30px; }
Welcome Visitor:

Les histoires incroyables de la Meurthe et Moselle

Onglets principaux

les incroyables histoires de la meurthe 150216« SI J'AVAIS SU, je ne serais pas confondu », comme dirait le petit Gibus, d'apprendre que l'école Louis-Pergaud, dans le coeur historique du vieux Laxou, ne porte pas le nom de l'auteur de « La guerre des boutons » par hasard. Entre la commune du Grand Nancy et le romancier, prix Goncourt en 1910 pour son premier livre « De Goupil à Margot », il existe une belle histoire.

Cette histoire, Pierre Baumann la raconte dans un remarquable ouvrage (« L'école Louis-Pergaud de Laxou ») tiré à une centaine d'exemplaires et que les curieux peuvent se procurer auprès de l'association Saint-Genest (contact : b.pichenet@wanadoo.fr). Après l'opuscule écrit sur l'école Émile-Zola de Laxou, l'historien revient cette fois sur le passé de l'ancien groupe scolaire mairie-école, rebaptisée donc « Louis-Pergaud », le 25 avril 1959.

Rencontre à Landresse
« Si cette école s'appelle ainsi, c'est parce que le maire de Laxou de 1945 à 1971, Louis Colin, un grand humaniste, ami des écrivains, était aussi celui de Louis Pergaud qu'il a connu dans sa jeunesse », confie Pierre Baumann. Où l'avait-il connu ? En Franche-Comté, dans le Doubs, à Landresse où Louis Pergaud fut maître d'école.

Dans ses mémoires, Louis Colin, qui est né et a grandi lui aussi dans le Doubs, écrit avoir entendu pour la première fois le nom de l'auteur en 1907. Il a alors 12 ans. Son père, maître d'école meurt subitement « laissant sa mère dans le plus grand désarroi moral et pécuniaire pour continuer à élever ses cinq enfants », rapporte Pierre Baumann. Dès lors, il va passer beaucoup de temps à Landresse où son oncle vient de remplacer un jeune auteur parti à Paris : Louis Pergaud. Durant ce séjour parisien, l'écrivain écrira le livre qui le révélera et lui vaudra de décrocher le prix Goncourt.

Tout juste remarié à une fille de Landresse, Delphine Duboz, Pergaud revient souvent dans la commune du Doubs. « Un soir qu'il devait manquer un compétiteur à une partie de Nain jaune, toujours très en honneur, mon oncle, estimant que mes quatorze ans me donnaient le droit de cité dans la société des adultes, me demanda de l'accompagner », soulignera Louis colin dans ses mémoires. Pour la première fois, il allait être en contact avec Pergaud. « Louis m'intimidait par son regard perçant, son menton volontaire, sa figure émaciée où rayonnait l'autorité lui venant de sa formation de maître d'école et de lutteur obstiné », avouait l'ancien maire de Laxou.

les histoires inscroyables de la meurthe 150216

Cette rencontre en entraîna d'autres et, au fil des mois et des années, jusqu'à la disparition brutale de l'auteur, mort pour la France le 8 avril 1915, un lien d'amitié va se créer entre les deux hommes.

Les secrets de « La guerre des boutons »
Louis Colin fut ainsi l'un des témoins privilégiés des dernières relectures, avant publication, de « La guerre des boutons ». « Pergaud tenait à souligner que dans tous ses écrits il y a un mélange de vérité et de fiction », insistait Louis Colin. Il était par exemple vrai qu'une nuit « des farceurs ont habillé d'une culotte la statue de Saint-Pierre de l'église de Landresse ». Une des cloches de celle-ci portait d'ailleurs bien, gravé dans le bronze, « Je sonne pour les Landresse et les Ouvans, mais pas pour les Salans ». Louis Colin apprit même « dans un chuchotement de Delphine à l'oreille de mon oncle que Pergaud s'était mis en scène lui-même sous le nom de La Crique ».

les histoires incroyables 160216

En 1956, quand Louis Colin se bat pour construire de nouvelles classes au groupe scolaire de l'hôtel de ville de Laxou, il a déjà en tête d'appeler l'ensemble du nom de son ami d'enfance. Il lui faudra trois ans pour convaincre et financer le projet. Le jour de l'inauguration, le 25 avril 1959, il lira la dernière lettre que lui adressa Louis Pergaud. Elle fut écrite 12 jours seulement avant que l'auteur s'éteigne sur le front, à Marchéville, dans la Meuse.

