30px; }
Welcome Visitor:

Maxéville, réunion de quartier : la bicyclette à l'honneur

Onglets principaux

Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: workflownode. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /var/www/vhosts/maxeville.tv/httpdocs/includes/bootstrap.inc).
Compte rendu de l’atelier thématique « vélo » 
Lundi 29 septembre 2014 à 18h30 - Salle du Parc de la Mairie 
Personnes présentes : 
Bruno GUILLAUME, conseiller municipal et animateur de l’atelier vélo 
Didier BONHOMME, conseiller municipal et animateur de l’atelier vélo 
Bernadette STALDER, quartier Meurthe-Canal
Georges BONILLA, quartier Centre 
Nicolas CREUSOT, quartier Meurthe-Canal
Séverine DALLO, quartier Centre 
Patrick LIGNON, quartier Centre 
Jean-Pierre ALLARD, quartier Centre 
Lucas VAHIDIAN, quartier Centre 
Bernadette BEDEL, conseillère municipale, quartier Champ le Bœuf
Céline ROUSSEL, mission Participation citoyenne – Mairie de Maxéville
 
Excusée : 
Madame Ypek YURDAGUL, quartier Centre 
******** 
Monsieur Didier Bonhomme remercie les personnes présentes. Est rappelé que ces ateliers 
thématiques sont issus des préoccupations / demandes des maxévillois ayant été abordées 
lors des conseils de quartier organisés en mai et juin derniers. 
Monsieur Bonhomme propose que cet atelier se déroule en trois temps : 
1. Tour de table des participants et présentation par chacun de sa pratique du vélo 
2. Echanges autour des freins à lever pour une meilleure pratique du vélo 
3. Conclusion de la rencontre et échéance / contenu à venir
 
1. Tour de table des participants autour de leur propre usage du vélo 
Didier Bonhomme : Cycliste urbain - pratique du vélo de ville - VTC / intérêt pour le vélo 
depuis longtemps / fait partie des organisateurs de « vélorution ». Pas assez 
d’aménagements cyclables / manque de sécurisation et pas assez d’actions émanant des 
pouvoirs publics. 
Bruno Guillaume : Conseiller municipal et membre de la commission urbanisme. Est cycliste 
depuis quelques années et utilise son vélo tous les jours dans le cadre des déplacements 
maison / travail. 2 
Nicolas Creusot : se déplace à vélo depuis plus de 10 ans. Utilisation quotidienne pour tous 
les déplacements et utilisation pour le plaisir + dispose d’un vélo pliant / respect des stops et 
feux rouges – roule très rarement sur trottoirs / arrêt quand piétons. S’impose face aux 
véhicules / vélo équipé de rétros / nécessité d’anticipation. 
Jean-Pierre Allard : utilisation du vélo comme un outil de balade - choisit ses jours pour aller 
au travail en vélo (jusqu’à Pixérécourt). 
Lucas Vahidian : il faut inciter les gens à se déplacer à vélo.
Patrick Lignon : se déplace en vélo pour aller travailler. Problème sur la rue de la République 
dans le sens montant d’où utilisation du trottoir (idem Monsieur Vahidian) + carrefour mal 
aménagé + problème de pollution. Le vélo : c’est un apprentissage : le vélo s’apprend (dixit
Monsieur Allard). Former les enfants (et les autres) fait partie de la vie du vélo dans une 
commune. 
En ce qui concerne les travaux rue de la République, le tracé est arrêté mais pour autant les 
aménagements ne le sont pas. Une place toute particulière sera laissée aux vélos. 
Didier Bonhomme : des cours pratiques de vélo existent dans les écoles mais de manière 
très ponctuelle. Il faudrait se caler sur les dates « nationales » liées à la pratique du vélo et 
organiser d’autres manifestations. Et à Madame Dallo d’ajouter que le vélo pourrait faire 
l’objet d’un atelier NAP. 
Séverine Dallo : pratique du vélo occasionnelle. A un fils qui a 7 ans et qui est prêt à 
enfourcher son vélo. Pour autant, ne le souhaite pas car présence de nombreux endroits 
dangereux et non sécurisés. 
Bernadette Stalder : habitant le quartier Meurthe-Canal et retraités, Madame et Monsieur 
pratiquent le vélo de plus en plus souvent. Ils prennent en priorité les pistes cyclables – 
utilisation du vélo loisir. Admiration envers leurs petits-enfants qui ont le réflexe – 
contrairement aux adultes parfois – de mettre un casque. Le vélo aujourd’hui fait partie de 
leur vie. 
Georges Bonilla : habite rue R. Denauds et retraité depuis peu de temps. Pratique de plus en 
plus le vélo pour la promenade. Retrouve avec bonheur le vélo qu’il a pratiqué étant jeune. 
N’aime pas faire du vélo en ville. Est admiratif des cyclistes qui roulent à double-sens aux 
heures de pointe ! 
 
