30px; }
Welcome Visitor:

C'est la fin pour le TOTEM de Maxéville

Onglets principaux

didierC’est toujours désagréable de buter sur une porte fermée, surtout la sienne. Pire encore lorsque la serrure a été changée. Didier Manuel a donc failli voir très rouge, mardi matin, en découvrant qu’à son insu avaient été remplacées les serrures du Totem de Maxéville, lui interdisant l’accès à ce qu’il considère comme son lieu de travail et d’action. La tension entre ce temple de la culture alternative et la municipalité socialiste semblait atteindre là son paroxysme.

Depuis le changement de couleur politique à Maxéville, la communication entre Totem et mairie n’a cessé de se dégrader. Le maire, Olivier Choserot, a annoncé qu’il ne soutiendrait désormais plus ce lieu fondé il y a 20 ans, alors même que les difficultés financières s’étaient accumulées. Dans la foulée, la liquidation judiciaire de l’association porteuse, Materia Prima, a été déclarée.

Restait néanmoins une « SARL, le Totem », autrement dit la structure propre à accueillir des soirées qu’avaient créée, il y a trois ans, Didier Manuel et un associé. L’esprit général y était electro, mais le punk, metal, hip-hop, etc., avaient parfaitement droit de cité. Une quarantaine d’associations trouvaient là des murs où s’exprimer. « Avec succès », assure le patron. « On devait même régulièrement laisser une cinquantaine de personnes à la porte. » Pour un local qui en accueille jusqu’à 300.

À la rentrée de septembre, Materia Prima ayant disparu du paysage, la question se posait de l’avenir du night-club. « Moi, je me voyais bien tout plier et basta. Mais on aurait laissé pas mal d’associations sur le carreau. Alors j’ai voulu tenter le coup. » 
Aux conditions de la mairie : le Totem devait signer une convention, et chacune des associations aussi, au coup par coup. « C’était beaucoup trop lourd ! Il aurait été tellement plus facile de nous laisser, nous, signer une convention générale puis ensuite assumer en direct avec les associations. Certaines ont certes joué le jeu, mais se sont heurtées à des restrictions d’ouverture imposées. D’autres sont encore très inexpérimentées. »

Une fin explosive ?

Bref, Didier Manuel ne voyait pas très bien comment ça pouvait fonctionner. Et d’ailleurs, ça n’a pas fonctionné. En novembre la mairie lui signalait par courrier la liste des irrégularités qu’elle avait recensées, lui intimant, en conséquence, de rendre les clefs le 23 décembre. Elle est en effet le propriétaire officiel de ces murs auxquels Materia a donné vie. « Mais nous, on avait des soirées programmées jusqu’au 31 janvier, parfois bookées avec les assoc’s depuis six mois ! », s’insurge le directeur du Totem. « Vue l’ambiance, on a compris dès cet automne que ce n’était pas la peine d’insister. Il était d’ailleurs de notoriété publique qu’on arrêtait le 31 janvier. Alors à quoi bon venir nous chercher des poux dans la tête ? »

Un bras de fer à distance s’est engagé et la mairie reprenait la main mardi par serrures interposées, déclenchant la fureur de l’équipe « totemique ». Le point final du Totem s’annonçait explosif…

En fait de quoi, les deux parties ont fini par se mettre d’accord pour ne pas altérer définitivement la fin de l’histoire. Une convention vient enfin d’être signée entre le night-club et Maxéville qui permettra au premier de tenir ses engagements pour les 8 prochaines et dernières soirées. Mais le 31 janvier 2015, du Totem, il ne restera plus rien.

Lysiane GANOUSSE

Article de L'est républicain

Commentaires

Derniers feux Ce soir, le sprint final s’engage au Totem avec une soirée « Couleurs primaires » de 3DJ aux styles ...

Ce soir, le sprint final s’engage au Totem avec une soirée « Couleurs primaires » de 3DJ aux styles colorés mais divers que sont Antony Adam, Tess Wassila et Clarence Rise. Autre gros rendez-vous inscrit au calendrier pour les 3 prochaines semaines, la soirée burlesque Vampire le 17 janvier, avec 5 DJ, un performer, deux effeuilleuses et Father Sebastian, référence de tous les clans « vampires » internationaux.

