30px; }
Welcome Visitor:

Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Onglets principaux

Le nouveau centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la justice a inauguré le 9 juin 2009 le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville (lire le discours).

 

Inauguration de Nancy-Maxeville par Rachida DatiBâti en moins de 3 ans, il constitue le sixième centre pénitentiaire ouvert depuis l'automne 2008 dans le cadre du programme 13 200 -places de détention-.

« La prison, ce n’est pas seulement des murs et des bâtiments en béton, mais c’est aussi des paysages qu’on offre aux personnels et aux détenus » Jean Pierre Guerrin, architecte, responsable du programme pénitentiaire à l’agence Valode et Pistre

Bénéficiant d’une architecture novatrice, le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville marque une nouvelle génération d’établissement pénitentiaire. Sa conception est au service d’une détention humanisée et conjugue sécurité, sûreté, dignité et réinsertion. Sa réalisation et gestion relève d’un modèle contractuel innovant avec le  partenariat public-privé. Alors que son exploitation et sa maintenance sont assurées par un bailleur privé, son utilisation relève de l’administration pénitentiaire, locataire de l’établissement pour une durée de 30 ans.
Edifié en zone urbaine, le nouveau centre pénitentiaire tourne une  page d’histoire avec la  fermeture de la maison d’arrêt Charles III.

 

L’établissement pénitentiaire de Nancy-Maxeville en chiffres :

690 places ;
280 personnels pénitentiaires ;
4 quartiers d’hébergement (1 maison d’arrêt pour femmes -30 places-, 2 maisons d’arrêt pour hommes -390 places- et 1 centre de détention pour hommes -240 places-) ;
10,5 m 2 : surface d’une cellule individuelle, 13 m2 : cellule double et 19 m2 cellule pour personne à mobilité réduite ;
3 unités de vie familiale ;
1 unité de consultation et de soins ambulatoires ;
1 gymnase ;
1 terrain de sport ;
2400 m2 d’ateliers ;

Commentaires

«D’une prison l’autre» donne la parole aux détenus et au personnel des prisons à l'occasion de l'ouverture d'un nouveau centre de détention censé être l’emblème de l’architecture carcérale du XXIème siècle.

Fin juin 2009, détenus et personnel pénitentiaire quittèrent Charles III, une prison datant de 1857 située en plein coeur de Nancy, pour investir à quelques kilomètres de là, l’emblème de l’architecture carcérale du XXIème siècle. La maison d’arrêt Charles III disparaissait au profit du plus grand centre pénitentiaire de l’Est de la France, marquant ainsi le passage de deux siècles d’histoire pénitentiaire. À l’occasion de ce transfert, «d’une prison l’autre» donne la parole aux détenus et au personnel sur ces deux architectures que tout oppose.

Durée 52 min
Co-production Images Plus, avec la participation de Public Sénat et Planète Justice
Format PAL
Type Multi Zone DVD 5 Pal DVD-R
Langues  Français


En partenariat avec  

Centre National de la Cinématographie, de la Procirep-Angoa Agicoa, société des producteurs, la Ville de Maxéville, la Communauté urbaine du Grand Nancy

lien pour la vidéo

http://www.lahuit.com/article/fra/d-une-prison-l-autre

Avec un peu de retard, je relaye cette information d'après le site internet de ICI C Nancy. Cliquez sur l'image pour accéder à l'article.

Contrôles au parloir du Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville : drogues et objets interdits

La sûreté départementale du commissariat de Nancy a organisé le mardi 24 juin une opération de contrôles au sein du parloir famille de la maison d'arrêt de Nancy-Maxévillle. Entre 13h30 et 15h30, une vingtaine de policiers dont ceux de la brigade des stupéfiants, mais aussi la brigade canine ont contrôlé 30 personnes. Parmi les personnes contrôlées, 5 individus ont été trouvés porteurs de stupéfiants et 6 autres, qui ont été remis aux autorités pénitentitaires, avec des objets interdits. Les 5 individus sur lesquels ont été trouvés des stupéfiants ont été convoqués à la brigade des stupéfiants. Entendus ils ont reconnus les faits, ils ont quitté l'hôtel de Police avec une convocation en justice pour le mois d'octobre 2014.Au total, les policiers auront retrouvé entre 4,5 g et 27g de cannabis, des cartes sim ou encore des cartes mémoires. 