2. Les freins liés à la pratique du vélo 
Didier Bonhomme : 
- discontinuité du marquage au sol : « la rue est prévue pour les bus, les piétons, les 
voitures, mais les vélos roulent aussi sur la route » 
- Nécessité de faire rapidement quelque chose au niveau du rond point du Super U. 
- En terme de sécurité : il appartient aux pouvoirs publics de faire les gestes 
nécessaires afin que la rue appartienne aux vélos, aux transports publics, à tout le 
monde…. Il faut que la rue reflète la population présente. 3 
- Plus les cyclistes seront nombreux sur la route, plus les voitures prendront en compte 
les cycles. 
- Adhésion à la FUBICY : association française des usagers de la bicyclette 
- Il existe des codes de la rue 
- Aujourd’hui en ville, tout est pratiquement en zone 30. En ville et à vélo, on va plus 
vite qu’en voiture. 
Lucas Vahidian : tous les cyclistes ne sont pas de nature à s’imposer. 
Bruno Guillaume : prend les double-sens cyclables (c'est un sens unique pour les véhicules 
motorisés mais ouvert à la circulation des cyclistes dans les deux sens) et emprunte les 
voies de bus et essaie de respecter le code de la route. Même remarque que Monsieur 
Bonhomme en ce qui concerne la discontinuité du marquage. 
En ce qui concerne les transports en commun et notamment en site propre (exemple ligne 
2) : l’espace réservé aux bus est plus large afin de laisser de l’espace aux vélos. Ces 
derniers peuvent circuler si présence d’un pictogramme. A Monsieur Bonhomme d’ajouter 
d’utiliser ces voies de bus même en l’absence de pictogramme. Des cyclistes renversés par 
des chauffeurs de bus reste un fait très rare. 
Intervention de Bernadette Bedel : problème des cyclistes dans la nuit. Existe-t-il une 
législation sur le port du gilet fluo ? Réponse lui est apportée : en ville NON en campagne 
OUI. 
Nicolas Creusot : le gros point noir pour le cycliste est que ce dernier n’est pas vu par les 
automobilistes. Une éducation énorme est à faire au niveau des cyclistes pour les 
convaincre de s’équiper. Il faut jouer sur la loi du groupe. A 2-3 cyclistes, on impose plus que 
tout seul. 
Chacun doit faire des efforts. « Faisons attention pour que nous fassions plus attention à 
nous ! ». 
Il est mentionné que de nombreux systèmes existent – même sans pile afin de mieux se 
faire voir. 
Le casque est recommandé mais pas obligatoire. 
 
Les points noirs qui ressortent le plus sont : 
- l’équipement du cycliste 
- l’éducation du cycliste. 
- l’absence / le manque d’aménagement (discontinuité marquage par exemple) 
 
3- Autres points : 
- Le « tourner à droite » sur les feux permettant aux vélos de prendre de l’avance sur 
le flot de voiture dès que le feu se met au vert : où pouvons-nous en mettre sur 
Maxéville ? 
- Rejoindre Champ le Bœuf à vélo ? Sur la ligne 2 sur certains horaires, possibilité de 
mettre le vélo dans le bus. Monsieur Guillaume demande si quelqu’un a déjà testé. 
Madame Stalder va faire le test. 
- Extension du réseau vélo stan : les stations les plus proches sont aux 3 maisons et à 
la fac de lettres. Des demandes ont été faites à plusieurs reprises au cours de la 
période 2012-2013. Créer de nouvelles stations aujourd’hui n’est pas envisageable. 
D’autant plus qu’une distance de 500m doit séparer deux stations. Le contrat avec 
Decaux prend fin dans trois ans. 
- Le problème de parking non aménagé, le problème du stationnement devant les 
commerces : à inclure dans les réflexions sur les objectifs de l’association de 
commerçants qui sera créée à Maxéville en début d’année prochaine (arceaux 
devant les commerces) / idée de faire un auto-collant autorisant le stationnement du 
vélo dans les commerces ? 
- Le vélobus : système sécurisant pour les enfants – rejoint la problématique du 
stationnement des vélos dans les écoles / à mettre en place pour les enfants de la 
Balance ? 
 
