Welcome Visitor:

Pimax novembre 2012

Onglets principaux

Texte: 

Je vous propose une nouvelle rubrique qui fera donc l'objet sur le magazine mensuel de maxéville qu'est le PiMax édition novembre 2012. Pour l'instant, je vous propose de consulter cette édition par le diaporama de facebook qui est un service gratuit. J'aurais souhaité pouvoir vous le proposer en format pdf afin de pouvoir grossier les articles mais cela me coûterait une location d'un serveur spécifique à 80 € HT par mois ce qui représenterait un coût de 1 148.16 € par /an que je paierai à vie si je souhaite conserver toutes les données. Or étant une association à budget limité, je dois limité mes dépenses mais comme dirait le proverbe : "si tu n'as pas de sous, faut avoir des idées".

Je pense avoir suffisament d'idée pour justement survivre dans ce monde numérique. Le PiMax étant un magazine papier avec un nouveau format qui est pratique pour moi car je peux ainsi archiver ce mensuel qui relate donc la vie de ma commune. Qu'y-a-t-il donc ce mois-ci à découvrir sur maxéville ? Nous y retrouvons le mot du Maire à la première page ce qui tout à fait normal, puis à la deuxième page, il y a un article sur le fleurissement de Maxéville dont je vais m'attarder quelques lignes.

Tout simplement parce que notre association a participé à un reportage sur le fleurissement de Maxéville. Lors de cette participation, je n'avais aucune connaissance en la matière, cela ne m'a pas empêché de réaliser ce reportage dont je ne sais pas s'il y a eu des répercussions, où si le reportage a pu servir à quelque chose. Par contre, aujourd'hui, cela sert à illustrer ce qu'est le fleurissement de maxéville à travers ce reportage que vous pouvez consulter en cliquznt sur la photo ci-contre. (je trouve que la photo manque de qualité, normal car il s'agit d'une photo numérisé à partir du magazine)

A la page trois, nous trouvons un article sur l'éducation avec un interview de Georges Mayeur.. Ensuite à la page quatre, il y a l'agenda dont je m'inspirais pour relayer l'information sur le site. Je suis persuadé qu'il y a d'autres événements à proposer mais les associations ne contribuent certainement pas à l'agenda. Il y a plus de 50 associations répertoriés sur la commune de Maxéville, par conséquent il devrait y avoir davantage de propositions. Bref, il reste donc du travail à faire pour ce service dont je pense qu'il faudrait développer.

A la page six, il y a le compte rendu des délibérations du conseil municipal du 24 septembre 2012 dont j'ai pu être présent pour la captation. La page sept y figure la "tribune libre de l'opposition" pour le groupe Municipal de gauche, Christophe Choserot. Et la dernière page concerne le retour en images ce qui serait bien si on pouvait avoir davantage de photos. Peut-être que je devrais envoyer un devis à la Mairie pour proposer mes services de photographes. Ainsi je pourrais  mettre à disposition des photos de ce qui s'est passé durant le mois sur un site internet.

Et pour terminer l'article sur ce PiMax, il y avait une invitation gratuite pour assister à un match du Nancy volley Maxéville Jarville pour le samedi 10 novembre 2012, un coupon valable pour deux personnes. Il s'agit d'une très bonne initiative pour faire connaître ce sport. Le seul regret est que ce soit seulement à partir de cette année. Car il me semble que c'est la troisième année consécutive que le Nancy volley bénéficie d'une subvention conséquente de la Mairie, et c'est seulement cette année que les habitants de Maxéville puissent aller voir un match de volley. Cela aurait été cool si c'était tous les matchs, ainsi on ne pourra plus dire durant le conseil municipal que le Nancy Volley est un gouffre financier tant il a besoin de subvention. Quel est le rapport entre la subvention et l'invitation me direz-vous ? Je pensais qu'avec les subventions reçues par le Nancy Volley Maxéville Jarville, les habitants de Maxéville pourraient bénéficier d'une façon ou d'une autre. Par exemple, permettre aux habitants d'assister au match sans payer l'entrée, ou de créer un fan club avec les habitants pour motiver l'équipe, de faire connaître ce sport en demandant aux joueurs de le promouvoir. Je suis déçu légèrement malgré ma contribution lors de la première année où j'ai suivi ce club. Durant une année entière où j'ai fait la captation de pratiquement tous les matchs dont vous pouvez le revoir sur le site www.nancyvolley.fr. Pas une seule fois, où le club nous a proposer une boisson, nous avons payer nos propres consommations.

