30px; }
Welcome Visitor:

Le message des Touaregs à la France

Onglets principaux

Texte: 

Henri Bégorre, maire de Maxéville et président du Partenariat français pour l’eau, est rentré hier matin du Niger. Non pas qu’il soit allé en Afrique pour faire du tourisme.

C’est tout le contraire. Initialement, ce voyage dans la « zone rouge » d’une Afrique dangereuse, avait pour but de voir dans quelles conditions pouvait se poursuivre la coopération décentralisée des villes de France vers le Mali dans le domaine de l’eau, et de l’assainissement, et de s’assurer sur place de la manière dont l’argent envoyé par les collectivités locales françaises était utilisé.

Le chaos à Gao

Mais ce voyage s’est doublé d’une mission diplomatique puisque l’élu lorrain est revenu avec un appel à l’aide lancé par Bajan Ag Hamatou, chef historique d’une des plus importantes tribus touarègues. Le coordinateur malien de la Ligue populaire et sociale des tribus du Grand Sahara est réfugié au Niger avec les siens, depuis que le chaos règne sur Tombouctou et Gao, les grandes métropoles maliennes, aux mains des salafistes et des islamistes. « Là-bas tout est désorganisé, les villes sont pillées, c’est le chaos total » rapporte Henri Bégorre qui a dû s’entourer de toutes les garanties avant d’effectuer ce voyage que déconseille le Quai d’Orsay. « J’avais des assurances de ce chef touareg. Ma sécurité était garantie par lui » a souligné Henri Bégorre qui sait bien que dans une Afrique en proie au désordre la prise d’otage est monnaie courante. Il rapporte le message d’un des chefs de la tribu des Oullimindes, qui lutte contre la prise de contrôle de son pays par AQMI et les salafistes. « Il demande instamment à la France de continuer à développer la coopération avec les villes maliennes, rapporte Henri Bégorre. Il explique que s’ils n’ont plus d’eau pour faire leurs cultures et nourrir le bétail, dans la situation de grande sécheresse d’aujourd’hui, ils seront une proie facile pour les extrémistes. Ils demandent qu’on les aide à mettre en place une organisation territoriale et qu’on ne les laisse pas tomber ».

Un message que l’élu a enregistré et transmis aux autorités françaises qui suivent de près les événements du Mali, où sont détenus plusieurs otages français.

Article de l'est républicain

Articles similaires

Edition janvier

Texte: 

Le journal de janvier 2009

FEVRIER Au sommaire de cette édition : Les voeux de M Begorre La galette de rois de l'associaiotn "Maxéville un nouvel élan" la soirée de sainjovinavo ADECA54

Festival michtô 2009

Texte: 

Le festival Michtô a planté ses prmières étoiles et semé ses premiers grains de sable au Grand-Sauvoy. Ambiance de traverse à l'ombre et à la lumière des fourmillants chapiteaux. on pioche dans la gamelle de nouilles, à la bonne franquette, quelques chiens placides dressent le museau à tout hasard. Depuis le grand chapiteau on entend des brides de rires, l'Estock Fisch s'échauffe. Et le Grand Sauvoy s'active... Depuis le week-end dernier se sont plantés là quatre chapiteaux, une yourte et des gradins extérieurs dans la perspective de voir s'avancer dès vendredi quelque 3.000 festivaliers au bas mots, et s'ouvrir plus d'une trentaine de shows.

Ce sera super, ce sera, c'est promis, complètement Michtô. 22gonesMonsieru Raoul avance bientôt sa dégaine d'aigre-fin des faubourgs, haut de forme mal arrimé, morgue de poissonnier. Il harangue l'aréopage de gosses fascinés, qui ne savent plus où donner des yeux. Doivent-ils s'atacher au bouc de la femme à barbe, au regard sévère et au fouet cinglant ? Aux fils qui scellent les lèvres de la muette Comtesse Anastasia ? A moins qu'ils ne se laissent enjôler par les arguments rondements exhibés de l'accorte miss Suzy... La troupe de l'Estock est là réunie pour le tout premier spectacle du festival, dans le cadre d'une des diverses "séances scolaires" programmées en amont. Va pour "L'Assabulatoir", dans la grande tradition du cirque forain: du corrosif rieur, râpeux aux entournures, où le ratage fait sciemment partie du paysage. Dès lors qu'on confie le rôle de Monsieur loyal à un lyrique squelette démantibulé, le ton est donné d'un cirque qui allume les étoiles...autant qu'il sème les grains de sable. 22gonesL'Estock Fish a fait 700 kilomètres pour venir à Nancy depuis Salon-de-Provence.

