30px; }
Welcome Visitor:

Abd al malik s'invite dans votre quartier

Onglets principaux

Texte: 

Depuis 2 ans, le reseau Batigere, avec le sautien du Grand Nancy, s'ossocie à 10 Ville de Noncy pour permettre aux hobitants de rencontrer des ecrivoins celebres, ou sein meme de leur quortier. Ces operations organisees dans le cadre du Livre sur la Place en septembre permettent à tous de profjtef d'animotions pour petits et grands. Cette annee, Batigere et la ville de Noncy vous invitent à partager avec Abd AI Malik un moment convivial et chaleureux, exceptionnellement au beau milieu de I'hiver !

Poete engage et grand amateur des mots, Abd AI Malik est slameur, rappeur mais aussi grand ecrivain salue par plusieurs prix litteraires. Il vient à Nancy nous parler de son dernier livre « Le dernier français ».

Lorsque je suis arrivé à la maison de quartier, je m'attendais pas à avoir autant de monde. Il y avait déjà 2 caméras en train de tourner. Dans le public, j'ai reconnu Chantal Carraro, Majid de ACB54 que j'ai fais la captation des 20 ans de l'ACB54, Madame Dati que j'ai salué.

Je savais pas trop qui était l'écrivain. Je ne le connais pas. Il faut dire que je ne lis pas beaucoup. Il faudrait sans doute me mettre à lire davantage autre que les magazines people. Abd al malik a commencé a raconté son parcours, son enfance, ses difficultés. Et petit à petit je me suis identifié à lui. Il a vaincu son handicap en se mettant à écrire, à exprimer ce qu'il ressentait.

C'est un peu ce que je fais avec mes images et mes vidéos. Je n'ai pas encore trouvé l'inspiration, je n'ai pas encore mon empreinte littéraire mais à force de travailer quotidiennement, j'y arriverai un jour.

Son message m'a ému. J'ai ressenti une vérité. Je ne peux vous l'expliquer dans ces quelques lignes aussi, je vous suggère de regarder la vidéo en entière.

Articles similaires

La place Charles-III en fête

Texte: 

Ce samedi 13 juillet 2013, sur la Place Charles 3, il y avait des animations organisées par LES ATELIERS DE VIE Charles-III – Centre ville, Saint-Pierre – René II, Ville Vieille – Léopold et Mon Désert – Jeanne-d’Arc – Saurupt – Clémenceau. J'y étais par pur hasard. J'étais en ville en train de faire des soldes, lorsque vint le moment d'aller manger, j'ai rencontré Michel BONAMOUR, un élu de Maxéville.

Après le repas, je me dirige vers la place Charles 3 totalement refaite et dans la vidéo, j'ai annoncé que c'était l'inauguration mais en fait c'était uniquement des animations. L'inauguration aura lieu ultérieurement. Le temps de sortir mon téléphone portable car je n'avais pas prévu de prendre ma caméra, je saisi donc cette séquence vidéo.

Capoeira Angola Jogo de Mayanga

Nom: 
Rémi WANTZ
adresse: 
54000 nancy
France
Téléphone: 
0628758517
Contenu: 

Dans le cadre de mon action avec le ville de Nancy sur le projet de la ville neuve de Charles 3, je suis allé à la rencontre de l'association jogo de Mayanga qui propose la découverte de la capoeira angola. Ce sport m'a toujours fasciné à cause bien entendu des clips vidéos que j'ai pu voir à la télé, avec des brésiliens très bronzés comme moi et superbement musclé contrairement à moi. Je ne peux pas pratiquer un sport régulièrement si je suis en train de faire des reportages pour la webTV.

Bref, j'ai pris rendez vous avec rémi WANTZ le président de l'association à la salle Mari Capello rue charles 3. D'ailleurs, j'ai mis plusieurs minutes à me garer et à trouver la salle. J'aurais dû faire comme les journalistes venus à ma deuxième visite à la salle car le samedi après-midi, il était prévu une démonstration à la place stanislas, mais à cause du froid, ils ont dû renoncé. C'est pourquoi, j'en ai profiter pour filmer un mariage à la sortie de la mairie place stan dont vous pouvez voir la vidéo prochainement si vous venez régulièrement sur le site.

Inauguration "passe à la maison" - un endroit pour les jeunes pendant la pause de midi

Texte: 

C'est une très bonne initiative de mettre à disposition des jeunes un local pour qu'ils puissent se retrouver, se reposer,manger, boire un café, échanger ou simplement jouer. Dans la continuité de ma participation au développement de la ville neuve de Charles 3, je suis allé à l'inauguration de "passe à la maison".

