30px; }
Welcome Visitor:

Le défi de l'apprentissage industriel

Onglets principaux

Texte: 

Finie l'époque où l'apprentissage était le parent pauvre des politiques de formation. "Il ne faut plus considérer les centres de formation des apprentis comme des voies de garage.

Ces filières d'excellence offrent aujourd'hui des débouchés de qualité aux jeunes et des métiers avec de belles perspectives de carrière", a martelé Christophe Choserot, vice-président de la Région et maire de Maxéville, qui présidait samedi le lancement de la campagne de recrutement du CFA des métiers de l'industrie de Maxéville, en compagnie de Martial Munier et d'Etienne Mallher, respectivement vice-président et président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie.

Les portes ouvertes organisées en parallèle ont attiré beaucoup de jeunes et de parents. Avant de visiter ateliers et salles de cours du pôle  de formation, Christophe Choserot a pris comme exemple l'excellence reconversion du site des anciennes aciéries de Pompey rappelant que le conseil régional était mobilisé derrière cette industrie qui se reconstruit en Lorraine, "la question de l'apprentissage est un vrai défi à relever et la Région dépense 1.5 million d'€ par jour pour la formation",a-t-il expliqué ajoutant que la ville de Maxéville avait eu un rôle de falicitateur en modifiant le PLU afin d'accueillir dans un avenir proche des apprentis en internat sur le futur campus qui accueilera aussi le Centre des études supérieurs de l'industrie et ses ingénileurs.

Selon Fanny Feller-Noris, directrice générale du pôle de formation des industries technologiques, "90% des jeunes qui sortent du CFAI trouent un travail dans les 6 mois". Restent que certaines filières comme la chaudronnerie ont du mal à trouver des candidats alors que les entreprises ont des besoins en personnels qualifiés. Les représentants de l'UIMM ont souligné que ce partenariat public-privé est de bon augure pour atteindre l'ojectif de 200 recrutements à la fin de l'année.

Ils ont recruté un expert, Christophe Bouton chargé de l'innovation et des compétences, afin de convaincre les PME de s'investir dans la formation des jeunes. Car jusque-là de nombreux postes étaient non pourvus. Les protagonistes se sont engagés à faciliter la mise en relation jeunes et entreprises..

www.saintjacquesactivites.fr

 

Commentaires

Pages

Articles similaires

Aux portes de l'apprentissage industriel

Texte: 

L'opération séduction organisé samedi 4 avril 2015 par le centre de formation des métiers de l'industrie de Maxéville a bien fonctionné. Les jeunes et leurs parents ont défilé toute la journée pour visiter les locaux et découvrir les formations proposées.

"C'était l'objectif de l'Union des industries des métiers de la métallurgie qui s'attache en ce moment à donner une image moderne à l'apprentissage industriel. FIlières qui ouvrent non plus sur des carrires au rabais mais sur des métiers technologiques bien rénumérés et d'avenir. AInsi les visiteurs ont été accueillis devant des stands interactifs, des vidéos très engageantes et dans des ateliers modernes.

Le petit robot humanoïde que l'IUMM présente à toutes ses manifestations a mis l'accent sur l'innovation vantant une industrie du futur. Au premier étage de nombreuses entreprises du réseau renseignaient les visiteurs qui pouvaient directement déposer leur dossier de pré-inscription. Si l'industrie courtise les apprentis c'est qu'ils ne sont pas assez nombreux dans certaines filières (chaudronnerie, soudure...).

Un paradoxe alors que les entreprises ont des postes à pouvoir. Fanny Feller-Noris, directrice du pôle de formation des industries technologieques de Maxéville, se montrait satisfaite de cette seconde journée de portes ouvertes. L'objectif fixé était de 200 nouveaux candidats. Et de souligner que la réalité de l'industrie aujourd'hui est celle des métiers qui recrutent. "85% de nos jeunes diplômés sont embauchés dans les 6 mois", ajoute-t-elle. Les visiteurs ont pu échanger avec les formateurs et les apprentis présents pour promouvoir les formations.