 

De confiance. Et pourquoi ? "Parce que le Cirque Gones", balance Monsieur Raoul, dans un laconisme d'une rare efficacité. Bientôt relayé par les huits artistes: "on aime l'esprit du festival". "On soutient cette dynamique du nouveau cirque". " Il est la preuve qu'on peut se débrouiller par soi-même". Mais pour çà, il a fallu l'envie du cirque Gones, cet étrange objet corcassien, pas tout à fait identifié aux yeux des institutions. Il a pourtant fait ses preuves. A titre individuel d'abord, puisque le bouche-à-oreille suffit à remplir le calendrier de la troupe qui a 4 spectacles actuellement à son actif. A titre collectif aussi, avec l'organisation d'une 4e édition de Michtô aui, une fois de plus, affichera sans doute complet. 22gones2Le cirque Gones, on peut lui donner le visage de Thomas ou Eva, lui prêter la silhouette de Blandine, Pierre ou Nicolas, et inversement. Et, pourquoi pas, la voix de Clément.

Qu'on surprend berçant un nourrisson dans les bras. Un symbole de confiance, d'ailleurs, que cette nouvelle génération accueilllie à bord d'un bateau cherchant toujours un port où s'arrimer. "C'est vrai qu'après sept ans d'existence, on aimerait nouer un partenariat avec une institution, ou une commune pour loger notre chapiteau et nos décors. On vit toujours dans l'incertitude. Mais la contre-partie, évidement, c'est ce métier-passion". Clément évoque la collégialité, le fonctionnement "organique" de la petite entité, et désamorce le discours pessismiste s'il vient à pointer le bout de son mot: "On se dit que si un jour, ça venait à se terminer, après avoir fait tourner une boutique pareille, on sera bien capable d'entreprendre autre chose". Indiscutable argument. Là-dessus démare le show des p'tits camarades de l'Estock, avec en prélude une promesse à retenir pour le week-end entier: "Vous oublierez un instant l'inanité du dehors et son inconséquence !". Michtô, festival de cirque et d'arts de rue, les 23.24 et 25 octobre.

 

vernissage sculpture sur bois

Texte: 

vernissage sculpture sur bois au parc de maxéville

Ah je me souviens de ce reportage où je suis venus avec ma fille Lisa au parc de la mairie. Cette salle est du côté des jeux pour enfants dans le parc, au fond à droit lorsqu'on est à côté de la mairie.

Si je me souviens bien, Daniel et son équipe ont effectuer des travaux pour rendre la salle accessible.

Le nom de la salle ? La salle leclerc !

Je ne suis pas rester longtemps non plus car bien entendu je devais me rendre sur un autre site.

Festival Emergenza au Totem de Maxéville

Texte: 

Ce vendredi 24 février 2012 a eu lieu le festival Emergenza au Totem de Maxéville. Sagissant de ma première intervention télévisée dans le milieu, je ne m'attendais pas à autant de bruit.

Déjà je ne savais même pas où se trouvait le totem de maxéville alors que j'habite dans la commune depuis 30 ans. Alors sur mon iphone, j'entre l'adresse de 175 rue des brasseries et le gps m'indique que c'est à champigneulles. Bref, je me suis rendu à l'espace Edgard.P Jacob et finalement je me suis retrouvé dans un univers inconnu. Le festival Emergenza, jamais entendu parler jusqu'à ma consultation sur OVS, il y avait un public et aussi des enfants qui portaient des casques anti-bruit.

Quand je suis arrivé c'était la pause et ensuite j'ai compris pourquoi. J'ai commencé à faire mon reportage durant 30 minutes et ensuite je me suis empréssé de faire mon interview sur le premier groupe que j'ai pu filmer c'est-à-dire Helium.
 

