30px; }
Welcome Visitor:

Les danseurs de la MJC en République Tchèque !

Onglets principaux

Texte: 

Notre jeune couple de danseurs de la MJC Massinon ont participé le 31 octobre 2014 au championnat du monde de danse à Libérec en République Tchéque. Ils ont pu partciper à cette competition car depuis juin 2014 ils sont les champions de FRANCE de cette catégorie.

La competition internationnale se déroulée du 29 octobre au 2 novembre 2014 et reunissant plus de 4500 danseurs dans de trés nombreuses catégories allant des danses de salon jusqu’au hip-hop en passant par la dance show ou les claquettes. Nos danseurs agés de 9 et 11 ans ont concouru dans la catégorie : ARTISTIC SCENIC DANCE SHOW DUO JUVENIL. Leur chorégraphie sur le thème Pirate des Caraïbes mélangeant des pas de Cha-cha et de zouk leur a permi d’etre médaillés à la 5ème place du championnat du monde sur 10 couples inscrits et 8 classés.

Didier Marchal leur professeur de danse (et juge internationnal) est content de leurs résultats pour une première participation a une competition de cette envergure surtout que nos danseurs ne font pas parti d’une école de danse et étaient les seuls participants faisant partie d’une MJC avec 1 seule heure de cours de dance show par semaine . Ashley et Noah tiennent a remercier Didier Marchal , la MJC Massinon et la ville de Maxéville pour leur soutien lors de cet événement ainsi que leurs parents qui n’hesitent pas à les accompagner partout en France et desormais meme à l’etranger pour les différentes competitions afin de pouvoir continuer a vivre leur passion de la danse.

Blandine BOUALAOUI photo : Ashley Lan et Noah Boualaoui accompagnés de leur Professeur de danse Didier Marchal

Articles similaires

Venissage exposition "En regard" Le préau à Maxéville

Texte: 

Jeudii 6 février 2014 à 18h00 avait lieu le vernissage de l'exposition "En regard" de Françoise Chamagne et de Sophie Chazal, du 06 au 26 février 2014 au Préau à Maxéville. Ne me demander pas de faire un interview des artistes car j'ai proposer aux artistes mais elles ne se sentaient pas à l'aise face ç une caméra.

Je ne connais rien à l'art, je n'ai aucune connaissance mais cela ne m'a pas empêcher d'y aller puisque j'ai reçu une invitaion. Le préau propose depuis de nombreuses années une expostion une fois par mois. La dernière fois que j'y suis allé, c'était pour "tous à table".

A ma grande surprise, il y avait aussi des membres de l'équipe "Maxéville Ensemble et Autrement" qui n'était pas venu dans le cadre de la campagne municipal mais de simple spectateur suite aussi à une invitation.

Par respect au courrier que je reçois, dans la mesure où je peux être présent, je répond présent à l'invitation, ce qui fût le cas. Il y avait aussi Monsieur le Maire qui m'a indiqué que la commune a déjà travaillé avec l'artiste Françoise Chamagne dans le passé.

Il aurait fallu une personne compétente pour expliquer leur travail. A défaut, j'ai pris le fascicule disponible à l'entrée, et je l'ai scanné pour vous.

Album Photo du vernissage disponible en cliquant sur le la photo

Une séance de Qi Gong au parc de la mairie de Maxéville

Texte: 

Samedi 18 octobre 2014 , au parc de la mairie de Maxéville avait lieu une séance de Qi Gong, mais qu'est donc ? Ne sachant pas ce que c'est, j'ai posé la question à Didier Bonhomme qui a initié cet exercice physique au quarantaine de personnes présentes à partir de 10h.

Avec une musique douce, calme et très reposante, Didier donne des indications sur les mouvements à exécuter tout en surveillant que personne ne fasse des gestes trop brusque qui pourraient être douloureux. Et c'e n'est pas le but recherché. Ce fût donc une très bonne séance d'initiation, il serait même judicieux de le développer dans le parc de la mairie, en fonction bien évidemment du beau temps. Un rendez vous mensuel que pourrait se donner les citoyens.

Je suis persuadé que c'est bénéfique pour le corps, c'est pourquoi les chinois le pratiquent quotidiennement. 

Le Qi Gong se différencie principalement du tai-chi par la place prépondérante qu’il accorde à la maîtrise de « l’énergie vitale ». En effet, le mot Qi, dans Qi Gong, désigne le flux énergétique omniprésent qui anime toute chose, et qui est l’un des concepts fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise. Gong voulant dire travail ou entraînement, le Qi Gong est une pratique qui consiste à entraîner le Qi, c'est-à-dire le mobiliser, le renforcer, l'accroître, l'épurer, l'équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l'esprit.

Malzéville + Maxéville = mutualisation ?

Texte: 

Le maire de Malzéville, Bertrand Kling, accompagné de ses adjoints a reçu Christophe Choserot, maire de Maxéville et ses adjoints. Les deux villes, de par leur situation géographique, ont déjà l'habitude de "mutualiser" des équipements. D'ailleurs vous pouvez noter que le nom des deux communes se ressemblent terriblement : Malzéville et Maxéville.

"On ne peut plus travailler en circuit fermé..pour pouvoir maintenir le niveau de services, il est bon de mutualiser (les actions) au maximum" a reconnu le maire de Malzéville qui a reçu pour la première réunion les deux équipes municipales. Malzéville avec St-Max, via le SIVU et Maxéville avec Laxou sur le Champ-le-Boeuf. Mais à nouveaux maires et nouvelles équipes. C'est le moment politique d'engager une réflexion pour travailler ensemble, ce serait une erreur de réfléchir chacun de notre côté. Un premier bilan a été dressé de part et d'autre, du potentiel ou des problématiques des deux communes de l'entrée Nord du Grand Nancy, suivi de la présentation, élu par élu, du fonctionnement de sa délégation.

