30px; }
Welcome Visitor:

Tous à table ...à Maxéville

Onglets principaux

Texte: 

Galerie du Préau / IUFM de Lorraine - 5 rue Paul Richard à Maxéville Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00, jusqu’au 24 février 2012

16 photographies de Peter Mentzel, 16 portraits de 16 familles du monde entier, 16 habitudes alimentaires très différentes… Proposée par le centre pilote « La Main à la pâte » du Grand Nancy, l’exposition invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Ouverture exceptionnelle pour les familles ce dimanche 22 janvier de 14h00 à 18h00. A cette occasion, le cuisinier de l’IUFM proposera aux familles un cours de cuisine, suivi d’un goûter ! Entrée libre

L’exposition A Table ! 15 pays/15 caddies invite à découvrir l’alimentation aux quatre coins de la planète. Mises en scène, les seize photographies de Peter Menzel sont les portraits de seize familles du monde entier, avec les produits consommés en une semaine. Elles représentent des réalités très diverses dans chaque continent : des familles pauvres et des familles riches, de la campagne ou de la ville, une nourriture traditionnelle ou internationale. Ces photographies amènent à s’interroger et à réfléchir. Comment les hommes se nourrissent-ils ? Quelles sont les conséquences des choix alimentaires sur la santé, sur l’environnement, sur la vie d’autres hommes ? Qu’est-ce que la faim dans le monde ? Qu’est-ce que la mondialisation ? Comment venir en aide aux personnes les plus démunies dans les pays riches ? L’auteur Peter Menzel, né en 1948, réalise des reportages en freelance. Ses photographies sont régulièrement publiées dans des périodiques comme GEO, Le Figaro, Paris-Match, New York Times Magazines. En novembre 2005, Peter Menzel et sa compagne publient un nouveau livre autour de la vie quotidienne et de la nourriture à travers 24 pays. Il s’agit de Hungry planet qui a reçu le prix du meilleur livre de l’année de la fondation James Beard et celui de la fondation Harry Chapin Media. Les 16 photographies de l’exposition sont tirées de cet ouvrage. Ateliers scientifiques et artistiques pour les scolaires et pour les centres de loisirs : Des ateliers appartenant à des domaines disciplinaires variés : arts-visuels, géographie, sciences, éducation civique, éducation au développement durable sont proposés. - Atelier « Lecture et production d’images » : interroger la photographie, comment elle a été faite, comment on la reçoit, ce que l’on peut en dire et comment on l’interprète. - Atelier « Santé et alimentation » : avec l’étude de la pyramide alimentaire qui illustre en un clin d’œil un régime alimentaire équilibré en diversité et en qualité. - Atelier « Manger ici, manger ailleurs » : la diversité de l’offre alimentaire dans le monde la recherche des causes : les facteurs géographiques, économiques, religieux et politiques. - Atelier « La faim dans le monde » : où se situent les familles qui souffrent de la faim dans le monde ? Quelles sont les causes possibles de la faim ? Quelles solutions existe-t-il ? A vos fourneaux maintenant : Pour toute la famille, les dimanches 22 janvier et 12 février 2012 de 14h à 18h, spectacle et goûter. Inscription obligatoire pour les scolaires sur cet agenda en ligne : - les mardis et jeudis : visite libre de 8h à 18h - les lundis et vendredis de 9h à 11h et 14h à 16h : Ateliers scientifiques et artistiques encadrés par des animateurs (cycle 3, durée 2 heures). - les mercredis pour les centres de loisirs, les MJC... Pour valider votre inscription, vous devez absolument la confirmer par mail auprès de : pauline.lamotte@polytechnique.edu Des informations complémentaires vous seront demandées. A Table ! 15 pays/15 caddies est une exposition proposée par le Centre pilote La main à la pâte du Grand Nancy au Préau, galerie de l’IUFM de Lorraine/Université de Lorraine, 5 rue Paul richard – 54320 Maxéville / 03 83 17 68 68 du 16 janvier au 24 février 2012. http://www.lorraine.iufm.fr/lamap/a_table.php

Article Pimax 2001

Articles similaires

Venissage exposition "En regard" Le préau à Maxéville

Texte: 

Jeudii 6 février 2014 à 18h00 avait lieu le vernissage de l'exposition "En regard" de Françoise Chamagne et de Sophie Chazal, du 06 au 26 février 2014 au Préau à Maxéville. Ne me demander pas de faire un interview des artistes car j'ai proposer aux artistes mais elles ne se sentaient pas à l'aise face ç une caméra.

Je ne connais rien à l'art, je n'ai aucune connaissance mais cela ne m'a pas empêcher d'y aller puisque j'ai reçu une invitaion. Le préau propose depuis de nombreuses années une expostion une fois par mois. La dernière fois que j'y suis allé, c'était pour "tous à table".

A ma grande surprise, il y avait aussi des membres de l'équipe "Maxéville Ensemble et Autrement" qui n'était pas venu dans le cadre de la campagne municipal mais de simple spectateur suite aussi à une invitation.

