30px; }
Welcome Visitor:

réunion de concertation école jules romain

Onglets principaux

Texte: 

réunion de concertation école jules romain

La réunion organisé jeudi soir à l'école Jules-Romains n'a pas franchement porté ses fruits. C'est un fait, le torchon brûle entre la mairie, la communauté éducative et les parents d'élèves particulièrement remonté contre le projet de fusion proposé. Les parents, vêtus de tee-shirts "Parents en colère", les enseignants et les Atsem, ont investi en nombre le hall où se déroulait cette réunion fixée à 17h. L'ambiance a été pour le moins houleuse. Le maire, chahuté, a tenté de conserver son sang-froid mais les tentatives d'apaisement étaient vaines. Optimiser des m2, regrouper les moyens à des fins éducatives, profiter de la proximité des nouveaux services mis en place (cantine, ludothèque...), les arguments invoqués par la municipalité n'ont convaincu ni les parents, ni kes enseignants. Pour Christophe Choserot, une nouvelle fois ce projet est porté par la mairie dans la grande confusion. Pire:"Vous nous parlez de concertation alors qu'on découvre qu'une délibération est déjà inscrite à l'ordre du jour du prochain conseil municipal. L'opposition n'a même pas été informée de cette réunion. Re grouper les petits du cycle 1 d'un côté et le cycle 2 de l'autre n'aura que des effets négatifs. Vous allez créer deux grosses structures à la place de quatres écoles à taille humaine, vous ajoutez du stress et vous mutipliez les probèmes (...). La mixité entre les niveaux sera rompue et les parents devront faire des allers et des retours s'ils ont des enfants dans les deux écoles différentes", a ajouté l'élu d'opposition, vivement applaudi par toute la salle. Cas rare, plusieurs enseignants ont contesté la méthode. Le maire qui indiquait avoir l'appui de l'Inspection d'académie a été qualifié de menteur et a été conspuéé à plusieurs reprises. "Vous considérez les enfants comme des ordinateurs que l'on branche et qu'on débranche", a lâché encore une directrice d'école Article de l'Est républicain du 19 mars 2010 Saïd LABIDI Les parents, les enseignants et les élèves des groupes scolaires Jules-Romain et Saint-Exupéry à champ-le-Boeuf ne veulent pas "fusionner". Leur pétition aurait rassemblé 300 signatures. Puisqu'ils n'ont pas été entendus lors de la réunion publique jeudi, leur contestation est montée d'un cran. Hier matin, les deux écoles étaient complètement bloquées et occupées par une partie des parents sous l'oeil bienveillant des équipes pédagogiques. Ce qui a donné lieu à de vifs échanges entre parents en colère et représentatns de la mairie, dont le premier adjoint au maire de Maxéville. Le projet, porté par la mairie, doit pourtant se concrétiser rapidement, dès la rentrée prochaine, du moins si le conseil municipal adopte la délibération lundi prochain. Il est prévu de regrouper tous les èlèves de maternelle à Jules-Romain et les cycles 3 (du CE2 au CM2) à Saint-Exupéry. Une restructuration, menée au nom de la "mixité", selon la mairie. Saint-Exupéry étant située en zone pavillonnaire, Jules Romain concentrerait tous les problèmes sociaux. "La mixité a bon dos", répliquent les opposants, c'est-à-dire à peu près tout le monde (un père s'est toutefois énervé contre la prise d'otage de son "gamin"). "L'absence de mixité ne correspond plus à la réalité depuis quinze ou vingt ans", confie une enseignante de Jules-Romains. La restructuration, "menée au forceps et sans concertation", obéirait davantage à une logique comptable qu'à des impératifs républicains. "On organise la vie scolaire différemment quand on passe de 1.100 élèves à moins de 500", a d'ailleurs tenté d'expliquer Mireille Gazin, adjointe aux écoles... "Tout le travail mené par les équipes pédagogiques depuis des années sera anéanti", explique une enseignante. "Et dire que nous étions parvenus à tisser des liens avec les familles, à réduire les problèmes de violence pendant la récréation en mixant les cylcles 2 et 3 et en décalant la récré. Quid du décloisonnement en maternelle ? Où feront-ils leur sieste ? Il y a des problèmes d'organisation qui ne peuvent être réglés en si peu de temps". Christophe Choserot, conseiller d'opposition et conseiller régional, est venu apporter son soutien: "Ce n'est pas une opposition de principe, une bonne restructuration peut même être profitable. C'est la méthode que nous dénonçons, il n'y a eu aucune concertation. Pire: il y a eu un semblant de concertation lors de la réunion publique. Aucune des arguments des parents n'a été entendu". Mireille Gazin propose une réunion de la dernière chance à l'équipe pédagogique lundi. Proposition acceptée par Christophe Choserot si, et seulement si, la délibération portant sur la fusion est retirée de l'ordre du jour du conseil municipal de lundi. Les débats s'annoncent mouvementés.