En 1965, Louis Colin continuera à faire vivre la mémoire de son ami d'enfance. Il fonda l'association des amis de Louis Pergaud, laquelle, aujourd'hui encore, s'emploie à transmettre le bel héritage de l'écrivain.

Alexandre POPLAVSKY Si vous avez une incroyable histoire à nous raconter, contactez-nous à alexandre.poplavskymayor@estrepublicain.fr

les incroyables histoires 150216

Articles similaires

edition 26 novembre

Texte: 

Le journal du 26 novembre 2009

troc des plantes

commerce équitable

aventures partagées

défilé st martin

La teuf des ados par le comité des fêtes du CLB - 2012

Texte: 

Le comité des fêtes du champ-le boeuf a organisé pour la troisième année consécutive " la teuf des ados" à la salle banquet au CILM ce vendredi 4 mai à partir des 17h jusqu'à 19h.

Durant cette boum ouvert uniquement aux collégiens de la Fontaine, le comité des fêtes a mis à disposition des adolescens, une collation à base de jus de fruits, de boissons gazeuses comme le et des bonbons sans oublier bien entendu une sonorisation de la salle avec kts dancing, c'est-à-dire moi-même.

Cette année, kts dancing a proposer aux adolescents de faire un battle entre filles et garçons. Le principe consiste donc à ce que chaque groupe effectue une chorégraphie en suivant une vidéo projetée sur grand écran.

SERMENT DE JUMELAGE ANDERAMBOUKANE HEUBACH

Texte: 

Publiée le 11 oct. 2012 par

La Ville de Laxou réunit en ce jour du 05 octobre 2012 les trois maires des Villes jumelées : Anderamboukane (Mali), Heubach (Allemagne), Laxou (France).

Signature du serment de jumelage par Messieurs  Aroudeïny AG HAMATOU, maire d'Anderamboukane, Frederick BRUTTING, maire de Heubach, Laurent GARCIA, maire de Laxou.

Images khaled frikha - www.kfrikha.com Pour la Ville de Laxou  Tous droits réservés - Oct 2012

 

Communiqué : votre santé, faisons le point !

Texte: 

Nous avons le plaisir de vous informer et de vous inviter au : FORUM SANTE  « Votre santé – Faisons le point ! » qui aura lieu le jeudi 4 avril 2013, de 9h00 à 12h00 - Salle des Banquets, au Centre Intercommunal Laxou Maxéville (CILM), et qui regroupera différents partenaires et professionnels (Centre de vaccination du CHU, le Centre de Médecine Préventive, la CPAM, ALAD, ICALOR,  …) autour du thème des dépistages.

edition 11 decembre

Texte: 

Le journal du 11 décembre 2009

Au sommaire de notre édition : -La pose de la première pierre à la résidence ferry III à Maxéville -Le téléthon au circuit de Chenevières -Le téléthon à Laneuville pour la remise de chèque -Initiation à la magie aux enfants par le comité des fêtes au CILM

Chasse aux Oeufs de Pâques du CDF

Texte: 

Lundi 21 avril 2014 avait lieu la chasse aux oeufs de Pâques organisé par le comité des fêtes du Champ-le-Boeuf. Il s'agit de la quatrième édition de cette chassse aux oeufs se déroulant sur le parc d'agrément de Laxou. Les enfants étaient attendus de 9h à 11h du matin. Les bénévoles de l'association étaient présents sur le terrain depuis 8h00 du amtin sauf moi car je venais de me réveiller.

Assemblée Générale 2015 du Comité des Fêtes

Texte: 

Vendredi 16 janvier 2015 avait eu lieu l'Assemblée Générale du Comité des Fêtes du Champ-le-Boeuf au CILM. Le président a demandé aux membres de bien vouloir observer une minute de silence pour la disparition de Robert Veitmann survenu rapidement l'année dernière.

Ensuite, il a tenu à informer que l'année 2016, le Comité des Fêtes fêtera ses 30 ans d'existence et qu'il serait bien qu'un groupe de travail puisse déjà commencer à réfléchir sur cet événement. Je me suis donc proposé  de participer à ce groupe de travail puiqsue je fais parti du Comité des Fêtes en tant que responsable de la communication. Yves Pinon a annoncé sa volonté de laisser sa place de présidence dès l'année 2016 et invite les membres a déjà réfléchir sur sa démission.