Welcome Visitor:

Pimax novembre 2012

Onglets principaux

Texte: 

Je vous propose une nouvelle rubrique qui fera donc l'objet sur le magazine mensuel de maxéville qu'est le PiMax édition novembre 2012. Pour l'instant, je vous propose de consulter cette édition par le diaporama de facebook qui est un service gratuit. J'aurais souhaité pouvoir vous le proposer en format pdf afin de pouvoir grossier les articles mais cela me coûterait une location d'un serveur spécifique à 80 € HT par mois ce qui représenterait un coût de 1 148.16 € par /an que je paierai à vie si je souhaite conserver toutes les données. Or étant une association à budget limité, je dois limité mes dépenses mais comme dirait le proverbe : "si tu n'as pas de sous, faut avoir des idées".

Je pense avoir suffisament d'idée pour justement survivre dans ce monde numérique. Le PiMax étant un magazine papier avec un nouveau format qui est pratique pour moi car je peux ainsi archiver ce mensuel qui relate donc la vie de ma commune. Qu'y-a-t-il donc ce mois-ci à découvrir sur maxéville ? Nous y retrouvons le mot du Maire à la première page ce qui tout à fait normal, puis à la deuxième page, il y a un article sur le fleurissement de Maxéville dont je vais m'attarder quelques lignes.

Tout simplement parce que notre association a participé à un reportage sur le fleurissement de Maxéville. Lors de cette participation, je n'avais aucune connaissance en la matière, cela ne m'a pas empêché de réaliser ce reportage dont je ne sais pas s'il y a eu des répercussions, où si le reportage a pu servir à quelque chose. Par contre, aujourd'hui, cela sert à illustrer ce qu'est le fleurissement de maxéville à travers ce reportage que vous pouvez consulter en cliquznt sur la photo ci-contre. (je trouve que la photo manque de qualité, normal car il s'agit d'une photo numérisé à partir du magazine)

A la page trois, nous trouvons un article sur l'éducation avec un interview de Georges Mayeur.. Ensuite à la page quatre, il y a l'agenda dont je m'inspirais pour relayer l'information sur le site. Je suis persuadé qu'il y a d'autres événements à proposer mais les associations ne contribuent certainement pas à l'agenda. Il y a plus de 50 associations répertoriés sur la commune de Maxéville, par conséquent il devrait y avoir davantage de propositions. Bref, il reste donc du travail à faire pour ce service dont je pense qu'il faudrait développer.

A la page six, il y a le compte rendu des délibérations du conseil municipal du 24 septembre 2012 dont j'ai pu être présent pour la captation. La page sept y figure la "tribune libre de l'opposition" pour le groupe Municipal de gauche, Christophe Choserot. Et la dernière page concerne le retour en images ce qui serait bien si on pouvait avoir davantage de photos. Peut-être que je devrais envoyer un devis à la Mairie pour proposer mes services de photographes. Ainsi je pourrais  mettre à disposition des photos de ce qui s'est passé durant le mois sur un site internet.

Et pour terminer l'article sur ce PiMax, il y avait une invitation gratuite pour assister à un match du Nancy volley Maxéville Jarville pour le samedi 10 novembre 2012, un coupon valable pour deux personnes. Il s'agit d'une très bonne initiative pour faire connaître ce sport. Le seul regret est que ce soit seulement à partir de cette année. Car il me semble que c'est la troisième année consécutive que le Nancy volley bénéficie d'une subvention conséquente de la Mairie, et c'est seulement cette année que les habitants de Maxéville puissent aller voir un match de volley. Cela aurait été cool si c'était tous les matchs, ainsi on ne pourra plus dire durant le conseil municipal que le Nancy Volley est un gouffre financier tant il a besoin de subvention. Quel est le rapport entre la subvention et l'invitation me direz-vous ? Je pensais qu'avec les subventions reçues par le Nancy Volley Maxéville Jarville, les habitants de Maxéville pourraient bénéficier d'une façon ou d'une autre. Par exemple, permettre aux habitants d'assister au match sans payer l'entrée, ou de créer un fan club avec les habitants pour motiver l'équipe, de faire connaître ce sport en demandant aux joueurs de le promouvoir. Je suis déçu légèrement malgré ma contribution lors de la première année où j'ai suivi ce club. Durant une année entière où j'ai fait la captation de pratiquement tous les matchs dont vous pouvez le revoir sur le site www.nancyvolley.fr. Pas une seule fois, où le club nous a proposer une boisson, nous avons payer nos propres consommations.

