30px; }
Welcome Visitor:

Comité de jumelage

Onglets principaux

Texte: 

Quelques 291 000 personnes vivent à Karlsruhe sur la rive droite de la vallée du Rhin, dans le Land de Bade-Wurtemberg.

Située à 220 km de Nancy, la ville est desservie par trois autoroutes, possède un aéroport régional et sa gare accueille le TGV à destination de Paris.

Une cinquantaine de maxévillois ont profité du car grand tourisme affrété par le comité de jumelage et par sa présidente gisèle Vatry.  Une sortie au marché de Noël de Karlsruhe était organisée cette année, un choix approprié dans l'esprit du jumelage. Les habitués étaient présents mais aussi quelques nouveaux visages.

La délégation, une fois arrivée dans la ville allemande, s'est rendue au centre-ville pour découvrir le marché de Noël avec spécialités, ses illuminations et son ambiance. Les participants ont profité d'une météo clémente pour faire leurs emplettes et passer un bon moment. Tous étaient très satisfaits de cette sortie, ils étaient de retour vers 20h30.

A ce moment, Gysèle vatry les conviait à participer à l'assemblée qui se déroulera le vendredi 30 janvier à la salle du parc de la mairie afin de connaître le calendrier des manifestations 2015.

Articles similaires

AMC : Amicale des Mutilés Combattants

Texte: 

ancien combattantSous la houlette du président Philippe Durand, la section locale de l'AMC s'est réunie dimanche à la salle du parc. Ils sont venus nombreux pour assister à la traditionnelle assemblée générale, suivie comme toujours de la dégustation de la galette moment très convivial.

Le bureau est resté inchangé, Philippe Durand a remercié les membres assidus et il a fait part du dynamism de la section et rendu hommage aux disparus, Jean-Pierre Péri son prédécesseur qui malheureusement n'a pas tenu les rênes de la section très longtemps et Daniel Bredin un de leurs camarades. Le maire Christophe Choserot, qui a participé à toute la séance, a quant à lui voulu rendre hommage aux militaires engagés dans la défense et la sécurité de la Nation et aux aviateurs de la base de Nancy-Hochey décédés tragiquement.

Claude Biche, le trésorier, a rappelé que la cotisation annuelle (21 %) était en grande partie déductible des impôts et que les comptes étaient sains. La secrétaire Josette Imhof a lu un rapport d'activités qui témoigne du dynamisme de l'amicale : 48  adhérents, de nombreuses manifestations patriotiques et rencontres amicales,  22 sortties pour le porte-drapeau Archangelo Moras et 46 sorties pour Pierre cabocel. Le maire a félicité la section pour les cérémonies du centenaire qui ont duré trois jours sur la commune avec la participation des délégations et des scolaires venus de Ramstein et il s'est dit très ému de voir 196 enfants défiler devant le momument aux morts, une manifestations exceptionnelle.

Le président Durand souhaite que les enfants participent régulièrement aux cérémonies et il souhaite que la section s'ouvre de plus en plus aux sympathisants. Tous ont signalé l'importance du devoir de mémoire et de reconnaissance. Ils ont regretté l'absence de Claude Sigriest qui a tenu les rênes de l'AMC pendant plus de trente ans et ils ont partagé la galette dans une ambiance sympathique.

 

 

Le MIG en plein boum

Texte: 

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/10676215_899059676812193_2696940196917052967_n.jpg?oh=3eb41dc9cf4a3347905ee4276c99d89e&oe=5571D765Ambiance de discothèque samedi après-midi à la salle du parc. Ils ont tous pu danser et s'amuser sur un large panel de musiques choisies par eux.

La mini-boum enfants offerte aux jeunes Maxévillois a tenu toutes ses promesses grâce à l'organisation aux petits oignons de Jean-Christophe Guenichon et de sa sympathique équipe, Christian, Marie-Thérèse et Jiji le clown.

Une quarantaine de 10-14 ans ont participé à l'animation. Les mamans avaient même gentiment apporté de délicieux gâteaux concotés par leurs soins tandis que l'association Max'Inter-générations vendait des boissons à petits prix. Aux platines, Cricri le disc-jockey diffusait des musiques actuels à leur goût et notamment du hip-hop ou des tubes que l'on entend sur les meilleurs dancefloor.

Le MIG prépare évidémment d'autres rendez-vous pour les enfants qui seront informés ultérieurement mais aussi une fête polonaise dans le parc, le 9 mai, puis le barbecue des Amis du Parc le 17 mai et quelques thés dansants qui seront organisés à la salle des Carrières avec Radio caraïb Nancy mais les dates ne sont pas encore arrêtées.Le mI

G sera également présent pour la fête des fraises les 13 et 14 juin, une édition inédite car des animations sont annoncées dans les quartiers le samedi ainsi qu'une brocante le dimanche autour du parc. Quant à la fête foraine et des fanfares, elle a été différée à une autre date. Une fête du jeu dans le parc avec la ludothèque est aussi prévue le 6 juin.

Article de l'Est républicain

Aux portes de l'apprentissage industriel

Texte: 

L'opération séduction organisé samedi 4 avril 2015 par le centre de formation des métiers de l'industrie de Maxéville a bien fonctionné. Les jeunes et leurs parents ont défilé toute la journée pour visiter les locaux et découvrir les formations proposées.

"C'était l'objectif de l'Union des industries des métiers de la métallurgie qui s'attache en ce moment à donner une image moderne à l'apprentissage industriel. FIlières qui ouvrent non plus sur des carrires au rabais mais sur des métiers technologiques bien rénumérés et d'avenir. AInsi les visiteurs ont été accueillis devant des stands interactifs, des vidéos très engageantes et dans des ateliers modernes.

Le petit robot humanoïde que l'IUMM présente à toutes ses manifestations a mis l'accent sur l'innovation vantant une industrie du futur. Au premier étage de nombreuses entreprises du réseau renseignaient les visiteurs qui pouvaient directement déposer leur dossier de pré-inscription. Si l'industrie courtise les apprentis c'est qu'ils ne sont pas assez nombreux dans certaines filières (chaudronnerie, soudure...).

Un paradoxe alors que les entreprises ont des postes à pouvoir. Fanny Feller-Noris, directrice du pôle de formation des industries technologieques de Maxéville, se montrait satisfaite de cette seconde journée de portes ouvertes. L'objectif fixé était de 200 nouveaux candidats. Et de souligner que la réalité de l'industrie aujourd'hui est celle des métiers qui recrutent. "85% de nos jeunes diplômés sont embauchés dans les 6 mois", ajoute-t-elle. Les visiteurs ont pu échanger avec les formateurs et les apprentis présents pour promouvoir les formations.

Des méters qui recrutent

Jean-Edouard Louis a parlé de son parcours atypique : "Un Bac S puis un BTS commercial (MUC) avant de me tourner vers l'apprentissage industriel. Je suis en première année de BTS assistances techniques d'ingénieur. La formation au CFAI est très bonne, on nous considère comme des professionnels, il y a une excellence cohésion de groupe. Je travaille en tant qu'apprenti chargé d'affaires chez GNT à champigneulles et je ne le regrette pas, l'entreprise est spécialisée dans la maintenance industrielle. DEux semaines à l'école deux semaines en entreprise. On a déjà un pied dans l'entreprise et ça, c'est une chance".Martial Munier, présiden

t de l'UIMM, Christophe Bouton, chargé innovation et compétences ont reçu Jean-Yves Le Déaut, Christophe Choserot et Jeannine Dougoud du conseil de communauté du bassin de Pompey.

Article de L'est républicain

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/11080295_895250013859826_7122989454575189884_o.jpg

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/t31.0-8/11149738_915677991817028_3071707617059975820_o.jpg

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/11053588_915678108483683_8041434360882875503_o.jpg

edition 29 mai fair play maxéville

Texte: 

Le journal du 29 mai 2009

Le fair play à maxéville

La galette du Nouvel élan maxéville 2008

Texte: 

Assemblé Général de maxéville un nouvel élan

L'association maxéville, un Nouvel élan a réuni ses adhérents et sympathisants, samedi 17 janvier 16h00 à la salle du Parc de la mairie, pour fêter les rois comme il se doit en ce début d'année.

c'est Daniel JACOB, président de l'association qui a organisé cet après-midi festif et qui a ordonné les troupes.

Site

- http://www.maxevilleunnouvelelan.com -

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

« J’ai appris qu’il ne fallait pas jeter les papiers dans la nature ou dans la rue, car cela crée de la pollution, explique Nordine lors de l’étape à Vandoeuvre. Maintenant, je vais tout jeter dans la poubelle. » Le gamin semble vraiment sincère. Anthony aussi : « Je n’étais pas toujours très respectueux et il m’arrivait d’insulter mes copains. J’ai compris que ce n’était pas bien. Je vais changer. » Toutes ces bonnes résolutions seront peut-être plus ou moins oubliées quelques jours plus tard, mais il n’est jamais inutile de faire une petite piqûre de rappel des règles de bonne conduite. C’est le but de la petite dizaine de stands du village citoyen. Le passage y est obligé pour chaque équipe. « Ils viennent avec le sourire et nous écoutent avec beaucoup de sérieux, insiste Catherine Collovald du service prévention de la caisse primaire d’assurance maladie. C’est beaucoup plus détendu que lors de nos interventions dans le milieu scolaire et le message passe plus facilement. Nous leur montrons les conséquences de la cigarette sur leur santé, mais aussi sur leur budget. C’est l’âge idéal pour faire de la prévention. C’est aussi vraiment positif de travailler dans les quartiers, car les petits vont servir de relais auprès des grands frères et des parents. À Jarville, les trophées du fair-play m’ont aussi permis de nouer des contacts pour programmer une nouvelle action auprès des mamans ».

Le fair play à Vandoeuvre

Apprendre en s’amusant L’information n’est jamais livrée brute, mais toujours sous forme ludique. Les enfants doivent ainsi répondre à un quizz sur les règles de vie en société sur le stand mmH, trier les déchets avec la maison de la propreté et reconnaître des traces d’animaux avec le centre permanent d’initiative pour l’environnement. « On leur apprend aussi à calculer l’âge d’un arbre, explique Vincent Mienville. Nous voulons leur faire comprendre que la nature est aussi présente tout près de chez eux. Il y ‘a d’ailleurs bien souvent plus de variétés d’arbres dans les parcs urbains que dans les forêts. » Les stadiers de l’ASNL et les sapeurs-pompiers sont également présents. La Police aussi. « Le message est axé sur le thème du football, souligne Philippe Kadem de Prévention police 54. Ils savent qu’il faut respecter l’arbitre et l’adversaire, mais oublient tout ce qu’il y a autour : les entraîneurs, les dirigeants et les spectateurs. » Et pour ceux qui continuent tout de même à discuter les décisions de l’arbitre, la Ligue Lorraine de football les invite à prendre le sifflet le temps d’un atelier très instructif sur les lois du jeu. « Nous leur montrons des phases de jeu et ils doivent se concerter pour prendre la bonne décision arbitrale, précise Mouss Malek. Cela leur permet de comprendre toutes les difficultés rencontrées par un arbitre qui doit siffler très rapidement. Ils deviennent alors moins catégoriques dans leurs réponses, prennent un peu plus de recul et acceptent plus facilement l’erreur. »

Le fair play à Champigneulles

La démonstration séduit également les plus grands. Jonathan Munch entraîne les jeunes de l’US Vandoeuvre et applaudit des deux mains l’aspect citoyenneté de l’opération. « Les enfants s’énervent parfois, car ils ne comprennent pas toujours toutes les décisions de l’arbitre sur le terrain. C’est important de leur apprendre le respect et le fair-play. C’est aussi notre travail lors des entraînements en club, mais ils sont plus attentifs lors de ce genre de manifestation. En plus, tout en apprenant des choses, ils se sont vraiment amusés. C’est aussi cela qui est important… »

Le fair play à Marcel Picot

Le fair play à Longwy

Le fair play à Jarville

 

La restructuration du Centre Commercial La Cascade en marche

Texte: 

Comme annoncé dès janvier, Monsieur le Préfet de Meurthe-et-Moselle avait prescrit, à l’Hôtel de Ville et au CILM, par arrêté du 29 décembre 2011, l’ouverture de deux enquêtes publiques en vue de délimiter les terrains à acquérir pour permettre la restructuration du centre commercial La Cascade au Champ-le-Boeuf : enquête sur l’utilité publique du projet de restructuration de la Cascade et enquête parcellaire conjointe en vue de délimiter les terrains à acquérir.

Ainsi, les personnes intéressées ont pris connaissance des dossiers et ont consigné leurs observations éventuelles sur les registres offi ciels. Jean-Marie VOIRIOT, désigné en qualité de commissaire enquêteur, remettra son rapport qui permettra de continuer à faire avancer ce projet auquel sont très attachés le Maire Laurent GARCIA, les adjoints Gilbert ANTOINE,
délégué à l’Urbanisme et Yves PINON, délégué à la Cohésion Sociale et à la Rénovation Urbaine, en lien avec le service municipal de l’urbanisme.

 

 

 

Navigation du livre