30px; }
Welcome Visitor:

Les histoires incroyables de la Meurthe et Moselle

Onglets principaux

les incroyables histoires de la meurthe 150216« SI J'AVAIS SU, je ne serais pas confondu », comme dirait le petit Gibus, d'apprendre que l'école Louis-Pergaud, dans le coeur historique du vieux Laxou, ne porte pas le nom de l'auteur de « La guerre des boutons » par hasard. Entre la commune du Grand Nancy et le romancier, prix Goncourt en 1910 pour son premier livre « De Goupil à Margot », il existe une belle histoire.

Cette histoire, Pierre Baumann la raconte dans un remarquable ouvrage (« L'école Louis-Pergaud de Laxou ») tiré à une centaine d'exemplaires et que les curieux peuvent se procurer auprès de l'association Saint-Genest (contact : b.pichenet@wanadoo.fr). Après l'opuscule écrit sur l'école Émile-Zola de Laxou, l'historien revient cette fois sur le passé de l'ancien groupe scolaire mairie-école, rebaptisée donc « Louis-Pergaud », le 25 avril 1959.

Rencontre à Landresse
« Si cette école s'appelle ainsi, c'est parce que le maire de Laxou de 1945 à 1971, Louis Colin, un grand humaniste, ami des écrivains, était aussi celui de Louis Pergaud qu'il a connu dans sa jeunesse », confie Pierre Baumann. Où l'avait-il connu ? En Franche-Comté, dans le Doubs, à Landresse où Louis Pergaud fut maître d'école.

Dans ses mémoires, Louis Colin, qui est né et a grandi lui aussi dans le Doubs, écrit avoir entendu pour la première fois le nom de l'auteur en 1907. Il a alors 12 ans. Son père, maître d'école meurt subitement « laissant sa mère dans le plus grand désarroi moral et pécuniaire pour continuer à élever ses cinq enfants », rapporte Pierre Baumann. Dès lors, il va passer beaucoup de temps à Landresse où son oncle vient de remplacer un jeune auteur parti à Paris : Louis Pergaud. Durant ce séjour parisien, l'écrivain écrira le livre qui le révélera et lui vaudra de décrocher le prix Goncourt.

Tout juste remarié à une fille de Landresse, Delphine Duboz, Pergaud revient souvent dans la commune du Doubs. « Un soir qu'il devait manquer un compétiteur à une partie de Nain jaune, toujours très en honneur, mon oncle, estimant que mes quatorze ans me donnaient le droit de cité dans la société des adultes, me demanda de l'accompagner », soulignera Louis colin dans ses mémoires. Pour la première fois, il allait être en contact avec Pergaud. « Louis m'intimidait par son regard perçant, son menton volontaire, sa figure émaciée où rayonnait l'autorité lui venant de sa formation de maître d'école et de lutteur obstiné », avouait l'ancien maire de Laxou.

les histoires inscroyables de la meurthe 150216

Cette rencontre en entraîna d'autres et, au fil des mois et des années, jusqu'à la disparition brutale de l'auteur, mort pour la France le 8 avril 1915, un lien d'amitié va se créer entre les deux hommes.

Les secrets de « La guerre des boutons »
Louis Colin fut ainsi l'un des témoins privilégiés des dernières relectures, avant publication, de « La guerre des boutons ». « Pergaud tenait à souligner que dans tous ses écrits il y a un mélange de vérité et de fiction », insistait Louis Colin. Il était par exemple vrai qu'une nuit « des farceurs ont habillé d'une culotte la statue de Saint-Pierre de l'église de Landresse ». Une des cloches de celle-ci portait d'ailleurs bien, gravé dans le bronze, « Je sonne pour les Landresse et les Ouvans, mais pas pour les Salans ». Louis Colin apprit même « dans un chuchotement de Delphine à l'oreille de mon oncle que Pergaud s'était mis en scène lui-même sous le nom de La Crique ».

les histoires incroyables 160216

En 1956, quand Louis Colin se bat pour construire de nouvelles classes au groupe scolaire de l'hôtel de ville de Laxou, il a déjà en tête d'appeler l'ensemble du nom de son ami d'enfance. Il lui faudra trois ans pour convaincre et financer le projet. Le jour de l'inauguration, le 25 avril 1959, il lira la dernière lettre que lui adressa Louis Pergaud. Elle fut écrite 12 jours seulement avant que l'auteur s'éteigne sur le front, à Marchéville, dans la Meuse.