Des méters qui recrutent

Jean-Edouard Louis a parlé de son parcours atypique : "Un Bac S puis un BTS commercial (MUC) avant de me tourner vers l'apprentissage industriel. Je suis en première année de BTS assistances techniques d'ingénieur. La formation au CFAI est très bonne, on nous considère comme des professionnels, il y a une excellence cohésion de groupe. Je travaille en tant qu'apprenti chargé d'affaires chez GNT à champigneulles et je ne le regrette pas, l'entreprise est spécialisée dans la maintenance industrielle. DEux semaines à l'école deux semaines en entreprise. On a déjà un pied dans l'entreprise et ça, c'est une chance".Martial Munier, présiden

t de l'UIMM, Christophe Bouton, chargé innovation et compétences ont reçu Jean-Yves Le Déaut, Christophe Choserot et Jeannine Dougoud du conseil de communauté du bassin de Pompey.

Article de L'est républicain

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/11080295_895250013859826_7122989454575189884_o.jpg

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/t31.0-8/11149738_915677991817028_3071707617059975820_o.jpg

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/11053588_915678108483683_8041434360882875503_o.jpg

Webtv 3.0 avantscene.tv

Texte: 

La semaine dernière, j'ai fait la connaissance de françois le responsable du site www.avantscenetv.tv dont j'ai visité le site. C'est un site qui permet de découvrir les artistes. Depuis peu de temps, il y a une grille de programmation, les viédos sont en streaming c'est-à-dire que la vidéo se joue en continue comme à la télévision. J'avoue que c'est du superbe travail tant au niveau conception du site que du contenu vidéo. J'ai repris l'intégralité de sa page " A propos" pour le présenter.

AvantSceneTv

Vous avez un talent, vous produisez des clips, des courts métrages, des web séries, des films, des festivals, des spectacles.......

Vous êtes un artisan original, un créateur, un sportif ou équipe de talent.

Contactez nous pour être diffusé sur AvantSceneTv, la tv nouvelle génération projecteur de talents

Fonctionnement

Le principe d'AvantSceneTv et de la DPTL (association de diffusion et promotion des talents lorrains) est participatif, mise en relation et maillage de tous les talents.

Nous avons tous des savoir-faire.

Pour que chacun puisse avoir une visibilité, un retour et surtout une collaboration participative, nous souhaitons que chacun mette ses qualités, ses potentiels, ses compétences et son savoir-faire au service des autres acteurs.

Nous souhaitons faire le lien entre chacun.

Pour cela nous mettons nos compétences de communication pour vous donner une réelle visibilité.

Nous vous mettrons en relation avec d'autres acteurs en fonction des compétences recherchées.

AvantSceneTv va plus loin. Les "Webstateurs" ont enfin la possilibilité de suivre les talents et leur carrière.

Principe

Nous considérons que les sites de VOD par leur principe même du zapping, n'offrent pas une réelle visibilité à tous les talents.

Nous avons délibérément choisi le flux continu car tous nos talents ont quelque chose à montrer.

Notre regard décalé vous offrira un éclairage totalement différent.

Programmation

Pour débuter votre journée, retrouvez,dès 7h, la route des hits: clips à gogo pour bien se réveiller!

Suivront des reportages et interviews.

Revient la route des clips pour se relaxer.

Web Séries, interviews ou reportages, entrecoupés de la route des clips, vous accompagnent à la mi-journée.

Courts Métrages et web séries animerons votre soirée.

Belle journée sur AvantSceneTv.tv

A Propos

Télévision web 3.0 portée par l'Association DPTL s'appuyant sur une logique participative afin de faciliter la mise en lumière de jeunes talents en assurant visibilité, communication et promotion par le web, les médias et les NTIC.
Sa Mission est la Promotion des jeunes talents
"Le premier principe fondamental d’Internet en est sa gratuité.
Le premier principe fondamental d’une Tv doit rester l'accès gratuit à la diffusion des talents"
AvantScèneTv est La TV 3.0 sur le web, en flux continu, visant à promouvoir les talents locaux, régionaux, nationaux......
Elle met en lumière un large panel de talents: artistiques, artisanaux, écrits, visuels, parlés, joués, peints, mangés, aimés, sportifs...
AvantScèneTv vous présente la culture autrement, en s'appuyant sur le Web, afin d'assurer un accès gratuit et illimité pour tous.
AvantSceneTv, dans sa programmation, privilégie les formes émergentes, l'art en lien avec les nouvelles technologies, la performance, le théâtre contemporain, la danse, les Arts de la Rue, la musique actuelle, la scène électronique et les scènes alternatives, la scène classique, l'artisanat d'exception…
Nous vous offrons un espace Média de diffusion et promotion qui ne se limite pas à une zone géographique réduite, à des téléspectateurs limités, mais à tous et partout.

