30px; }
Welcome Visitor:

Le temps de "L'après"

Onglets principaux

Stephen MeretAprès des "Rumeurs" à faire peur, neuf minutes d'un récit sanglant dans une salle de bains, Stephen Meret a tourné "L'après", autre court-métrage dramatique. Le jeune réalisateur nancéien a rassemblé ces deux films dans un dvd, distribué par Arcadès.

"L'après" est un film volotairement "sombre"; Meret dit s'être inspiré de l'univers d'Alfred Hitchcock, du film "psychose" et de la série "BAtes Motel". "Je voulais percer cet univers familial bizarre, montrer comment le comportement des uns peut engendrer la violence des autres", dit-il. C'est avec des acteurs et techniciens de la région qu'il a tourné fin 2013, début 2014. Une scène d'acident, une femme renversée par une voiture, sur le parking de l'Intermarché de Longqy; des séquences d'intérieur dans une maison prêtée par une comédienne, à Pont-Saint-Vincent, et où a été filmé un "Pétage de plomb".

Peintre à ses heures, Stephen Meret avait vendu ses propres toiles à Maxéville,pour boucler le financement de "L'après" (25000 €), qui a reçu l'aide du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, de la fondation Seconde Chance, et de quelques mécènes. C'est à la MJC Lorraine de Vandoeuvre-les-Nancy qu'avait été efefctué le mixage. "J'espère que le public pourra voir quelques chose de nouveau, avec Méret Films, on ne fait ques des projets originaux, pas de choses vues et revues, on essaie de se focaliser sur des histoires qui peuvent exister dans la vie, et de les remodeler de façon à faire quelque chose qui n'est pas prévu", précise-t-il dans son appartement du Faubourg des III maisons.

Stephen Meret, qui avait tourné précédémment un long-métrage, "Renaissance, les blessures du passé", se consacre maintenant à d'autres projets:"Pour l'instant, on reste dans le drame, le fantastique et le thriller, mais après on pourra positiver et aller vers la comédie. On prépare une série télé en coproduction qui sera, je l'espère, en tournage l'année prochaine" dit-il.

Article de l'est républicain P.T

Commentaires

Pages

Articles similaires

Téléthon 2009

Texte: 

Je suis fier de ce reportage sur le téléthon car c'est ma première participation suite à l'invitation d'un bénévole dont je me souviens plus le nom. La réunion à eu à l'école de cinéma à Nancy près de la bibliothèque. Je devais couvrir plusieurs site et fournir les rushs à France 3 qui devait s'occuper de la transmission. Nous étions plusieurs équipes mais je travaillais seul à l'époque. C'était une journée marathon mais riche en expérience.

Fajet

Texte: 

Une radio, Fajet ? Oui, mais pas seulement. Cette nuance, Fabienne Marchal, directrice du lieu, y tient particulièrement : « Ce qu'on offre ici, c'est avant tout un lieu d'accueil, d'écoute et d'expression avec un outil original qui est une radio ». Effectivement, le studio de la rue Charles III sait recevoir : ses portes sont ouvertes à tous, pour visiter le lieu ou passer de l'autre côté du micro.

Gala Kiné à Gentilly

Texte: 

Après de nombreuses soirées kiné renversantes, qui ont su envoyer du lourd aux étudiants nancéiens, la Cokine a le plaisir de vous inviter à son gala qui se déroulera le samedi 30 juin !

Contre les discriminations : 60 clubs sportifs s'engagent

Texte: 

Publiée le 18 déc. 2012

C'est une première en France : la Ville de Nancy lance un label à destination des clubs sportifs qui souhaitent mettre en œuvre une démarche concrète de lutte contre les discriminations. Des clubs affiliés à l'Office municipal des sports ont donc signés la charte "Ensemble faisons équipe contre les discriminations".

Sommet des jeunes pour la paix

Texte: 

Sur une demande de Marie-Pierre au téléphone samedi dernier, je suis allé par un dimanche matin le 11 juillet à 10h30 à la grande salle de la mairie de Nancy au sommet des jeunes pour la paix car elle souhaitait que son élu puisse avoir une vidéo de cet événement du fait de son absence. C'est précisément mon rôle : permettre de regarder en vidéo en repaly sur le site de maxevilleTV.

Le problème est que n'ayant pas beaucoup d'information sur l'événement, je ne pensais pas qu'il y aurait plusieurs interventions dans plusieurs langues. Aussi, je n'ai pas prêter attention aux boîtiers mis à disposition pour une traduction simultanée des discours officiels et aussi ceux des jeunes.

Sortie entre associations, Asae Francas, Bien-Etre et le Club des Anciens

Texte: 

Il est toujours possible aux structures associatives de se regrouper pour pouvoir agir.