Et pourtant, lorsque j'entend que le Nancy Volley Maxéville Jarville bénéficie des sommes de plus de 40 000 € de subvention pour l'image que pourrait avoir la commune grâce à ce sport. Je n'ai retenu que le club pouvait bénéficier beaucoup de gratitude de la commune mais que pour autant le club ne fera pas bénéficier cette somme aux habitants. Maintenant, je me trompe peut-être car je ne suis pas dans la confidence. Bref, malgré cette invitation, je n'irai pas. Et pourtant c'est un super sport, on est pris dans le jeu lorsqu'on assiste à un match.

Commentaires

Communiqué du groupe de Gauche « Maxéville, un nouvel élan »

Nous nous étonnons à la lecture du Pimax de la réponse du maire à notre tribune libre. On aurait pu penser que le maire réponde sur le fond de l’article pour défendre sa politique et ses caméras de vidéosurveillance. Non, son droit de réponse repose uniquement sur le terme « majorité UMP » qui « irrite » beaucoup de conseillers comme il l’écrit. De plus il insinue que Christophe Choserot (président de notre groupe) utilise l’insinuation, l’amalgame et la désinformation. Pour dire tout cela, il faut des preuves.

Quelle insinuation ? Quel amalgame ? Quelle désinformation ?

Majorité UMP, quelques rappels s’imposent donc de nouveau :

  • En 2008, le conseil départemental de l’UMP a accordé son soutien à la liste d’Henri Bégorre, d’où Majorité UMP
  • Mireille Gazin, 1ère adjointe au Maire et conseillère régionale d’opposition siège dans le groupe de Nadine Morano à la région, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre a apporté son parrainage lors des dernières élections présidentielles à Nicolas Sarkozy, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre au Grand Nancy est bien dans la majorité de droite aux côtés d’André Rossinot, Laurent Hénart et Valérie Debord, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre a passé son temps entre 2002 et 2012 avec son équipe municipale à défendre la politique des gouvernements de droite et à fustiger sans cesse le Département et la Région tous deux de gauche.
  • Henri Bégorre lors des primaires socialistes en 2011 était le seul maire de Meurthe-et-Moselle à refuser la location d’une salle pour l’organisation d’un bureau de vote.

Alors où est l’insinuation, nulle part, c’est la vérité et elle dérange le Maire.

On peut comprendre que l’on souhaite à la veille des élections municipales retirer cette étiquette UMP trop encombrante et trop collante dans une ville où Nicolas Sarkozy récolte 42% des suffrages au second tour des élections présidentielles et le candidat UMP aux législatives à peine 36%.

Se donner une bonne couleur centriste, presque apolitique est la nouvelle manœuvre d’Henri Bégorre et de son équipe UMP pour les prochaines élections municipales. On a utilisé la tricherie en 2008 avec 2 candidats fantômes, on utilise aujourd’hui la manœuvre politique grotesque en espérant duper les électeurs maxévillois.

Nous, groupe municipal de Gauche avons trop d’estime pour nos concitoyens, c’est pourquoi nous assumons sans complexes nos convictions, parce que sans doute, nous avons des convictions.

Pour finir, nous déplorons également le feuillet central, un supplément uniquement consacré au Nancy-Volley, aucune autre association de Maxéville n’a eu ce privilège. Ce journal municipal, nouvelle version ressemble plus à un tract électoral, tract du maire au frais du contribuable (8 pages  et 5 photos du maire).

Pages

Articles similaires

N°125 PiMax janvier 2001

Texte: 

La période des voeux est un moment privilégié pour communiquer avec sa famille et ses amis. Un nombre grandissant de foyers s’intéresse aux nouvelles technologies. Grâce à Max’Net, dont l’ambition est de permettre leur accès à tous, envoyez vous aussi vos voeux par Internet. Une équipe d’animateurs et de jeunes Maxévillois est à votre disposition pour vous aider à créer des cartes originales et à les envoyer dans le monde entier. Ce service gratuit est proposé par la ville jusqu’au 12 janvier 2001 sur les deux sites ouverts à cette occasion : Maison des Oeuvres, 4 avenue Patton (mardi de 10h à 12h, mercredi de 14h à 17h, jeudi de 14h à 16h et de 17h à 19h) et école primaire Jules Romains, rue de la Seille (mardi et vendredi de 18h à 20h,
mercredi de 14h à 17h) Informations : Service JAS - complexe Marie Marvingt - Tél. 03 83 37 01 67.

