30px; }
Welcome Visitor:

Brigade équestre et Equitram de la cavalerie de Maxeville (Lorraine)

Onglets principaux

Texte: 

juin 2010

Pour lutter contre la pollution, les politiques publiques incitent à préférer les transports en commun, le vélo ou la marche à pied au détriment de la voiture. A Maxéville, on a trouvé un mode de transport à la fois économique, écologique et sympathique : le cheval. En matière d'écologie, les idées les plus « simples » sont sûrement les meilleures...

Voilà une idée qui vaut son picotin d'avoine. Pour répondre aux problèmes de transports, de pollution, d'économie d'énergie et concrétiser une politique de développement durable, la ville de Maxéville a trouvé une solution : le cheval. Le plus travailleur des animaux reprend donc du service et avec lui, la nature fait son retour en ville. Désormais, Maxéville dispose d'une brigade de surveillance « équestre » et propose un service de transport en commun gratuit : l'« Equitram ».

La première rappelle les horse-guards canadiens ou les polices montées de façon plus générale. Jusqu'il y a peu, Céline était monitrice d'équitation. Elle arbore désormais l'uniforme bleu. C'est en tant qu'Agent de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) qu'elle déambule dans la ville sur son fier destrier. Son boulot ne consiste pas vraiment à mettre des contraventions - même si le petit carnet vert ne la quitte jamais - mais plutôt à remplir le rôle d'agent de proximité, de prévention et d'information. Tel un outil de médiation, le cheval facilite le contact avec les citoyens qui sont souvent intrigués, impressionnés et ne se rendent compte qu'après coup qu'un agent de police est dessus.

Matthieu et Ludovic sont respectivement meneur et accompagnateur de l'« Equitram ». A 65 ans, Matthieu a toujours travaillé avec les chevaux et ne parle pas de prendre sa retraite. Un meneur comme lui, ça ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval. A l'avant de la calèche, il doit savoir gérer (avec sang-froid) 2 chevaux qui circulent à proximité des voitures. Il conduit ainsi les enfants qui vont à l'école ainsi que les personnes âgées ou handicapées qui veulent aller au supermarché. Ce mode de transport connait un succès croissant puisqu'en 2007, lorsque le service a vu le jour, seulement 6 écoliers étaient inscrits contre une trentaine aujourd'hui. Mais déjà à l'époque, ce système était pris au sérieux par les autorités qui réfléchissaient à couvrir de petites distances au sein du territoire communal. Alors bien sûr, ce n'est pas aussi rapide que la voiture, mais les usagers ont bien compris que l'intérêt du projet ne résidait pas là.

La présentation de l'équipe ne serait pas complète si on ne mentionnait pas les nouvelles mascottes de Maxéville : Quaïcha, Rock'n Roll 2 (« Rocky » pour les intimes), Pralou et Oscar, 4 chevaux de traits comtois qui se relaient à la cavalerie ou à la calèche.

Aux grognons qui ne verraient là que folklore passéiste, précisons bien que les chevaux sont considérés comme des agents du développement durable. Car qui dit cheval dit moins de CO2, moins de nuisances... mais hélas, plus de crottin. La commune a bien évidemment prévu le coup et un agent de la propreté peut-être appelé à toute heure pour se rendre sur la scène du crime et effacer les preuves éventuelles...