Une professionnelle de santé enceinte a été violemment frappée par un détenu à Nancy (Meurthe-et-Moselle) vendredi a-t-on appris de source syndicale. Une prise d’otage a par ailleurs été évitée le même jour. Les surveillants de prison, au bord de la crise de nerfs, appellent à la grève ce jeudi.
 
«Nous sommes au bord de la crise de nerfs, si ce n’est d’ailleurs fait…» déplore Fadila Douki, porte-parole FO Pénitencier en Lorraine. «Il va bientôt avoir un agent ou un surveillant tué» déplore la syndicaliste qui appelle à un rassemblement de tout le personnel des prisons de la région et du Grand-Est «syndiqués ou non» ce jeudi. La prison de Nancy-Maxéville sera en effet bloquée jeudi dès 6h30 par le personnel pénitencier en souffrance, déplore la représentante syndicale.
 
Une prise d'otage évitée de justesse
 
Ce nouveau mouvement social fait suite à deux agressions survenues à la fin de la semaine dernière. Ainsi, vendredi après-midi vers 14h30, un médecin en chef a été admis aux urgences après avoir été «tabassée» par un détenu, assure la syndicaliste. «Le médecin est enceinte» s’alarme-t-elle. Les faits se sont déroulés pendant qu’elle s’occupait de ce détenu dans  l’unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de Nancy. «La même personne avait réclamé des effectifs supplémentaires quinze jours avant son agression» s’agace Mme. Douki.
 
Une prise d’otage a par ailleurs été évitée de justesse le même jour. Un détenu, armé d’une lame de rasoir a griffé à la joue une infirmière psychologue. «Il a tenté de l’agresser pour entamer une prise d’otage et demander son transfert», selon la syndicaliste qui assure que dans la région il manque 120 agents mais que seulement quatre sont comblés malgré les demandes répétées» des syndicats. 

 

Pages

Articles similaires

cahier de concertation sur l’avenir de la Politique de la Ville et la vie au sein de nos quartiers

Texte: 

Suite à l’intervention d’Yvette GAERTNER, Déléguée du Préfet Plateau de Haye, hier lors de la réunion associative CUCS 2013, je vous prie de trouver ci-joint le cahier de concertation sur l’avenir de la Politique de la Ville et la vie au sein de nos quartiers. Ce cahier s’adresse aux associations et habitants. Les contributions devront impérativement être transmises avant le 14 décembre à l'adresse concertation@ville.gouv.fr

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

Banquet républicain

Texte: 

Jeudi 14 juillet de 11 à 16 h, au Haut-du-Lièvre. Avec des animations et un apéritif géant.

Avenue Raymond-Pinchard, venez partager un banquet gratuit préparé par les associations du Plateau de Haye.
À 12 h apéro géant : légumes frais, jus de fruit, cakes préparés par les enfants.
De 13 h à 15 h grand banquet avec au menu : salades du monde, poulet rôti, glaces et eau et plus de 2000 petits fours préparés par les associations avec l’aide du chef cuisinier de la Préfecture de Meurthe-et-Moselle. Distribution gratuite de sets de table ludiques réa lisés par le Conseil des Jeunes de la Ville de Nancy.

 

Sylvie Petiot

Texte: 

La raison de la présence de cette vidéo est que Sylvie Petiot est directrice de la société Lagarde mérégnani qui est sur Maxéville. Elle a fait appel à nos services pour avoir une trace de sa remise de médaille à l'hôtel de ville de Nancy en présence de Monsieur Rossinot maire de Nancy. Le souvenir que j'ai de ce reportage est que j'ai utiliser 2 caméra pour la captation et que par la suite le montage était un peu difficile. De plus il y avait du monde et on ne sait jamais ce qu'il faut filmer. Mais bon faut bien rentrer de l'argent à l'association si on veut fonctionnner.

Discours ouverture "les aventures partagées"

Texte: 

C'est grâce à Yves Pinon que j'ai pu participer à ce genre d'événement. Bon je vous fais un résumer. Les aventures partagées est un gigantesque chantier sur le plateau de Haye. Et pour présenter aux habitants le nouvel espace, les trois maires Nancy, Laxou et Maxeville ont réunis toutes les associations pour présenter les temps forts dans l'année. J'ai fait un site en détail sur les aventures partagées avec les 4 temps forts. Je vous invite à visiter le site pour connaître véritablement l'ampleur de l'événement. Je suis persuadé que vous aimerez le premier site que j'ai fait après celui de ktsdancing bien sur.

Vous pouvez retrouvez d'autres reportage sur les aventures partagées sur le site suivant: