30px; }
Welcome Visitor:

cercle GAREN

Onglets principaux

Texte: 

Ce lundi 24 novembre, j'avais rendez-vous avec l'association "Cercle GAREN" qui avait besoin d'un webmaster. Cool, cela rentre dans mes compétences ! Pendant une heure, nous avons discuter de ce que je pouvais apporter à l'association sur le plan du site Internet, de la construction, de l'entretien, de la mise à jour.

Je ne connaissais pas cette association qui existe depuis 1999, avec plus de 700 adhérents. Il devient donc nécessaire d'avoir un site internet pas cher, facile à utiliser, une solution tout en un. On verra si l'association fera ppel à mes services, en attendant voici dont l'historique.

 

HISTORIQUE

L'association est née dans les semaines qui précédaient le centenaire de l'Ecole de Nancy célébré en 1999.

A l'origine, des habitants du Parc de Saurupt souhaitaient en savoir un peu plus sur l'histoire de leur quartier loti précisément en 1901, sur les constructions architecturales, sur les artistes de l'époque, sur ce passé quelque peu oublié, celui de l'Ecole de Nancy.

La référence à Emile Gallé, incontestable chef de file du mouvement de l'Art Nouveau à Nancy, s'imposait : comme il avait résidé avenue de la Garenne et qu'il avait installé son usine, le Groupe d'Action et de Réflexion sur l'Ecole deNancy pouvait être abrégé en G.A.R.E.N.. D'où encore le lapin (de garenne) qui sert de logo. A présent, son territoire s'étend bien au-delà de son... terrier.

Quant à "Cercle" pris dans le sens de club ou d'amicale, il tend à souligner que l'association évite un enseignement érudit, de type scolaire, lui préférant un "savoir en partage". Les sujets choisis, couvrant une large période, de l'Art Nouveau à l'Art Déco, sont abordés non comme des conférences, mais plutôt comme des entretiens, comme des "Causeries", avec la précision essentielle qu'elels sont illustrées. Car c'est la représentation, c'est l'image qui prime, donnant un accès immédiat et sensible à toute œuvre. Ce sont essentiellement des diapositives qui mettent à portée du regard et de compréhension, un musée idéal du thème abordé.

D'où vient l'attrait de ces "Causeries illustrées" dont l'affluence constante est le meilleur signe de l'intérêt qu'elles suscitent ? Probablement de la diversité des sujets développés qui s'étale de l'objet décoratif à l'architecture. Mais tout autant des qualités des intervenants : soit des spécialistes reconnus qui sont souvent des auteurs de publications, soit des descendants de familles illustres (Daum, Emile André, les Prouvé………). Ces deux approches sont naturellement complémentaires.

La fidélisation du public a bientôt entraîné un trop plein, d'où les désagréments d'un accès limité et donc de refus. La solution, qui semble agréer à tous, est de doubler les séances : la première a lieu le mardi à 18h30 et la seconde, identique, est offerte à huit jours de là, le mercredi, cette fois à 20h30.

Les "Causeries illustrées" du Cercle GAREN sont annoncées par voie de presse et par son Bulletin paraissant trois fois l'an : il est adressé directement, à domicile, aux cotisants ; simultanément, il est diffusé gratuitement dans les points publics (dont l'Office du Tourisme de Nancy) et à la MJC Pichon (7, rue du Recteur Senn à Nancy) où la salle de spectacle accueille confortablement les réunions qui sont de libres accès, au rythme d'une par mois (de septembre à juin).

D'autres animations sont proposées aux membres du "Cercle GAREN"...

Articles similaires

Haut marnais

Texte: 

Loto du haut marnais

Le loto des Hauts-Marnais organisé samedi soir au Centre Intercommunal Laxou - Maxéville, a remporté un franc succès. La salle était comble et la soirée parfaitement organisée par les bénévoles de l'association. , Les époux Hislen étaient à la manette et Yves Pinon à la baguette. Le maire de Laxou est passé pour souhaiter  bonne chance à tous en faisant le tour des tables. Les joueurs étaient venus des quatre coins de Nancy pour participer à cette manifestation où règne toujours une bonne ambiance. Parmi eux des gens du quartier, ravis de revenir chaque année, et , des. accros de ce jeu auil aiment taquiner la chance.