Pages

Articles similaires

edition 11 septembre forum associations

Texte: 

Le journal du 11 septembre 2009 - édition spécial forum associations

11 septembre édition N°30 : Les associations sur un plateau Un nouveau lieu, une nouvelle date et un nouveau nom. Le salon des associations, habituellement organisé au Zénith (TMZ), se déroulera au complexe Léo-lagrange. A 13h30, souvrira le salon avec l'inauguration de l'école municipale des sports. L'aspect festif sera de la partie avec le plein d'animations toute l'après-midi : des expositions, des interviews, des présentations vidéo, différentes animations sportives et ludiques... L'objectif est que cet événement favorise la rencontre habitants-associations et qu'il facilite les inscriptions.

La fête des fraises 2010

Texte: 

La Fête des Fraises débutera le samedi 2 juin, et les préparatifs vont bon train. Cette année, la Mairie et l’Association du Collectif du Quartier des Aulnes proposent aux Maxévillois deux nouveaux concours sur le thème de ce fruit qui représente la tradition de la commune : Le concours de la tarte aux fraises «presque parfaite»,ouvert à tous les pâtissiers, en herbe ou émérites, qui détiennent des recettes extraordinaires. Trois paniers garnis sont à remporter. Les tartes, prêtes à déguster, seront déposées entre 14h30 et 16h30 sur l’esplanade de la Mairie, et le jury désignera les gagnants à18h.

Parc linéaire Maxéville

Texte: 

 

 

Dimanche 22 juillet 2012.

Habitant du champ-le-boeuf depuis 1981, j'ai pu voir changé le quartier au fur et à mesure que je veillissais. Certes, je n'ai pas encore l'âge de Daniel Jacob (Je le cite car c'est la seule personne que je connaisse qui est à la retraite et qui n'a plus de cheveux, tout ceci pour vous dire qu'il est plus vieux que moi), mais j'ai pu observer beaucoup de travaux sur le quartier et le parc linéaire en fait parti.

Solidarité sur la place de l'Alzette face à la pluie verglaçante.

Texte: 

La météo avait annoncé une pluie verglaçante dans la nuit du samedi à dimanche, et c'était le cas car nous avons eu des amis qui sont partis de la maison à une heure du matin. Je vous rassure tout de suite, ils ont réussis à renter chez eux. Le dimanche matin, normalement cela sert à faire la grasse matinée, mais dès dix heures, j'entendais gratter, gratter encore et encore. Qui peut faire du bruit à cette heure-ci ? Ma voisine d'en face, que je ne citerai pas le nom pour garder l'anonymat, était en train de gratter le sol.

NEWSLETTER N°2 SAINT JACQUES ACTIVITES MAI 2013

Texte: 

Mot de la Présidente

Chers tous, pour cette seconde newsletter, le sujet de l’addiction nous a semblé important à être abordé. Il n’est pas toujours simple de mêler convivialité et sécurité… soyons vigilants sans être pour autant paranoïaques, un juste milieu pas si évident ! Bonne lecture et au plaisir de vous compter parmi nous les 4 Juin et 4 Juillet.

radio frafitti 101.5 FM

Nom: 
Hervé JACQUINET
adresse: 
54016 Nancy
France
Téléphone: 
0673007633
Contenu: 

Samedi 14 septembre 2013 aura lieu l'Assemblée Générale de l'association à 15h au 7 rue de la crusnes à Maxéville. Je devais m'y rendre mais malheureusement un événement personnel m'y contraint.

Je ne vous présente pas radio grafitti que vous connaissez tous. Et bien pour ma part, je ne connaissais pas radio grafitti c'est pourquoi je me suis rendu à l'assemblée générale suite à l'invitation de christiane. Savez vous que le studio d'enregistrement se situe au 7 rue de la crusnes sur Maxéville au champs-le-boeuf ?

C'est ainsi que par une belle journée de samedi 16 juin, vers 16h, je suis allé assisté à l'AG de radio grafitti. J'ai choisi volontairement cette heure ci car normalement c'était la fin de l'AG. J'ai reconnu l'équipe de RCN qui était présente ce jour là.

Une fois l'AG terminé, j'ai pu discuté avec christiane qui m'expliquait les difficultés rencontrés par l'association. Chaque association a son lot de problèmes à résoudre, que ce soit les moyens financiers, les moyens humains oules moyens techniques.

Bref, radio grafitti est confronté au passage au numérique. Je ne rentre pas dans les détails, il suffit de regarder le reportage pour comprendre le problème. Ensuite, je suis allé dans le studio d'enregristrement pour comprendre comment radio grafitti diffuse sur les ondes herztiennes.

tags: