30px; }
Welcome Visitor:

Mémoire de Maxéville : les carrières Solvay

Onglets principaux

mémoire de MaxévilleCombien de spectateurs se rendant au Zénith ou d’habitants des rues Henry Brun, Jean Prouvé etc.., savent qu’ils pénètrent pour les premiers, ou résident, pour les seconds, dans une ancienne et imposante carrière d’extraction de calcaire ? Très peu sans aucun doute car les travaux d’aménagement réalisés ces vingt dernières années ont effacé toute trace de cette activité industrielle qui aura duré plus d’un siècle et s’est terminée en 1984.

La côte de Maxéville renferme à son sommet un très beau gisement de calcaire qui a fait la réputation de la commune, au même titre que le gisement de fer situé, lui, à la base de cette côte.

La toute première carrière de calcaire qui était située à l’emplacement actuel du motocross a été exploitée au 19ème siècle et jusqu’en 1920 par une entreprise locale qui avait construit un téléphérique reliant cet endroit au canal et à la voie ferrée dans la vallée de la Meurthe. Le calcaire extrait manuellement, était acheminé jusqu’aux bateaux ou aux wagons par ce téléphérique.

En 1920, la société Solvay de Dombasle a acheté cette carrière, ainsi que le vaste domaine de la ferme Saint-Jacques (dont les bâtiments étaient situés à l’emplacement actuel d’Aubade). Solvay, dont les besoins en calcaire de son usine de Dombasle devenant de plus en plus importants, a pu, à partir de 1927, fortement augmenter la production grâce à la mise en service d’une puissante installation de concassage et à l’implantation d’un réseau de voie ferrée pour un petit train reliant le front d’abattage au concasseur.

Le front d’abattage de la roche traitée à l’explosif, d’une épaisseur de 24 mètres, a progressé jusqu’en 1950 en direction de l’ouest. Le talus qui borde le bâtiment du Zénith matérialise son existence.

C’est à partir de cette année-là qu’une seconde carrière a été ouverte de l’autre côté de la route D30 qui prolonge la rue de la République, sur le plateau du Haut du Lièvre. Le petit train a très vite disparu, remplacé par des gros camions off rant plus de souplesse.

Cette carrière a été peu à peu encerclée par l’urbanisation du Haut du Lièvre, la construction de la clinique Gentilly et l’implantation de l’autoroute A31, ce qui n’a pas manqué de compliquer son exploitation. En 1984, le front d’abattage ayant atteint la limite ouest autorisée, l’activité d’extraction du calcaire prit fin le 1er juin de cette année-là. Emblématique du paysage de la banlieue Est de Nancy, le transporteur aérien appelé TP Max, qui reliait la carrière à l’usine de Dombasle, a acheminé nuit et jour ses nombreuses petites bennes remplies de calcaire durant 60 années avec une régularité remarquable. Il a pulvérisé les records européens de longueur (18 km) de durée (60 ans) et de tonnage transporté (50 millions de tonnes) sans créer le moindre accident à ses nombreux riverains. Il a disparu en même temps que la carrière en 1984.

La carrière Solvay de Maxéville et son transporteur aérien ont été pourvoyeurs d’emplois. À l’origine, lorsque l’extraction était encore manuelle, l’eff ectif s’élevait à environ 550 personnes. Il s’est ensuite stabilisé au fur et à mesure de la modernisation à 150 personnes environ. Solvay a construit rue de la Justice à Maxéville un groupe de 112 cités qui furent très appréciées de leurs occupants. Le personnel était très attaché à la société Solvay en raison des nombreux avantages sociaux dont il bénéficiait à cette époque. Il était fréquent que plusieurs générations d’une même famille se soient succédées au cours de ces 60 années). C’est le développement de l’urbanisation à proximité de la carrière et du transporteur aérien qui est à l’origine de la cessation d’activité de la carrière Solvay à Maxéville. Cette activité se poursuit, depuis lors, dans la vallée de la Meuse à Saint-Germain sur Meuse. Dossier réalisé grâce à : Mémoire de Maxéville http://memoiredemaxeville.fr/site/

Commentaires

Suite à la consultation lancée sur la période de juin à août 2014 pour rebaptiser la salle des fêtes « la Bambouseraie », vous avez été nombreux à nous envoyer vos propositions et nous vous en remercions. Vos suggestions étaient variées comme l’attestent les noms qui suivent : salle Solvay, salle Saint-Jacques, salle des Wagonnets, salle Azur, salle du grand Saint-Nicolas, salle des fêtes de Maxéville, salle des fêtes les Carrières. Finalement, c’est le nom de la salle des fêtes « Les Carrières » qui l’emporte à la lumière des résultats. Un bel hommage à ce lieu d’activité industrielle qui a contribué au développement de Maxéville.