En 1965, Louis Colin continuera à faire vivre la mémoire de son ami d'enfance. Il fonda l'association des amis de Louis Pergaud, laquelle, aujourd'hui encore, s'emploie à transmettre le bel héritage de l'écrivain.

Alexandre POPLAVSKY Si vous avez une incroyable histoire à nous raconter, contactez-nous à alexandre.poplavskymayor@estrepublicain.fr

les incroyables histoires 150216

Articles similaires

edition 17 avril stanislas moto club

Texte: 

Le journal du 17 avril 2009 - stanislas moto club

17 AVRIL édition N°9 : Le satnislas moto club 02'45 Interview Etienne MARCHAL 09'50 Interview levy BATISTA 14'30 Interview FRED ACCESSOIRES 19'08 Interview Yoann AUBRY

Laxou ça roule

Texte: 

Interview de Jean Steinmetz : site internet : www.laxoucaroule.com

L’association « Laxou ça roule », loi 1901, a pour but de favoriser la pratique des modes de déplacements non motorisés, de valoriser le patrimoine intercommunal laxovien à travers des activités vélo, route et VTT.
Elle est affiliée à la Fédération française de cyclotourisme (FFCT) et agréée par « Jeunesse et sports ».

APEM Laxou école de musique

Nom: 
Armand DEHASS
adresse: 
rue du 8 mai
54320 Laxou
France
Téléphone: 
0383286927
Contenu: 

Je vous présente APEM Association pour la Promotion et l'Enseignement de la Musique qui se situe sur Laxou dont j'ai fait la connaissance la semaine avec les membres du bureau suite à un entretien. Pour l'anecdote, j'étais en train d'animer le marché campagnard de la Saint Genèse association lorsque madame SAINT VANNE me demande si je pouvais animer les 30 ans de l'école de musique de Laxou prochainement au CILM.

C'est ainsi que je me suis retrouvé à L'APEM avec les membres du bureau qui souhaitaient me rencontrer. C'est alors que j'ai découvert cette école dont bien entendu que je ne connaissais pas l'existence car on ne peut pas tout connaître. D'où a raison aussi de l'existence de notre travail, faire connaître les associations à l'ensemble des habitants. D'ailleurs, je peux le dire on est la seul association à promouvoir les autres associations.

Bref, après mon entretien, je suis donc allé surfer sur le net pour ramener quelques informations afin de mieux connaître cette association.

tags: 

Comment être coincé par la neige à Laxou

Texte: 

Comme chaque année, il neige sur notre commune et comme chaque année c'est le chaos sur la route. Malgré le fait que la météo annonce de fortes neiges, et que les chasses-neiges sont en oeuvre, cela n'empêche pas les bouchons sur la route. Mon itinéraire est simple. Je travaille à vandoeuvre les nancy, près du cimetière du sud. Je dois rejoindre le champ-le-boeuf là où je réside et plus précisément près du complexe léo lagrange pour ceux qui ne connaissent pas. Soit environ 8 kilomètres en voiture. En temps normal, il me faut 20 minutes.

Boum des ados au CILM édition 2013

Texte: 

Ce vendredi 24 mai avait lieu la boum des ados édition 2013, je me souviens plus si c'est la quatrième ou cinquième fois, au CILM à Laxou à la salle banquet de 17h à 19h, uniquement réservé aux élèves de l'école "la fontaine" sur présentation d'un ticket et encadré par le comité des fêtes du CLB.

J'étais de nouveau à la console et cette année, ils sont revenus. La particularité de cette édition est qu'on n'a pas distribué des bonbons. Ils doivent se servir au bar. Il y avait du coca, du jus d'orange, des chips et des bonbons. Malgré le fait d'interdire de les lancés, cela n'a pas empêché d'en retrouver par terre à la fin de la boum avec des gobelets dissimulés sous les radiateurs. Heureusement que l'équipe des bénévoles étaient présentes pour le ménage par la suite.

HOMMAGE A GILBERT ANTOINE - LAXOU LE 20 AOUT 2012

Texte: 

Publiée le 15 oct. 2013

Discours de Gilbert ANTOINE prononcé durant l'inauguration de l'opération
"Bouge Ton Eté" le 20 aout 2012 à Laxou, Meurthe et Moselle.

Hommage à cette figure inoubliable de Laxou décédée brutalement
le 19 septembre 2013.