Et pourtant, lorsque j'entend que le Nancy Volley Maxéville Jarville bénéficie des sommes de plus de 40 000 € de subvention pour l'image que pourrait avoir la commune grâce à ce sport. Je n'ai retenu que le club pouvait bénéficier beaucoup de gratitude de la commune mais que pour autant le club ne fera pas bénéficier cette somme aux habitants. Maintenant, je me trompe peut-être car je ne suis pas dans la confidence. Bref, malgré cette invitation, je n'irai pas. Et pourtant c'est un super sport, on est pris dans le jeu lorsqu'on assiste à un match.

Commentaires

Communiqué du groupe de Gauche « Maxéville, un nouvel élan »

Nous nous étonnons à la lecture du Pimax de la réponse du maire à notre tribune libre. On aurait pu penser que le maire réponde sur le fond de l’article pour défendre sa politique et ses caméras de vidéosurveillance. Non, son droit de réponse repose uniquement sur le terme « majorité UMP » qui « irrite » beaucoup de conseillers comme il l’écrit. De plus il insinue que Christophe Choserot (président de notre groupe) utilise l’insinuation, l’amalgame et la désinformation. Pour dire tout cela, il faut des preuves.

Quelle insinuation ? Quel amalgame ? Quelle désinformation ?

Majorité UMP, quelques rappels s’imposent donc de nouveau :

  • En 2008, le conseil départemental de l’UMP a accordé son soutien à la liste d’Henri Bégorre, d’où Majorité UMP
  • Mireille Gazin, 1ère adjointe au Maire et conseillère régionale d’opposition siège dans le groupe de Nadine Morano à la région, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre a apporté son parrainage lors des dernières élections présidentielles à Nicolas Sarkozy, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre au Grand Nancy est bien dans la majorité de droite aux côtés d’André Rossinot, Laurent Hénart et Valérie Debord, d’où Majorité UMP
  • Henri Bégorre a passé son temps entre 2002 et 2012 avec son équipe municipale à défendre la politique des gouvernements de droite et à fustiger sans cesse le Département et la Région tous deux de gauche.
  • Henri Bégorre lors des primaires socialistes en 2011 était le seul maire de Meurthe-et-Moselle à refuser la location d’une salle pour l’organisation d’un bureau de vote.

Alors où est l’insinuation, nulle part, c’est la vérité et elle dérange le Maire.

On peut comprendre que l’on souhaite à la veille des élections municipales retirer cette étiquette UMP trop encombrante et trop collante dans une ville où Nicolas Sarkozy récolte 42% des suffrages au second tour des élections présidentielles et le candidat UMP aux législatives à peine 36%.

Se donner une bonne couleur centriste, presque apolitique est la nouvelle manœuvre d’Henri Bégorre et de son équipe UMP pour les prochaines élections municipales. On a utilisé la tricherie en 2008 avec 2 candidats fantômes, on utilise aujourd’hui la manœuvre politique grotesque en espérant duper les électeurs maxévillois.

Nous, groupe municipal de Gauche avons trop d’estime pour nos concitoyens, c’est pourquoi nous assumons sans complexes nos convictions, parce que sans doute, nous avons des convictions.

Pour finir, nous déplorons également le feuillet central, un supplément uniquement consacré au Nancy-Volley, aucune autre association de Maxéville n’a eu ce privilège. Ce journal municipal, nouvelle version ressemble plus à un tract électoral, tract du maire au frais du contribuable (8 pages  et 5 photos du maire).

Pages

Articles similaires

N°135 PiMax décembre 2001

Texte: 

MAXEVILLE DANS LES PREMICES DE NOËL.

AVEC LA BOURSE AUX JOUETS DE L’AQCLB.Pendant que la plupart des enfants étaient à l’école, leurs parents ont passé une partie de l’après-midi du 15 novembre dernier au CILM pour leur choisir des cadeaux de Noël... en ayant la garantie que l’effet de surprise serait conservé.

… ET LE DEFILE DES LANTERNES DE LA SAINT MARTIN.Pour sa dixième édition, le défilé des lanternes, organisé par l’association France Allemagne Langues et Cultures et la ville de Maxéville, a accueilli plus de mille participants. Des Maxévillois, certes, mais également des visiteurs venus de toute l’agglomération nancéienne et, bien entendu, bon nombre de nos amis allemands. Vers 17h30, le long cortège de lampions a défilé joyeusement dans les rues du centre, précédé par saint Martin, sa troupe de cavaliers et les fanfares des villes de Maxéville et de Ramstein Miesenbach. Dans le parc de la mairie, les spectateurs ont ensuite assisté à la scène du partage du manteau de saint Martin avec un pauvre hère et à un spectacle animé par les enfants du Pumuckl et de Falc-Schule. La manifestation s’est achevée par la dégustation très appréciée de bretzels et de chocolat ou de vin chaud.