La solidarité se vit au quotidien à Maxéville

Texte: 

Dans les domaines de l’emploi, du logement, de la santé ou encore de l’éducation, la Mairie de Maxéville se mobilise pour soutenir les habitants les plus fragiles. En lien avec les partenaires institutionnels et associatifs du territoire, l'équipe municipale accompagne les Maxévillois pas à pas pour les aider à surmonter leurs difficultés et retrouver leur autonomie. Michel Bonamour, Adjoint délégué Solidarité, Social, Santé et Habitat, nous explique les actions mises en place.

PiMax : Comment la Mairie de Maxéville exerce-t-elle ses missions de solidarité ?
Michel Bonamour : Nous devons répondre présent aux habitants qui en ont besoin tout au long de leur parcours de vie. Par exemple, en ce qui concerne les services péri et extrascolaires, nous proposons une tarification établie en fonction du quotient familial des usagers pour permettre à toutes les familles d’accéder à cette offre. Le service Réussite éducative aide les enfants à se construire et à se projeter dans l’avenir. Nous accordons également des bourses municipales pour soutenir les jeunes qui souhaitent suivre des études supérieures. Dans le domaine de l’emploi et de l’insertion, nous menons des actions aux côtés du Grand Nancy et d’associations partenaires, comme Arcades, Le Grand Sauvoy ou Jeunes et Cité. Les aides pour les transports et pour passer son permis de conduire complètent ce dispositif.

PiMax : L’habitat est également au coeur de l’action municipale. Quels sont les objectifs dans ce domaine ?
MB : Il s’agit tout d’abord de faciliter l’accès des ménages à un logement adapté, tout en recherchant la mixité sociale. D’autre part, dans ce contexte de crise économique, nous avons travaillé sur les charges locatives qui pèsent sur le budget des familles. Le Programme de Rénovation Urbaine du Plateau de Haye mené avec le mis de renforcer l’isolation des immeubles et de limiter les factures énergétiques des particuliers. Nous accompagnons également les propriétaires privés dans leurs projets de rénovation en les orientant vers la Maison de l'Habitat portée par la Communauté urbaine en lien avec l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

place dans le domaine de la santé ?
MB : En partenariat avec l’association ATD Quart Monde, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Maxéville a été le premier à contractualiser avec la FNARS Lorraine (Fédération Nationale d’Associations de Réinsertion Sociale) et des mutuelles pour proposer un Contrat Solidarité aux tarifs très avantageux. D’autre part, le Contrat Local de Santé, financé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) et qui sera signé très prochainement, réunira les communes du Grand Nancy, le Conseil Général, les professionnels de la santé et les associations autour de nombreuses problématiques, notamment celle de la souffrance des personnes. L'Atelier Santé Ville du Plateau de Haye, quant à lui, sensibilise les habitants à l’accès à leurs droits ou encore à la prévention du cancer du sein.

PiMax : Comment est organisé le Pôle Action Sociale de la Mairie de Maxéville ?
MB : Neuf personnes travaillent actuellement au sein du Pôle Action Sociale qui vient d’être renforcé par la Ville avec deux nouvelles affectations : un deuxième travailleur social et un référent gens du voyage sur l’aire Manitas de Plata. Ce renfort de personnel garantit un accompagnement au quotidien des personnes qui sont en situation de fragilité. Nous sommes également très attentifs à la proximité avec les habitants. C’est pour cette raison que nos permanences sont doublées à la fois au Centre et à Champ-le-Boeuf. Les réponses que nous apportons doivent être rapides, efficaces et inventives. Avec une commission par semaine, le CCAS de Maxéville est très réactif en cas de difficultés.