Pages

Articles similaires

edition 27 mars 2009,haut marnais, Arche de Noël, forum de l'eau, jeunes et cités

Texte: 

C'est une vidéo d'archive que je remet aujourd'hui car il y a un interview de la président de l'association L'larche de Noël et l'arbre de Noël" qui organise une brocante aujourd'hui dans le parc de la mairie à Maxéville.

On y trouve également un interview de l'association "les hauts marnais", un reportage vidéo sur le forum de l'eau, et pour terminer une vidéo sur une soirée organisé par l'association "jeunes et cités".

Je n'ai malheureusement pas d'autres vidéos plus récents à vous proposer. C'est déjà bien d'en avoir.

Comme à l'époque, je voulais créer un émission hebdomadaire, je fais intervenir ma femme comme présentatrice parce qu'à l'époque je n'étais pas trop à l'aise. Je préfère être derrière la caméra.

 

Le haut débit à Maxéville

Texte: 

Compte‐rendu Réunion publique Haut Débit à Maxéville Mercredi 1er avril 2009 18h30 Salle du Parc Etaient présents :

‐ Mr Henri BEGORRE, Maire de Maxéville ‐ Mme Aline‐Sophie Maire, Vice‐présidente à l’agglomération numérique ‐ Mme Mireille GAZIN, 1ère adjointe Maxéville ‐ Mme Edwige FRANZETTI, adjointe au Maire Maxéville ‐ Mr Patrick DESCADILLES, directeur de l’OPH ‐ Mr Philippe Soulière, Grand Nancy ‐ Mr Adrien Roussel, directeur de TUTOR ‐ Mr Jean‐Paul GLATT, RMI Maxéville ‐ Mr Laurent DUHAUT, MMH ‐ Mr Marc MASSON, Numéricâble Nancy ‐ Mrs Loïc BECK et Hugo LECOMTE, étudiants ESSTIN ‐ Céline ROUSSEL, Mairie de Maxéville ‐ Hacen ALLEG, Mairie de Maxéville

Forum des associations Maxéville

Texte: 

Forum des associations Maxéville

«Vos associations su r un plateau…» Sur la thématique «Maxéville, une ville active», la seconde édition de «Vos associations sur un plateau» est LE moment idéal pour choisir les activités sportives, de loisirs et culturelles que chaque membre de votre famille pratiquera tout au long de l’année.

ALADV

Texte: 

Ce vendredi 9 mars vers 20h00, je me suis rendu au clos des sages à Maxéville pour rencontrer Claudine LEBRUN pour une expérience de repas dans le noir dont j'en ai entendu parler dans le pimax de mars. Et je me suis garé sous le pont de Maxéville pour ensuite demander mon chemin car je ne suis jamais allé au clos des sages.

Une fois trouvé mon chemin, j'ai pu donc interviewer madame LEBRUN et aussi monsieur MAYEUR adjoint à l'handicap. Ce fut une expérience instructive de pouvoir écrire son prénom en braille, de omprendre comment on apprendre à lire avec ses doigts. J'aurais aimé pouvoir participer à l'expérience du repas avec les 40 autres inscrits mais j'ai pris mon repas avant d'y aller.

Le message des Touaregs à la France

Texte: 

Henri Bégorre, maire de Maxéville et président du Partenariat français pour l’eau, est rentré hier matin du Niger. Non pas qu’il soit allé en Afrique pour faire du tourisme.

C’est tout le contraire. Initialement, ce voyage dans la « zone rouge » d’une Afrique dangereuse, avait pour but de voir dans quelles conditions pouvait se poursuivre la coopération décentralisée des villes de France vers le Mali dans le domaine de l’eau, et de l’assainissement, et de s’assurer sur place de la manière dont l’argent envoyé par les collectivités locales françaises était utilisé.

Maxxess

Texte: 

Bonjour à tous Maxéville tv et moi même tenons à féliciter Eric Piotrowski, gérant de l'enseigne Maxxess à Maxéville, pour son titre de champion d'Europe amateur d'endurance moto.En effet,en dehors de son emploi,ce passionné de moto a remporté ce championnat d'Europe associé au suisse Adrien Raible au terme de 5 épreuves dans 5 pays différents:

Magny-Cours en France

Bruno en République Tchèque

Assen au Pays Bas

Nüburging en Allemagne

Portimao au Portugal

Henri Bégorre Maire de Maxéville

Texte: 

Vous vous demandez pourquoi j'écris un article sur le maire de Maxéville ? Parce que sur les statistiques du mois de février, il y avait la requête suivante sur mon moteur de recherche du site : "Qui est le maire de Maxéville ?". C'est une question simple mais qui n'est pas anodine. Car moi-même, je n'ai réellement rencontré Monsieur Bégorre qu'à partir de 2009 pour un reportage vidéo sur le fleurissement de Maxéville. Avant cette date, je ne le connaissais que par le nom lors des élections municipales. Et comme il y avait plusieurs candidats, j'ai choisi le maire sortant en me basant sur l'ancienneté et l'expérience qui apparement ne fait pas l'unanimité.