 

N°141 PiMax juin 2002

Texte: 

Fête des fraises 2002.  Une fois encore, Maxéville respectera la tradition en organisant, pour la vingtième année consécutive, cette fête annuelle attendue tant par les parents que par les plus petits. En effet, du samedi 1er au mercredi 5 juin inclus, le parc de la mairie accueillera la Fête des fraises et son cortège d’animations :

Le samedi 1er juin
● A 14h, la fête foraine et les stands seront officiellement inaugurés sous les "flonflons" de la fanfare de la Flam Maxévilloise… et de ses majorettes. Cette année, la Fête accueillera 6 forains, 2 manèges enfantins et 1 manège d’auto-skooter, des jeux, et quelques surprises. Le soleil ayant été commandé par l’équipe organisatrice, la buvette sera bien pourvue ! Sur place, vous trouverez de nouvelles spécialités à la fraise (tartes, confitures, glaces, crèmes, friandises, boissons…); des artisans exposeront leurs oeuvres sur le thème de ce délicieux fruit rouge ; plusieurs associations seront également de la partie: le Cercle des Arts présentera quelques tableaux et animera un atelier dessin et maquillage ; l’AQCLB prévoit un atelier tissu ; une artiste confectionnera sur place des bijoux fantaisie ; la section locale des Jardiniers de France vous proposera des fraises de Maxéville et organisera des jeux pour les petits et les grands (concours du dessin de la plus belle fraise, enveloppes surprise, panier garni "pesé-gagné"…).

N°174 PiMax juin 2005 -Fête des fraises

Texte: 

Un nouveau rendez vous trimestriel fait son apparition ce mois ci. En effet, des aspects de santé et de parentalité vont dorénavant venir étoffer votre lecture. Pourquoi ? Pour continuer à vous raconter ce qui se fait sur notre commune au travers d’actions comme celle réalisée au Collège Jean LAMOUR, vous informer sur un sujet qui nous concerne tous et vous faire connaître des adresses répondant facilement à vos questions.

Et quoi de plus naturel que d’aborder la nutrition au moment de la Fête des Fraises ! D’autre part, je vous donne d’ores et déjà rendez vous le Dimanche 2 octobre à l’occasion de TOUT MAXEVILLE AU ZENITH, autre moment fort de la vie communale. Tout au long de cette journée : une présentation des évolutions pour le quartier du Champ le Boeuf, des Aulnes, du site des «Vins de la Craffe», des rencontres avec les associations qui participent activement à l’animation de notre ville, et une balade au milieu du vide grenier organisé par le Comité de Jumelage.
En attendant, profitez de toutes les animations de juin et des fraises sans modération !

Votre maire, Henri Bégorre

N°190 Pimax Décembre 2006 - Vous avez été sages ?

Texte: 

Editorial Au mois d’août dernier, des jeunes Maxévillois étaient reçus à Imouzzer Kandar. Ce mois ci, c’est à Maxéville d’accueillir Monsieur Ahmed Atoulid, Président de la Municipalité, accompagné d’élus et de représentants de la vie associative. Du 16 au 26 décembre, les projets de coopération entre nos deux villes seront à l’ordre du jour. Sans oublier que ce sera l’occasion de faire visiter notre Ville et de passer du temps ensemble autour de moments d’échanges et conviviaux. Que de plus belle transition que cette notion de partage en ces périodes de fêtes. Je vous souhaite de vivre en famille, entre amis de très belles fêtes de fin d’année.

Votre maire, Henri Bégorre

Pimax N°206 mai 2008 - storyville

Texte: 

Editorial - Joli mois de mai ! Avec ses fêtes et enfin le printemps, mai est un mois particulier. Pour la mairie, deux démarches sont menées en parallèle : - la préparation de la période des vacances et de la rentrée (actualisation des services municipaux pour mieux répondre à vos attentes), - la préparation des fêtes qui vous permettent davantage de rencontres et de détente.
Ce nouveau PIMAX vous présente ceci en détail.
Votre maire

 

STORYVILLE : 1er concert en plein air d’un été tout en musique àMaxéville le 24 mai

STORYVILLE est un quartier de la Nouvelle Orléans, berceau géographique du Jazz.. C’est aussi le nom d’un trio jazz-bossa-gypsy crée en 2007 et composé de trois musiciens lillois (saxophone, guitare et cajon). A travers une programmation éclectique et originale, ils vous proposent un voyage dans l’histoire du jazz. Au programme : une reprise des grands standards du répertoire américain (All of me, All the things you are...), français (les feuilles mortes, mon homme...), latino (girl from Ipanema, Recado bossa nova...) et gypsi (Minor swing, Blues clair...).