Premier constat : les grands projets de voirie de la CUGN, contournement de Malzéville et Meurthe-Canal pour Maxéville en sont au même point...de (non) achèvement. Pourtant, l'incident du Pont Vayringe, cet été, a mis en exergue l'isolation dont souffre Malzéville, mais montré aussi que la circulation des autres villes en était également impactée. Une isolation confortée, côté Maxéville, par le manque de transports en commun. L'enjeu, pour ce territoire Nord des rives de Meurthe est cependant majeur... de lien avec le bassin de Pompey, de développement des zones d'activités économiques avec des investisseurs privés...l'objectif rêvé ? "Un grand technopôle ensemble !"

Pour le reste, il paraît difficile de mutualiser des services, qui font l'objet, de part et d'autre, de contrats tout juste signés pour plusieurs années...NAp, restauration scolaire, mais les élus vont travailler à la mutualisation de l'organisation des fêtes et manifestations ou d'autre services...et se retrouver régulièrement pour faire le point.

Le Totem divorce avec la municipalité de Maxéville

Texte: 

Christophe choserotLe Totem est de ces lieux alternatifs qui, décidément, composent difficilement avec les normes habituelles de la société. Et le maire de Maxéville n'y trouve vraiment pas son compte. A propose de "l'affaire Totem" et ses derniers soubresauts, Christophe Choserot tient d'ailleurs à apporter quelques précisions supplémentaires.

"Depuis le début, on me fait porter le chapeau. Ok. Très bien. Eh oui, c'est un fait, j'ai eu un coup de colère, j'ai fait changer les serrures. Mais c'est qu'il y avait urgence à cesser de faire n'importe quoi là-dedans. Rappelons tout même qu'il s'agit d'un lieu public, dans un bâtiment qui n'est pas aux normes où des soirées étaient organisées régulièrement. Or, s'il arrive quoi que ce soit, au bout du bout, c'est tout de même à moi qu'incombrera la responsabilité."

C'est pour cette raison qu'après la liquidation judiciaire de l'association fondatrice de lieu, Matéria Prima, le maire a tenu à signer une convention avec les derniers occupants des lieux, en l'occurence la Sarl Totem dirigée par Didier Manuel.

C'est dans ce cadre qu'ont donc eu lieu Libertalia, la Baet Paradox et le Cabaret Rouge en septemmbre. "Après quoi, Didier Manuel m'informe que quelques événement sont programmés jusque fin décembre, organisés par diverses associations. Je demande donc que soient signées des conventions à chaque fois; Ca a fonctionné avec deux associations, mais on s'est bientôt aperçu qu'il y avait des soirées tous les week-ends. C'est là que j'ai réclamé les clefs. Et qu'elles ne m'ont pas été données. Alors oui, je le dis, je n'arrive pas à travailler avec Didier Manuel." Qui le lui rend bien. Bref, le divorce entre Totem et municipalité de Maxéville est consommé. LA suite, on la connait: coup de sang, serrures changées et finalement un arrangement de dernière heure, autrement dit une convention qui devrait permettre que le Totem vive ses derniers jours dans une sérénité...toute relative.

Lysianne GANOUSSE (est républicain)

totem

totem

Inauguration Espace de Vie Solidaire à Champ-le-Boeuf

Texte: 

L’espace de vie solidaire situé au 15 seille sur le quartier Champ-le-Bœuf a été officiellement inauguré mardi par la ville de Maxéville en présence de Mme Geiger (MmH), de Laurent Garcia maire de Laxou, de Pierre Baumann, conseiller général et des associations qui partagent ces locaux désormais inter-associatifs.

C’est un chantier jeunes encadré par JeanClaude Fleschhut, président de ASAE Francas qui a permis de donner un coup de neuf à l’EVS.

Actuellement trois associations y proposent des activités : Tricot Couture Service pour apprendre à coudre dans la convivialité et se former, le Buisson Ardent qui donne des cours de français pour les adultes d’origine étrangère, ASAE qui se veut un relais pour accompagner les besoins des habitants, qui propose des animations aux jeunes et aux moins jeunes et qui pour l’instant s’appuie sur les services de Guy Sosnosky un écrivain public.

Demain, l’association Jeunes et cité qui est intéressée pourrait y proposer aussi ses services. « La création de cet espace hors les murs de la mairie nous paraît important pour favoriser l’accès aux personnes qui n’oseraient pas venir faire des démarches en mairie pour des raisons de discrétion », a expliqué Romain Miron, maire adjoint de Maxéville délégué au social, à l’emploi et à la solidarité.

Fabrice Humbert, responsable du pôle action sociale de la ville de Maxéville a souligné que les portes étaient ouvertes à d’autres partenaires, l’idée de la ville étant de créer une maison de la solidarité.

« Les missions de l’EVS sont d’une part d’accueillir et de mettre à la dispositions des habitants des informations, de favoriser les échanges sociaux et de mobiliser les habitants vers des actions collectives grâce aux associations »,a-t-il indiqué.

Le projet est soutenu par la communauté urbaine, le conseil général et l’ACSE. Le maire Christophe Choserot a remercié MmH, il a fait le vœu que la CAF et la ville de Laxou décident de s’associer à la démarche prochainement.

Article de l'est

inauguration evs