N°184 PiMax mai 2006 -

Texte: 

Fidèle aux racines de ses habitants, Maxéville travaille à dynamiser les échanges européens et à les concrétiser par de multiples actions. C'est une volonté de la Mairie de développer ses relations extérieures, pour les générations futures, pour la langue, la culture et toute forme d'échange.
Cette ouverture sur le monde n'empêche pas l’équipe municipale d'être toujours disponible pour ses habitants, bien au contraire. Nous devons être fiers d'être sollicités par d'autres pays, fiers de transmettre notre savoir-faire ou d'appuyer par nos compétences leurs projets de développement. C'est aussi grâce à vous que nous pouvons ensemble construire l'Europe et contribuer à son développement, je tiens à vous en remercier. Défendons ensemble la paix, ses valeurs et le bien-être des peuples.
Joli mois de mai à tous !
Votre maire, Henri Bégorre

N°201 pimax décembre 2007 - Saint Nicolas à Maxéville

Texte: 

Saint patron de la Lorraine, son passage annonce à ses petits protégés le début des fêtes de fin d’année et la perspective de recevoir friandises et cadeaux. Saint-Nicolas sera donc parmi nous entre le 2 et le 8 décembre. Et il entend bien rencontrer le plus grand nombre possible deMaxévillois !

Pimax N°214 mars 2009 - er festival hip hop à Champ-le-Boeuf

Texte: 

Le samedi 28 février, avec le soutien de la mairie, les Têtes Brulées lancent au CILM, la 1ère édition du festival Hip-Hop, de 18h à 23h. C’est le 1er évènement du plateau dans le cadre des Aventures Partagées, qui réunit des artistes de Maxéville, Laxou et Nancy.

Dans un décor créé par un artiste graffeur du quartier, bougez sur le son d’Impérial Adidam et Mauvaise Gr’N ou Only Real Prod ; dansez avec quelques uns des meilleurs danseurs de la scène Hip-Hop tel que Luidgi Corré ou le collectif Street Harmony pour ne citer qu’eux !
Graffs, concerts de Rap, danses Hip-Hop, venez nombreux découvrir et encourager la culture urbaine locale, l’entrée est gratuite !

 

Pimax N°230 septembre 2010 - Les services périscolaires qui vous sont proposés

Texte: 

Special rentrée. C’est la rentrée… avec la préparation des cartables, sans oublier le calendrier de la nounou ou l’inscription à la restauration scolaire. Mais la rentrée est également l’occasion pour votre enfant de retrouver ses camarades de classes et de découvrir de nouvelles activités. Pour vous accompagner dans ces nombreuses démarches, la Mairie vous propose différent services ou aides.

Les services périscolaires qui vous sont proposés
Restauration scolaire :
Les enfants sont pris en charge dès la fin du temps scolaire,jusqu’à 13h20. Un temps d’animation est proposé en plus du temps du repas.
Pour les maternelles à partir de la moyenne section, l’inscription fait l’objet d’un rendez-vous avec le service Enfance – scolarité de la Mairie à l’occasion duquel nous proposons d’étudier avec vous les solutions les plus adaptées en fonction de vos besoins et des
amplitudes horaire de garde nécessaires.
Si vous avez besoin que votre enfant fréquente la restauration scolaire tous les jours, vous pouvez choisir de l’inscrire au forfait. Cette formule implique que, pour chacun des 10 mois de l’année scolaire, vous prendrez en charge 13 repas. Par contre, si vos besoins
sont ponctuels, nous vous proposons de l’inscrire en occasionnel.
Un accueil familial qui permet de mieux prendre en compte le rythme des petits :
L’accueil en collectif tout au long de la journée peut parfois être fatiguant,
particulièrement pour les plus petits. Afin de favoriser un
accueil familial auprès d’une assistante maternelle qui permet de
mieux prendre en compte le rythme de l’enfant, la Mairie vous
accompagne dans vos démarches :
En vous expliquant les modalités d’embauche d’une assistante
maternelle ;
En simplifiant vos démarches par la rédaction des fiches de
paies ;
En vous aidant financièrement par l’attribution d’une participation
définie en fonction du nombre d’heures d’accueil et de votre
quotient familial.
Avant et après l’école :
Les jours de classe, les enfants peuvent être accueillis le matin
et/ou le soir dans le cadre de l’accueil périscolaire :
Le matin, l’accueil est organisé dans l’école que fréquente votre
enfant à partir de 7h30 (8h pour l’école maternelle Moselly)
jusqu’au début des cours.

