30px; }
Welcome Visitor:

Pimax N°260 mai 2013

Onglets principaux

Commentaires

Le budget 2013 a été présenté lors du dernier conseil
municipal. Celui-ci est à l’image du Débat d’Orientation
Budgétaire. C’est un budget sans cap, sans orientation,
sans cohérence.
Sur la forme, le Maire nous fait une explication
comptable du document, chapitre après chapitre. Nous,
nous pensons qu’il faut donner du sens à un budget,
il faut qu’il s’inscrive dans la vie des Maxévilloises et
Maxévillois. Il doit traduire l’action politique, il doit
traduire des choix politiques. Derrière un budget il y a
des personnes, un budget ce n’est pas simplement des
chiffres. C’est la vie quotidienne de chacun.
Sur le fond, la première remarque sur ce budget,
c’est sa baisse de -12 % et surtout de - 35,74 %
en investissements. Une dette toujours importante
(19 millions d’euros) et sur ces 5 ans, la dette n’a fait
qu’augmenter d’année en année sans aucune maîtrise.
Et quitte à nous répéter, tout le monde sait l’origine de
cette dette, cette dette a un nom, elle s’appelle ASAT et
ne profite à aucun Maxévillois. Mais le Maire persévère
dans son erreur et propose une nouvelle fois dans son
budget de dépenser l’argent public dans cette entreprise,
un demi-million d’euros d’investissement pour le
remplacement de matériel technique, 170 000 € de
Le budget 2013 a été présenté lors du dernier conseil
municipal. Celui-ci est à l’image du Débat d’Orientation
Budgétaire. C’est un budget sans cap, sans orientation,
sans cohérence.
Sur la forme, le Maire nous fait une explication
comptable du document, chapitre après chapitre. Nous,
nous pensons qu’il faut donner du sens à un budget,
il faut qu’il s’inscrive dans la vie des Maxévilloises et
Maxévillois. Il doit traduire l’action politique, il doit
traduire des choix politiques. Derrière un budget il y a
des personnes, un budget ce n’est pas simplement des
chiffres. C’est la vie quotidienne de chacun.
Sur le fond, la première remarque sur ce budget,
c’est sa baisse de -12 % et surtout de - 35,74 %
en investissements. Une dette toujours importante
(19 millions d’euros) et sur ces 5 ans, la dette n’a fait
qu’augmenter d’année en année sans aucune maîtrise.
Et quitte à nous répéter, tout le monde sait l’origine de
cette dette, cette dette a un nom, elle s’appelle ASAT et
ne profite à aucun Maxévillois. Mais le Maire persévère
dans son erreur et propose une nouvelle fois dans son
budget de dépenser l’argent public dans cette entreprise,
un demi-million d’euros d’investissement pour le
remplacement de matériel technique, 170 000 € de
pauvres de France, le taux de chômage atteint les 22%,
mais aucun nouveau dispositif n’a été mis en place pour
accompagner nos concitoyens les plus touchés.
Notre ville est à l’arrêt, nous avions demandé "Un
nouvel Elan" en 2008 pour notre commune, nous
croyons qu’il faut autre chose qu’un nouvel élan
aujourd’hui. Nous pensons qu’il est temps de redresser
notre commune, lui redonner sa place. Nous croyons
qu’il faut un Maire présent, aux côtés de nos concitoyens,
un Maire qui écoute son équipe et qui écoute surtout ses
administrés.
être maire ce n’est pas simplement avoir le pouvoir pour
le pouvoir, être maire c’est avoir le pouvoir de faire avec
et pour les Maxévillois.
Pour le Groupe
Municipal de Gauche,
Christophe Choserot
Vice-Président
de la Région Lorraine
Conseiller municipal
Président du groupe d’opposition
"Maxéville, un nouvel élan"

 

Pages

Articles similaires

N°125 PiMax janvier 2001

Texte: 

La période des voeux est un moment privilégié pour communiquer avec sa famille et ses amis. Un nombre grandissant de foyers s’intéresse aux nouvelles technologies. Grâce à Max’Net, dont l’ambition est de permettre leur accès à tous, envoyez vous aussi vos voeux par Internet. Une équipe d’animateurs et de jeunes Maxévillois est à votre disposition pour vous aider à créer des cartes originales et à les envoyer dans le monde entier.

N°141 PiMax juin 2002

Texte: 

Fête des fraises 2002.  Une fois encore, Maxéville respectera la tradition en organisant, pour la vingtième année consécutive, cette fête annuelle attendue tant par les parents que par les plus petits. En effet, du samedi 1er au mercredi 5 juin inclus, le parc de la mairie accueillera la Fête des fraises et son cortège d’animations :

N°174 PiMax juin 2005 -Fête des fraises

Texte: 

Un nouveau rendez vous trimestriel fait son apparition ce mois ci. En effet, des aspects de santé et de parentalité vont dorénavant venir étoffer votre lecture. Pourquoi ? Pour continuer à vous raconter ce qui se fait sur notre commune au travers d’actions comme celle réalisée au Collège Jean LAMOUR, vous informer sur un sujet qui nous concerne tous et vous faire connaître des adresses répondant facilement à vos questions.

N°190 Pimax Décembre 2006 - Vous avez été sages ?

Texte: 

Editorial Au mois d’août dernier, des jeunes Maxévillois étaient reçus à Imouzzer Kandar. Ce mois ci, c’est à Maxéville d’accueillir Monsieur Ahmed Atoulid, Président de la Municipalité, accompagné d’élus et de représentants de la vie associative. Du 16 au 26 décembre, les projets de coopération entre nos deux villes seront à l’ordre du jour. Sans oublier que ce sera l’occasion de faire visiter notre Ville et de passer du temps ensemble autour de moments d’échanges et conviviaux. Que de plus belle transition que cette notion de partage en ces périodes de fêtes. Je vous souhaite de vivre en famille, entre amis de très belles fêtes de fin d’année.

Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°206 mai 2008 - storyville

Texte: 

Editorial - Joli mois de mai ! Avec ses fêtes et enfin le printemps, mai est un mois particulier. Pour la mairie, deux démarches sont menées en parallèle : - la préparation de la période des vacances et de la rentrée (actualisation des services municipaux pour mieux répondre à vos attentes), - la préparation des fêtes qui vous permettent davantage de rencontres et de détente.
Ce nouveau PIMAX vous présente ceci en détail.
Votre maire

 

STORYVILLE : 1er concert en plein air d’un été tout en musique àMaxéville le 24 mai

Pimax N°221 novembre 2009 - Festivité de la Saint-Martin

Texte: 

Depuis 20 ans maintenant, chaque année, Falc, le jardin d’enfants franco-allemand Pumuckl et la Ville de Maxéville s’associent pour célébrer cette fête populaire et promouvoir ainsi la culture allemande.