Commentaires

sauvegarde blog maxdany
février 2010
Pourquoi  l'élu Modem minoritaire que je suis soutient-il mordicus le service équin de la Ville de Maxéville, et pourquoi ai-je décidé de vous en parler, aujourd'hui ?...Parce que ce samedi 27 février s'ouvre à Paris le Salon de l'Agriculture, qui ne sera pas inauguré, cette année, par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, l'auteur du fameux "Casse-toi, pauvre con"... N'empêche, j'ai pensé que c'était le bon moment pour vous en causer, du service équin maxévillois... surtout avant le vote du budget, en Mairie, au Conseil Municipal, le 15 mars prochain, où d'aucuns demanderont: "à quoi ça sert, un service équin ?"..."combien ça coûte ?" (sous-entendu: ça ne coûte pas trop cher ?)... Le service équin maxévillois, c'est 1 fonctionnaire (qui était déjà en poste), 3 créations d'emploi (dont 1 "emploi-aidé"), 4 chevaux de trait comtois, les petites écuries de la Dame au Parc de la Mairie, des transports en calèche, une brigade équestre... Plutôt que de faire de grandes envolées lyriques, pour encourager ce projet, je préfère vous citer ici l'article d'une association que j'apprécie, "Equiterra": écoutez-ça:
"Equiterra est une association, loi 1901, créée en septembre 2005. La contribution de "l'Energie Cheval" sur les territoires tant urbains que ruraux évolue chaque jour. Des réflexions sont engagées dans une approche nouvelle du Cheval de Trait, approche non passéiste, volontariste, nouvelle et durable. La société moderne a oublié la vocation initiale du Cheval de Trait, où il était avant tout un outil de travail, de transport diversifié et naturellement écologique. Les espèces animales disparaissent, localement, les différentes races domestiques sont menacées, il est important d'accorder une place au monde du vivant au sein de notre société.
Chevaux-de-Maxeville-031.jpgL'objectif de l'association Equiterra est de participer à la préservation de la biodiversité animale et des métiers inhérents à ce patrimoine vivant par le développement d'utilisations modernes du Cheval de Travail. Au travers d'une démarche professionnelle, il s'agit pour Equiterra de mettre en avant les atouts environnementaux, sociaux et économiques liés à l'utilisation de l'Energie Cheval comme opportunité de réponse aux enjeux du développement durable. Pour cela, Equiterra se positionne comme prestataire auprès des collectivités et des acteurs privés et met en oeuvre différents services (Collecte de Déchets, Entretien d'espaces sensibles, Transports de personnes et produits (bois de chauffage et bientôt produits maraîchers) favorisant le développement économique et touristique local. Equiterra vise aussi à promouvoir les projets éducatifs s'appuyant sur le cheval de travail, à sensibiliser la population, à travailler avec les publics en situation d'insertion ( social ou handicap)...
Chevaux de Maxéville 008De par ses expériences, et depuis sa création, Equiterra souhaite enfin se positionner comme centre de ressources et de recherches sur la traction hippomobile à travers la mise en place "d'Equiterra Conseil", véritable bureau d'étude auprès des prestataires et collectivités désireuses de mettre en place des projets innovants, utilisant le cheval de travail comme levier de développement durable".
Voilà, tout est dit ... Bon, je ne demande pas à la Mairie d'adhérer à Equiterra (www.equiterra.fr), quoique... mais tout ça peut donner des idées aux acteurs de notre service équin et éclairer la lanterne de ceux qui se posent encore des questions...

Pages

Articles similaires

edition 15 mai

Texte: 

Le journal du 15 mai 2009 - Vide grenier lynx maxévillois

Haut marnais

Texte: 

Loto du haut marnais

Le loto des Hauts-Marnais organisé samedi soir au Centre Intercommunal Laxou - Maxéville, a remporté un franc succès. La salle était comble et la soirée parfaitement organisée par les bénévoles de l'association. , Les époux Hislen étaient à la manette et Yves Pinon à la baguette. Le maire de Laxou est passé pour souhaiter  bonne chance à tous en faisant le tour des tables. Les joueurs étaient venus des quatre coins de Nancy pour participer à cette manifestation où règne toujours une bonne ambiance. Parmi eux des gens du quartier, ravis de revenir chaque année, et , des. accros de ce jeu auil aiment taquiner la chance.

Comme Christine de Saint-Max accompagnée de ses coplnes très philosophes : « tout le monde ne peut pas gagner, nous venons surtout pour le plaisir de jouer et l'ambiance". Certains ont même pris l'autoroute pour venir. C'est. le cas d' Anne et de ses parents. « Nous écumons tous les lotos dès que l'occasion se présente mais ici c'est la première fois. C'est très familial et sympa », a confié la famille. De nombreux lots étaient en jeu et les cris de joie n'ont pas tardé !

Article du jeudi 19 janvier 2012

Tous à table ...à Maxéville

Texte: 

Galerie du Préau / IUFM de Lorraine - 5 rue Paul Richard à Maxéville Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00, jusqu’au 24 février 2012

16 photographies de Peter Mentzel, 16 portraits de 16 familles du monde entier, 16 habitudes alimentaires très différentes… Proposée par le centre pilote « La Main à la pâte » du Grand Nancy, l’exposition invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Ouverture exceptionnelle pour les familles ce dimanche 22 janvier de 14h00 à 18h00. A cette occasion, le cuisinier de l’IUFM proposera aux familles un cours de cuisine, suivi d’un goûter ! Entrée libre