Ce vendredi 24 février 2012 a eu lieu le festival Emergenza au Totem de Maxéville. Sagissant de ma première intervention télévisée dans le milieu, je ne m'attendais pas à autant de bruit.

Déjà je ne savais même pas où se trouvait le totem de maxéville alors que j'habite dans la commune depuis 30 ans. Alors sur mon iphone, j'entre l'adresse de 175 rue des brasseries et le gps m'indique que c'est à chapigneulles. Bref, je me suis rendu à l'espace Edgard.P Jacob et finalement je me suis retrouvé dans un univers inconnu. Le festival Emergenza, jamais entendu parler jusqu'à ma consultation sur OVS, il y avait un public et aussi des enfants qui portaient des casques anti-bruit.

Quand je suis arrivé c'était la pause et ensuite j'ai compris pourquoi. J'ai commencé à faire mon reportage durant 30 minutes et ensuite je me suis empréssé de faire mon interview sur le premier groupe que j'ai pu filmer c'est-à-dire Helium.

Bande annonce sur youtube

- See more at: http://www.maxeville.tv/node/95#sthash.OEMG5HtM.dpuf

Ce vendredi 24 février 2012 a eu lieu le festival Emergenza au Totem de Maxéville. Sagissant de ma première intervention télévisée dans le milieu, je ne m'attendais pas à autant de bruit.

Déjà je ne savais même pas où se trouvait le totem de maxéville alors que j'habite dans la commune depuis 30 ans. Alors sur mon iphone, j'entre l'adresse de 175 rue des brasseries et le gps m'indique que c'est à chapigneulles. Bref, je me suis rendu à l'espace Edgard.P Jacob et finalement je me suis retrouvé dans un univers inconnu. Le festival Emergenza, jamais entendu parler jusqu'à ma consultation sur OVS, il y avait un public et aussi des enfants qui portaient des casques anti-bruit.

Quand je suis arrivé c'était la pause et ensuite j'ai compris pourquoi. J'ai commencé à faire mon reportage durant 30 minutes et ensuite je me suis empréssé de faire mon interview sur le premier groupe que j'ai pu filmer c'est-à-dire Helium.

Bande annonce sur youtube

- See more at: http://www.maxeville.tv/node/95#sthash.OEMG5HtM.dpuf

Ce vendredi 24 février 2012 a eu lieu le festival Emergenza au Totem de Maxéville. Sagissant de ma première intervention télévisée dans le milieu, je ne m'attendais pas à autant de bruit.

Déjà je ne savais même pas où se trouvait le totem de maxéville alors que j'habite dans la commune depuis 30 ans. Alors sur mon iphone, j'entre l'adresse de 175 rue des brasseries et le gps m'indique que c'est à chapigneulles. Bref, je me suis rendu à l'espace Edgard.P Jacob et finalement je me suis retrouvé dans un univers inconnu. Le festival Emergenza, jamais entendu parler jusqu'à ma consultation sur OVS, il y avait un public et aussi des enfants qui portaient des casques anti-bruit.

Quand je suis arrivé c'était la pause et ensuite j'ai compris pourquoi. J'ai commencé à faire mon reportage durant 30 minutes et ensuite je me suis empréssé de faire mon interview sur le premier groupe que j'ai pu filmer c'est-à-dire Helium.

Bande annonce sur youtube

- See more at: http://www.maxeville.tv/node/95#sthash.OEMG5HtM.dpuf

Ce vendredi 24 février 2012 a eu lieu le festival Emergenza au Totem de Maxéville. Sagissant de ma première intervention télévisée dans le milieu, je ne m'attendais pas à autant de bruit.

Déjà je ne savais même pas où se trouvait le totem de maxéville alors que j'habite dans la commune depuis 30 ans. Alors sur mon iphone, j'entre l'adresse de 175 rue des brasseries et le gps m'indique que c'est à chapigneulles. Bref, je me suis rendu à l'espace Edgard.P Jacob et finalement je me suis retrouvé dans un univers inconnu. Le festival Emergenza, jamais entendu parler jusqu'à ma consultation sur OVS, il y avait un public et aussi des enfants qui portaient des casques anti-bruit.