Articles similaires

A la rencontre des habitants

Texte: 

A la rencontre des habitantsCe reportage je l'ai intitulé à la rencontre des habitants car c'est la première fois que j'allais filmé à la cascade. C'est suite à l'invitation de Christophe Choserot que je suis venu un samedi matin avec toujours Lisa. Le problème que j'ai rencontrer est que c'est une action politique et comme la politique et moi nous ne sommes pas très copain, alors je n'ai pas pu poser les bonnes questions. Avec le recul, pour être intéressant dans le reportage, il maîtriser son sujet même si le sujet en question ne nous intéresse pas. Cela signifie que tôt ou tard, je devrais m'investir dans le domaine de la politique pour pouvoir aborder des sujets qui touchent la vie de la commune. Mais bon pour l'instant, je ne fais qu'être spectateur du reportage.

Maxéville la sportive

Texte: 

Le sport à Maxéville ? Ce sont 25 associations sportives proposant 40 disciplines, comptant près de 2 000 adhérents encadrés par plus de 300 bénévoles, pratiquant dans 8 structures sportives et de loisirs et 11 terrains de proximité. Pour en favoriser l’accès à tous les Maxévillois, la municipalité s’investit pleinement pour le développement et la promotion du sport dans la commune. Ainsi, ce sont 17 agents municipaux qui y travaillent au quotidien ; 10 020 h d’activités proposées dans les complexes et les stades et plus de 150 000 € de subvention de fonctionnement versées aux associations sportives maxévilloises. Pour renforcer les liens que la ville entretient avec les associations, favoriser le développement de leurs activités et valoriser l’engagement sportifs et bénévoles, la ville a mis en place en septembre 2009 l’école municipale des sports (EMS). Un label éponyme a également été crée, qui reconnaît, dans le cadre d’un partenariat noué entre la ville et les associations ainsi labellisées, la qualité du travail effectué, notamment dans le domaine de la formation des cadres et des jeunes Les diplômes ont été remis le 11 juin dernier à l’occasion du 1er Gala des Sports qui s’est déroulé au CILM en présence des associations sportives, mais aussi des élus et personnalités locales. Bref, les incontournables du monde du Sport.

Toutes les associations sportives ont été mises à l’honneur, du loisir au haut niveau ! Pour clore la manifestation, Monsieur le Maire et Serge El Founi, adjoint au sport ont récompensé Laura Cruaux et Alexandre Petitjean, respectivement championne de France cadette de karaté et international espoir de squash, qui se sont vu remettre le prix de sportive et sportif Maxévillois de l’année.

 

Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Texte: 

Le nouveau centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la justice a inauguré le 9 juin 2009 le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville (lire le discours).

 

Inauguration de Nancy-Maxeville par Rachida DatiBâti en moins de 3 ans, il constitue le sixième centre pénitentiaire ouvert depuis l'automne 2008 dans le cadre du programme 13 200 -places de détention-.

« La prison, ce n’est pas seulement des murs et des bâtiments en béton, mais c’est aussi des paysages qu’on offre aux personnels et aux détenus » Jean Pierre Guerrin, architecte, responsable du programme pénitentiaire à l’agence Valode et Pistre

Bénéficiant d’une architecture novatrice, le centre pénitentiaire de Nancy-Maxeville marque une nouvelle génération d’établissement pénitentiaire. Sa conception est au service d’une détention humanisée et conjugue sécurité, sûreté, dignité et réinsertion. Sa réalisation et gestion relève d’un modèle contractuel innovant avec le  partenariat public-privé. Alors que son exploitation et sa maintenance sont assurées par un bailleur privé, son utilisation relève de l’administration pénitentiaire, locataire de l’établissement pour une durée de 30 ans.
Edifié en zone urbaine, le nouveau centre pénitentiaire tourne une  page d’histoire avec la  fermeture de la maison d’arrêt Charles III.