L’exposition A Table ! 15 pays/15 caddies invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Mises en scène, les seize photographies de Peter Menzel sont les portraits de seize familles du monde entier, avec les produits consommés en une semaine. Elles représentent des réalités très diverses dans chaque continent : des familles pauvres et des familles riches, de la campagne ou de la ville, une nourriture traditionnelle ou internationale. Ces photographies amènent à s’interroger et à réfléchir. Comment les hommes se nourrissent-ils ? Quelles sont les conséquences des choix alimentaires sur la santé, sur l’environnement, sur la vie d’autres hommes ? Qu’est-ce que la faim dans le monde ? Qu’est-ce que la mondialisation ? Comment venir en aide aux personnes les plus démunies dans les pays riches ? L’auteur Peter Menzel, né en 1948, réalise des reportages en freelance. Ses photographies sont régulièrement publiées dans des périodiques comme GEO, Le Figaro, Paris-Match, New York Times Magazines. En novembre 2005, Peter Menzel et sa compagne publient un nouveau livre autour de la vie quotidienne et de la nourriture à travers 24 pays. Il s’agit de Hungry planet qui a reçu le prix du meilleur livre de l’année de la fondation James Beard et celui de la fondation Harry Chapin Media. Les 16 photographies de l’exposition sont tirées de cet ouvrage. Ateliers scientifiques et artistiques pour les scolaires et pour les centres de loisirs : Des ateliers appartenant à des domaines disciplinaires variés : arts-visuels, géographie, sciences, éducation civique, éducation au développement durable sont proposés. - Atelier « Lecture et production d’images » : interroger la photographie, comment elle a été faite, comment on la reçoit, ce que l’on peut en dire et comment on l’interprète. - Atelier « Santé et alimentation » : avec l’étude de la pyramide alimentaire qui illustre en un clin d’œil un régime alimentaire équilibré en diversité et en qualité. - Atelier « Manger ici, manger ailleurs » : la diversité de l’offre alimentaire dans le monde la recherche des causes : les facteurs géographiques, économiques, religieux et politiques. - Atelier « La faim dans le monde » : où se situent les familles qui souffrent de la faim dans le monde ? Quelles sont les causes possibles de la faim ? Quelles solutions existe-t-il ? A vos fourneaux maintenant : Pour toute la famille, les dimanches 22 janvier et 12 février 2012 de 14h à 18h, spectacle et goûter. Inscription obligatoire pour les scolaires sur cet agenda en ligne : - les mardis et jeudis : visite libre de 8h à 18h - les lundis et vendredis de 9h à 11h et 14h à 16h : Ateliers scientifiques et artistiques encadrés par des animateurs (cycle 3, durée 2 heures). - les mercredis pour les centres de loisirs, les MJC... Pour valider votre inscription, vous devez absolument la confirmer par mail auprès de : pauline.lamotte@polytechnique.edu Des informations complémentaires vous seront demandées. A Table ! 15 pays/15 caddies est une exposition proposée par le Centre pilote La main à la pâte du Grand Nancy au Préau, galerie de l’IUFM de Lorraine/Université de Lorraine, 5 rue Paul richard – 54320 Maxéville / 03 83 17 68 68 du 16 janvier au 24 février 2012. http://www.lorraine.iufm.fr/lamap/a_table.php

Article Pimax 2001

Fête des voisins 2004

Texte: 

Vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'une vidéo sur la fête des voisins dans mon quartier, juste sur la place de l'Alzette, et c'est bien l'année 2004. Cette année, nous n'avons pas eu la pluie comme les dernières éditions. Il s'agit donc de ma deuxième participation à la fête des voisins et maurice Grosjean, l'organisateur de cette fête a sollicité de nouveau ma participation.

A l'époque, j'étais animateur débutant comme vous pourrez vous en rendre compte d'après la vidéo. Et si vous me voyez sur la vidéo alors il s'agit de la caméra de maurice dont j'ai récupérer la bande. Pour cette édition, j'ai proposé un jeu pour les participants afin d'agrémenter l'après-midi. Nous avons eu un chapiteau pour nous abriter en cas de pluie et j'en ai profiter pour proposer un karaoké avec un téléviseur que ma soeur christine m'a gracieusement cédé.

En effet, je n'avais pas de projecteur vidéo. Si mes souvenirs sont exactes, c'est en 2006 que j'ai dû acheter un vidéo projecteur suite donc à un incident technique. Le téléviseur s'est fracassé contre le sol car j'avais mal équilibré. Je ne crois pas que c'était en 2004 mais en 2005. Je ne me souviens plus du tout, je me fais vieux.