Quand je suis arrivé c'était la pause et ensuite j'ai compris pourquoi. J'ai commencé à faire mon reportage durant 30 minutes et ensuite je me suis empréssé de faire mon interview sur le premier groupe que j'ai pu filmer c'est-à-dire Helium.

Bande annonce sur youtube

- See more at: http://www.maxeville.tv/node/95#sthash.OEMG5HtM.dpuf
 

 

Conseil municipal Maxéville 24 septembre 2012

Texte: 

Conseil municipal de maxéville le lundi 24 septembre à 20h00 à la Mairie.

Pour l'ordre du jour, il y en a 23 exactement, vous pouvez soit consulter le blog de Daniel Jacob ici ou celui de Christophe choserot ici. Il s'agit du conseil de la rentrée et le sujet qui a pris environ une heure de parole concerne l'affaire numéro six sur la mise en place d'un dispositif de vidéo surveillance sur le stade darnys et écuries du plateau et la dame.

Quest-ce que j'ai donc compris à ce débat ? Il y avait des arguments de l'un et de l'autre :

Contre : le coût, il est évident que cela représente une très grosse somme d'argent pour installer ce genre de matériel. J'aurais aimé connaître la résolution de ce dispositif vidéo pour une captation nocturne. Car en l'absence d'éclairage suffisament fort, la vidéo est fortement dégradé. De plus, y a-t-il un opérateur derrière ce dispositif qui puisse zoomer sur les individus ou est-ce simplement un dispositf passif ? Je me souviens d'un reportage sur une gendarmerie dans le var qui étati confronté à des vols dans les maisons et qui avait fini par trouver les coleurs grâce à la vidéo surveillance de la ville, mais il ne pouvait identifier clairement les voleurs. On ne pouvait que supposer. Ce n'est pas comme une photo nette, prise de face. Souvent la caméra est situé en hauteur, il suffit de porter une casquette pour masquer le visage.

L'utilité d'un tel dispositif semble inefficace pour l'opposition en s'appuyant sur des chiffres d'autres villes. C'est aussi une atteinte à la vie privé.

Pour : un outil de dissuasion face à la délinquence, un sentiment de sécurité, un élément de preuve.

Je vous laisse le soin de compléter le pour et le contre car je suis sur d'en oublier. En tant qu'habitant de Maxéville, je peux raisonner de la sorte. Il est vrai que cela représente une somme d'argent qu'on pourrait utiliser sur s'autres priorités, et il y a toujours d'autres priorités. Si cela concernait mon quartier, mon quotidien, j'aurais souhaité une réponse de la commune face à ce problème. On aurait pu mettre des policiers mais cela doit être compliqué. Il existe surement d'autres façon de combattre ce problème, et c'est l'équipe de la municipalité de trouver la meilleur solution.

Cela me rappel la jeune délinquance qui sévissait dans mon quartier le hameau de la ferme, à maxéville haut (et oui il y a le haut, le bas, le centre, c'est une commune à plusieurs visages) pendant une année où il y avait des dégradations genre des tags, des réunions tardives dans la nuit. Un groupe de jeune qui ne vivait pas en plus dans le quartier; Un soir, il passait en bande, et s'amusait à  faire tomber les poubelles. Je les ai poursuivi dans la rue pendant un bon quart d'heure mais que vous voulez faire face à une dizaine de jeune qui court dans tous les sens ?

Les jours suivants je eu des oeufs lancés sur ma fenêtre, ils ont pris des affaires dans mon véhicule et a mis le feu sous le porche. La police municipal est venu, j'ai même posé une maine courante. Et depuis, je n'ai plus de souci. Je ne dis pas qu'il faut courser les jeunes, c'est dangereux. Mais bon, entre le vol des carburants, des rétros cassés, des portes d 'entrées vandalisés, il fallait bien se défendre.

J'aurais eu une vidéo surveillance dans mon quartier, cela m'aurait rassurer. Maintenant pour la question d'atteinte à la vie privée, chacun a sa position. Je trouve qu'à l'heure où il y a plus de 26 millions de comptes facebook où on peut suivre l'intimité des gens sans les connaître, ce n'est pas ce dispositif qui va s'introduire dans ma vie privée.

