30px; }
Welcome Visitor:

Discours "les aventures partagées"

Onglets principaux

Articles similaires

Inauguration marché rue St-Nicolas à Nancy

Texte: 

 

Article de l'est

Test concluant, hier, pour le nouveau marché de la rue Saint-Nicolas. Fruits, légumes, poIsson, vlande, gâteaux, spécialités orientales, épicerie, textile, bazar. Les commerçants étaient au rendez-vous, avec vingt-quatre  stands différents montés des les rues-du Four et Charles III. La création de ce marché a été soutenue par la ville de Nancy las d'être confrontée au refus des commerçants du marché central voisin d'ouvrir le dimanche. L'objectif était d'obtenir un marché dominical en centre-ville, pour faire le pendant à ceux du Haut-du-Lièvre et de Vandoeuvre.

Deuxième édition dimanche prochain

Mais le pari n'était pas gagné d'avance. Certains commerçants de la rue étaient en effet opposés au projet. Ils craignaient la concurrence  de non-sédentaires devant leurs vitrines. Une majorité  s'est tout de meme pronon1 cée pour, aprèrs avoir obtenu la garantie de pouvoir monter des étals devant leurs commerces respectifs. «Un marché va faire venir  des clients supplémentaires, des gens d'autres quartiers du centre-ville... » assure Younès Lahmadi, vice-président de l'association des Vitrines de Saint-Nicolas.

« Un marché, c'est davantage de monde, davantage de clients, et on ne craint pas la concurrence! » renchérit son collègue des « Saveurs du Monde », haranguant les passants avec des tomates et des poivrons à 1 € le kilo. Mohyeddine Hamdi, patron du restaurant le Djerba, a dormi peu entre la fermeture de son établissement à 1 h du matin,et le montage de son stand, hier matin. « On veut faire vivre quaretier ! Pour ça, il faut le vouloir », assure-t-il, servant de la soupe chorba chaude à un client.

« C'est bien d'avoir un marché au centre-ville le dimanche parce que pour moi, le Haut-du-Lièvre,c' est trop loin», témoigne une cliente en train d'acheter quelques figues. « Dans cette rue, on trouve aussi des choses qu'il n'v a pas ailleurs ... » poursuit la Nancéienne.

On vient du Haut-du-Lièvre

La majorité des commerçants non sédentaires présents rue Saint-Nicolas sont .des professionnels ne disposant pas d'emplacement fixe au mart:hé.,du Haut-du-lièvre. « Comme à 6 h 30 il n'y avait plus.de place là-haut, on m'a dit de descendre ici. Si ça marche, je reviendrai », témoigne l'un d'eux. D'autres sont des commerçants habitués du-marché du Haut-du-Lièvre et désireux de tester larue Saint-Nicolas" comme le responsable de la poissonnerie Adam: « Je viens essayer ! Si je travaiIle bien, je mettrai un second stand ici. Mais je n'abandonnerai pas pour-autant le marché du Haut-du-Lièvre ». Le marché de la rue Saint-Nicolas aurait pu compter davantage de stands hier matin. Des non sédentaires ont été renvoyés par le placier de la ville qui pensait que tous les emplacements allaient être occupés, alors que ce ne fut pas le cas...

André ROSSINOT, Maire de Nancy

Texte: 

Réunion du 12 mars 2012

Monsieur André ROSSINOT, Maire de Nancy, introduit la réunion du Conseil de Développement Ville Neuve Charles III :

La Ville de Nancy a une antériorité très forte sur la coordination des forces vives locales, initiée à l'occasion de la Politique de la Ville lors de la création du premier Conseil de Développement de Quartier en 2001. Aujourd'hui, il s'agit de reprendre la suite de cette manière originale de travailler en partenariat.

L'enjeu principal du Conseil de Développement est de porter, ensemble et collectivement, un regard nouveau sur la Ville Neuve de Charles III. La Ville Neuve de Charles III est un lieu remarquablement animé, grâce à un tissu associatif dense et un secteur commerçant attractif. Par ailleurs les éléments de transformation urbaine sont nombreux, en considérant par exemple les évolutions de l'habitat et la création de la ligne 2 de Bus à Haut Niveau de Service dont le chantier est déjà démarré.

