30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°259 avril 2013

Onglets principaux

Texte: 

Commentaires

Jacques Ouezmane a pris ses fonctions de
directeur général des services (DGS) le 1er mars
dernier. Il succède à Hacen Alleg, appelé vers
un nouveau projet de vie. Ce nouveau DGS
connaît bien Maxéville puisqu’il était chef de
projet rénovation urbaine pour l’écoquartier du
Plateau de Haye à la Communauté urbaine du
Grand Nancy depuis huit ans. Sa connaissance
approfondie du territoire et de ses habitants
constitue un bel atout pour notre ville.
Un nouveau directeur général
des services à la Mairie
Jacques Ouezmane a en charge l’administration
générale de la Mairie, une mission qu’il souhaite
remplir en accompagnant, avec une attention
toute particulière, "la constante adaptation des
services municipaux aux enjeux de cohésion
sociale, de développement économique et de
développement durable, tout en tenant compte
des particularités de la commune".
Il sera prochainement amené à rencontrer
associations, familles ou encore entreprises !

Le service périscolaire en liquidation judiciaire

L’association Relais-Centre en charge des
services périscolaires de Maxéville a été mise
en liquidation judiciaire le lundi 11 mars. Henri
Bégorre a été obligé de bricoler dans l’urgence
une solution pour maintenir un service.
Mais comment en est-on arrivé là ?
Petit retour en arrière, la municipalité s’est toujours
refusée à mettre en place un vrai service public
de l’enfance et par conséquent a fait le choix de
déléguer la gestion à des entités extérieures.
Avant l’association relais, c’était la Fédération
des OEuvres Laïques (FOL) qui assurait la gestion
du périscolaire. Lors du renouvellement de la
convention, le Maire a préféré se séparer de
la Fédération des OEuvres Laïques pour choisir
l’association relais qui, il est vrai, proposait des
tarifs défiant toute concurrence.
à l’époque, nous avions alerté la majorité
municipale sur la sincérité de l’offre tarifaire présentée
par cette association. Nous avions aussi
informé le Maire que l’association Relais était
en conflit avec de nombreuses municipalités et
qu’elle ne répondait pas aux exigences minimales
de sérieux requises pour l’encadrement
d’enfants. Dans cette affaire, la qualité de service
a été sacrifiée sur l’autel de l’argent et du tarif
minimal. Résultat : ce qui devait arriver, arriva,
une association en liquidation judiciaire et un
service périscolaire recasé dans l’urgence dans
une association satellite de la Mairie "ARCADE" qui
va assumer l’encadrement des enfants. Je rappelle
que "ARCADE" est une association d’insertion de
personnes en difficulté bien loin du périscolaire.
à ce jour 4 animateurs ont déjà jeté l’éponge.
Nous avons ici le résultat une fois de plus de la
politique d’Henri Bégorre. Il y a le côté face,
la vitrine que l’on vous montre dans le journal
municipal, une pleine page d’autosatisfaction
sur la politique de l’enfance à Maxéville et
le côté pile, la réalité que vivent les maxévillois,
une politique de bricolage, sans cap et surtout
sans la volonté de mettre en place un service
périscolaire de qualité sur notre commune ce que
nous demandons depuis le début du mandat.
Il y a quelques temps lors d’un conseil municipal,
on m’avait indiqué au sujet du périscolaire
et des propositions que le groupe de gauche
avançaient" ...Vous l’avez rêvé, nous allons le
faire..." Je crois qu’il ne parlait pas de l’un de nos
rêves mais plutôt de l’un de nos cauchemars.
 

Un certain nombre d’inepties et
autres remarques infondées ont été
énoncées. Nous nous permettons
donc, dans un souci de parfaite
information, un droit de réponse
afin que les vérités soient rétablies :
Ce qui pour les familles aurait été un
vrai cauchemar, serait de ne pas avoir
assuré les services périscolaires (cantine
et garderie) pour les 350 enfants
accueillis chaque jour par la Mairie.
Le 11 mars dernier, le Tribunal de
Grande Instance a mis en liquidation
judiciaire l’association "Relais Lorraine
Centre" car aucune association n’a
voulu reprendre cette structure.
Ce qui importait à la Municipalité,
c'était avant tout la continuité
du Service Public afin que ni les
enfants ni leurs familles ne soient
impactés, mais aussi que l’ensemble
des animateurs "Relais" voient leurs
emplois préservés.
Deux réunions, présidées par Henri
Bégorre, avec la présence de la CGT,
se sont tenues en Mairie afin de
trouver ensemble une solution viable,
répondant à l’urgence de la situation.
La seule association capable de
reprendre immédiatement la suite
était "Arcades". Il s’agit là d’une
réponse provisoire, afin de se donner
le temps de relancer une consultation
ouverte à tous et de trouver le meilleur
prestataire possible. Rappelons que
l’association Relais avait été choisie à
l’unanimité comme "mieux disant"
en application du Code des marchés
publics, lors de la Commission d’Appel
d’Offres du 5 juillet 2010.
La réalité, c’est que nous avons préservé
non seulement 15 emplois, mais
également fait en sorte que les parents
d’élèves ne se retrouvent pas euxmêmes
dans une situation compliquée
vis-à-vis de leur employeur.
La réalité de la Politique de l’Enfance
à Maxéville, c’est une nouvelle
restauration scolaire, une nouvelle
ludothèque, un nouveau Relais
d’Assistantes Maternelles, le soutien
à la crèche Pumückl, des animations
pour les enfants et leurs familles, des
aides aux loisirs...
La réalité n’est pas toujours rose,
et nous l’assumons...
Henri Bégorre
Maire de Maxéville
1er Vice-Président du Grand Nancy