 

L’établissement pénitentiaire de Nancy-Maxeville en chiffres :

690 places ;
280 personnels pénitentiaires ;
4 quartiers d’hébergement (1 maison d’arrêt pour femmes -30 places-, 2 maisons d’arrêt pour hommes -390 places- et 1 centre de détention pour hommes -240 places-) ;
10,5 m 2 : surface d’une cellule individuelle, 13 m2 : cellule double et 19 m2 cellule pour personne à mobilité réduite ;
3 unités de vie familiale ;
1 unité de consultation et de soins ambulatoires ;
1 gymnase ;
1 terrain de sport ;
2400 m2 d’ateliers ;

ACQA Association collectif du Quartier des Aulnes

Nom: 
Christian LINTINGRE
adresse: 
54320 Maxéville
France
Contenu: 

J'ai le plaisir aujourd'hui de vous présenter l'ACQA, une association qui existe depuis 2003 sur le quartier des aulnes. Et pour les personnes qui ne savent pas où ce quartier se situe, il suffit d'aller sur le haut-du-lièvre et de chercher la tour panoramique. Ce quartier fait aussi partie de la commune de Maxéville. Vous pouvez retrouver une vidéo sur le quartier lors de la sortie de vélo organisé par le MIG.

J'ai profité que l'ACQA organise la fête du quartier le samedi 23 juin pour aller jeter un coup d'oeil. Depuis le temps que je dois interviewer christian LIntingre président de l'association, car nous nous sommes manqué lors d'un rendez-vous précédent. Ce samedi là, le soleil était au rendez vous comme cricri le DJ de la journée. en fait cricri est l'animateur des thés dansant du MIG mais sur l'invitation daniel Jacob a marqué christophe alors je n'ai pas percuté que c'était cricri jusqu'à ce que je le vois.

Mémoire de Maxéville

Texte: 

Mémoire de Maxéville est un atelier animé par un groupe de bénévoles qui rassemble, numérise et commente des documents sur l’histoire de la commune et de ses habitants. Ainsi, petit à petit, s’est constituée une base documentaire vivante qui n’a pas pour ambition de « rédiger une histoire de Maxéville » mais de mettre en valeur ce qui constitue l’identité du territoire auquel la population est très fortement attachée.

J'ai découvert ce site depuis un bon bout de temps mais je n'avais pas eu le temps de vous en parler. Aujourdh'ui c'est chose faite. Je trouve ce genre de site très utile à la population. D'ailleurs mon travail rejoint un peu celui-ci dans la mesure où ma spécialité c'est la vidéo. Peut-être que dans 20 ans si jamais youtube et viméo existe encore, on pourrait  revisionner les vidéos des années 2 000. Dans 20 ans, j'aurais l'âge qu'à Daniel Jacob aujourdhui avec j'espère encore mes cheveux.

Article sur Pimax 2001

Vide grenier des Lynx Maxévillois

Texte: 

Les lynx maxévillois avait organisé un vide grenier le jeudi 9 mai sur le plateau de haye plus précisément la rue qui se trouve devant la prison de Maxéville et juste à côté du stade Darnys. Désolé de ne pouvoir cité le nom de la rue car vous savez très bien que j'ai un problème avec les noms des rues. Bref, en descendant faire mon reportage chez le concessionnaire Maxxces à maxéville, j'ai vu le panneau "vide grenier" à la hauteur du Zénith et là je me suis souvenu qu'il y avait un vide grenier.

Alors en remontant de mon reportage photo vers 12h00, je suis passé voir serge EL FOUNI président des Lynxs Maxévillois, responsable de ce vide grenier. En arrivant, j'ai pu discuter un peu avec André MARCHAND un élu qui était de permanence ce jour là. Et nous avons constater avec regret qu'il y avait de l'abus du côté des participants.

Le principe d'un vide grenier est de proposer les affaires privées, des objets, vêtements ou autres, qui pourraient intéresser les gens. Hélas, tous ne joue pas le même jeu. Il y avait des professionnels qui proposainet carrément des objets neufs comme si c'était un magasin. C'est un peu dommage vis-à-vis des autres stands.

Il y avait du monde, j'avais pas trop envie de faire le tour du vide grenier. Tout simplement parce que je ne pouvais pas filmer les gens sans leur autorisation. Alors je suis allé voir serge et son équipe qui avaient la frite. D'ailleurs, ça sentait la frite au stand de la buvette.

Le prochain vide genier sera celui du comité des fêtes du champ-le-boeuf au parc de Laxou dont je vais participer car c'est juste à côté de chez moi. Je pourrais ainsi proposer mes objets encombrants dont vous pouvez déjà voir à la rubrique bonnes affaires.