Le soir, à la fin du temps scolaire, les enfants sont pris en
charge jusque 18h. Un goûter est proposé à chaque enfant
avant que débute soit un temps d’étude surveillée (proposée aux
enfants à partir du CP), soit une activité sportive, culturelle ou
artistique.
Les mercredis et pendant les vacances scolaires, différents
accueils de loisirs sont ouverts en fonction de l’âge de votre enfant
et de ses centres d’intérêt :
De 3 à 12 ans votre enfant peut être accueilli à Max’anim ou au
CILM, et à partir de 8 ans au club science-imaginaire organisé
par la MJC.
Ces centres proposent des activités variées, adaptées à l’âge des
enfants.

Et pourquoi ne pas choisir une activité de loisir, culturelle ou sportive à l’année ?

C’est le moment où jamais de
s’inscrire au foot, au judo, à la
danse ou pourquoi pas à une activité
musique ou dessin ! Chacun
pourra pratiquer le loisir de
son choix, grâce à l’offre diversifiée
d’activités proposée par
les associations Maxévilloises
et aux aides aux loisirs que la
Mairie accorde jusqu’à 24 ans.

La Mairie peut prendre en charge jusqu’à la totalité du
montant de l’activité que vous choisissez :
Les aides de la Ville peuvent atteindre jusqu’à 245€.
Jusqu’à 17 ans : Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge
de 25 à 100 % du coût de l’activité, suivant le quotient familial.
Pour les jeunes adultes – soit de 18 à 24 ans : Vous pouvez
bénéficier d’une prise en charge de 15 à 60 % du coût de
l’activité, suivant le quotient familial.
Pour en bénéficier, il vous suffit de remplir avec l’association
le devis d’aides aux loisirs que vous pourrez retrouver à l’accueil
de la Maire centrale, de la Mairie annexe ou sur le site
www.mairie-maxeville.fr
Les Journées d’aides aux loisirs : Tout à portée de main…
Pour simplifier vos démarches, la Mairie organise en septembre
six journées d’aides aux loisirs durant lesquelles chacun pourra,
en une seule démarche, s’inscrire à l’activité de son choix et faire
étudier ses droits à bénéficier de l’aide de la Ville.

Le journal de Maxéville

Texte: 

Le permier numéro du journal de Maxéville est sorti ce mois de septembre 2014, disponible en version papier dans vos boîtes aux lettres et également sur le site internt de la mairie de Maxéville. A ma grande surprise, le format A4 reste inchangé, mais le contenu a été totalement transformé.

Commençons par le nom du magazine, depuis le premier numéro jusqu'à ce jour, le magazine portait le nom de "Pimax". Aujourd'hui, le magazine s'intitule "le journal de Maxéville". Il s'agit d'un changement de nom car nousa vons un nouveau maire. Depuis trois ans, je mettais en ligne les parutions du magazine pimax dans le cadre d'un travail de mémoire, je suis arrivé à l'année 2012 car sur le site de la mairie, on ne peut accéder qu'aux parutions de 2013 et 2014. Cependant pour des raisons techniques, certains liens sont inactifs. J'ai recu un mail de Sylvie PRIME m'indiquant qu'il y a un probleme et que cela serait résolu la semaine prochaine.

Deuxièment, la numérotation a donc changé par conséquent. Le Pimax étati arrivé à la 272 ième édition sous la mandature de henri Bégorre. Avec le nouveau nom, le magazine part donc avec le numéro 1.

Quant au contenu, pour la première parution du magazine de Maxéville, il y a environ une vingtaine de pages. La rubrique "le mot du maire" est toujours présente, de même que la rubrique "agenda" sauf que dans le nouveau format, ce le calendrier des manifestations n'existe plus. C'est par rubrique d'activités. Je suis désorienté par rapport à cette nouvelle organisation. Car l'agenda par date était plus simple à lire, on savait au premier coup d'oeil ce qu'il y avait de prévu les jours à venir. Dans ce cas de figure, il faut chercher la manifestation du jour à travers toutes les rubriques.

La rubrique tribune libre ainsi que la mémoire de Maxéville tiennent toujours une place dans le magazine. La nouveauté également est la décision d'une parution bimestriel. Soit c'est pour des raison économiques, soit pour avoir davantage d'éléments à mettre dans le magazine , ou les deux.

Conclusion

Seul l'agenda n'est pas efficace sur plan de la simplicité au niveau de la lecture. De plus le fait de décider une parution bimestriel, cela signifie que les associations doivent impérativement communiquer leurs dates de manifestations très tôt afin de pouvoir paraître dans le magazine. Il faut sans doute un certain temps d'adaptation. Le nouveau maire veut marquer sa marque de fabrique, un nouveau logo de la commune est disponible en téléchargement. Un article explique la raison de ce changement.