Comme Christine de Saint-Max accompagnée de ses coplnes très philosophes : « tout le monde ne peut pas gagner, nous venons surtout pour le plaisir de jouer et l'ambiance". Certains ont même pris l'autoroute pour venir. C'est. le cas d' Anne et de ses parents. « Nous écumons tous les lotos dès que l'occasion se présente mais ici c'est la première fois. C'est très familial et sympa », a confié la famille. De nombreux lots étaient en jeu et les cris de joie n'ont pas tardé !

Article du jeudi 19 janvier 2012

Pascale Delarge joue les funambules au préau de Maxéville

Texte: 

Forte de son exposition de bar-le-duc, Pascale Delarge a attiré de nombreux amateurs d'art contemporain samedi au Préau des Arts de l'Espé (école supérieur du professorat) où des visites commentées étaient organisées.

Série lignes, "radio-collages", gauffrages, sculptures, l'exposition "Funambule" présente une cinquantaine d'oeuvres de cette artiste plasticienne qui est née à Bruxelles, qui a grandi à Paris et qui titulaire d'un diplôme en arts plastiques travaille à Nancy.

"Rendre à la mort son existence, c'est témoigner pour la vie", explique la plasticienne qui excerce une fascination sans limite pour le radio-collage et les radios tout court.

Pas question de voir du morbide là-dedans, c'est une naissance qui a déclenché sa démrche particulière. "Le déclic est venu au cours de ma première grossesse. J'ai eu une radiographie du bassin, j'ai pu sonder cet objet intime de nos deux corps liés et réaliser mon premier radio-collage. Très vite, j'ai adopté cette technique de fusion d'images. Au fil des années, j'ai l'impression de m'éloigner de l'image du squelette pour m'autoriser sa transformation."

Elle cite l'exemple de la série pleine de pureté, ces cônes en argile tels des sains de Noël sur lesquels s'imbriquent des plaques mobiles."La déchirure des radios a enclenché d'autres oeuvres pleines d'éclats. On dirait des fleures. PLus récemment, j'interviens par le dessin sur les clichés se muent dans le paysage, dans la profondeurt de champ. Comme des vaisseaux dans la chair. J'aime cette nouvelle liberté d'expression" confie l'artiste qui collabore même avec des danseuses.

La scénographie très réussie est l'oeuvre de son frère Alexandre. Pascale Delarge verrait bien ses nouvelles créations de verre embellir les tombes.

Article de l'est républicain

Vernissage coin café convivial à Maxéville

Texte: 

Depuis trois ans, la Mairie de Maxéville a confié au Secours Catholique un local au pied de l’immeuble de La Balance. Retour sur cette initiative originale..
Au-delà de la simple distribution d’aides alimentaires ou de vêtements, le Secours Catholique s’investit dans des projets d’accompagnement en allant à la rencontre de celles et ceux
qui en ont besoin.

C’est ainsi tout naturellement que les équipes de la Mairie de Maxéville ont suggéré à l’association de se mobiliser en faveur des habitants de La Balance, un immeuble
de 52 familles isolé géographiquement.
Un local a ainsi été mis à la disposition du Secours Catholique au bas de l’immeuble. L’association a investi ce lieu en avril 2010. "Les élus de la Mairie nous ont vraiment fait
confiance. En commençant cet accompagnement à taille humaine, nous avons plongé dans l’inconnu. Tout a été créé", explique Dominique Fisson, responsable du projet. Et
d’ajouter comme une devise à sa démarche : "On vit d’abord, on déchiffre après, pas à pas."

Un lieu ouvert à tous

Une semaine après son inauguration, le local se
transformait tous les jeudis après-midi en Café convivial.
L’occasion de se retrouver chaque semaine pour parler,
échanger, tisser du lien. "Nous sommes là pour poser un
regard neuf sur ces personnes, sans aucun jugement. De
chaque difficulté, nous essayons de faire quelque chose de
constructif pour toujours rester dans une dynamique de
vie", précise Dominique Fisson. à ces rencontres informelles
hebdomadaires, s’ajoutent des accompagnements individuels
qui peuvent prendre diverses formes, comme un coup de pouce
pour s’acquitter de formalités administratives, de l’aide pour
obtenir un micro-crédit ou lutter contre des addictions.

