement dans les mains. Comme d'habitude, c'était le désordre durant le parcours au niveau de la circulation. Les bus et voitures étaient à l'arrêt lors des passages des chars. Pour moi c'étati marrant.

Une fois arrivé sur le complexe Léo Lagrange, le Saint-Nicolas a procédé à la remise des clés de ville aux maires. Ensuite un spectacle était prévu à l'extérieur mais vu que le vent soufflait fort, les artistes ne pouvait pas prendre le risque de tomber. Vous comprendrez pourquoi en regardant la vidéo. Le maire Christophe Choserot m'a indiqué que c'étati une troupe de Maxéville, le cirque Gones si je me souviens bien.

Les bénévoles du comité des fêtes ont ensuite offert une boisson chaude et du chocolat pour les enfants. Et la dernière information la plus importante est que le comité des fêtes du Champ-le-Boeuf proposait une photo avec le Saint-Nicolas gratuitement aux enfants qui le désiraient. Ils pouvaient ensuite aller télécharger les photos sur le site internet de l'association;

Et bien entendu, c'est moi qui a proposé cela. L'année prochaine, je le proposerai à la ville de Maxéville, et gratuitement évidement.

Cercle des arts

Texte: 

 

Exposition de Colette NAVET -Tableau réalisés avec du sable (2012)

Exposition ds tableaux de Any HENRARD

LE CERCLE DES ARTS DE LAXOU

 

Pierre DUFOUR, infirmier et ergothérapeute à la retraite depuis vingt-six ans, président du Cercle des Arts de Laxou, nous parle de sa passion : aider les peintres.

« Il y a quatorze ans, avec quelques amis, nous avons contacté la personne en charge du service culturel de la ville de Laxou. L’idée était de créer une association pour aider les jeunes peintres à exposer leurs œuvres et les conseiller. Car il est malheureusement bien connu que les artistes confirmés sont avares de conseils… À croire qu’ils ont peur qu’on leur vole leur savoir !… Dans le cadre de cette association, nous avons décidé d’ouvrir un cours de peinture peu onéreux, pour adultes dans un premier temps puis pour enfants un peu plus tard, de manière à rendre l’art accessible au plus grand nombre. Car je pense que l’art ne doit pas être uniquement l’affaire des nantis.

Très rapidement, notre rôle s’est élargi. Parmi les personnes qui fréquentent nos cours, certaines cherchent aussi une écoute et un soutien au-delà du domaine artistique. Nous parlons de tout, mais aussi de leurs problèmes quels qu’ils soient. Certaines personnes, en pleine déprime, viennent davantage pour parler que pour peindre.

La vocation de notre association, basée sur le bénévolat (avec entre autres Simone Dezavelle à la trésorerie et Fabienne Jeandel au secrétariat) et subventionnée par les villes de Laxou et Maxéville, est la convivialité. Les personnes inscrites ne sont pas tenues de participer chaque samedi et chacun travaille à son rythme.

Nous organisons bien sûr des expositions (six à sept par an), nous invitons d’autres peintres, plus ou moins confirmés, à exposer au CILM (Centre intercommunal Laxou Maxéville), nous sollicitons nos élèves pour aller peindre dans la rue afin de leur apprendre à se concentrer sur leur peinture, même en public.

 

Nous travaillons également avec la ville de Maxéville. Avec les enfants des écoles, nous avons réalisé des fresques (passerelle, foyer de travailleurs, etc.). En dehors de l’école, les enfants peuvent également venir chaque mercredi pour apprendre à dessiner. De manière ponctuelle, nous proposons des séances de maquillage aux enfants.

 

Dans notre association, les poètes sont également les bienvenus et nous avons déjà organisé plusieurs récitals. »

 

Les personnes souhaitant venir peindre au Cercle des Arts (cotisation annuelle de 7,50 € à l’automne 2005) peuvent me contacter à l’adresse ci-dessous ou se rendre directement au CILM les samedis de 14h à 17h ou encore contacter par téléphone Pierre DUFOUR, toujours disponible, au 03.83.96.55.71. La cotisation annuelle comprend les cours du samedi et les frais de participation à l’exposition qui a lieu chaque année au mois d’octobre.

Article de l'est républicain du 13 mars 2011

Le temps s’est arrêté au CILM avec l’exposition présentée par le Cercle des Arts et la Ville de Laxou, intitulée “ Hier et aujourd’hui “, sous la houlette de Simone Dézavelle qui a réussi à réunir de très belle photos grâce au bouche à oreille.
Effectivement, huit exposants ont prêté des photographies capturées à travers les époques. Qu’elles soient anciennes ou actuelles, toutes retracent une histoire.
René Canta expose des clichés issus d’une série de plaques de verre, prises par le photographe Louis Boyer. Les deux plus anciennes photos exposées sont de Louis Boyer et datent de 1877. L’une est le portrait d’Eugène Burdot, un menuisier nancéin tenant une scie à la main et l’autre est le portrait d’une jeune fille, Eugénie Margot. On y trouve également un auto-portrait daté de 1909 et des photos anciennes des lieux de Nancy comme larue Braconnot en 1911 et une lavandière devant le palais ducal la même année. René Canta présente également ses propres clichés pris lors de ses divers voyages en Turquie autour de 1978.
Les photos de Michel Holder ont été prises il y a seulement quelques années mais montrent des portes et fenêtres âgées de plusieurs siècles. Un intérêt qui est parti d’une porte en Bretagne que Michel trouvait belle.
D’autres exposants affichent des documents familiaux rares, des scènes de vie commedes phots de mariages, de vacances, à la campagne ou encore de guerre.
Cette présentation de photos anciennes et actuelles réunit portraits de famille de 1900 jusqu’au années 1940 pour la plupart, vieux bâtiments, coqueterie de personnes âgées contemporaines, souvenirs de guerre et paix, enfance, mode, métiers... Un voyage à travers le temps, ses modes, ses codes