PiMax : Quelles sont les caractéristiques de la politique municipale en matière de médiation sociale ?
MB : La cohérence avant toute chose. La cohérence dans les actions que nous initions afin de prendre en considération le projet global des personnes, en leur simplifiant les procédures, en réduisant leurs dépenses dans le cadre de la Rénovation Urbaine ou du Contrat Solidarité. La cohérence également avec nos partenaires institutionnels, telles les assistantes sociales du Conseil Général, pour assurer un accompagnement optimal aux différentes échelles territoriales. Ce travail en réseau, nous le menons également avec nos partenaires associatifs qui sont des relais complémentaires à l’action publique. Ces synergies sont essentielles pour apporter des réponses véritablement adaptées aux besoins des Maxévillois et favoriser leur épanouissement personnel.

Les chiffres-clés de la solidarité à Maxéville

 

  1. 700 interventions du CCASdans l'année4
  2. 411 personnes accompagnéesdans leur recherche d’emploi (service Ville, Mission locale, Maison de l’emploi et associations partenaires)
  3. 200 ménages bénéficiaires de bons alimentaires
  4. 135 ménages bénéficiaires d’aides financières
  5. 157 demandesde logement social constituées auprès des bailleurs pour 72 logements attribués
  6. 200 000 € de subventions accordés aux associations dans le cadre de la cohésion sociale

Cité des créateurs au CILM

Texte: 

Samedi 2 mars 2013 de 10h à 18h a eu lieu la première manifestation de "cité des créateurs" au CILM. C'est l'initiative de 40 jeunes entrepreneurs locaux hébergés par la couveuse PACELOR et soutenus par ALEXIS-Lorraine, qui sont réunis pour organiser un salon dynamique.

En tant que représentant de la seule WEBTV de la commune, j'ai été contacté par Karine Blaise, créateur d'événements pour ce salon, et comme j'étais disponible, je m'y suis rendu accompagné de mon assistante ma fille Lisa. Elle s'est occupé de la partie photo. Effectivement, comme l'a souligné Mireille Gazin adjointe au Maire de Maxéville, c'est la nouvelle génération. Ne pouvant pas être disponible auprès des 40 entrepreneurs, j'ai chargé lisa de faire quelques clichés dont vous pourrez voir les photos en cliquant ici. Soyez donc indulgente pour le cadrage, elle débute.

Dans ce reportage de 17 minutes, j'ai eu le plaisir d'interviewer Monsieur Louis-Michel BARNIER Délégué Général ALEXIS-Lorraine."La particularité de ces créateurs présents à ce salon est d'être ou avoir été accompagnés, formés, hébergés juridiquement dans notre dispositif de couveuse d'entreprises : PACELOR". je vous propose également un interview Brigitte HENDRICKS de "touchand bien-être" qui est une consultante et praticienne en techniques psychocorporelles énergétiques de bien-être, elle est formée à des techniques issues de la Tradition asiatique, à des techniques occidentales de bien-être, bioénergétiques, à la kinésiologie, à la relation d'aide, lithothérapie, aromathérapie. J'ai d'ailleurs oublié dans la vidéo de cité son nom, et je m'en excuse. Et pour terminer les interviews, je me suis adressé à Gilles PETITJEAN directeur de groupe du Crédit Agricole. Nous avons bien  discuter sur la participation du Crédit Agricole en tant que financeur aux projets des créateurs. J'en ai  profiter pour lui soumettre le projet d'un développement de la WEBTV sur le plateau de haye même si aujourd'hui je me concentre sur Maxéville. En effet, maxevilleTv manque terriblement de moyens financier pour se développer et comme l'association ne souhaite pas exister que par les subventions, il faut développer des partenariats avec les professionnels locaux. A la fin de l'interview, on s'est rendu compte que Gilles PETITJEAN avait déjà été interviewé par Christian un bénévole de l'association dans le cadre de notre projet vidéo annuaire des associations, c'était pour le squash dont vous pouvez retrouver la vidéo ici.

Je suis donc reparti au bout d'une heure de présence parce que malgré l'intérêt de ce salon, j'avais d'autres rendez-vous. J'ai pris un magazine de cité de créateurs qui est rès bien présenté, avec  le portrait et les coordonnées de chaque entrepreneur. Ensuite, je suis allé sur le site www.citedecreateurs.com qui est aussi un moyen de connaitre tous les partenaires et acteurs de ce salon.