La façon la plus anticipatrice d'accompagner ces évolutions, passe par le fait de se connaître mutuellement pour construire des nouvelles façons de vivre ensemble sur le quartier, où l'urbain s'enrichit et trouve son sens dans l'humain.

Le premier objectif de cette démarche est de construire, grâce à la somme des talents réunis au sein du Conseil de Développement, un portrait du territoire de la Ville Neuve de Charles III, car dans une période où la Ville se reconstruit sur elle-même, mieux on est informé et plus on se sent à l'aise dans un quartier en mutation.

Sylvie Petiot

Texte: 

La raison de la présence de cette vidéo est que Sylvie Petiot est directrice de la société Lagarde mérégnani qui est sur Maxéville. Elle a fait appel à nos services pour avoir une trace de sa remise de médaille à l'hôtel de ville de Nancy en présence de Monsieur Rossinot maire de Nancy. Le souvenir que j'ai de ce reportage est que j'ai utiliser 2 caméra pour la captation et que par la suite le montage était un peu difficile. De plus il y avait du monde et on ne sait jamais ce qu'il faut filmer. Mais bon faut bien rentrer de l'argent à l'association si on veut fonctionnner.

En long, en large et en séries

Texte: 

Grâce à un article de l'Est républicain, je découvre cette association qui souhaite créer à Nancy un centre de production de séries TV sans passer par les boîtes de production. Dans un futur proche, je souhaite développer la même chose mais sur ma commune qui est Maxéville.

Je vous propose leur première épisode

« En long, en large et en séries » est une association audiovisuelle ayant pour but la production et la promotion de projets audiovisuels et musicaux de tous types.

Président : Clément LECOURT
Vice Président : Olivier MARQUIS
Secrétaire : Simon GUIRLINGER
Trésorière : Laura GODENIR

Membre actif : Yorrick VAAST

enlongenlargeetenseries@gmail.com

Isabelle Chalumeau écrivain public

Texte: 

Isabelle Chalumeau écrivain public

" Après un BAC littéraire et onze années à l'étranger (Grande-Bretagne et Allemagne), je rentre en France où je continue à travailler comme secrétaire commerciale trilingue.

Suite à un licenciement, je décide de travailler pour mon propre compte. Ecrivain public indépendant depuis janvier 2004, j'ai fait de ma passion d'écrire mon métier.

En parallèle, je continue à publier un livre par an (poèmes, nouvelles et romans) et participe à des concours littéraires.

Ecrire a toujours été beaucoup plus qu'un passe-temps ; c'était un besoin, une passion, une quête de reconnaissance. Aujourd'hui, c'est mon métier et je mets ma plume à votre service."

Site internet : http://ichalumeau.free.fr

Aujourd'hui, je souhaite vous faire découvrir un écrivain public : Isabelle Chalumeau. Tout simplement parce qu' isabelle a écrit un article sur le marché campagnard de laxou édition 2010 organisé par la saint Genèse association dont j'ai bien entendu effectué un reportage et l'animation durant la journée.

C'est en naviguant sur le net que je suis tombé par hasard sur son article que j'ai repris pour mon billet car je ne suis pas encore à l'aise avec l'écriture. J'ai bien entendu envoyer un mail lui avertissant que j'ai repris son article puis nous nous sommes contacter pour un interview.

Je vous proposerai donc un portrait d'Isabelle ultérieurement car nous avons respectivement un emloi du temps chargé c'est pourquoi en attendant mon reportage vidéo, je vous propose celui de France 3.

 

Etats généraux de l'enfant à Nancy

Texte: 

J'ai reçu une invitation de la mairie de Nancy pour participer à l'état généraux de l'enfant qui fête ses 10 ans cette année. Le rendez-vous a eu lieu à 16h00 rue michel Ney à l'auditorium. Et c'était la première fois que je vais faire une captation dans cette salle, à force je vais connaître toutes salles de Nancy. J'avais pas trop envie d'y aller parce que je ne savais pas en quoi cela consistait. Une fois arrivé au deuxième étage, je rentre dans la salle à moitié remplie. Une demi heure plus tard, il n'y a presque plus de place.