Les membres du groupe :
Buddy Love (saxophone) : professeur de Jazz au conservatoire de Lille ; a accompagné
des artistes nationaux tels que RENAUD, Bernard LAVILLIERS.
Philcat (percussions) : plusieurs tournées et enregistrements avec Patricia KASS,
Rachid Bahri,...
Bookito (guitare) : diplômé du CMA de Valenciennes ; membre de Swingin' partout
(album en Fnac), guitariste de Chloé CLERC, Stéphane ROPA...

Pimax N°221 novembre 2009 - Festivité de la Saint-Martin

Texte: 

Depuis 20 ans maintenant, chaque année, Falc, le jardin d’enfants franco-allemand Pumuckl et la Ville de Maxéville s’associent pour célébrer cette fête populaire et promouvoir ainsi la culture allemande.

La fête de la Saint-Martin attire aujourd’hui plus d’un millier d’enfants et d’adultes de toute l’agglomération. Elle est devenue un événement culturel incontournable à Maxéville, et le plus important Later nenumzug organisé dans le Grand Est. De nombreuses écoles et associations de la ville et de la Communauté Urbaine du Grand Nancy participent au défilé, à la lueur des lanternes et au son des fanfares de Maxéville et de Ramstein-Miesenbach, la ville jumelée allemande. La légende de la Saint-Martin est ensuite mise en scène
dans le parc de la Mairie. La fête se termine par la dégustation de bretzels, vin et chocolat chauds autour d’un grand feu.

 

Pimax N°236 mars 2011

Texte: 

Chères Maxévilloises,
Chers Maxévillois,
Je souhaiterais pour cet éditorial de mars aborder avec vous trois sujets qui me semblent essentiels. Le premier, qui me tient particulièrement à coeur, est la réorganisation des groupes
scolaires du quartier Champ-le-Boeuf. Très prochainement, vous trouverez un fascicule vous permettant de mieux comprendre les enjeux liés à cette réorganisation, de découvrir les nouveaux services proposés par la Mairie, comme les
moyens supplémentaires qui y seront consacrés. 
Parallèlement, je vous
invite à une réunion publique sur le sujet le jeudi 17 mars à 17h au sein
de l’école Jules Romains, moment durant lequel nous pourrons en débattre
et échanger. Les décisions ne seront prises qu’après cette phase de
concertation.
Dans un deuxième temps, la journée internationale de la femme se
déroulera le 8 mars, et j’aimerais avoir une pensée particulière pour
toutes les femmes qui, de par le monde, sont victimes de sévices et de
violences. A cette occasion, je citerai M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général
de l'ONU : «L'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont
essentielles pour que l'ONU puisse mener à bien sa mission consistant à
instaurer l'égalité des droits et la dignité pour tous partout dans le
monde.[...]. L'égalité pour les femmes et les filles est également un
impératif économique et social. Tant qu'elles n'auront pas été libérées de
la pauvreté et de l'injustice, la réalisation de tous nos objectifs – la paix, la
sécurité, le développement durable – sera aléatoire.»
De fait, il est essentiel aujourd’hui de se préoccuper non seulement de ce
qui se passe dans notre commune, dans notre région, dans notre pays,
mais également des événements qui se déroulent de par le monde.
Quand vous lirez ces quelques lignes, je me trouverai à Bamako, au Mali
pour poursuivre et développer l’accompagnement que Maxéville apporte
aux Mairies sur place dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.
Parallèlement, comme vous avez pu le voir dans les « actualités », le Mali,
comme le Niger ou la Mauritanie se trouvent confrontés à des attaques
fréquentes de certains groupes islamistes qui tentent de faire pression
sur les pays occidentaux via des prises d’otages. Ces événements sont
bien loin de Maxéville, pourtant la solidarité internationale me semble essentielle.
Les liens étroits que la France entretient depuis longtemps avec
de nombreux pays d’Afrique ou d’ailleurs sont essentiels pour notre
équilibre. En manquant d’attention vis-à-vis de ces peuples, c’est notre
avenir et notre place sur la planète qui risquent d’être remis en cause.
Pour exemple, ce qui se passe aujourd’hui en Tunisie, en Lybie, en Algérie,
en Egypte va fortement impacter les relations politiques, économiques,
solidaires que nous avons avec ces pays, ces peuples.