Le cumul des mandats électoraux

Texte: 

J'ai reçu  un communiqué de presse du groupe de gauche de Maxéville par Christophe Choserot Vice-Président de la Région Lorraine En charge de l’Innovation, l'Enseignement Supérieur et à la Recherche Conseiller Municipal de Maxéville sur la loi sur le non-cumul des mandats. Nous ouvrirons un dossier ultérieurement sur ce sujet, en attendant vous pouvez donner votre avis sur ce sondage.

Communiqué du groupe de Gauche

Conseil Municipal de Maxéville

 

Anticipant la loi sur le non-cumul des mandats, trois vice-présidents du Conseil Régional de Lorraine, également députés, ont démissionné. Il s’agit de :

·         Jean-Yves  LE DEAUT, Vice-Président en charge du développement et de la mobilisation économique,

·         Paola ZANETTI, Vice-Présidente en charge de l’équipement des territoires,

·         Christian  FRANQUEVILLE, Vice-Président en charge de la filière agricole, de l’agroalimentaire et de la filière bois.

Nous tenons ici à saluer l’exemplarité des parlementaires socialistes.

L’assemblée régionale a donc procédé aujourd’hui à l’élection de 3 nouveaux Vice-Présidents.

Notre Collègue, Christophe Choserot, Conseiller municipal de Maxéville, président du groupe d’opposition et Conseiller Régional depuis 2010, a été élu Vice-Président en charge de l’Innovation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Nous tenons à le féliciter et à lui souhaiter bonne chance dans sa nouvelle mission.

Dans une région en pleine mutation économique, où la recherche et l’innovation sont les moteurs de la compétitivité de nos entreprises, nous mesurons pleinement l’importance de la délégation de notre collègue et nous lui faisons entièrement confiance pour mener à bien sa mission.

Maxéville peut être fière de voir un des siens occuper cette responsabilité politique.

Nous sommes convaincus que les compétences, l’énergie et l’écoute de Christophe Choserot lui permettront de réussir pour la Lorraine et les Lorrains.

Et voici un article d'après le site du ministère de l'intérieur

Le cumul des mandats électoraux

Les principales règles sur la limitation du cumul des mandats électoraux et des fonctions électives ont été posées par la loi organique n° 2000-294 du 5 avril 2000 relative aux incompatibilités entre mandats électoraux (qui traite de la situation des parlementaires nationaux) et par la loi n° 2000-295 du 5 avril 2000 relative à la limitation du cumul des mandats électoraux et des fonctions électives et à leurs conditions d'exercice (qui a trait aux incompatibilités applicables aux élus locaux, aux représentants au Parlement européen et aux incompatibilités entre fonctions exécutives locales).

Ce régime applicable aux parlementaires nationaux doit être distingué du régime applicable aux élus locaux tant dans la nature des incompatibilités que dans les mécanismes destinés à mettre fin aux situations d'incompatibilité. Depuis la loi n° 2003 - 327 du 11 avril  2003 relative à l'élection des conseillers régionaux et des représentants au Parlement européen ainsi qu'à l'aide publique aux partis politiques, le régime des incompatibilités applicables aux parlementaires européens a été aligné sur celui des parlementaires nationaux, sauf en ce qui concerne les modalités de cessation des incompatibilités.

Les incompatibilités entre mandats électoraux applicables aux députés et aux sénateurs

Outre que le cumul des mandats de député et de sénateur est interdit (article L.O. 137 du code électoral), un député ou un sénateur ne peut plus cumuler son mandat parlementaire avec celui de représentant au Parlement européen (article L. O. 137-1). Sauf cas de contentieux, ces incompatibilités sont automatiques dans la mesure où elles prennent effet dès l'élection qui place l'élu en situation de cumul de mandat, sans délai d'option.