 

Pages

Articles similaires

N°132 PiMax septembre 2001

Texte: 

Les associations sous les feux de la rampe. Le 6ème Salon des associations de Maxéville et le traditionnel videgreniers se tiendront le dimanche 30 septembre 2001, au Zénith, de 9h à 18h. Cette journée sera également placée sous le signe de la journée d’accueil des nouveaux Maxévillois. Le 6ème Salon des associations revêtira un caractère particulier cette année où l’on célèbre le centenaire de la loi 1901. Danse, musique, kick boxing, catch, gymnastique acrobatique… de nombreuses animations sont promises sur le podium. Une trentaine d’associations sera également présente sur les stands du salon qui est toujours un moment privilégié de rencontre avec les adhérents et le public, pour se distraire ou s’informer des multiples services proposés à tous. Avec Max’Net en vedette, un accent particulier sera mis sur le partage de nouvelles technologies de l’information et de la communication. Jeunes, adultes et aînés pourront ainsi surfer librement sur le web.

Comme les années précédentes, le salon des associations sera accompagné par le vide greniers organisé par le Comité de Jumelage et l’AJM (association des Jeunes de Maxéville). Plus de deux cents exposants et d’innombrables trésors y sont attendus. Bien ancrée dans l’agglomération de Nancy et au-delà, la manifestation avait attiré quinze mille visiteurs l’an dernier. Inscriptions pour le vide grenier : par écrit auprès du Comité de jumelage : Mairie de Maxéville, 14 rue du 15 septembre, 54320 Maxéville, en indiquant vos nom, prénom, adresse, téléphone - (pour les professionnels : N° Registre de Commerce). Joindre une photocopie de votre carte d’identité et un chèque de 50F par emplacement (4mX2,50m). Renseignements : Tél. 03.83.37.01.67

Ce temps fort de l’animation à Maxéville est également l’occasion pour les nouveaux Maxévillois de mieux faire connaissance avec la commune et la municipalité au cours de la journée d’accueil des nouveaux habitants. Une visite guidée de la ville en bus est organisée à leur attention avec le concours de l’équipe municipale pour leur présenter les équipements administratifs, sportifs et tous les services dont ils peuvent disposer dans les différents quartiers. Les personnes désireuses de participer à cette visite conviviale sont invitées à s’inscrire avant le 26 septembre en retournant en mairie – 14, rue du 15 septembre 1944 le coupon situé en page six.

 

N°181 PiMax février 2006 - La petite bille dans la capsule

Texte: 

Etre parent, (ou grand parent), n’est pas aisé aujourd’hui ! Tous, nous souhaitons pouvoir en parler et échanger sur la vie avec nos jeunes. Ainsi, à travers le volet parentalité de ce mois-ci, nous vous expliquons comment la ville favorise l'animation de ceux qui contribuent à conforter les familles dans leur rôle vis à vis de leurs enfants. Dans un autre registre, je vous invite tous à participer au festival " La petite bille dans la capsule " les 10 et 11 février prochains sur le site des caves de la Craffe : Deux jours basés sur la valorisation du patrimoine de Maxéville, riches de réalisations, ateliers et divertissements. Venez nombreux… en famille !
Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°227 mai 2010 - Blake et Mortmer 4 suite

Texte: 

Chères Maxévilloises, Chers Maxévillois, Le Printemps est bien installé, et en regardant la nature reprendre ses droits, il m’a semblé important de rappeler les enjeux liés à la préservation de l’Environnement. L’année 2010 a été déclarée «année internationale de la biodiversité» par l’Assemblée Générale des Nations Unis, mais au-delà de cette date, c’est chaque jour que nous devons lutter contre la disparition d’espèces végétales et animales. De fait, la Municipalité oeuvre, depuis de nombreuses années et en lien avec le Grand Nancy, à la protection de la faune et de la flore aussi bien en matière d’espaces verts, qu’avec les jardins familiaux, le verger conservatoire et pédagogique, la bourse aux plantes, la protection des oiseaux (*)…

Bien que cela nous paraisse souvent éloigné, des petits gestes simples
permettent de préserver notre environnement. La semaine de l’écocitoyenneté
qui se déroule du 3 au 7 mai au CILM sera l’occasion de les
découvrir.
Ce mois-ci annonce également la fin de l’exposition Blake et Mortimer in
Maxéville 4. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y aller, n’hésitez
plus : vous avez encore jusqu’au 23 mai ! Enfin, d’autres animations
vous attendent, telle que la «fête du jeu» le 29 mai, découvrez tout le
programme dans notre page agenda.
En attendant, je vous souhaite un joli mois de mai,
Bien à vous,