Par respect au courrier que je reçois, dans la mesure où je peux être présent, je répond présent à l'invitation, ce qui fût le cas. Il y avait aussi Monsieur le Maire qui m'a indiqué que la commune a déjà travaillé avec l'artiste Françoise Chamagne dans le passé.

Il aurait fallu une personne compétente pour expliquer leur travail. A défaut, j'ai pris le fascicule disponible à l'entrée, et je l'ai scanné pour vous.

Album Photo du vernissage disponible en cliquant sur le la photo

Maxéville un nouvel élan Fête du 1er mai 2012

Texte: 

Maxéville un nouvel élan édition 2012

L'association Maxéville un nouvel élan propose cette année une journée festive au parc de la mairie de Maxéville le 1er mai à partir de 12h30. Pour l'édition de cette année qui se situe entre les deux tours de l'élection présidentielle, l'association a rassemblé de nombreuses personnalités du parti socialiste dont vous pouvez découvrir le reportage vidéo ici.

Concernant la manifestation, nous découvrons que cette année sera la dernière représentation de Pierre, notre artiste qui s'occupe du stand du cirque. Cela nécessite énormément de temps pour préparer un numéro et de plus, l'année prochaine il aura moins de temps à consacrer à cette passion à cause de l'école.

La nouveauté vient aussi de plusieurs stands faisant appel à divers artistes présents pour la première fois. Un stand a particulièrement attiré mon attention. Celui de Bernard qui a organisé tout cet espace culturel, qui proposait un échange de livre. On vient avec un livre et on repart avec un autre livre. Et le plus fort dans tout cela est que même si on n'avait pas de livre pour échanger, on peut toute de même repartir avec un livre.

Pour animer cette journée, il y a Didier qui s'occupe de la sonorisation et un orchestre venant de villers-les-nancy. Il devait y avoir une structure gonflabe que je n'ai pas remarquer. Mais pour les touts petits, il y avait la pêche aux canards. Dans l'après-midi, il est prévu des démonstrations de danses mais vous n'aurez pas d'image car je suis parti vers 14h après les discours.

Etant moi-même bénévole et peu de moyen financier, je ne peux que consacrer le temps que je dispose. Aussi vous n'aurez pas l'intégralité de la manifestation, et c'est dommage car le temps était au rendez-vous. Mais comme je conserve les archives vidéos, je vous suggère de regarder les éditions 2010 de Maxéville un nouvel élan pour compéter votre curiosité.

Pour ma part, je trouve que cela est une bonne initiative de l'association d'organiser cette manifestation, cela donne de la vie au quartier. Le seul regret est que cette manifestation soit sous influence politique à cause des élections présidentielles. C'est peut être pour cela que je n'ai pas vu des personnes du côté de la mairie.

Retrouvez ici l'album photo de la journée ou cliquez sur l'image

Fête du quartier et fête de la musique 2014 au CLB

Texte: 

Cette année, j'ai assuré l'animation de la fête du quartier au champ-le-boeuf pour le comité des fêtes.

A partir de 11h du matin, je suis allé sur le terrain de baskette faire l'annonce sonore avec la voiture de la commune de Maxéville.

Pendant plus d'une heure, un bénévole et moi-même avons fait le tour du quartier en mettant la musique pour attirer la curiosité des habitants et annoncer le programme de la journée.

Le programme débutait à partir de 14h avec des jeux, des lots à gagner dont vousp ouvez voir l'affiche ci-joint.

Pour l'animation, je n'ai pas proposé au public la possibilité de passer leur chanson car c'était pas trop gérable sur le plan musical. Il n'y a pas eu d'incident grave, juste une frayeur lors du feu de le St Jean.

En effet, la flamme était si haute et intense que je l'ai senti depuis mon podium, j'ai dû demander aux personnes autour du feu de s'en éloigner par mesure de sécurité.

La surprise de cette soirée fût la venue du maire de Maxéville qui est resté plus d'une heure parmi nous pendant que j'animais les jeux pour les gamins.

Il serait intéressant un jour de faire la même chose sur le parc de la mairie de Maxéville. Mais pour cela, il faudrait la participation de plusieurs associations et beaucoup de bénévoles. Dans tous les cas, je sais qu'on peut déjà s'adresser au MIG pour la partie animation.

En attendant, l'année prochaine, j'ai annoncé au comité des fêtes que je ne pourrais pas animer la fête du quartier l'année prochaine.

Fabre Guin et Lise Meyer : l'Orgue et l'oiseau à Saint-Martin

Texte: 

Ce dimanche 26 octobre 2014 à l'église Saint-Martin de Maxéville à 16h, j'ai pu rencontrer rapidement deux jeunes talents à savoir Fabre GUIN et Lise MEYER. Ils vont revisiter le répertoire classique au cours d'un duo voix pour Lise et orgue pour Fabre.

"L'Orgue et l'oiseau", c'est le titre du concert en référence au très légendaire film "Le roi et l'oiseau". Fabre Guin est originaire de Maxéville, il a fait ses débuts à l'âge de 15 ans sur l'orgue de l'église Saint-Martin. Il est un ancien de Sciences po Paris, professeur d'harmonie au conservatoire d'Aubervilliers, il est organiste à Saint-Epre.

