30px; }
Welcome Visitor:

Mathématiques : yes we Khan

Onglets principaux

Texte: 

khan academy sur facebookMagali, la brunette enthousiaste, réapprend à faire des divisions avec décimale, de chaque côté. La jeune femme, bénévole fortement impliquée dans l'aide aux devoirs, s'amuse de cette leçon d'algèbre sur le Net : "Je ne veux pas être désobligeante, parce que j'ai eu des profs géniaux et qu'ils restent irremplaçable, mais là on peut refaire l'exercice 100 fois sans avoir honte. Et ça marche, les tutoriaux sont vraiment trop bien faits !"

Orange à l'orangerie

C'était le 04 février 2015 au avillon de l'Orangerie à Nancy, où la Fondation Orange, la Khan Academy et Bibliothèques sans frontières, lançaient conjoinctement la première plateforme d'apprentissage en ligne de Lorraine. Tout est né d'une rencontre entre Francis Jacqueray délégué mécénat et solidarité de la Fondation Orange et Malika Dati, élue nancéienne déléguée à l'insertion. "Sur le Grand Nancy nous accompagnons 5000 jeunes. Comment dès lors, rester insensibles au fait que 150 000 d'entre eux sortent du système scolaire chaque année en France, sans formation. Pour la Khan Academy et son mode d'apprentissage en ligne, la Fondation a depensé 700 000 €". Ce que confirme Yves-André Leroux, directeur d'Orange Est, séduit par le projet,où des jeunes accèdent en quelques clicq à des cours, en vidéo et exercices interactifs.

"Il y a encore 1 enfant sur 5 qu'on n'arrive pas à emmener à destination. Imaginez la révolution si c'était un train sur 5", explique Mosatfa Fourar ancien recteur d'académie, devenu adjoint au maire. Mécène de l'adaptation en français, des contenus anglophones de la Khan Academy, la Fondation Orange illustre un partenariat public-privé qui intéresse Laurent Hénart. Le maire de Nancy cherche à faire entrer le savoir numérique au coeur de toutes les écoles en trois ans. "Il est possible qu'on construise des choses meilleurs demain, que la mondialisation, le numérique ne soient pas seulement des vecteurs de menaces et c'est ce que réussit la Khan Academy".

Fondée il y a 10 ans, par un scientifique Indien, Salman Khan, association a but non lucratif, la Khan Academy a pour principe de "fournir un enseignement de grande qualité à tous, partout. C'est intelligent, ludique et très facile d'accès", témoigne Muy Cheng Peïch, qui représentait hier à Nancy, l'ONG Bibliothèques sans frontières. Le site web de Khan publi en ligne un ensemble gratuit de plus de 2200 mini-leçons via des tutoriels vdéo stockés sur Youtube, abordant les mathématiques, l'informatique, l'histoire...Apprendre en s'amusant vraiment qui n'en a pas rêvé ?

Article de l'est républicain Pascal SALCIARINI

www.khan-academy.fr

www.fondationorange.com

 

Articles similaires

Fair Play

Texte: 

Clip du fair

 

play

Organisés par mmH et l’ASNL, les trophées du fair-play réunissent des centaines d’enfants autour de leur passion commune pour le ballon rond. Mais, cette manifestation citoyenne en profite aussi pour promouvoir le civisme et le respect de l’environnement.

Le fair play à Maxéville

« J’ai appris qu’il ne fallait pas jeter les papiers dans la nature ou dans la rue, car cela crée de la pollution, explique Nordine lors de l’étape à Vandoeuvre. Maintenant, je vais tout jeter dans la poubelle. » Le gamin semble vraiment sincère. Anthony aussi : « Je n’étais pas toujours très respectueux et il m’arrivait d’insulter mes copains. J’ai compris que ce n’était pas bien. Je vais changer. » Toutes ces bonnes résolutions seront peut-être plus ou moins oubliées quelques jours plus tard, mais il n’est jamais inutile de faire une petite piqûre de rappel des règles de bonne conduite. C’est le but de la petite dizaine de stands du village citoyen. Le passage y est obligé pour chaque équipe. « Ils viennent avec le sourire et nous écoutent avec beaucoup de sérieux, insiste Catherine Collovald du service prévention de la caisse primaire d’assurance maladie. C’est beaucoup plus détendu que lors de nos interventions dans le milieu scolaire et le message passe plus facilement. Nous leur montrons les conséquences de la cigarette sur leur santé, mais aussi sur leur budget. C’est l’âge idéal pour faire de la prévention. C’est aussi vraiment positif de travailler dans les quartiers, car les petits vont servir de relais auprès des grands frères et des parents. À Jarville, les trophées du fair-play m’ont aussi permis de nouer des contacts pour programmer une nouvelle action auprès des mamans ».

Le fair play à Vandoeuvre

Apprendre en s’amusant L’information n’est jamais livrée brute, mais toujours sous forme ludique. Les enfants doivent ainsi répondre à un quizz sur les règles de vie en société sur le stand mmH, trier les déchets avec la maison de la propreté et reconnaître des traces d’animaux avec le centre permanent d’initiative pour l’environnement. « On leur apprend aussi à calculer l’âge d’un arbre, explique Vincent Mienville. Nous voulons leur faire comprendre que la nature est aussi présente tout près de chez eux. Il y ‘a d’ailleurs bien souvent plus de variétés d’arbres dans les parcs urbains que dans les forêts. » Les stadiers de l’ASNL et les sapeurs-pompiers sont également présents. La Police aussi. « Le message est axé sur le thème du football, souligne Philippe Kadem de Prévention police 54. Ils savent qu’il faut respecter l’arbitre et l’adversaire, mais oublient tout ce qu’il y a autour : les entraîneurs, les dirigeants et les spectateurs. » Et pour ceux qui continuent tout de même à discuter les décisions de l’arbitre, la Ligue Lorraine de football les invite à prendre le sifflet le temps d’un atelier très instructif sur les lois du jeu. « Nous leur montrons des phases de jeu et ils doivent se concerter pour prendre la bonne décision arbitrale, précise Mouss Malek. Cela leur permet de comprendre toutes les difficultés rencontrées par un arbitre qui doit siffler très rapidement. Ils deviennent alors moins catégoriques dans leurs réponses, prennent un peu plus de recul et acceptent plus facilement l’erreur. »