Faire pour et avec les habitants

Ce projet a également permis de mettre en place des actions
communes pour le bien de l’ensemble des résidents. Première
réalisation concrète, la calèche se déplace désormais à la
Balance pour accompagner les élèves sur le chemin de l’école.
Les chevaux de la police municipale sont même venus glisser
leur nez par la fenêtre du local ! Le terrain autour de l’immeuble a
également été entièrement nettoyé par les habitants et des jeux
pour les enfants ont été aménagés. La rénovation du parking,
effectuée également en partie par les résidents, et l’installation
d’une dalle en béton délimitant l’espace réservé aux poubelles
ont contribué à améliorer le cadre de vie.

Des moments à vivre ensemble

Outre les anniversaires et les galettes des rois fêtés dans le local,
l’année est rythmée par des événements incontournables. Ainsi,
dès 2010, La Balance a organisé sa Fête des voisins. Le succès a été au
rendez-vous avec un grand buffet installé sur le terrain remis en état.
En décembre, c’est au tour de saint Nicolas de rassembler petits
et grands autour de friandises offertes par les habitants. Autre
temps fort collectif préparé avec le soutien de la Mairie, une sortie au
parc d’attractions de Fraispertuis a réuni 75 habitants pour une
journée festive en famille.
Le Secours Catholique crée d’autres occasions de sortir
du quartier, comme par exemple récemment une séance de
relooking au vestiaire de l’association. Des sorties culturelles
sont aussi envisagées. Pas question de routine pour les
animateurs du Café convivial ! Ouvert sur l’extérieur, le local
accueille régulièrement d’autres structures et associations
locales. Lieu de réseau et de partage, il permet de prendre la
parole, de s’informer, de prendre conscience de ses capacités, de
se construire... "Vivre de la relation pour être plus fort", les mots
de Dominique Fisson résument bien la finalité de la démarche.

Forum des associations Maxéville

Texte: 

Forum des associations Maxéville

«Vos associations su r un plateau…» Sur la thématique «Maxéville, une ville active», la seconde édition de «Vos associations sur un plateau» est LE moment idéal pour choisir les activités sportives, de loisirs et culturelles que chaque membre de votre famille pratiquera tout au long de l’année.

En effet, plus de 40 associations seront présentes au complexe sportif Léo Lagrange durant tout l’après-midi du samedi 4 septembre pour vous faire découvrir leur programme d’activités, dialoguer avec les pratiquants, et faciliter vos démarches d’inscription. «Vos associations sur un plateau», c’est également un moment privilégié d’échanges et de rencontres avec les services municipaux autour des services rendus aux habitants, notamment les aides aux loisirs.

Rendez-vous vous est donc donné de 13h30 à 18h, pour un aprèsmidi riche en animations et découvertes : des démonstrations et activités sportives et culturelles, de la musique, des expositions, des interviews, des spectacles… Tout l’après-midi, l’équitram assura des navettes régulières pour amener les riverains au complexe sportif Léo Lagrange. Les points de ralliement : au terminus bus rue de la Chiers, face au 13 rue de la Seille, sur le parking face à l’école Jules Romains, à l’angle des rues de la Meuse et de l’Orne, au complexe Léo Lagrange. La durée de la boucle complète est de 40 minutes environ avec des départs du complexe à 14h, 15h, 16h et 17h. Pour aller à la rencontre des habitants, le collectif Paul & Slim animera les rues de Champ-le-Boeuf avec ses échassiers, ses jongleurs et ses magiciens.

 

ACQA

Texte: 

Association du collectif du quartier des aulnes

Notre Association a pour objet la représentation des habitants et des locataires, la protection environnementale et l'animation de notre quartier.Au travers de ce cite, vous pourrez mieux découvrir notre association, découvrir les manifestations passées et à venir........

 

 

 

 

 

 

 

 
NOM ACQA
Adresse

12 rue des Aulnes 54320 Maxéville

Téléphone/fax 06.76.39.71.23
Site internet http://acqa.chez-alice.fr
E-mail c.lintingre@libertysurf.fr
Membres du bureau
Président LINTINGRE Christian
Secrétaire

SIMONIN Gislhaine

Adjte SIMONIN Marie - Jeanne

Trésorier

FEUILLATRE Corine

Adjt BECKER Bernard

Activités proposés

L'ACQA fut juridiquement créée en octobre 2003 auparavant elle agissait sous le nom de Collectif des Aulnes.Etant reconnue par la ville de Maxéville et l'OPH de Nancy,les membres du Collectif décidérent de créer "l'Association du Collectif des Aulnes" Nous sommes une Association régie par la loi du 1èr juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

 

 

Navigation du livre