Lise Meyer est soprano, étudiante au Conservatoire régionale à Paris.  Le spectacle est composé pour l'occasion autour d'un programme franco-allemand en l'honneur du centenaire de la guerre. La représentation dure environ heure avec une dizaine de morceaux revisitant des oeuvres de Maurice Ravel, Francis Poulenc ou Henri Duparc,...

Malheureusement, je n'étais pas équipé pour faire une captation complète de ce concert. J'étais avec mon appareil photo c'est pourquoi cela tremble un peu puisque j'étais loin, très très loin.

Malzéville + Maxéville = mutualisation ?

Texte: 

Le maire de Malzéville, Bertrand Kling, accompagné de ses adjoints a reçu Christophe Choserot, maire de Maxéville et ses adjoints. Les deux villes, de par leur situation géographique, ont déjà l'habitude de "mutualiser" des équipements. D'ailleurs vous pouvez noter que le nom des deux communes se ressemblent terriblement : Malzéville et Maxéville.

"On ne peut plus travailler en circuit fermé..pour pouvoir maintenir le niveau de services, il est bon de mutualiser (les actions) au maximum" a reconnu le maire de Malzéville qui a reçu pour la première réunion les deux équipes municipales. Malzéville avec St-Max, via le SIVU et Maxéville avec Laxou sur le Champ-le-Boeuf. Mais à nouveaux maires et nouvelles équipes. C'est le moment politique d'engager une réflexion pour travailler ensemble, ce serait une erreur de réfléchir chacun de notre côté. Un premier bilan a été dressé de part et d'autre, du potentiel ou des problématiques des deux communes de l'entrée Nord du Grand Nancy, suivi de la présentation, élu par élu, du fonctionnement de sa délégation.

Premier constat : les grands projets de voirie de la CUGN, contournement de Malzéville et Meurthe-Canal pour Maxéville en sont au même point...de (non) achèvement. Pourtant, l'incident du Pont Vayringe, cet été, a mis en exergue l'isolation dont souffre Malzéville, mais montré aussi que la circulation des autres villes en était également impactée. Une isolation confortée, côté Maxéville, par le manque de transports en commun. L'enjeu, pour ce territoire Nord des rives de Meurthe est cependant majeur... de lien avec le bassin de Pompey, de développement des zones d'activités économiques avec des investisseurs privés...l'objectif rêvé ? "Un grand technopôle ensemble !"

Pour le reste, il paraît difficile de mutualiser des services, qui font l'objet, de part et d'autre, de contrats tout juste signés pour plusieurs années...NAp, restauration scolaire, mais les élus vont travailler à la mutualisation de l'organisation des fêtes et manifestations ou d'autre services...et se retrouver régulièrement pour faire le point.

Le Totem divorce avec la municipalité de Maxéville

Texte: 

Christophe choserotLe Totem est de ces lieux alternatifs qui, décidément, composent difficilement avec les normes habituelles de la société. Et le maire de Maxéville n'y trouve vraiment pas son compte. A propose de "l'affaire Totem" et ses derniers soubresauts, Christophe Choserot tient d'ailleurs à apporter quelques précisions supplémentaires.

"Depuis le début, on me fait porter le chapeau. Ok. Très bien. Eh oui, c'est un fait, j'ai eu un coup de colère, j'ai fait changer les serrures. Mais c'est qu'il y avait urgence à cesser de faire n'importe quoi là-dedans. Rappelons tout même qu'il s'agit d'un lieu public, dans un bâtiment qui n'est pas aux normes où des soirées étaient organisées régulièrement. Or, s'il arrive quoi que ce soit, au bout du bout, c'est tout de même à moi qu'incombrera la responsabilité."

C'est pour cette raison qu'après la liquidation judiciaire de l'association fondatrice de lieu, Matéria Prima, le maire a tenu à signer une convention avec les derniers occupants des lieux, en l'occurence la Sarl Totem dirigée par Didier Manuel.

C'est dans ce cadre qu'ont donc eu lieu Libertalia, la Baet Paradox et le Cabaret Rouge en septemmbre. "Après quoi, Didier Manuel m'informe que quelques événement sont programmés jusque fin décembre, organisés par diverses associations. Je demande donc que soient signées des conventions à chaque fois; Ca a fonctionné avec deux associations, mais on s'est bientôt aperçu qu'il y avait des soirées tous les week-ends. C'est là que j'ai réclamé les clefs. Et qu'elles ne m'ont pas été données. Alors oui, je le dis, je n'arrive pas à travailler avec Didier Manuel." Qui le lui rend bien. Bref, le divorce entre Totem et municipalité de Maxéville est consommé. LA suite, on la connait: coup de sang, serrures changées et finalement un arrangement de dernière heure, autrement dit une convention qui devrait permettre que le Totem vive ses derniers jours dans une sérénité...toute relative.

Lysianne GANOUSSE (est républicain)

totem

totem