Une collègue étati déjà prête ,disponible à filmer tandis que j'installais tranquillement mon trépied acheter chez boulanger à moindre coût. Elle avait un super trépied qui doit valoir une fortune, et une caméra plus adaptée. Sa tête me disait quelque chose, où est-ce que j'ai déjà pu voir ce visage. Parfois, il faut un certain temps pour que la mémoire revienne. Ben oui, c'était l'année dernière, à la fête du 1 er mai à Maxéville avec le partie socialiste. C'est la journaliste de France 3.

Bref, monsieur Rossinot début son discours durant plus de 10 minutes, je laisse tourner la caméra en continu pour me concentrer sur ce qu'il dit. J'avoue qu'il y a certain point où je suis d'accord avec lui. Il est indéniable que la jeunesse actuel passe plus de temps sur les écrans, tous supports confondus (télé,ordinateur, téléphone portable, tablette), au lieu de lire tout simplement. En tant que père d'une fille de 10 ans, je me rends compte de cette situation, et là une question me traverse l'esprit.

Partant de ce constat, que peut-on faire ? Sachant, qu'aujourd'hui on ne peut echapper à internet et ce qu'il y a autour. C'est à dire , les mails, les devoirs sur le site de l'école, facebook (heureusement qu'elle n'a pas encore un compte), youtube et google. On est constamment connecter malgré tout. Sauf si on décide de se couper de cette technologie.

Il est alors proposer plusieurs atelier afin de pouvoir échanger des points de vues sans retenus. C'est une très bonne initiative. D'ailleurs, je devais voir Chantal Carraro mais comme le débat a durer plus d'une heure trente, je n'ai pas pu rester jusqu'à la fin pour savoir comment je pouvais contribuer à l'état généraux de l'enfant à travers son atelier.

Il y avait de nombreuses questions dans la question. Tous les sujets étaient abordés comme le handicap, le sport, le lien entre les générations, la violence, l'école et l'amour. J'en oublie certainement mais comme j'ai pu filmer la table ronde, je vous suggère de regarder tranquillment cette vidéo avec attention. Je suis très content de pouvoir finalement filmer un débat aussi passionnant qu'est l'enfant.

J'ai aperçu de loin une connaissance qu'est Guy VANCON que je devrais certainement revoir au téléthon ce samedi au CILM organisé par le comité des fêtes du champ-le-boeuf présidé par Yves PINON, une animation gratuite pour contribuer à ma façon au téléthon 2012.

J'ai aussi coupé le débat en 3 parties afin que ce soit plus facile à regarder.

Le démon de minuit

Texte: 

Je tiens à vous rassurer de suite. Je ne suis pas l'auteur de ce reportage, ce n'est pas dans mon objectif pour le moent de réaliser ce genre de reportage. Il s'agit d'une émission sur les couples qui ont fait face au "démon de minuit". j'ai choisi cet extrait tout simplement parce que je connaissais ce couple;

Je les ai connu lors de ma période du rock club de malzéville.

On a pris les mêmes cours de rock avec l'association. C'est un reportage qui date mais il se pourrait qu'un jour je sois amené aussi à réaliser ce style de documentaire. En attendant mon implication sur ce sujet, je vous propose de retouver sandrine et vincent.

TDCP - Théorie Du Con de Plot

Texte: 

Savez-vous à quoi sert faceBook ? Une des fonctions est de développer ses relations. J'étais connecté lorsque j'ai reçu une demande d'ajout d'ami de la part de Yoann Louis que je ne connais pas du tout je précise. Je ne l'ai jamais vu, je ne sais même pas qui est-ce. Mais avant de l'ajouter sur ma liste d'ami, je vérifie si j'ai des amis en commun. Ce fût le cas. Ensuite, je vais sur son profil et regarde ses activités. Il s'avère que Yoann contribue à une websérie.

C'était un élément que j'ai voulu aussi développer sur mon site internet mais cela demande beaucoup de temps, des acteurs, un monteur vidéo, des moyen que je ne dispose pas mais j'ai quand même essayer. J'ai regarder pour l'instant quelques épisodes de cette websérie que j'avoue, m'a beaucoup intrigué. C'est très bien réalisé.

Je ne vous en dis pas plus, vous pouvez trouver des articles sur cette bande sur diiférents sites internet que je vous joins ici. Les épisodes de cette websérie sont disponibles aussi sur leur site.