Bref, je suis fier de vous présenter un trio de chanteuses dont vous me direz des nouvelles après la lecture de la vidéo. Elles sont devenus incognito dans la vie suite au karaoké. Non je plaisante, car de temps en temps, elles me donnent un coup de main pour ma webTV lorqu'elles ont le temps.

N'oubliez pas que la fête des voisins arrive prochainement, et la date officiel est fixé au vendredi 2 juin. Pour ma part, je participe toujours à la fête des voisins de mon quartier, et pour l'édition 2012, nous avons opter pour un apéritif dinatoire.

Edition 2003 - edition 2005

 

cahier de concertation sur l’avenir de la Politique de la Ville et la vie au sein de nos quartiers

Texte: 

Suite à l’intervention d’Yvette GAERTNER, Déléguée du Préfet Plateau de Haye, hier lors de la réunion associative CUCS 2013, je vous prie de trouver ci-joint le cahier de concertation sur l’avenir de la Politique de la Ville et la vie au sein de nos quartiers. Ce cahier s’adresse aux associations et habitants. Les contributions devront impérativement être transmises avant le 14 décembre à l'adresse concertation@ville.gouv.fr

François LAMY, Ministre délégué chargé de la Ville, a engagé le 11 octobre dernier à Roubaix une concertation afin de préparer la refonte de la politique de la ville. Celle-ci mobilise les élus, les services de l'Etat, des représentants du tissu associatif et du monde économique, et plus largement l'ensemble des partenaires de la politique de la ville. Il s'agit que chacun puisse faire bénéficier le gouvernement de son expertise et de son regard sur les grands enjeux urbains et sociaux.
Pour que le plus grand nombre puisse s'exprimer, des cahiers d'acteurs permettent en outre à l'ensemble des élus, mais également aux habitants et associations d'apporter leur contribution à la concertation.  

L'ACSé a adressé à son réseau territorial ces cahiers d'acteurs. Aussi, en avez vous probablement été également destinataires. Nous vous remercions de veiller à leur diffusion la plus large possible auprès des habitants et des associations avec lesquelles vous êtes en contact dans le cadre de vos fonctions, afin que ceux qui vivent la politique de la ville au quotidien et sur le terrain puissent s'exprimer et faire remonter leur point de vue ainsi que leur compétence d'usage. Leur expérience, leurs remarques et propositions pourront ainsi utilement nourrir la réflexion des membres de la concertation et alimenter le rapport qui sera remis au ministre à l'issue de celle-ci.
Pour ceux d'entre vous qui n'auraient pas reçu la trame du cahier d'acteurs à destination des habitants et des associations, vous la trouverez en pièce jointe du présent message. Elle peut également être téléchargée sur l'espace dédié à la concertation, accessible depuis les sites http ://www.territoires.gouv.fr/ et http ://www.ville.gouv.fr/
Afin de pouvoir être discutées par les membres de la concertation, les contributions devront impérativement être transmises avant le 14 décembre à l'adresse concertation@ville.gouv.fr .
Avec nos remerciements anticipés pour votre participation à cette réflexion collective menée au bénéfice des habitants de nos quartiers,

Communiqué : votre santé, faisons le point !

Texte: 

Nous avons le plaisir de vous informer et de vous inviter au : FORUM SANTE  « Votre santé – Faisons le point ! » qui aura lieu le jeudi 4 avril 2013, de 9h00 à 12h00 - Salle des Banquets, au Centre Intercommunal Laxou Maxéville (CILM), et qui regroupera différents partenaires et professionnels (Centre de vaccination du CHU, le Centre de Médecine Préventive, la CPAM, ALAD, ICALOR,  …) autour du thème des dépistages.

 Ce temps fort, organisé par la Mairie de Maxéville, en lien avec la Ville de Laxou, la CPAM de Nancy et les associations locales œuvrant dans le domaine de l’insertion professionnelle, est ouvert au tout public, et sera l’occasion pour chacun de faire le point sur sa santé ; tester sa capacité respiratoire, sa tension artérielle,  remettre à jour son carnet de vaccination, être informé sur les dépistages du cancer du sein, du cancer colorectal, les maladies sexuellement transmissibles, les dangers de l’usage des drogues et de l’alcool ...

 N’hésitez pas à relayer cette manifestation autour de vous, auprès de vos adhérents et de vos connaissances.

Pour votre information et diffusion auprès de vos publics.

Je reste à votre disposition pour tous renseignements.Cordialement.

 

Florence PANTEGHINI

Chargée d’accompagnement Social/Logement/Santé

Pôle Action Sociale - Mairie de Maxéville

03.83.32.30.00 – Poste 123