Aujourd'hui, ce mardi 19 octobre à 12h15, je suis donc allé à la rencontre de ces jeunes. Pour l'instant, j'ai rencontrer un groupe de jeunes venant de l'école Loritz situé de l'autre côté du parc de charles 3. Nous avons pu échanger quelques mots car ils ne sont pas très à l'aise avec la caméra. cela aurait était cool d'avoir un interview mas il n'est pas évident de parler face à un micro. Peut-être plus tard, lorsque nous aurons instaurer une confiance entre nous qui se feran certainement dans la durée.

J'envisage pour ma part d'être présent uniquement les mardis pour ce temps de pause de midi et de pouvoir par la suite établir un projet autour de la vidéo avec ces jeunes. En discutant avec ce groupe présent, je constate qu'il faut du temps pour que ces jeunes s'approprient cet espace. Rien ne se fait en peu de temps.

En cherchant sur le net, je suis tombé sur le communiqué de presse que je publie ici.

OUVERTURE D’UN ACCUEIL POUR LES JEUNES BAPTISE « PASSE A LA MAISON » A LA MAISON DE QUARTIER SAINT-NICOLAS
 
Jeudi 14 novembre 2013
A la Maison de Quartier Saint-Nicolas
 

Naissance du projet
Fin 2012-début 2013, des Etats Généraux de l’Enfant dans la Ville se sont déroulés à Nancy, au sein desquels différents groupes thématiques
ont travaillé. Le Conseil des Jeunes de Nancy a participé à celui consacré à « L’enfant dans l’espace public, l’enfant dans
le débat public », animé par Chantal Carraro, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse et au Secteur socio-éducatif, et a
profité de la campagne de renouvellement du Conseil des Jeunes pour soulever plusieurs questions au sujet de la place des jeunes sur la place publique.
Parallèlement, le groupe de travail s’est saisi du diagnostic établi lors des réunions du Conseil de Développement
de la Ville-Neuve de Charles III, faisant état de la présence de nombreux jeunes sur le quartier, parfois en déshérence, ainsi qu’une
forte interrogation concernant les solutions proposées à l’échelle du quartier.
Est alors né le projet d’un accueil pour les jeunes (particulièrement pour les lycéens),
avec pour objectifs :
- d’accompagner le projet de rénovation du quartier Charles III, en proposant aux habitants des actions
nouvelles répondant à leurs besoins, dans le cadre du Conseil de Développement du quartier Charles III ;
- de favoriser une bonne insertion sociale des jeunes par le biais des valeurs de l’Education Populaire ;
- de favoriser la cohésion sociale sur le quartier, en agissant dans le cadre d’une réflexion sur la prévention de la délinquance.
Le montage du projet a été assuré par le Conseil des Jeunes de Nancy, en lien étroit avec la Club Saint-Nicolas, l’Atelier de Vie
de Quartier, les quatre lycées du quartier et les jeunes issus de ces établissements.

Descriptif du projet
Public ciblé
Les jeunes de 15 à 18 ans, en particulier les lycéens du quartier Charles III, où quatre établissements sont présents : les lycées Loritz, Saint-Dominique, Jeanne-d’Arc et Charles-de-Foucauld.
Les modalités
L’accueil est ouvert sur la pause méridienne,les mardis et jeudis midis dans un premier temps, de 11h à 14h. Il est possible de venir y déjeuner, en amenant son
repas, ou d’y venir après la cantine scolaire pour faire un « break » avant la reprise des cours.
Profitant de cette pause, différentes thématiques de discussion et animations seront proposées aux jeunes par la Ville de Nancy, en association avec le Club Saint-
Nicolas, le Centre Régional d’Information Jeunesse et la Maison des Ados.
Divers sujets concernant les préoccupations des jeunes pourront être abordés : études, voyages, projets, citoyenneté...
Un animateur de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la Ville de Nancy sera chargé de l’encadrement et de la coordination des animations proposées.
Lieu
Le projet est accueilli dans une salle dédiée de la Maison de Quartier Saint-Nicolas,directement accessible par le 1, rue Didion.
Le local a été rafraichi, re-décoré et équipé de fauteuils, d’un micro-onde, d’un frigidaire et d’une machine à café, avec la participation du Conseil des Jeunes de
Nancy.
La cour a également été ré-agencée pour être utilisée comme terrasse.