Hélas, je n'ai pas pu faire un portrait de tous les entrepreneurs présents ce dont j'aurais aimé le faire, aussi je m'excuse auprès de tous les entrepreneurs. Par contre, j'ai repéré la fiche de Kim MOUZON de "créakim" qui habite sur la commune de Maxéville. Je vous proposerai éventuellement un reportage vidéo car c'est la seule personne qui réside dans la commune. Et comme notre objectif est de promouvoir la commune, il est tout à fait normal que j'aille à sa rencontre.

En conclusion, c'est une très belle initiative d'avoir organisé ce salon d'entrepreneurs de talent tout près de chez nous.

edition 13 mars 2009

Texte: 

Le journal du 13 mars 2009

3'05 La nouvelle poste à Haut-du-lièvre

4'45 Interview Serge EL FOUNI lors du festival Hip Hop au CILM

5'52 le carnaval du haut des vignes

Meeting Henri Bégorre : un homme transformé ?

Texte: 

Il s'agit du dernier reportage vidéo sur la campagne municipal de Maxéville entre Christophe Choserot et Henri Bégorre. Et je terminerai le dossier en allant au dépouillement ce dimanche à 18h00 à la salle du parc de Maxéville pour connaître le vainqueur. Je suis allé en tant que reporter pour ma webTV à ce meeting afin de constituer des archives. Lors de la précédente campagne municipale, je ne me souviens pas si les deux candidats avaient organiser ce genre de meeting. Aujourd'hui

Je ne suis pas un grand reporter spécialisé dans la politique tout ce dont je peux témoigner est le ressenti du citoyen que je suis. Pour les questions sur la politique, je vous suggère de vous référer au blog de Daniel. Durant cette campagne, il a su poser des questions pertinentes à nos deux candidats et son blog est un lieu où chaque habitant peut s'exprimer librement. A chaque fois que je lis les commentaires sur son blog, j'ai l'impression d'être dans un feuilleton américain avec plein de suspens. On découvre de nouveau personnage, des informations inédites sans pour autant les vérifier, une vrai série. On est tenu en haleine sur ce qui va être prochainement révélé. On en devient presque acrro. Je n'aurais pas la patience de Daniel de répondre systématiquement. Heureusement que la retraite lui laisse du temps à gérer son blog. Quand, je serais à la retraite, c'est-à-dire en 2037, j'aurais 67 ans. J'aurais tout le temps de relire toutes les articles de mon site. He oui, c'est ainsi quand on commence à travailler qu'à partir de 25 ans à cause des études supérieurs (En fait, j'ai traîner un peu dans chaque classe avant d'atteindre le BTS).

Alors c'est quoi un meeting de printemps ? Je suis arrivé vers 18h30 puisqu'avant j'étais à la bourse de vêtement au CILM. J'en ai profiter pour faire le tour de la salle "La bambouseraie" car je n'ai pas eu l'occasion de le faire auparavant. La dernière fois que j'étais venu c'était à l'occasion du voeux du Maire. Je n'ai ressenti aucune pression malgré le fait que ce soit une campagne à la base. Je m'explique parce que des fois je n'ai pas le vocabulaire adéquat. C'était cool, convivial, simple. J'ai pu discuter avec des habitants qui étaient venus soutenir le Maire sortant.

J'ai bavardé avec un habitant de Maxéville convaincu que le Maire sortant sera réélu. C'est normal sinon il ne serait pas là pour le soutenir. Une autre habitante me demandait qui j'étais et ce que je faisais. Madame, vous ne connaissez pas MaxevilleTv ? L'homme le plus connu pour son sondage pour la campagne municipale sur le web ! Au moins on se souvient de moi pour quelque chose. Je dis cela parce que à chaque fois que je discute avec quelqu'un, on me parle de mon sondage et pas du travail que je fais. Bref, je lui ai dis que j'étais là pour ma webTV. 

Une autre habitante me demande pourquoi mon site internet ne fonctionne pas. Il faut taper sur la barre d'adresse www.maxeville.tv et pas www.maxevilletv.fr. Ce n'est pas la même chose. Il faudrait sensibiliser les personnes d'un certain âge à l'utilisation du net. Ce qui me semble facile ne l'est pas pour les personnes qui débutent. Devrais-je réfléchir à une participation de mon association sur ce plan ? Une formation à l'utilisation de l'internet ? L'association Maxnet le fait déjà, moi je passerai mon temps à discuter et à rigoler avec les participants qu'à travailler parce que j'aime bien connaître d'abord la personne. J'étais autrefois animateur pour le rock club de Malzéville. C'était une bonne expérience pour encadrer des élèves pour des cours de rock. Les gens se souviennent davantage des bons moments passés ensemble que ce que je leur ai appris.