4- Suite à donner / échéance à venir : 
Messieurs Guillaume et Bonhomme proposent que la prochaine réunion se fasse à vélo pour 
tester les différents accès et trajets du carrefour central en vue de faire des propositions 
d’aménagements cyclables sur le futur projet. 
Chacun est également chargé de repérer : 
- Les feux pouvant accueillir un tourner à droite, 
- Les marquages cyclistes et les indications qui manquent, 
- Les parkings pouvant accueillir des arceaux. 
La réunion est levée à 20h - Le compte rendu sera envoyé à chacun des participants et sera 
mis en ligne sur le site de la ville. 
Sites utiles : 
 

Articles similaires

Les ateliers de projet de Maxéville ensemble et autrement

Texte: 

Ce mardi 10 décembre 2013 avait eu lieu une réunion des ateliers de projet de Maxéville ensemble et autrement emmené par Christophe Choserot au CILM de 18h à 20h.

Meeting Henri Bégorre : un homme transformé ?

Texte: 

Il s'agit du dernier reportage vidéo sur la campagne municipal de Maxéville entre Christophe Choserot et Henri Bégorre. Et je terminerai le dossier en allant au dépouillement ce dimanche à 18h00 à la salle du parc de Maxéville pour connaître le vainqueur. Je suis allé en tant que reporter pour ma webTV à ce meeting afin de constituer des archives. Lors de la précédente campagne municipale, je ne me souviens pas si les deux candidats avaient organiser ce genre de meeting. Aujourd'hui

Dépouillement élection municipale Maxéville 2014

Texte: 

Dimanche mars avait lieu le dépouillement de l'élection municipale 2014 de Maxéville à la salle du parc à partir de 18h. C'était la première fois que je me rendais à un dépouillement. Lorsque je suis arriver, il y avait déjà du monde, et au fur et mesure que le temps passait, les gens arrivaient de plus en plus.

Nous connaissons le résultat, et j'ai voulu avoir une archive de cet événement important de la commune. Il s'avère donc que Christophe l'ai emporté. Ne souhaitant pas me mélanger avec qui que ce soit, je suis rester tranquillement dans mon coin en attendant le résultat. J'ai pu ainsi voir l'évolution des visages à chaque coup de téléphone que recevaient les élus que ce soit de droite ou de gauche.

Dossier Rom à Maxéville

Texte: 

13 septembre 2012 : Source : le républicain Lorrain par C.G

Maxéville : « Un laboratoire social »

Une cinquantaine de Roms d’origine roumaine ont arrêté leurs caravanes, il y a un peu plus d’un an, à Maxéville, dans la banlieue de Nancy. Ils se sont installés en mai 2011 sur un terrain où devait être aménagé un espace vert.

edition 29 mai fair play maxéville

Texte: 

Le journal du 29 mai 2009

Le fair play à maxéville

La galette du Nouvel élan maxéville 2008

Texte: 

Assemblé Général de maxéville un nouvel élan

L'association maxéville, un Nouvel élan a réuni ses adhérents et sympathisants, samedi 17 janvier 16h00 à la salle du Parc de la mairie, pour fêter les rois comme il se doit en ce début d'année.

c'est Daniel JACOB, président de l'association qui a organisé cet après-midi festif et qui a ordonné les troupes.

Site

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

La restructuration du Centre Commercial La Cascade en marche

Texte: 

Comme annoncé dès janvier, Monsieur le Préfet de Meurthe-et-Moselle avait prescrit, à l’Hôtel de Ville et au CILM, par arrêté du 29 décembre 2011, l’ouverture de deux enquêtes publiques en vue de délimiter les terrains à acquérir pour permettre la restructuration du centre commercial La Cascade au Champ-le-Boeuf : enquête sur l’utilité publique du projet de restructuration de la Cascade et enquête parcellaire conjointe en vue de délimiter les terrains à acquérir.