Et bientôt, le Wi-Fi permettra aux jeunes de se connecter avec leurs ordinateurs portables !
 

André ROSSINOT, Maire de Nancy

Texte: 

Réunion du 12 mars 2012

Monsieur André ROSSINOT, Maire de Nancy, introduit la réunion du Conseil de Développement Ville Neuve Charles III :

La Ville de Nancy a une antériorité très forte sur la coordination des forces vives locales, initiée à l'occasion de la Politique de la Ville lors de la création du premier Conseil de Développement de Quartier en 2001. Aujourd'hui, il s'agit de reprendre la suite de cette manière originale de travailler en partenariat.

L'enjeu principal du Conseil de Développement est de porter, ensemble et collectivement, un regard nouveau sur la Ville Neuve de Charles III. La Ville Neuve de Charles III est un lieu remarquablement animé, grâce à un tissu associatif dense et un secteur commerçant attractif. Par ailleurs les éléments de transformation urbaine sont nombreux, en considérant par exemple les évolutions de l'habitat et la création de la ligne 2 de Bus à Haut Niveau de Service dont le chantier est déjà démarré.

La façon la plus anticipatrice d'accompagner ces évolutions, passe par le fait de se connaître mutuellement pour construire des nouvelles façons de vivre ensemble sur le quartier, où l'urbain s'enrichit et trouve son sens dans l'humain.

Le premier objectif de cette démarche est de construire, grâce à la somme des talents réunis au sein du Conseil de Développement, un portrait du territoire de la Ville Neuve de Charles III, car dans une période où la Ville se reconstruit sur elle-même, mieux on est informé et plus on se sent à l'aise dans un quartier en mutation.

visite de Chantal Carraro à "passe à la maison"

Texte: 

Comme tous les mardis, je vais à "passe à la maison" nouer des liens avec les jeunes et l'animateur en place qui se prénomme Aziz. Le projet qu'on aimerait mettre en place est de promouvoir cet endroit à travers la réalisation de clip vidéo.

Je met à disposition mon savoir faire et mon matériel, à la charge de l'animateur de trouver des acteurs, scénaristes, auprès des jeunes.

Comme c'est les vacances, nous verrons cela à la rentrée. Et avant de partir, Chantal Carraro est venu rendre visite aux jeunes durant la pause du déjeûner

Le conseil de Développement de la Ville Neuve Charles III

Texte: 

Réunion du 12 mars 2012 à la Maison de Quartier Saint NIcolas

Le Conseil de Développement de la Ville Neuve de Charles III a été installé le 1er décembre 2011, réunissant l'ensemble des partenaires et des acteurs mobilisés autour d'une volonté de construire un projet partagé de territoire.

Les transformations urbaines qui sont à l'œuvre au cœur de Nancy et de l'agglomération s'accompagnent de mutations sociales qui transforment elles-mêmes les perceptions, les expériences vécues et Ies attentes des habitants de la Ville Neuve de Charles III.

Cet état  de fait appelle donc Ia mise en œuvre d'un diagnostic participatif des besoins locaux, conçu comme un « portrait de territoire» vivant et dynamique. Aussi depuis janvier, l'Agence de Développement et d'Urbanisme de l'Aire urbaine Nancéienne (A.D.U.A.N.), mandatée par la Ville de Nancy, a constitué une équipe dédiée à la réalisation de ce portrait.

Inauguration marché rue St-Nicolas à Nancy

Texte: 

 

Article de l'est

Test concluant, hier, pour le nouveau marché de la rue Saint-Nicolas. Fruits, légumes, poIsson, vlande, gâteaux, spécialités orientales, épicerie, textile, bazar. Les commerçants étaient au rendez-vous, avec vingt-quatre  stands différents montés des les rues-du Four et Charles III. La création de ce marché a été soutenue par la ville de Nancy las d'être confrontée au refus des commerçants du marché central voisin d'ouvrir le dimanche. L'objectif était d'obtenir un marché dominical en centre-ville, pour faire le pendant à ceux du Haut-du-Lièvre et de Vandoeuvre.

Deuxième édition dimanche prochain

Mais le pari n'était pas gagné d'avance. Certains commerçants de la rue étaient en effet opposés au projet. Ils craignaient la concurrence  de non-sédentaires devant leurs vitrines. Une majorité  s'est tout de meme pronon1 cée pour, aprèrs avoir obtenu la garantie de pouvoir monter des étals devant leurs commerces respectifs. «Un marché va faire venir  des clients supplémentaires, des gens d'autres quartiers du centre-ville... » assure Younès Lahmadi, vice-président de l'association des Vitrines de Saint-Nicolas.