Est également incompatible avec l'exercice d'un mandat parlementaire l'exercice de plus d'un mandat local parmi les mandats de conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris, conseiller municipal d'une commune d'au moins de 3 500 habitants (article L.O. 141). S'agissant des modalités de cessation des incompatibilités, le régime applicable aux députés et aux sénateurs se caractérise par la liberté de choix et, à défaut d'option, par la déchéance du mandat le plus récent. Un parlementaire qui acquiert un mandat le plaçant en situation d'incompatibilité dispose d'un délai de trente jours à compter de la date de l'élection qui l'a placé dans cette situation ou, en cas de contestation, de la date à laquelle le jugement confirmant cette élection est devenu définitif, pour démissionner du mandat de son choix. A défaut d'option, son mandat acquis le plus récemment prend fin de plein droit.

Un parlementaire national peut toujours exercer une fonction exécutive locale parmi les fonctions de président de conseil régional, président du conseil exécutif de Corse, président de conseil général, maire ou  maire d'arrondissement.

 

Les incompatibilités applicables aux élus locaux et aux représentants au Parlement européen

Un représentant au Parlement européen, outre qu'il ne peut pas être dans le même temps titulaire d'un mandat parlementaire national, ne peut exercer plus d'un mandat électoral parmi les mandats de conseiller régional, conseiller à l'Assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris ou conseiller municipal d'une commune d'au moins 3 500 habitants. Un élu local ne peut, quant à lui, être titulaire de plus de deux mandats électoraux parmi les mandats de conseiller régional, de conseiller à l'Assemblée de Corse, de conseiller général, de conseiller de Paris, de conseiller municipal (quelle que soit la taille de la commune), et de conseiller d'arrondissement.

Le régime applicable aux détenteurs de mandats locaux et aux représentants au Parlement européen  se caractérise par l'obligation d'abandon des mandats les plus anciens.

Un élu local ou un représentant au Parlement européen acquérant un mandat le plaçant en situation d'incompatibilité dispose d'un délai de trente jours à compter de la date de l'élection qui l'a placé dans cette situation (ou, en cas de contestation de cette élection, à compter de la date à laquelle la décision juridictionnelle confirmant l'élection qui est à l'origine de la situation de cumul prohibé devient définitive) pour démissionner de l'un des mandats qu'il détenait antérieurement. A défaut d'option, c'est son mandat le plus ancien qui prend fin de plein droit. En cas de démission du dernier mandat acquis, le mandat le plus ancien prendra également fin de plein droit. L'élu perdrait alors deux mandats.

Par dérogation, lorsqu'un élu local acquiert un troisième mandat local du fait de l'acquisition d'un mandat de conseiller régional, de conseiller à l'Assemblée de Corse, de conseiller de Paris, de conseiller municipal ou de conseiller d'arrondissement, par le mécanisme du suivant de liste , et se trouve ainsi placé en situation de cumul prohibé, il dispose d'un délai de 30 jours, à compter de la date de la vacance du siège dans lequel il a été nommé, pour faire cesser cette incompatibilité en démissionnant du mandat de son choix. A défaut d'option dans le délai imparti, le remplacement sera assuré par le candidat suivant dans l'ordre de la liste (articles L. 270, L. 272-6 et L. 360 du code électoral dans leur nouvelle rédaction issue de la loi n° 2002 - 276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité).

Depuis la loi du 11 avril 2003 précitée, le cumul entre mandats de représentant au Parlement européen et fonction exécutive locale n'est plus prohibé. Un parlementaire européen peut ainsi à nouveau exercer, comme un député ou un sénateur, une des fonctions suivantes : président de conseil régional, président du conseil général (ou président du conseil exécutif de Corse), ou maire (quelle que soit la taille de la commune).

Les incompatibilités entre fonctions exécutives locales

Les fonctions de président de conseil régional, président du conseil exécutif de Corse, président de conseil général, maire (quelle que soit la taille de la commune), maire d'arrondissement sont strictement incompatibles entre elles. L'incompatibilité entre fonctions de chef d'exécutif local est automatique puisqu'elle prend effet dès l'élection qui place l'élu en situation de cumul, sans délai d'option. Toutefois, en cas de décision juridictionnelle, cette incompatibilité prend effet à compter de la date à laquelle la décision juridictionnelle confirmant l'élection est devenue définitive.