Le fair play à Champigneulles

La démonstration séduit également les plus grands. Jonathan Munch entraîne les jeunes de l’US Vandoeuvre et applaudit des deux mains l’aspect citoyenneté de l’opération. « Les enfants s’énervent parfois, car ils ne comprennent pas toujours toutes les décisions de l’arbitre sur le terrain. C’est important de leur apprendre le respect et le fair-play. C’est aussi notre travail lors des entraînements en club, mais ils sont plus attentifs lors de ce genre de manifestation. En plus, tout en apprenant des choses, ils se sont vraiment amusés. C’est aussi cela qui est important… »

Le fair play à Marcel Picot

Le fair play à Longwy

Le fair play à Jarville

 

Foire Nancy 2012

Texte: 

Qui n'a pas emmener son enfant à la foire chaque année ? Cette année, j'y suis allé comme tous les ans d'ailleurs dépenser de l'argent très rapidement. Le tour des voitures autotamponneuse coûte 3 € ou 6 jetons pour 10 €, c'est cher mais bon comme dirait la pub, le bonheur de son enfant n'a pas de prix. Il est vrai que voir un enfant qui sourit, qui rit dans ces moments là, cela n'a pas de prix.

La foire, c'est une machine qui fonctionne bien. il n'y avait pas trop de nouveauté, et même s'il y en avait, je ne supporte pas les manèges. C'est ridicule car mon neuveu de 10 ans monte sur tous lesmanèges à sensations sans problème. Mais bon, une fois j'ai vomi, une autre fois j'ai attéri aux urgences de la foire après le jeu des bulles sur l'eau. Il m'a fallu une heure pour me remettre. Il est claire que je ne suis pas fait pour les manèges alors j'emmène ma fille et sa cousine à la place comme vous pouvez le voir sur cette vidéo.

human prod à nancy

Texte: 

Vendredi soir de la semaine dernière, j'ai fais la connaissance donc de cette troupe de comédiens lors de l'inauguration de deux rues au marché de Nancy. Malheureusement, la pluie commençait à pointer son nez et ce n'est pas un hasard car c'était le passage de l'été à l'automne. Pendant que la troupe interprétait en total improvisation, les invités arrivaient au fur et à mesure, et la pluie devenait de plus en plus forte.

D'ailleurs, ce n'était pas pratique de filmer sous ces conditions. Heureusement que j'ai une astuce pour ne pas mouiller une caméra car un appareil électronique ne supporterai pas l'eau, aussi j'ai utilisé un film transparent de cuisine, le film de protection pour les aliments. Ca paraît ridicule mais efficace.

Bref, j'ai cherché des informations sur la troupe en question sur facebook et google mais sans résultat. Lors de l'interview, on a pas eu assez de temps pour prendre les coordonnées. Alors, je ne peux même pas cité le nom de l'association, il vous suffira de voir la vidéo et l'interview express.

Ce que j'aime bien sur le reportage, c'est la capacité d'un comédien à improviser en fonction du lieu, des circonstances. J'aurai aimé pouvoir filmer ce genre de situation pour un gain de rapidité car il n'y a pratiquement pas eu de montage, ni de tournage (refaire une prise). C'est comme du directe. Le fait de pouvoir filmer dans les conditions du direct cela permet de vous mettre à disposition rapidement les vidéos.

Ce n'est pas donné à tout le monde de faire du directe, et depuis que vous me suivez dans mes péripéties, vous vous doutez bien que je fonctionne sur ce mode de captation.

C'est un vieux adage laotien : "vite fait et très bien fait"

Espace public : Interviews

Texte: 

Dans le cadre de ma participation aux états généraux de l'enfant de la ville de Nancy, sur la thématique de l'enfant dans l'espace public, l'enfant dans le débat public, je suis chargé de faire un reportage vidéo et un rendu vidéo. Pour l'instant, je n'ai réussi qu'à faire un clip vidéo de présentation de cette thématique. Il ne s'agit pas d'une version finalisée car je n'ai aps encore visionner les différents interviews que Geoffroy a fait.

Foot ball américain Les tigres de Nancy

Nom: 
Gilles BAUS
adresse: 
3, allée rené Lalique Bat Aigue Marine
54270 essey les nancy
France
Téléphone: 
0383941489
Fax: 
0383931121
Contenu: 

Je vous propose de faire la connaissance de ce sport méconnu en France. Le football Américain proposé par l'association les tigres de Nancy dont notre correspondant christian avait posté un billet sur l'équipe la semaine dernière. Je viens donc de terminé le montage vidéo et vous en propose donc de  visionner la première partie pour faire connaissance avec le président Gilles Baus que j'ai rencontré rapidement au complexe sportif Léo Lagrange.

C'est un interview d'environ de dix minutes pour connaître ce sport de A à Z car nous avons un correspondant très impliqué dans ses interviews. En effet, Christian a énormément de compétence dans le domaine sportif, par l'intermédiaire de ses reportages, on en apprend beaucoup. D'ailleurs, c'est pourquoi il est notre correspondant sportif pour notre WEBTV. Je vous encourage donc à noter son interview par l'intermédiaire du module que j'ai en place dont personne n'utilise par peur ou par paresse ?