Ce meeting de printemps était intéressant sur le plan communication. Un exercice difficile pour chaque candidat qui doit prendre la parole. En plus avec un individu qui vous film tout près, c'est encore plus difficile sauf pour ceux qui ont l'habitude. Il y avait pratiquement toute la liste de Heni Bégorre avec trois acteurs majeurs qui ont pris la parole : le président du Totem, Didier, le président du Maxéville Nancy Volley et le troisième dont je ne connais pas le nom mais vous le verrez sur la vidéo.

Pourquoi j'ai intitulé mon article un homme transformé ?

Bon, je ne connais pas personnellement Monsieur Bégorre mais l'ayant vu à plusieurs reprises à divers manifestations de Maxéville et à son mariage. Je vais jouer un peu le rôle d'un mentaliste comme la série, ou "lie to me". C'est un homme qui a beaucoup d'expérience dans son domaine mais je le trouve timide ou plutôt réservé sauf pour ceux qui le connaissent bien bien entendu. Mais depuis son mariage, j'ai l'impression que l'homme a changé. Je le sais puisque ma femme ma transformé. Je suis devenu plus calme, je boude moins, je m'isole moins, bref je suis presque devenu une femme : je parle. Ce que je veux dire, est que depuis son mariage, je ne l'ai jamais vu aussi présent sur FaceBoook. Pour un homme de son âge, c'est pas si mal de se frotter aux nouvelles technologies. Et le deuxième point est qu'en terme de communication, il faudrait revoir la stratégie. Ce dont il lui manque aujourd'hui, c'est une communication avec ses habitants. Certes, on peut le joindre via un courriel, via sa permanence téléphonique, mais ce que je veux dire, c'est d'informer les habitants. L'information a une place importante aujourd'hui. On ne peut plus se passer des blogs, des réseaux sociaux. Il faut intégrer le numérique dans un programme électoral. Normalement, il est question de moderniser le site internet en intégrant d'autres modules pouvant répondre à ce besoin. Il ne reste plus qu'à attendre la mise en place.

Je rappel également que la WEBTV existe grâce au soutien de la ville et je remercie pour ce soutien et je surtout parce que depuis l'existence de ce site, je n'ai jamais eu une intervention du maire me demandant de retirer ce que j'ai publié. Même l'affaire du sondage dernièrement sur mon site n'a pas eu un mot de sa part. C'est un point important que j'apprécie. Car je souhaite rester indépendant dans ce que j'écris.

D'ailleurs, je ne fais pas ce reportage pour faire sa publicité mais parce que je considère que cela fait parti de mon rôle de WebTV. Je n'ai pas vu l'Est républicain, ni Daniel, chacun a ses raisons. Pour ma part, j'étais disponible,et puis cela fait de l'audience. Cela me permettra de placer mes opinions puisque vous êtes en train de me lire.

Quel que soit le prochain maire, il ne faut pas baisser ma subvention mais plutôt l'inverse. Cette subvention ne me sert pas à partir en vacance ou aller au restaurant (je mange que des sandwiches le midi) mais à proposer une vidéo quotidienne sur maxéville que ce soit sur les associations, les entreprises ou une action communale, à investir dans nouvelle caméra numérique à carte (prix 4000 € l'unité) pour réduire le temps de traitement vers le net. L'idéal serait d'en avoir 2 pour former un correspondant afin de couvrir davantage l'actualité de Maxéville. A développer aussi une version vidéo du Pimax, je vous renvoie à mon article sur le projet d'un Pimax en version vidéo. C'est beau de rêver mon cher PIerre (je me parle à moi-même de temps en temps, à défaut d'avoir un interlocuteur, c'est pratique parce que j'ai toujours le dernier mot). Justement c'est parce que je suis un rêveur que je continue. Si on n'est pas passionné par ce que l'on fait, on laisse tomber rapidement.

Lors de la prise de parole du Maire expliquant son accident cardiaque, j'ai senti de l'émotion. Et c'est cette émotion qu'il devrait laisser apparaître davantage. Je suis effectivement sensible aux émotions.