30px; }
Welcome Visitor:

Journal N°4 mars-avril 2015

Onglets principaux

Texte: 

https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/10981536_887229587995202_1388141777869306426_n.jpg?oh=a81372f1cd1636d4b47cbc3d6330dda8&oe=557861F7&__gda__=1434855581_af1ddcdd77ea92feb8ebac82cb1df8a8Les évènements terroristes de janvier dernier ont été vécus comme une agression. Une agression de la France que l’on aime, une agression de la République et de la démocratie construites de mille combats. La République c’est la liberté, et le peuple français par sa mobilisation a encore prouvé sa force et sa solidarité. Notre meilleure arme, c’est notre unité. Ces événements ont aussi mis à nu une société française en quête de sens et lui révèlent les fractures qui la minent.

Dans ce contexte, la municipalité est en première ligne, en contact direct avec la société. Nous devons unifier, accompagner, mettre en mouvement, donner du sens à l’action politique, donner du sens à nos valeurs « liberté, égalité, fraternité ».
Je suis heureux d’être le Maire qui a fait inscrire notre devise républicaine sur le fronton de la mairie. Je veux remercier Didier Bonhomme, conseiller municipal et concepteur du projet et les services techniques de la ville qui ont permis sa réalisation. Cette devise a été dévoilée le 27 février dernier. Je vous invite à venir la découvrir.
 
En ce mois de février, nous venons d’avoir également le premier débat d’orientation budgétaire de cette nouvelle mandature. Le document soumis aux débats des élus est téléchargeable sur le site internet de la ville ou disponible en mairie. Ce débat a donné le cap, l’orientation de nos politiques sur l’ensemble de ce mandat. J’ai voulu montrer aux Maxévillois dans ce document le chemin que nous souhaitons parcourir avec eux, parce que pour nous, la politique se construit et se vit avec les habitants. Nos priorités sont conformes à nos engagements de campagne et validées par le suffrage universel le 23 mars 2014 lors des élections municipales.
 
Ces nouvelles politiques municipales se feront autour de 4 axes :
• Axe 1 : Participation citoyenne, environnement, et urbanisme ;
• Axe 2 : Education, petite enfance, jeunesse et seniors ;
• Axe 3 : Solidarité et développement économique ;
• Axe 4 : Sports, culture, loisirs et animations
Cette mise en oeuvre se fait, comme vous le savez, dans un contexte budgétaire extrêmement contraint avec une dette de la ville de 18 millions d’euros. C’est notre héritage.
Il est temps aujourd’hui d’y faire face en responsabilité. Nous mettons tout en oeuvre pour redresser les comptes, désendetter Maxéville et éviter la tutelle préfectorale. Les emprunts, parfois toxiques, souscrits inconsciemment les années passées et les dépenses irresponsables sont les causes principales de notre endettement.
La gestion aléatoire avec des subventions disproportionnées versées à quelques-uns ont amplifié le phénomène.
Cependant, cela ne nous empêche pas de répondre aux besoins des Maxévillois, de mettre en place de nouveaux dispositifs et de faire bouger les choses (éducation, rythmes scolaires, petite-enfance, jeunesse, seniors, sport, culture, associations, solidarité et urbanisme) mais toujours soucieux d’une bonne gestion de notre ville. Vous connaissez la doctrine maintenant « chaque euro engagé doit profiter aux Maxévillois ».
Pour finir, j’ai le plaisir de vous annoncer le retour au printemps prochain d’un marché à Maxéville, un marché de producteurs locaux, de produits fermiers. Dans cette 4e édition du journal de Maxéville, nous vous présentons un dossier spécial sur ce marché qui se tiendra sur les quais des anciennes Brasseries.
Bonne lecture.
 
Christophe Choserot

Articles similaires

le journal de maxeville N°5

Texte: 

https://scontent-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xpt1/v/t1.0-9/11130163_918097271575100_6900472547024407931_n.jpg?oh=3d84c8f460db30fa814d2b72bd2973b6&oe=55CB812F

 Chères Maxévilloises, Chers Maxévillois,

Je me suis souvent exprimé sur la situation financière catastrophique de notre ville. Depuis 2008, alors dans l’opposition, j’ai alerté sans cesse la majorité de l’époque sur cette situation. Deux rapports de la Chambre Régionale des Comptes sont venus attester et renforcer mes propos. À mon arrivée aux responsabilités en mars 2014, j’ai commandé un audit financier complet, qui a conduit aux mêmes conclusions que les deux rapports de la Chambre : « Situation financière de Maxéville alarmante ».  

Le Préfet convoque la Ville depuis plus de 5 ans pour la rappeler à l’ordre et la sommer d’agir pour éviter une mise sous tutelle. Rien n’a été fait. L’ancienne majorité n’a cessé de recourir à l’emprunt systématique pour équilibrer ses budgets, ce qui a conduit notre commune à une situation de surendettement. L’épargne nette, qui est l’indicateur primordial de la gestion des finances d’une commune, a été systématiquement négative depuis 2009. Les dépenses dépassaient les recettes. Emprunts et vente de notre patrimoine étaient nécessaires pour équilibrer le budget. Cette gestion a été inconsciente et irresponsable.
Un seul chiffre, notre capacité de désendettement est de 76 ans ! (pour une commune en bonne santé financière elle est de 5 ans). L’équipe municipale précédente a laissé filer les choses …
C’est donc à nous maintenant de prendre nos responsabilités et les décisions courageuses qui s’imposent. Nous avons fait le choix de maîtriser nos dépenses, de ne plus emprunter, tout en maintenant un service public de qualité pour les Maxévillois.
Nous avons également fait le choix indispensable d’augmenter les impôts locaux pour sortir durablement notre Ville de cette situation budgétaire catastrophique.
Ce choix est difficile. Je suis conscient de l’effort que je demande aux Maxévillois.
Mais, j’ai confiance en la compréhension de mes concitoyens qui, comme moi, ont Maxéville à coeur. J’aurais pu laisser la situation se dégrader avec inéluctablement une mise sous tutelle de Maxéville par la préfecture. Je ne fais pas ce choix parce que je ne suis pas homme à baisser les bras, je prends avec courage mes responsabilités. Il est de notre devoir de sauver notre commune et surtout de garder entre nos mains notre destin.
Vous pouvez être sûrs de ma détermination. Je mettrai toutes mes convictions et toute mon énergie au service de notre Ville.
Vous pouvez compter sur moi comme je sais pouvoir compter sur vous.
Votre Maire,
Christophe ChoserotMaireVice-Président de la Région Lorraine