30px; }
Welcome Visitor:

Gym seniors gratuit à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Articles similaires

Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Texte: 

Le nouveau centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la justice a inauguré le 9 juin 2009 le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville (lire le discours).

 

Inauguration de Nancy-Maxeville par Rachida DatiBâti en moins de 3 ans, il constitue le sixième centre pénitentiaire ouvert depuis l'automne 2008 dans le cadre du programme 13 200 -places de détention-.

« La prison, ce n’est pas seulement des murs et des bâtiments en béton, mais c’est aussi des paysages qu’on offre aux personnels et aux détenus » Jean Pierre Guerrin, architecte, responsable du programme pénitentiaire à l’agence Valode et Pistre

Bénéficiant d’une architecture novatrice, le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville marque une nouvelle génération d’établissement pénitentiaire. Sa conception est au service d’une détention humanisée et conjugue sécurité, sûreté, dignité et réinsertion. Sa réalisation et gestion relève d’un modèle contractuel innovant avec le  partenariat public-privé. Alors que son exploitation et sa maintenance sont assurées par un bailleur privé, son utilisation relève de l’administration pénitentiaire, locataire de l’établissement pour une durée de 30 ans.
Edifié en zone urbaine, le nouveau centre pénitentiaire tourne une  page d’histoire avec la  fermeture de la maison d’arrêt Charles III.

 

L’établissement pénitentiaire de Nancy-Maxeville en chiffres :

690 places ;
280 personnels pénitentiaires ;
4 quartiers d’hébergement (1 maison d’arrêt pour femmes -30 places-, 2 maisons d’arrêt pour hommes -390 places- et 1 centre de détention pour hommes -240 places-) ;
10,5 m 2 : surface d’une cellule individuelle, 13 m2 : cellule double et 19 m2 cellule pour personne à mobilité réduite ;
3 unités de vie familiale ;
1 unité de consultation et de soins ambulatoires ;
1 gymnase ;
1 terrain de sport ;
2400 m2 d’ateliers ;

ACQA Association collectif du Quartier des Aulnes

Nom: 
Christian LINTINGRE
adresse: 
54320 Maxéville
France
Contenu: 

J'ai le plaisir aujourd'hui de vous présenter l'ACQA, une association qui existe depuis 2003 sur le quartier des aulnes. Et pour les personnes qui ne savent pas où ce quartier se situe, il suffit d'aller sur le haut-du-lièvre et de chercher la tour panoramique. Ce quartier fait aussi partie de la commune de Maxéville. Vous pouvez retrouver une vidéo sur le quartier lors de la sortie de vélo organisé par le MIG.

J'ai profité que l'ACQA organise la fête du quartier le samedi 23 juin pour aller jeter un coup d'oeil. Depuis le temps que je dois interviewer christian LIntingre président de l'association, car nous nous sommes manqué lors d'un rendez-vous précédent. Ce samedi là, le soleil était au rendez vous comme cricri le DJ de la journée. en fait cricri est l'animateur des thés dansant du MIG mais sur l'invitation daniel Jacob a marqué christophe alors je n'ai pas percuté que c'était cricri jusqu'à ce que je le vois.

Mémoire de Maxéville

Texte: 

Mémoire de Maxéville est un atelier animé par un groupe de bénévoles qui rassemble, numérise et commente des documents sur l’histoire de la commune et de ses habitants. Ainsi, petit à petit, s’est constituée une base documentaire vivante qui n’a pas pour ambition de « rédiger une histoire de Maxéville » mais de mettre en valeur ce qui constitue l’identité du territoire auquel la population est très fortement attachée.

J'ai découvert ce site depuis un bon bout de temps mais je n'avais pas eu le temps de vous en parler. Aujourdh'ui c'est chose faite. Je trouve ce genre de site très utile à la population. D'ailleurs mon travail rejoint un peu celui-ci dans la mesure où ma spécialité c'est la vidéo. Peut-être que dans 20 ans si jamais youtube et viméo existe encore, on pourrait  revisionner les vidéos des années 2 000. Dans 20 ans, j'aurais l'âge qu'à Daniel Jacob aujourdhui avec j'espère encore mes cheveux.

Article sur Pimax 2001

Vide grenier des Lynx Maxévillois

Texte: 

Les lynx maxévillois avait organisé un vide grenier le jeudi 9 mai sur le plateau de haye plus précisément la rue qui se trouve devant la prison de Maxéville et juste à côté du stade Darnys. Désolé de ne pouvoir cité le nom de la rue car vous savez très bien que j'ai un problème avec les noms des rues. Bref, en descendant faire mon reportage chez le concessionnaire Maxxces à maxéville, j'ai vu le panneau "vide grenier" à la hauteur du Zénith et là je me suis souvenu qu'il y avait un vide grenier.