« Un marché, c'est davantage de monde, davantage de clients, et on ne craint pas la concurrence! » renchérit son collègue des « Saveurs du Monde », haranguant les passants avec des tomates et des poivrons à 1 € le kilo. Mohyeddine Hamdi, patron du restaurant le Djerba, a dormi peu entre la fermeture de son établissement à 1 h du matin,et le montage de son stand, hier matin. « On veut faire vivre quaretier ! Pour ça, il faut le vouloir », assure-t-il, servant de la soupe chorba chaude à un client.

« C'est bien d'avoir un marché au centre-ville le dimanche parce que pour moi, le Haut-du-Lièvre,c' est trop loin», témoigne une cliente en train d'acheter quelques figues. « Dans cette rue, on trouve aussi des choses qu'il n'v a pas ailleurs ... » poursuit la Nancéienne.

On vient du Haut-du-Lièvre

La majorité des commerçants non sédentaires présents rue Saint-Nicolas sont .des professionnels ne disposant pas d'emplacement fixe au mart:hé.,du Haut-du-lièvre. « Comme à 6 h 30 il n'y avait plus.de place là-haut, on m'a dit de descendre ici. Si ça marche, je reviendrai », témoigne l'un d'eux. D'autres sont des commerçants habitués du-marché du Haut-du-Lièvre et désireux de tester larue Saint-Nicolas" comme le responsable de la poissonnerie Adam: « Je viens essayer ! Si je travaiIle bien, je mettrai un second stand ici. Mais je n'abandonnerai pas pour-autant le marché du Haut-du-Lièvre ». Le marché de la rue Saint-Nicolas aurait pu compter davantage de stands hier matin. Des non sédentaires ont été renvoyés par le placier de la ville qui pensait que tous les emplacements allaient être occupés, alors que ce ne fut pas le cas...

Chantier en fête

Texte: 

"Chantier en fête" est un événement se déroulant sur la ville neuve de Charles III durant le vendredi 21 et 22 septembre  et que je n'ai pas pu assisté car la programmation était fort intéressante. Vous pouvez aller sur le site de Nancy pour en connaître le contenu. Pour ma part, j'étais disponible le vendredi pour le verre de l'amitié mais auparavant Monsieur André Rossinot Maire de Nancy a procédé à l'inugauration de deux nouvelles rues sur la place du marché.

Ensuite, Jérôme Prudhomme, un animateur a posé quelques questions aux personnalitées présentes dont le directeur du Saint sébastien, le président des vitrines de Nancy, Madame Guidat, le président des commerçants, etc... Pour ceux qui se rendent en ville, ils peuvent constater que la ville est en chantier, et c'est un très très gros chantier. C'est un chantier qui boulverse donc la vie des habitants ainsi que les commerçants. C'est pourquoi il étati important de travailler avec tous les acteurs concernés.

J'étais simple spectateur car n'étant pas habitant de la ville (je suis de maxéville depuis 1981), je ne peux pas m'exprimer sur le sujet. Par contre, je peux témoigner avec un regard extérieur. La raison de ma participation au niveau du conseil de développement de la ville neuve de Charles III ? C'est tout simplement parce que je suis une structure associative utilisant les technologies modernes à savoir la vidéo, les réseaux sociaux, le site internet.

C'est normal car tout asiatique qui se respecte doit savoir utiliser ces outils, c'est l'image du japonais avec son appareil photo qui reste à l'esprit des gens comme on associe la baguette à la France. Je plaisante bien entendu. J'ai toujours souhaité avoir une information locale gratuite, original, non journalistique. D'ailleurs, vous constaterez que le style de l'écriture est tout à fait à l'opposé du journalisme. Ce n'est pas ma vocation. Je préfère vous informer sur mon ressenti.

Et le plus pasionnant pour moi est participer à un dialogue entre un jeune du quartier et une personne plus âgé. Le sujet de la conversation était le fait que le jeune avait une capuche sur la tête lors du verre de l'amitié. Le jeune homme avait un ton insolent mais poli, le langage d'un jeune quoi. Il était question de respect, de liberter d'expression. Hélas, faute de temps, je suis reparti et n'a pas pu finir ce verre de l'amitié. Il était alors plus de 20h30.