Alors en remontant de mon reportage photo vers 12h00, je suis passé voir serge EL FOUNI président des Lynxs Maxévillois, responsable de ce vide grenier. En arrivant, j'ai pu discuter un peu avec André MARCHAND un élu qui était de permanence ce jour là. Et nous avons constater avec regret qu'il y avait de l'abus du côté des participants.

Le principe d'un vide grenier est de proposer les affaires privées, des objets, vêtements ou autres, qui pourraient intéresser les gens. Hélas, tous ne joue pas le même jeu. Il y avait des professionnels qui proposainet carrément des objets neufs comme si c'était un magasin. C'est un peu dommage vis-à-vis des autres stands.

Il y avait du monde, j'avais pas trop envie de faire le tour du vide grenier. Tout simplement parce que je ne pouvais pas filmer les gens sans leur autorisation. Alors je suis allé voir serge et son équipe qui avaient la frite. D'ailleurs, ça sentait la frite au stand de la buvette.

Le prochain vide genier sera celui du comité des fêtes du champ-le-boeuf au parc de Laxou dont je vais participer car c'est juste à côté de chez moi. Je pourrais ainsi proposer mes objets encombrants dont vous pouvez déjà voir à la rubrique bonnes affaires.

Fête du 13 juillet 2010 parc Mairie Maxéville

Texte: 

Ce reportage a été mis en boîte par Madjhi à l'époque où l'association avait plusieurs bénévoles. Je profite par le même occasion pour le remercier de son travail. Comme vous pouvez le remarquer sur le reportage, la soirée du 13 juillet était sous le signe du beau temps. Car pour l'édition 2011 où pour la première fois que je fourni une prestation d'animation pour maxéville, il a fait un temps horrible. En espérant que pour l'édition 2012, la commune fera appel encore à notre association pour animer la date du 13 juillet au complexe léo lagrange. A ce propos, le reportage se situe au parc de la mairie pour ceux qui ne savent pas.

Vidéo édition 2012

Les petits débrouillards

Texte: 

Article de l'Est du 4 mars 2012

La 2e QUlch'n Sciences vient d'avoir lieu à la salle du Parc, une nouvelle forme de café sçientifique selon les Petits Débrouillards de Lorraine à l'origine de ce débat d'idées riche en enseignements.

Le hic c'est que cette rencontre qui se voulait une discussion  citoyenne n'a pas attiré un seul habitant de Maxéville  hormis André Marchand qui en tant qu'adjoint au maire délégué au développement durable regrettait le faible écho constaté sur cette manifestation pourtant intéressante où se mêlaient l'art, la science et la convivialité puisqu'un casse croûte accompagnait les échanges et qu'une belle exposition de Yann Arthus  Bertand sur « L'eau ressource vitale » décorait la salle.

Le débat organisé par. Arthur Demonet et ·Laure Digonet fut animé par une juriste environnementale, Solène Demonet et deux représentants de L'Or Bleu", deux ex-étudiants du Montet qui ont créé leur soçiêté et qui proposent des solutions ingénieuses de récupérations des eaux de pluies ainsi que des solutions pour le traitement des eaux usées.

D'où le thème: «la gouvernance de l'eau et son recyclage, une affaire de particuliers ou de collectivité?». Les questions liées à la gestion de l'eau, à sa distribution, ou son traitement sa réglementation, puis les solutions de récupération des  eaux de pluies ont alimenté  la table ronde.

Certes les enjeux sont viaux dans certaines régions du globe, le problème c'est que l'accès à l'eau devient un luxe. Les différences du prix de l'eau entre les différentes communautés de communes par exemple soulèvent des intérogations.Quels sont les risques marchandisation?

Autant d'idées que Les Petis Débrouillards ont creusées en usant d'un sens critique évident. En tant que professeur à l'UT du Montet, et surtout parce qu'il représente la commune au sein de la commission chargée des questions de l'eau à la Communauté urbaine l'élu André Marchand apportera des précisions utiles.

Article de l'Est du 4 mars 2012
Article de l'Est du 4 mars 2012
Article de l'Est du 4 mars 2012
Article de l'Est du 4 mars 2012
Article de l'Est du 4 mars 2012